Mars a peut-être débuté sur les chapeaux de roue, si le temps a été clément, mais le vrai mois qui déclare l’arrivée du printemps et du jardinage est bel et bien avril. La végétation installe son imposante verdure dans notre paysage tout comme les premières fleurs de printemps annoncent une longue succession de couleurs.

1. Le jardin du mois d'avril

En avril, les beaux jours s’installent d’une façon plus sûre qu’en mars. Le soleil devient plus présent et réchauffe plus facilement l’atmosphère. Toutefois, il ne faut pas oublier que les pluies demeurent fréquentes en cette saison, surtout au nord de la Loire. Le sol s’assèche tout de même puisque les plantes qui reprennent en végétation boivent beaucoup plus qu’en plein hiver. Tout comme les arbres et arbustes, la totalité des vivaces sortent de terre et le gazon reprend sa pousse continuelle.

Le sol se réchauffe lui aussi, on peut donc dire que le mois d’avril est un mois charnière dans les activités et les possibilités au jardin.

2. Les travaux à réaliser

2.1. Les arbres, arbustes et plantes vivaces

Une saison se termine, une autre commence. Les plantations en pots se généralisent avec le retour des beaux jours et on ne taille plus pour les mêmes raisons. Le mois d’avril est vraiment le mois idéal pour débuter à grands pas dans le jardin.

2.1.1 Les plantations

Au mois d’avril, on plante dorénavant en conteneurs. Les plantations en racines nues ou en mottes sont terminées. Vous trouverez alors en rayon un choix considérable d’arbustes et de plantes vivaces. Vous pourrez toutes les planter sans problèmes durant tout le mois car c’est en cette période que le taux de reprise pour ces plantes est optimal.

Les périodes de plantations s’accompagnent aussi d’un certain entretien de vos parterres. Pour ce faire, un désherbage d’après hiver peut être pratiqué au cas où certaines plantes disgracieuses seraient venues se ressemer d’elles-mêmes. Complétez ensuite d’une couche supplémentaire de paillis qui assurera une finition « propre » tout en protégeant vos plantations.

2.1.2. Les tailles

  • les arbres et arbustes fruitiers :

La taille des arbres fruitiers est terminée pour le moment tout comme celle des arbres pour lesquels le nettoyage et la formation auront dû être faits au préalable.

  • Les rosiers :

Il en est de même pour les Rosiers, abstenez-vous de toutes tailles durant ce mois.

  • Les arbustes :

Pour les arbustes, les premières tailles d’entretien peuvent débuter. C’est le cas de plusieurs essences en haies linéaires comme le troène, le laurier ou encore le chèvrefeuille arbustif.

Les arbustes à floraison hivernale pourront aussi connaître un petit rafraîchissement si nécessaire.

  • Les plantes vivaces :

Toutes les plantes vivaces caduques doivent être taillées avant ce mois. Si ce n’est pas le cas, il devient alors compliqué de faire le tri entre les tiges en pleine vigueur et celles qui auront séché voire pourri depuis l’automne.

La seule taille éventuelle des vivaces en fin de mois est un pincement des bourgeons terminaux. Cela est valable pour les espèces qui fleuriront en mai ou juin. Celle-ci consiste à couper le bout des tiges de manière à ce que la plante émette à cet endroit des ramifications. Ainsi, le nombre de tiges qui portent des fleurs augmentera de façon significative et la plante restera plus compacte. Le pincement printanier est intéressant pour les vivaces hautes qui ont tendance à se coucher avec le vent. Elles restent alors plus petites et denses contrariant cette verse potentielle.

2.1.3. Les traitements

En termes de traitements et maladies, ce mois est un peu transitoire. Celui-ci offre de bonnes conditions pour l’installation de maladies cryptogamiques, mais reste tout de même très calme pour l’attaque de ravageurs potentiels, qui reprennent, eux aussi, tranquillement leur vie.

Profitez-donc de ce mois, plutôt clément, pour fortifier vos plantes sujettes aux maladies cryptogamiques comme les différentes tâches, mildiou ou oïdium par exemple. Faites alors des pulvérisations avec de la décoction de prêle diluée à 10%. Cette solution écologique peut être universelle pour vos plantations tout comme les autres : purins, macérations ou décoctions qui mériteraient elles aussi d’être employées.

2.2. Le gazon

Les plus pressés auront peut-être scarifié leur gazon en vue d’en extraire la mousse disgracieuse dès le mois de mars. Sachez qu’il reste toujours possible de le faire tout le mois d’avril. Il s’agit même du mois idéal pour le faire puisqu’il s’avère souvent plus sec que le précédent. Les herbes qui composent le gazon reprennent une bonne repousse mais tolèrent très bien ce type de traitement.

Pour la technique, utilisez la même que celle citée sur le mois de mars. À savoir :

- Epandre un produit antimousse (de préférence écologique) sur toute votre surface engazonnée,

- Patientez environ 15 jours puis scarifiez mécaniquement à l’aide d’un scarificateur,

- Évacuez la mousse extraite avant d’épandre un fertilisant organique coup de fouet comme du sang desséché.

- Au besoin, épandez un terreau de regarnissage puis ressemez du gazon si le vôtre paraît très épars après le traitement.

L’ensemencement d’un nouveau gazon est lui aussi idéal au mois d’avril. L’humidité est bien présente, les températures remontent sans pour autant être trop élevées avec un risque de gelées qui s’écarte. Ces conditions sont parfaites pour la levée d’un jeune gazon.

 

2.1.3. Les balcons et terrasses

Sur le balcon ou la terrasse, le printemps fait lui aussi son œuvre. Dans un premier temps, vous pourrez retirer sans risques les protections hivernales que vous auriez placées sur vos poteries garnies d’arbustes ou plantes vivaces. Profitez-en pour laver la face extérieure de vos pots et retirer les cales de bois placées dessous et qui servaient d’isolant. Remettez-les en scène selon vos envies et à leur place estivale… l’accolement à la façade plein sud est à présent terminée.

Dans vos jardinières de saison, les floraisons et compositions d’hiver sont terminées. Vous pouvez maintenant les composer avec de nouvelles plantes d’été selon vos envies. Certains choisiront les éternels pelargonium ou surfinia et d’autres suivront plutôt les tendances actuelles de compositions multi variétales. Pour le choix des plantes, vous pouvez consulter notre fiche sur la conception de vos jardinières au fil des saisons.

 

2.1.4. Le potager

Ça y est, au potager, le travail peu enfin s’accélérer, beaucoup de choses deviennent possibles en ayant de bons résultats.

Le travail du sol sur toute votre surface peut se faire à l’aide d’un motoculteur ou d’une fourche écologique qui ne mélange pas les strates naturelles du sol. Pour l’amendement, vous pourrez opter pour deux solutions si vous n’avez réalisé aucun apport. Soit, l’utilisation d’un fertilisant organique en granulé à épandre sur le sol, soit, l’utilisation d’un compost ou d’un fumier.

Dans le second cas, beaucoup vous diront qu’il est préférable d’enfouir votre amendement mais il n’en est rien. Préférez plutôt travailler votre sol, semer ou repiquer vos plantations puis épandre enfin une couche de votre amendement. Celui-ci restera sur le sol en présentant deux avantages, le paillage et l’enrichissement progressif de votre sol. Inutile de l’enfouir alors que la vie animale et micro biologique dans votre sol s’en chargera pour vous !

Pour en venir aux plantations possibles, vous pourrez choisir les carottes, choux, betteraves, céleri, pommes de terre, radis ou encore artichauts. En fin de mois, il devient possible de faire des courgettes, potirons, tomates, haricots ou encore petits pois.

 

3. Le proverbe du mois

« Noël au balcon, Pâques au tison »

Ce proverbe assez connu nous indique encore une fois que les hivers trop doux ne sont pas nécessairement une bonne chose. Certes, la facture de chauffage en est d’autant plus réduite mais la nature s’en trouve bouleversée. C’est pour cela que le mois d’avril, annonciateur du printemps à souvent la fâcheuse tendance à être agité, frais et pluvieux dans ce cas de figure. Ceci nous montre bien qu’au jardin et surtout au potager, il est inutile de vouloir trop se précipiter durant les trois premiers mois de l’année. Laissez le temps au temps et sachez vous adapter aux conditions climatiques de votre région qui ont toutes leurs points positifs et négatifs.

 

Notre Boutique en ligne

  • Ensemble table bois ovale 150/200x90 cm + 6 chaises - DESJARDINS

    479,00 € 599,93 €

  • Ensemble "Bristol" marron 1 table + 4 fauteuils - DESJARDINS

    549,00 € 619,95 €

  • Ensemble ''Cube'' - 4 places - Gris - DESJARDINS

    599,00 € 799,00 €

  • Ensemble "Cube" - 4 places - Marron - DESJARDINS

    649,00 € 799,00 €

  • Ensemble "Cube" - 6 places - Marron - DESJARDINS

    799,00 € 999,00 €

  • Ensemble table 90x90 + 4 tabourets - DESJARDINS

    799,00 € 1 098,96 €

  • Ensemble table 180x90 + 2 bancs - DESJARDINS

    799,00 € 997,00 €

  • Ensemble "Casablanca" 1 table + 6 fauteuils - DESJARDINS

    1 199,00 € 1 598,94 €

  • Ensemble "Cardiff" gris anthracite 1 table extensible + 8 fauteuils - DESJARDINS

    1 999,00 € 2 698,92 €

  • Ensemble "Cardiff" marron 1 table extensible + 8 fauteuils - DESJARDINS

    1 999,00 € 2 698,92 €

  • Ensemble "Liverpool" marron 1 table + 8 fauteuils - DESJARDINS

    2 199,00 € 2 698,92 €

  • Ensemble "Liverpool" gris anthracite 1 table + 8 fauteuils - DESJARDINS

    2 199,00 € 2 698,92 €