physocarpus_principale

Nom Latin : Physocarpus opulifolius

Famille : Rosaceae

Catégorie : arbuste

Port : buissonnant, arrondi

Le Physocarpus est originaire d’Amérique du Nord. La ressemblance de son feuillage avec celui de la Viorne Orbier lui vaut le nom de Physocarpus à feuilles d’Orbier.

Prisée pour son feuillage très décoratif, la popularité de cette plante ne cesse de croître, surtout depuis que les haies libres sont à la mode.

Dans des massifs, cet arbuste vous permettra de contraster les couleurs en l’associant à d’autres plantes. En bac, elle égaiera votre jardin d’hiver par son feuillage et son écorce décorative.

 

1. LES CARACTERISTIQUES DES PHYSOCARPUS

Il s’agit d’un arbuste caduc, il existe plusieurs variétés et couleurs, telles que le vert, le pourpre et certaines de leurs nuances. Chaque variété se cultive de la même manière, exposée en plein soleil ou à mi-ombre. Il atteindra une largeur et une hauteur d’environ 2,5 m. Le Physocarpus se développe assez rapidement. Sa floraison a lieu en fin de printemps, début d’été, souvent en juin/juillet. Les boutons floraux sont aussi décoratifs que les fleurs blanches ou rosées mellifères.

De petits fruits peu visibles apparaissent en automne, ils sont de couleur framboise puis deviennent noirs. 

2. LES PRINCIPALES VARIETES DE PHYSOCARPUS

physocarpus_1
3. L’ACHAT DES PHYSOCARPUS

Les Physocarpus sont en vente tout au long de l'année, dans les pépinières, et surtout proposés en containers en fin de printemps-début d'été lorsqu’ils sont plus attractifs.

En novembre vous pourrez aussi les trouver en motte ou en jeunes plants en racines nues. Dans les deux cas il faudra les replanter assez rapidement à cause du manque de terre.

4. LA CULTURE DES PHYSOCARPUS

4.1. La plantation des Physocarpus

Où ?

En bac ou en terre, selon vos envies. Placez-le à un endroit où vous pourrez admirer ses couleurs.

Quelle exposition ?

Le Physocarpus se plaît aussi bien en plein soleil qu'à mi-ombre. En plein soleil ses couleurs seront plus vives et plus belles.

Quel sol ?

Les sols riches et drainés lui conviennent, mais il pousse aussi dans des sols légèrement acides ou calcaires.

Quand ?

Si vous l’achetez en containers vous pourrez planter toute l'année.  Il est cependant préférable de planter à l'automne pour un bon enracinement pendant l'hiver et une bonne reprise dès le printemps.

Comment ?

La plantation en terre

- trempez votre motte dans un bac d’eau pendant environ 10 minutes,

- faites un trou dans votre sol d’au moins trois fois le volume de votre pot,

- disposez une couche de graviers à hauteur de 5-10 cm dans le fond,

- mélangez 1/3 de terre de jardin que vous avez retirée avec 2/3 de terreau plantation (c’est le moment d’incorporer de l'engrais si vous le souhaitez ; vous pouvez utiliser du fumier de cheval ou encore de l’engrais osmocote spécial arbustes),

- disposez une couche de ce mélange dans le fond du trou, placez votre motte puis comblez les trous avec de la terre,

- tassez avec vos pieds une fois tout rebouché.

Un paillis serait idéal, il retiendrait l’eau et éviterait aux mauvaises herbes de pousser.

Pour finir, arrosez abondamment.

La plantation en pot

- trempez votre motte dans un bac d’eau pendant environ 10 minutes,

- percez votre bac pour que l’eau puisse s’évacuer,

- disposez une couche de billes d’argile ou de graviers d’au moins 5 cm d’épaisseur,

- recouvrez d’une feutrine (tissu, toile de sol…) afin que la terre ne se mélange pas aux graviers,

- faites un mélange de terre : 2/3 de terreau plantation et 1/3 de terre de jardin (ou uniquement du terreau plantation),

Incorporer de l’engrais à ce stade est recommandé (fumier de cheval ou engrais osmocote arbustes).

Placez le mélange terreux dans le fond, posez votre motte puis rebouchez de chaque côté avec la terre.

Paillez si besoin puis arrosez.

La taille

La plante ayant tendance à se dégarnir au pied, il est préférable d’effectuer de petites tailles régulières afin d’entretenir sa forme arrondie et compacte. Faites cette légère taille après la floraison, elle permettra aussi à des variétés telles que Dart’s Gold de faire à nouveau des pousses de couleur claire.

Il est recommandé de faire tous les 3/4 ans une taille plus sévère, en mars-avril, afin de renouveler le bois.

4.2. L’entretien en cours d’année des Physocarpus

L’engrais

Il est tout d'abord préférable d'en apporter lors de la plantation. Par la suite vous pouvez fertiliser tous les ans, vous en serez récompensé, la plante sera d'autant plus belle.

Chaque année vous pouvez mettre un engrais de surfaçage de type fumier de cheval, corne broyée, compost...

Les maladies et les parasites

Cet arbuste, très résistant est rarement victime de parasites ou de maladies. Le mildiou apparaît parfois et forme de grandes tâches blanchâtres ou jaunâtres sur les feuilles. Inutile de traiter en préventif car cette maladie est assez rare.

La multiplication

La plupart du temps la multiplication est facile car il y a beaucoup de rejets au pied. Il suffit alors de diviser un morceau et de le replanter.

Vous pouvez également faire le semis à base des graines récoltées à l’automne mais le processus est plus long. Il vous faut un endroit abrité où le jeune plant passera l’hiver.

Le bouturage d’été est possible et se fait à l’étouffée, c'est-à-dire que vous enfermerez la bouture et son pot dans un plastique transparent afin d’obtenir une atmosphère confinée.

La protection l’hiver

Les Physocarpus sont des arbustes qui peuvent résister à des températures proches des -20°C. C’est un arbuste caduc, son feuillage n’aura donc besoin d’aucune protection en cas de gel.

Association

Si vous le mettez en massif, associez d'autres végétaux de même couleur pour un rendu plus esthétique.

Par exemple, pour de grands massifs vous pouvez planter :

 

physocarpus_2

 

photographies : ©Minier / ©Artes Verdes

Notre Boutique en ligne