Qui n’a jamais entendu parler des célèbres hortensias aux belles inflorescences en boules blanches, bleues ou roses ? Vous ne devrez néanmoins pas faire d’amalgame avec ceux dont nous allons parler à présent : Les Hydrangea paniculés. En effet comme le dit si bien cette phrase, « Tous les Hortensias sont des Hydrangea mais tous les Hydrangeas ne sont pas des Hortensias … »

1. DESCRITION

Vulgairement appelés Hydrangea à fleurs coniques, les Hydrangeas paniculatas, de leur nom scientifique, sont originaires de Chine et du Japon. De nos jours, ils connaissent un engouement de plus en plus accru de la part des jardiniers qui les considèrent différemment des Hortensias bien présents dans les jardins de nos anciens. Cette popularité a surtout vu le jour lors de la création du célèbre hybride « Hydrangea paniculata ‘vanille fraise’ ». Ils appartiennent tous à la famille des Hydrangeacées dont ils sont les plus grands représentants.

1.1. Caractéristiques

Même si l’on différencie facilement les Hydrangea paniculata des autres espèces par leurs fleurs coniques plus ou moins densément garnies, leurs différences ne s’arrêtent pas là. Ils disposent de caractéristiques propres à eux-mêmes faisant toute leur différence. On les reconnaîtra grâce aux caractéristiques physiques suivantes :

Un feuillage plus petit et d’une forme moins sophistiquée. L’ensemble des feuilles garnissent de longues tiges droites se terminant chaque année par un bourgeon floral en son sommet. La forme de ces feuilles est relativement simple, ovale et très peu dentée tout comme sa couleur qui demeurera verte pour tous les cultivars. Les évolutions de teintes se font surtout en automne car certains prendront plus facilement de belles colorations de rouge, orangé ou jaune avant de tomber.

                  - Une floraison de forme soit très conique ou conique plutôt arrondie et qui s’épanouit à partir du mois d’août et durant tout l’automne. Les couleurs et les forme des inflorescences sont propres à chaque cultivar. À savoir qu’une inflorescence que l’on appelle à tort la fleur est en fait composé d’une multitude de fleurs stériles et fertiles.

Savoir reconnaître les différentes fleurs : pour le différencier, ceci est très simples car les fleurs stériles sont composées de bractées plus grosses visant à attirer les insectes alors que les fleurs fertiles sont plus au centre et composées de pétales minuscules. Plus clairement, plus une inflorescence donnera l’impression d’être dense et plus il y aura de fleurs stériles. Si à l’inverse, une inflorescence vous semble plus aérée et de ce fait moins dense et plus il y aura de fleurs fertiles. En résumé, sachez qu’au final, le rendu n’est que purement esthétique car peu importe la quantité de fleurs stériles ou fertiles, il n’y a que très peu de chance que votre Hydrangea se ressème de lui-même au jardin.

Pour en revenir aux inflorescences, elles commenceront toujours à s’épanouir de couleur vert blanc puis blanc et enfin parfois rosé à rouge en fonction des cultivars. La couleur sera toujours évolutive donc ne vous inquiétez pas si vous avez acheté un Hydrangea paniculata qui était rouge sur l’étiquette et qu’il commence à fleurir blanc, ceci est tout à fait normal !

                  - Un port buissonnant et érigé. Contrairement aux Hortensias à fleurs plates ou en boule, les Hydrangea paniculata ont un port beaucoup moins compact et surtout plus haut (pour la plus grande partie des cultivars). Leur forme au jardin sera surtout variable en fonction de la taille que vous pratiquerez. Elle se résume en deux façons différentes que nous expliquerons ensuite.

1.2. Les différentes variétés

Le nombre de cultivars recensés ne cesse d’augmenter chaque année en raison des nombreux croisements qui sont effectués pour varier formes et couleurs. Parmi les plus intéressants, vous pourrez vous procurer en magasin les cultivars suivants :

 

2. LA PLANTATION

Comme pour tous les autres Hydrangea, ceux à fleurs paniculés se plantent de préférence sur la période automnale car les conditions de reprise sont tout indiquées en cette saison. C’est aussi en cette période que la collection en rayon sera la plus importante et vous pourrez évidemment à ce moment les choisir lorsqu’ils seront en floraison pour un coup de cœur assuré.

Votre choix devra aussi, au-delà de la floraison, s’orienter sur les dimensions à l’âge et l’espace que vous lui proposerez une fois au jardin. Par exemple, ne choisissez pas un cultivar dense et compact pour mettre en second plan de massif ou un cultivar de 3 m de hauteur en premier plan.

Lorsque votre choix est fait, assurez-vous que les conditions de culture recommandées seront respectées pour le planter. Entre autres, les besoins primaires pour votre Hydrangea paniculata seront :

                  - Une exposition mi-ombragée à ensoleillée. Évitez les courant d’air récurrents et surtout les conditions trop ventées qui auraient pour effet de les assécher bien plus rapidement et d’abîmer leur feuillage.

                  - Un sol toujours frais mais pas gorgé d’eau. Tout résulte donc dans la façon de drainer son sol en présence d’un sol lourd et argileux. Ils apprécient aussi les sols riches, neutres à acides, ne lésinez donc pas sur les amendements et paillis organiques qui garderont la fraîcheur du sol tout en gardant une bonne activité biologique pour un sol aéré et drainant. Au niveau amendement, il faudra bien sûr proscrire complètement ceux calciques car les Hydrangea paniculata détestent les sols calcaires.

À la plantation, vous pourrez alors apporter de la terre de bruyère, toujours en mélange avec votre terre à raison d’un tiers de terre, de bruyère pour deux tiers de terre de jardin. Ne pratiquez jamais de fosses de plantations remplies de terre de bruyère car le sol risquerait alors d’être trop asséchant du fait du manque d’argile.

Contrairement aux autres Hydrangea, les paniculata sont les plus résistants en cas de soleil et de terre moins fraiche. Évitez tout de même d’aller dans les extrêmes en le plantant au plein soleil dans un sol très caillouteux et devant un mur, cette démarche mènera purement et simplement à l’échec. Respectez toujours un tant soit peu les exigences citées sans quoi votre Hydrangea aura des problèmes de développement et ne donnera pas le rendu escompté !

3. L'ENTRETIEN

Pour maintenir votre Hydrangea paniculata en bonne santé, l’entretien qui devra être effectué n’est pas bien compliqué. Comme nous l’avons vu pour la plantation, l’amendement et le paillis organique devront être complétés chaque année de manière à enrichir le sol et surtout ne pas l’appauvrir.

Au-delà de cela, c’est la taille qui est plus importante car elle affirmera une forme différente en fonction de la pratique. À ce titre, vous remarquer deux manières de précéder :

- La taille progressive :

 

Elle vise simplement à l’accompagnement de l’Hydrangea durant sa croissance. En effet, les Hydrangea paniculés, contrairement aux autres, rejettent peu du pied s’ils ne sont pas rabattus, c’est pourquoi ils prendront naturellement un forme buissonnante avec un seul tronc même très court à la base. Vous devrez alors effectuer la taille en sortie d’hiver vers début mars. Coupez entre un et deux tiers de la pousse de l’année précédente tout en supprimant une partie de branches orientées vers l’intérieur de façon à aérer le centre. Coupez aussi tout le bois mort.

À savoir :Même les inflorescences fanées doivent être laissées sur l’arbuste durant l’hiver car elles protègent les bourgeons et donnent un joli rendu avec le givre ou la neige.

                  - La taille de recépage :Recéper les arbustes à feuilles caduques consiste à rabattre l’ensemble de la ramure presque au raz du sol pour rajeunir la plante ou bien si elle doit subir une transplantation. Un autre but est d’obtenir de sa part une croissance très rapide durant le printemps avec des grosses feuilles pour un effet contrastant avec la norme. Dans le cas de nos Hydrangea paniculés, le but du recépage est que l’arbuste produise moins de tige qu’en forme naturelle et donc avec des inflorescences d’une taille démesurément grandes ! Cette taille devra elle aussi être pratiquée en sortie d’hiver.

À savoir :Le recépage année après année a tendance à affaiblir la plante donc au-delà de 7 à 10 ans, essayez d’arrêter cette pratique.

4. LA MISE EN SCENE

Comme nous l’avons vu précédent, il existe des Hydrangea paniculés de toutes les dimensions. Ainsi les mises en situation peuvent être bien différentes du moment que vous respectez les conditions qu’ils demandent. Les plus gros sujets doivent être plantés en arrière-plan, c’est ainsi qu’ils offriront un fond très contrastant en fin d’été et durant tout l’automne.

Vous pourrez alors les associer à bon nombre de plantes de terre de bruyère, fleuries et à feuillages colorés. Choisissez les Rhododendron, Azalées, Pieris, Bruyères, Pivoines, Renouées, etc… Plus votre massif sera large et plus votre palette végétale pourra aussi l’être. N’hésitez pas dans ce cas à multiplier les cultivars d’Hydrangea qui montreront tous des aspects et formes différents. L’utilisation d’autres espèces d’Hydrangea est aussi totalement possible.

Si vous décidez de les planter seuls, agrémentez leur tout de même le pied de plantes couvre sol ce qui les mettront bien mieux en valeur.

 

Notre Boutique en ligne

  • Fontaine - DESJARDINS

    1 599,00 €

  • Entourage gonflable "Pure Spa" rond - INTEX

    69,99 €

  • Entourage gonflable "Pure Spa" octogonal - INTEX

    86,99 €