Originaire d’Indes et d’Afrique, le ficus d’intérieur est aussi connu sous le nom de ficus benjamina et figuier pleureur. Ce ficus aux teintes variées s’acclimate très facilement et s’adapte à de nombreuses situations. Si vous n’avez pas la main verte, n’ayez crainte, il figure parmi les plantes d’intérieur les plus facile à entretenir.

1. DESCRIPTION

Le Ficus benjamina est une plante de la famille des Moracées. Le genre Ficus (figuier en français même s’ils ne sont pas tous porteurs de figues) compte près de 1000 espèces dans le monde. Ils peuvent être des arbres, des arbustes ou des lianes.

Le ficus dispose d’un feuillage persistant, vert ou panaché selon les cultivars. Son branchage est assez dense et sa taille en intérieur peut atteindre 3 mètres de hauteur si les conditions le permettent et que vous en prenez soin. En extérieur, il pourra s’élever jusqu’à 30 mètres de hauteur. Bonsaïfiable, le ficus est parfait pour débuter dans cet art car il est très facile à entretenir.

Attention : les ficus produisent une sorte de lait blanc en guise de sève. Cet écoulement est toxique, c’est pourquoi vous devrez empêcher et dissuader les mains innocentes de vouloir y toucher !

Photo 2

2. CULTURE

L’implantation d’un ficus dans la maison doit se faire de préférence au printemps et il est préconisé de le rempoter dès son arrivée. La terre de culture n’étant constitué que de tourbe, un remplacement ou un complément en terreau plus riche est indispensable. En effet, le terreau est moins spongieux que la tourbe, qui une fois sèche est très compliquée à réhydrater.

Attention : évitez les bacs à réserve d’eau : le ficus déteste avoir constamment les pieds dans l’eau.

Une fois dans son pot, trouvez-lui l’endroit optimal dans la maison. Le ficus apprécie les endroits humides, il faut donc éviter de le placer à proximité des radiateurs ou au soleil derrière une baie vitrée.

À savoir : entre octobre et avril la luminosité extérieure est plus faible. Pour ne pas qu’il perde ses feuilles par manque de lumière, rapprochez-le des fenêtres. La luminosité est indispensable à l’éclat des feuilles, surtout pour les variétés panachées. Pour ce qui est des températures, elles devront toujours osciller entre 15 °C et 22 °C.

Notez qu’une fois l’emplacement choisi, vous vous apercevrez rapidement si cela ne lui convient pas car il pourra perdre ses feuilles, jaunir ou ternir. À l’inverse, s’il s’y trouve à son aise et que tout va bien, ne le déplacez surtout pas, rapprochez-le simplement de la fenêtre. N’hésitez pas à retourner le pot de 180 °C toutes les semaines : les feuilles étant ne du côté où se trouve la lumière, votre ficus deviendrait asymétrique !

À savoir : le ficus est une très bonne plante dépolluante pour l’intérieur de la maison. Il capte le Formaldéhyde, le Xylène et l’Ammoniac et pourra donc prendre place dans la salle ou le salon.

3. ENTRETIEN

L’entretien d’un ficus benjamina est facile ce qui vous permet d’avoir une belle plante verte et cela sans trop la chouchouter.

3.1. L'arrosage

La règle d’or pour l’arrosage d’un ficus est de laisser sécher le substrat entre deux arrosages. Evidemment, n’attendez pas que la motte soit complètement desséchée et que la plante commence à montrer des signes de faiblesses pour agir. En général, un arrosage par semaine suffit.

En hiver, espacez les arrosages sans quoi vous verrez au risque de voir ses feuilles jaunir.

Evitez lors de cet entretien de les arroser avec de l’eau calcaire surtout si vous mouillez les feuilles car ces dernières pourraient se couvrir de traces blanches.

Photo 3

Au-delà des arrosages au pied, vous pourrez aussi brumiser ses feuilles 2 à 3 fois par semaine pour ôter la poussière et également les hydrater. De temps en temps, n’hésitez pas à les nettoyer à l’aide d’une éponge pour les rendre encore plus brillantes.

À savoir : en complément et de façon occasionnelle, vous pourrez placer votre ficus dehors pendant environ 30 minutes sous la pluie. Cela permettra au feuillage d’être hydraté naturellement car l’eau de pluie est encore plus efficace qu’une brumisation manuelle.

Attention : les températures doivent être supérieures à 10° !

3.3. La taille

Photo 4

Une taille est tout à fait possible sur cette espèce de ficus. Portez toutefois des gants pour vous protéger de la sève.

Il n’y a pas forcément de période idéale pour le faire mais garder toujours en tête qu’une taille superficielle suffit amplement pour que le ficus produise ensuite un beau feuillage dense et sain.

En complément, éliminez les éventuelles branches mortes (ce qui pourraient encombrer inutilement l’intérieur).

3.4. Les problèmes les plus courants

Plutôt simple à entretenir parmi la large gamme proposée en plantes d’intérieur, le ficus peut toutefois rencontrer quelques problèmes.

- Le ficus jaunit : il s’agit sans doute d’une attaque d’acariens pas forcément visibles en raison de leur très petite taille. Elle se traduit par des ponctuations jaunes et se résout à l’aide d’un acaricide biologique, surtout en intérieur.

Si par contre les feuilles deviennent entièrement jaunes puis tombent, il s’agit d’une asphyxie racinaire due à trop d’arrosage. Réduisez l’apport en eau et laissez sécher le terreau entre deux arrosages.

- Mon ficus perd ses feuilles : ce problème peut venir de plusieurs choses :

- la première, d’une perte naturelle et régulière du feuillage si celui-ci tombe en petite quantité,

- la seconde d’un manque de lumière si ce sont les nouvelles feuilles qui tombent tout en restant vertes,

- La troisième d’un changement de situation ou d’un excès de courant d’air qui suffit à produire ce résultat. Si ce problème persiste après plusieurs jours, trouvez-lui un endroit plus approprié !

- Mon ficus est envahi de mouches blanches : Ce sont des Aleurodes. Elles disparaîtront rapidement en pulvérisant de l’eau sur le feuillage 2 fois par jour jusqu’à leur départ. Si le ficus est de petite taille, placez-le sous la douche pour laver le feuillage et les éliminer.

- Mon Ficus est recouvert de ponctuations blanches voire même d’un feutre noirâtre et collant : C’est sans aucun doute l’attaque de cochenilles qui se nourrissent de la sève de la plante. En faisant cela, elles rejettent un miellat qui tombe sur les feuilles inférieures et sur lesquelles s’installe un champignon noirâtre appelé fumagine.

Eliminez simplement ces insectes à l’aide d’un coton imbibé d’eau savonneuse.

4. LE CAOUTCHOUC, UN FICUS LUI AUSSI

Photo 5

Aussi appelé ficus elastica, on l’appelle à tort caoutchouc puisqu’il produit un latex blanc qui n’a cependant jamais été développé car ses résultats productifs et économiques ne sont pas très intéressants. Le caoutchouc naturel se produit grâce à l’hévéa, une plante de la famille des euphorbiacées !

Le ficus elastica dispose d’un côté esthétique très intéressant en intérieur en raison de ses grosses feuilles ovales et caoutchouteuses. Son développement et sa culture seront semblables au ficus benjamina même s’il vous sera conseillé de le tailler régulièrement pour qu’il prenne une forme plus compacte.

Notre Boutique en ligne

  • Tube climat tropical "Repti Glo 5.0" Exo Terra - T8 - 20W/60cm

    16,99 €

  • Tube climat tropical "Repti Glo 5.0" Exo Terra - T8 - 25W/75cm

    26,49 €

  • Tube climat tropical "Repti Glo 5.0" Exo Terra - T8 - 30W/90cm

    26,99 €

  • Tube climat désertique "Repti Glo 10.0" Exo Terra - 15W/45cm

    21,99 €

  • Tube climat désertique "Repti Glo 10.0" Exo Terra - 25W/75cm

    26,49 €

  • Cave à reptile - cachette naturelle "medium" - Exo Terra

    6,99 €

  • Cave à reptile - cachette naturelle "large" - Exo Terra

    14,49 €

  • Amapallo synthétique - Exo Terra - petit modèle

    2,49 €

  • Amapallo synthétique - Exo Terra - moyen modèle

    5,29 €

  • Croton synthétique Exo Terra - grand modèle

    8,09 €