L’automne est là ! Le mois d’octobre, annonciateur de changement au jardin où la nature s’apprête à se reposer, mais il n’en est rien pour le jardinier qui va encore avoir du pain sur la planche avant l’hiver et les premières gelées.

Que faire au jardin au mois d’octobre ?

Le jardin du mois d’octobre se démarque réellement de ce qu’il a été durant tout l’été. L’humidité devient vraiment présente voire omniprésente certains jours, les températures se rapprochent doucement des gelées et le soleil perd de son intensité.

Les travaux à réaliser

2.1. Les arbres, arbustes et plantes vivaces

2.1.1. Les plantations

Les plantations reprennent activement durant octobre, les conditions le permettent de nouveau. La terre encore chaude, l’humidité et la fraîcheur sont les trois facteurs clés d’un enracinement idéal avant l’hiver.

Pour la gamme végétale, tout est possible au jardin d’ornement mis à part les plantes frileuses qui préfèrent une plantation printanière surtout au nord de la Loire.

2.1.2. Les fertilisations

Du coté de vos jardinières ou massifs de plantes annuelles, la fertilisation est toujours possible afin de faire perdurer le plus possible les floraisons. Espacez tout de même les apports par rapport à l’été car leur fin de vie approche à grands pas.

Dans les massifs d’arbustes et de vivaces, une fertilisation doit être apportée à chaque plantation à l’aide d’une fumure compostée ou à action lente. C’est le cas notamment des composts, fumiers compostés, corne broyée ou fertilisants en terreau plus couramment appelé « or brun ».

En entretien, privilégiez les fumiers compostés ou composts en paillage aux pieds des arbustes pour lesquels vous jugerez un apport bénéfique. Le fait de les étaler en paillage permettra d’augmenter la vie dans votre sol et cet amendement sera ainsi « digéré » par le sol durant tout l’hiver pour être disponible dès le printemps pour les plantes.

2.1.3. Les tailles

  • les arbres et arbustes fruitiers :

Octobre est un mois transitoire en ce qui concerne les tailles des arbres et arbustes fruitiers. Ce n’est pas la saison des élagages mais c’est aussi trop tôt pour les tailles fruitières de formation ou de nettoyage.  Abstenez-vous pour le moment.

  • Les rosiers :

Tout comme pour les arbres, les rosiers ne doivent pas encore être taillés pour l’hiver en octobre. Les quelques belles journées toujours présente font remonter encore leur floraison. Gardez alors le rythme de tout l’été, à savoir la taille des fleurs fanées uniquement. Stoppez ici les fertilisations qui risqueraient d’encourager une repousse trop tardive. Celle-ci arriverait au moment où la baisse d’activité de la plante est amorcée en prévision de sa dormance hivernale.

  • Les arbustes :

Contrairement aux arbres et arbustes fruitiers, les tailles d’arbustes d’ornement peuvent se faire en octobre. Taillez ainsi vos haies si ce n’est pas encore fait. En début de mois, c’est le dernier moment possible pour tailler les arbustes persistants comme les photinias, eleagnus ou euonymus. Tout comme pour les rosiers, une taille trop tardive risquerait de les faire repousser au moment où les premières gelées nocturnes pourraient se produire, leur nuisant à coup sûre et ne faisant que les affaiblir avant l’hiver. Il est utile de rappeler qu’une plante persistante est nécessairement plus fragile au froid qu’une plante caduque du fait qu’elle demeure en activité même durant l’hiver.

Chez les arbustes à fleurs, ne taillez pas non plus avant l’hiver ceux à bois peu ligneux comme les Lavatères, Anisodontea, Leycesteria ou encore Sauges arbustives.

  • Les plantes vivaces :

Chez les vivaces, le bouturage n’est plus possible en octobre. La sève redescend petit à petit et le taux de reprise s’en trouverait fortement réduit. Néanmoins, les premières tailles de nettoyage pour l’hiver sont possibles sur les espèces à végétation précoces qui sont bien souvent les premières à s’endormir.

Toutefois, il existe deux écoles à ce sujet :

- ceux qui taillent l’intégralité de leurs vivaces avant l’hiver pour avoir un jardin « propre »

- ceux qui préfèrent les laisser avec leur feuillage sec sur la souche et ne nettoyer qu’au printemps.

Il s’avère que la seconde solution est tout de même bien plus responsable et écologique, cela pour deux raisons. La première est que le feuillage sec protège la souche des vivaces tout l’hiver contre le gel. La seconde est que par ce même effet, le feuillage sec assure aussi un lieu de protection pour bon nombre d’insectes utiles au jardin qui pourront y hiverner.

Pour les adeptes de la première méthode et pour ne pas perdre de temps sur le travail de sortie d’hiver, vous pourrez toujours tailler ce vieux feuillage puis étaler une couche supplémentaire de paillage dans les massifs. L’effet sera le même et la couche de paillage isolera les systèmes racinaires du gel

2.1.4. Les traitements

Le désherbage se termine en cette fin d’année. Privilégiez l’huile de coude qui sera un jeu d’enfant car les graines levée en cette période s’arrachent très facilement. De plus, les produits désherbants biologiques n’agissent plus comme il se doit en dessous de 15 °C.

Les traitements d’hiver pourront débuter en fin de mois aux premières chutes des feuilles. C’est le cas aussi des traitements de maladies cryptogamiques sur arbres fruitiers (tavelure, cloque, oïdium). Ramassez puis brûler les feuilles contaminées et tombées au sol. Puis traitez à l’aide d’une solution à base de cuivre ou de souffre, un premier traitement dès la chute des feuilles.

2.2. Le gazon

L’automne est là et le gazon reprend vigueur et verdure. Ne fertilisez surtout plus à partir de maintenant. Il est aussi trop tôt pour réguler le pH à l’aide d’un amendement calcique.

Continuez en revanche les tontes du moment qu’il ne gèle pas. Espacez la fréquence et surtout relevez la hauteur de coupe pour éviter l’apparition de mousse durant l’hiver. L’entretien du gazon va se limiter de plus en plus.

2.3. Les balcons et terrasses

Selon la météo, vos compositions de plantes annuelles commenceront à réagir différemment.

Si l’arrière-saison perdure dans des conditions ensoleillées, douces et humides, les floraisons continueront à se succéder et l’entretien de base restera le même : taille des fleurs fanées, arrosage si besoin et fertilisation.

Si en revanche, le temps est à la pluie, nuageux et froid, les plantes vont commencer à dépérir. Laissez faire puis envisager de vous en séparer afin de nettoyer vos pots pour la prochaine saison. Ils seront rangés par la suite au garage.

2.4. Le potager

Le potager du mois d’octobre se vide petit à petit de ses récoltes. C’est le moment d’arracher les cucurbitacées pour les récolter. Conservez-les en cave, au frais et à l’abri de l’humidité. Vous pourrez faire de même avec tous les légumes racines. Carottes, betteraves, navets ou radis noir seront conservés quant à eux dans du sable afin d’éviter leur déshydratation si vous ne les consommez pas aussitôt. Cette tâche, qui peut être fastidieuse vous évite d’accéder au potager boueux hivernal et reposera votre terre.

Seuls quelques légumes pourront perdurer au jardin comme la mâche, la scarole, la claytone de cuba, quelques choux, etc. tout ce petit monde devra, quant à lui être récolté au fur et à mesure des besoins car leur conservation sur le long terme est plus délicate.

Sur vos parcelles à nu, étalez de la paille pour l’hiver. Celle-ci protégera de l’érosion et du gel tout en accentuant l’activité biologique et microbiologique.

Au verger, les récoltes sont aussi de mise avec toujours les pommes, poires, coings. Noix, noisettes et autres fruits secs pourront être récoltés dès qu’ils tomberont naturellement de l’arbre.

3. LE PROVERBE DU MOIS

« En octobre, brume passe, beau temps passe. »

Ce dicton résume bien le mois d’octobre comme un mois réellement transitoire annonçant l’automne et un changement certain de météo. Les couleurs automnales n’iront pas contredire cela, la nature et les paysages changent, évoluent de jour en jour, le jardin s’endort tranquillement.

Notre Boutique en ligne

  • Fontaine - DESJARDINS

    1 599,00 €

  • Entourage gonflable "Pure Spa" rond - INTEX

    69,99 €

  • Entourage gonflable "Pure Spa" octogonal - INTEX

    86,99 €