Ils vous font rêver sur des photos, des reportages, dans les revues aquariophiles alors pourquoi pas chez vous ? Aujourd’hui avoir un combattant aux couleurs et nageoires exceptionnelles c’est possible. Les importations asiatiques, de plus en plus fréquentes et surtout des prix en forte baisse, rendent le betta enfin accessible par tous !

Accessible en tout point puisque l’on trouve toutes sortes de produit et accessoires facilitant la maintenance, l’entretien et le visuel du poisson avec une multitude de choix notamment sur les aquariums adaptés à la taille du combattant.

1. L'HISTOIRE

Le combattant betta splendens, tel que nous le connaissons aujourd’hui ne ressemble en rien à celui qui se trouve dans le milieu naturel. C’est à force de sélection au fil des années que les éleveurs, principalement asiatiques au départ, sont parvenus à obtenir "des bêtes de concours". Dans les années 60 c’est aux Etats-Unis que démarrent les premiers "betta show" et le phénomène se propagea à travers le monde pour arriver en France dans les années 80 avec notamment la première association de passionnés à Blois : la CIL (Communauté Internationale pour les Labyrinthidés). En se joignant à l’IBSC (l’International Betta Splendens Club) le mouvement était en marche. Fin des années 80, les premiers standards du combattant avec les caudales surdéveloppées apparaissent enfin : la queue du combattants forme une demie lune. Une fois déployée la caudale est alors à 180°. Les concours se démocratisent et l’on voit apparaitre des poissons de plus en plus beaux puis, au début des années 2000, les concours s’étendent également sur les combattants à nageoires courtes : les plakats. L’ère des très beaux combattants commence enfin à envahir, timidement mais sûrement, les animaleries spécialisées.

bettta

Aujourd’hui on trouve des poissons sublimes aux nageoires longues mais tout en restant proportionnées et en harmonie avec l’ensemble du corps du poisson. Si vous souhaitez participer à un concours voici les principaux critères à respecter :

  • Le combattant doit être en bonne santé, aucune maladie et les nageoires en bon état. Il doit avoir un comportement vif, agressif, prêt à défendre son territoire. Les poissons stressés ne sont pas jugés.
  • Sa taille doit être au minimum de 38 mm pour les mâles et de 32 mm pour les femelles. Sachant qu’à taille adulte un combattant mesure 65 mm.
  • Le combattant doit être harmonieux, bien supporter le poids de ses nageoires. Son corps ne doit pas être creux ou comporter des bosses. Les écailles seront correctement alignées.
  • Les nageoires une fois tendues par le poisson doivent rester dans un même plan et chaque rayon ne doit pas dépasser un autre. Attention plus un combattant vieillit et plus ses nageoires deviennent volumineuses.

2. LES FORMES ET COULEURS

Chacun y trouvera son bonheur selon ses goûts. Grâce à leurs belles nageoires, les mâles ont l’avantage par rapport aux femelles, cependant ces dernières ne sont pas en reste. Pour les critères de beauté préférez une femelle avec des nageoires pas trop courtes ni trop longues, faites en sorte dans votre choix que l’on ne puisse pas la confondre avec un mâle. Les femelles sont généralement plus petites que les mâles, possèdent une papille génitale sous leur ventre, celui-ci devant être bien rond. Elles doivent aussi parader afin de pouvoir concourir. Attention toutefois à ne pas les confondre avec les mâles à nageoires courtes : les plakats.
Les plakats ont une particularité qui les distingue des autres combattants : leur caractère, ils sont en effet très agressifs. Ils sont massifs, puissants et ont les nageoires proportionnées à leur corps, y  compris la dorsale qui est volumineuse. On les surnomme aussi les figthers ! En Asie des combats sont régulièrement organisés.
Hormis les betta splendens on trouve également des crowntail, delta, halfmoon, rosetail, doubletail et bien d’autres. Tous aussi beaux les uns que les autres.

betta

LES COULEURS

On trouve de plus en plus de diversité, rouge, vert, bleu, jaune, blanc, platinium ou noir… sans parler des multicolores, fancy, koï ou dragon etc. Il existe aussi des particularités comme les nageoires pectorales très développées typiques des betta éléphant ou des betta giant qui dépassent aisément les 8 cm. Mais également la combinaison de deux couleurs qui ne se mélangent pas : une sur le corps et l’autre sur les nageoires comme les betta 'Half moon mustard gaz'.
Voici une liste non exhaustive des fautes pénalisantes lors des concours.

  • Écaille manquante
  • Nageoire tordue
  • Trou dans les nageoires
  • Rayons de nageoires cassés
  • Absence d’agressivité

3. LE COMBATTANT, UN POISSON MYTHIQUE AUX MULTIPLES QUESTIONS

 

betta

Pourquoi voit-on souvent ces poissons dans des petits contenants ?

Simplement parce qu’ils n’aiment pas les grands espaces et est capable de vivre dans très peu d’eau grâce en particulier à un organe situé dans sa tête : le labyrinthe.

 

Pourquoi le combattant mâle ne peut pas être mis avec un autre mâle ?

C’est très simple, ils ne se supportent pas, faites l’essai avec un petit miroir pendant une à deux minutes et regardez l’attitude de votre combattant. Il ressort ses opercules, gonfle ses nageoires pour se faire le plus gros et le plus impressionnant possible.

 

Le combattant peut-il vivre en eau froide ?

La réponse est oui à température ambiante mais vous obtiendrez de meilleur résultat en eau chaude, c'est-à-dire  26 ° C voire plus. C’est un des poissons qui possède le plus grand seuil de tolérance vis-à-vis des températures. C’est un animal robuste.

 

Le combattant ne vit pas longtemps !

C’est un préjugé que l’on entend souvent et qui heureusement est faux ! Sa durée de vie en captivité dépasse les 3 ans, le record étant de 9 ans.

 

Le combattant construit un nid comme les oiseaux pour se reproduire !

Pas exactement mais oui, il construit à la surface de l’eau un nid de bulles où seront déposés les œufs pondus par la femelle.

 

Le combattant ne supporte pas la solitude !

C’est faux, l’adage « mieux vaut être seul que mal accompagné »  lui va très bien car avec son caractère belliqueux, il s’en prend volontiers aux poissons aux grandes nageoires comme les guppy ou scalaire par exemple.

 

Il supporte tout type d’eau !

Oui et non, l’idéal est une eau chauffée pour la reproduction avec un ajout de feuille de catappa pour une acidification naturelle de plantes flottante type riccia afin qu’il puisse faire son nid de bulles.

Avec tous ces conseils vous voilà paré pour vous lancer dans le grand bain. Et vous, qu'attendez vous pour venir découvrir le monde des concours !

Notre Boutique en ligne

  • Tetra Tube fluo 11W - pour aquarium Tetra AquaArt 20L et 30L

    13,99 €

  • Alfred-Anselme Gélin

    Je ne sais pas d’où vous tenez ces chiffres sur la durée de vie d’un betta. Les miens et ceux de mes amis vivent entre deux et trois ans après l’achat. Jamais plus longtemps.