Les mahonias_img_principale


Arbustes ravissants quand vient l’hiver, les mahonias associent un feuillage persistant, une belle coloration automnale et des baies décoratives. Rustiques et décoratifs toute l’année, ils ont tout de la plante parfaite si ce n’est un petit défaut : ils sont piquants pour bon nombre de variétés.

Originaires des régions d’Extrême-Orient, d’Amérique du Nord et d’Amérique centrale, les mahonias ou mahonies sous leur nom vernaculaire, sont donc adaptés aux climats frais. Ils font partie de la famille des berbéridacées tout comme les berbéris, genre dans lequel certains spécialistes continuent à classer les mahonias.

1. LES CARACTÉRISTIQUES

Il existe plusieurs types de mahonias mais se sont bien souvent les X media qui seront le plus plantés. Tous ont des points particuliers qui permettent de les différencier facilement :

Les mahonias_caractéristiques

Le feuillage vert pour toutes les espèces est composé, c’est-à-dire que la feuille est formée de plusieurs folioles, et est plus ou moins piquant. Les feuilles du mahonia sont parfois ressemblantes à celles des houx mais disposent de bien plus d’avantages. En effet, dès l’arrivée des premières gelées, les feuilles se teintent de couleurs plus ou moins intenses, variant entre des teintes rouges, pourprées et roses.

Les mahonias_img_principale

La floraison est la plupart du temps jaune or et parfois orange. Elle se produit à partir du mois de décembre sur le haut et l’extrémité des tiges. Les inflorescences prennent la forme de longues grappes et finement parfumées qui laisseront ensuite place à des baies de couleur bleutée par la suite.

Les mahonias_floraison

Ces dernières sont comestibles à condition de les cuire et sont aussi très appréciées des oiseaux. En cas de consommation crue, les alcaloïdes qu’elles contiennent peuvent provoquer des troubles digestifs bénins.

Les mahonias-écorce

L’écorce finement creusée est elle aussi attractive, notamment pour les espèces à grand développement dont la base se dégage naturellement avec l’âge.

  • Le port, bien souvent érigé et compact permet à bon nombre de mahonias d’être très appréciés lorsqu’ils sont bien mis en valeur.
  • La croissance est modérée à lente, vous devrez donc patienter quelques années avant d’espérer admirer un sujet digne de ce nom. Les mahonias sont considérés comme rustiques, hormis quelques espèces plus sensibles au froid.

1.2. Les différentes variétés

Il existe environ 70 espèces de mahonias dans le monde sans compter les hybridations très couramment plantées. En règle générale, il s’agit d’arbustes de taille moyenne, cependant, des variétés naines ont récemment vu le jour.

Parmi les plus connues et les plus intéressantes, vous pourrez trouver facilement en magasin :

tableau_variétés_mahonias

 2. ACHAT 

l'achat des Mahonias

Les mahonias sont des arbustes utilisables dans beaucoup de situations, c’est donc pour cette raison que vous les trouverez toute l’année en magasin. Néanmoins, c’est en hiver, lorsque la majeure partie des espèces seront en fleurs qu’ils seront le plus mis en avant. Ils seront vendus jeunes et jusqu’à une taille d’environ 1 m pour les plus gros.

3. LA CULTURE DE LA PLANTE

3.1. La plantation

Où ?

Suivant les espèces et leur taille adulte, les mahonias pourront être plantés en pot ou en pleine terre. De plus, ils n’apprécient pas la transplantation, c’est pourquoi vous devrez les planter dans un endroit définitif qui correspondra à ses exigences.

Dans quelle exposition ?

la plantation des mahonias

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les mahonias sont des plantes d’ombre ou de mi-ombre. Evitez ainsi la plantation en ombre dense ou en soleil trop brulant. Il pourra toutefois tolérer les expositions ensoleillées au nord de la Loire et si le sol reste frais. Idéalement, plantez donc les mahonias sous des arbres caducs qui leur laisseront de la lumière au cours de leur floraison tout en les protégeant des excès de chaleur en été. Essayez aussi de protéger vos mahonias des vents secs et froids.

A savoir : Les mahonias ne supportent ni la sécheresse, ni les embruns !

Dans quel sol ?

Les mahonias sont assez peu exigeants en terme de sol, ils redoutent seulement les sols trop compacts, trop humides et asphyxiants. Un sol riche lui permettra aussi d’être plus vigoureux. En ce qui concerne le pH, il aura aussi une petite préférence pour l’acidité mais pourra tout à fait prospérer en sol neutre ou légèrement calcaire.

Quand ?

Il est évident que la plantation lors de sa période de floraison peut être délicate étant donné que les gelées sont susceptibles d’être présentes. Préférez donc une plantation printanière où la fraîcheur et l’humidité faciliteront leur enracinement.

En cas de plantation automnale, si les boutons floraux sont déjà formés,  il se pourrait qu’il avorte sa floraison du fait du changement d’atmosphère entre la serre et le jardin. Ne le plantez donc plus au-delà des mois de septembre/octobre au plus tard. Passé ce délai, laissez-le en pot et plantez-le le printemps.

Comment ?

Si vous respectez toutes les conditions d’exposition et de sol, la plantation en elle-même sera alors un jeu d’enfant.

Il vous suffira de creuser un trou d’au moins trois fois le volume de la motte dans le but d’ameublir et d’alléger la terre. Pour ce faire, apportez quelques pelletées de tourbe, de compost et de terreau. Mélanger le tout avec la terre retirée du trou et plantez le mahonia ainsi.

Recouvrez le pied d’un paillis organique tel que la paillette de chanvre ou de miscanthus qui illumineront un peu son pied surtout s’il est planté à l’ombre.

Arrosez abondamment pour terminer la plantation et le tour est joué !

3.2. L’entretien

L’entretien reste très limité pour ces arbustes et vous devrez toujours faire attention lorsque vous voudrez intervenir autour d’eux car leurs feuilles piquantes peuvent s’avérer dangereuses.

L’arrosage

Comme vous l’avez compris, les mahonias redoutent les excès d’eau ou les sols asphyxiants mais aussi la sécheresse, c’est pourquoi l’arrosage sera indispensable surtout la première année qui suivra sa plantation. Arrosez régulièrement mais de manière espacée surtout le premier été pour que les racines puissent s’infiltrer en profondeur.

Par la suite, en cas de sécheresse prolongée, l’arrosage sera nécessaire. En temps normal, la pluie fera le reste du travail.

La fertilisation

Nul besoin d’apporter trop d’engrais aux mahonias qui se débrouillent seuls dès lors qu’ils sont implantés. Histoire de ne pas appauvrir votre sol et de donner un petit coup de tonus  à cet arbuste, un apport printanier de compost à son pied sera amplement suffisant.

La fertilisation des Mahonias

La taille

La taille est elle aussi très limitée car la plupart des espèces prennent un port naturel relativement esthétique. Vous pourrez toutefois intervenir pour couper des branches mortes ou qui déséquilibrent la structure de l’arbuste. Faite toujours cela au sécateur mais n’intervenez jamais sur un mahonia au taille-haie ou à la cisaille.

Les inflorescences pourront être également retirées une fois que les baies se seront formées et auront été cueillies ou mangées par les oiseaux.

Une taille annuelle d’équilibrage pourra toutefois être nécessaire pour l’espèce aquifolium qui se tient assez mal et qui est quant à elle, plutôt couvre-sol.

Les maladies et ravageurs

Les mahonias ont tout pour plaire d’un point de vue esthétique, mais ils sont cependant assez sensibles à certaines maladies.

C’est par exemple le cas de l’oïdium, la rouille ou les tâches foliaires. Toutes sont des maladies dites cryptogamiques. C’est-à-dire qu’elles se développent directement sur le feuillage. Alors que l’oïdium apparaît sous la forme de tâches poudreuses blanches, la rouille prendra l’aspect de tâches brunes et noires des deux côtés du feuillage. Pour combattre ces maladies, vous pourrez vous tourner vers des méthodes naturelles comme les décoctions de fougères pour l’oïdium mais aussi des produits fongicides spécialisés.

En ce qui concerne les insectes, peu d’entre eux sont capables d’attaquer le feuillage coriace des mahonias. Seuls les pucerons peuvent poser problème lorsqu’ils s’agglomèrent sur les nouvelles pousses tendres. Vous pourrez les éliminer par une bonne pression d’eau ou un lâché de larves de coccinelles, son prédateur naturel.

La multiplication

Assez compliqués à multiplier, les mahonias peuvent se bouturer ou se semer. Cependant, le semis ne sera possible qu’avec les espèces non hybridées qui produisent des graines non fidèles à la plante mère. En ce qui concerne le bouturage, la technique est assez peu utilisée au jardin car délicate. Pour tenter l’expérience, prélevez une section de tige d’environ 7 cm vers la mi-août. Trempez-la dans de l’hormone de bouturage puis plantez-la dans un godet sous serre jusqu’à l’enracinement. Le prélèvement de drageons (pousses naissant dans la racine) est également possible sur les espèces qui en produisent, c’est le cas du mahonia aquifolium.

4. LES BONNES ASSOCIATIONS

Il est possible de planter les mahonias de plusieurs façons, seuls ou accompagnés. Parmi les utilisations les plus courantes vous aurez :
- La haie défensive :

Haie défensive

Cette solution est valable pour les espèces de moyen ou grand développement et bien sûr piquantes. Vous pourrez ainsi planter les mahonias seuls ou accompagnés d’autres plantes défensives comme les pyracanthas, houx ou berberis par exemple.

- Le massif décoratif :

Massif décoratif

Que ce soit pour un massif brise-vue ou tout simplement coloré toute l’année, le mahonia pourra prendre place en arrière-plan en pensant bien entendu à lui offrir une place assez fraîche. Vous pouvez voir dans ce massif l’évolution des plantes après 2 ans de plantation. Ici, les végétaux l’accompagnant seront du photinia, chimonanthus, physocarpus, callicarpa, eleagnus et autres fougères.

- L’isolé :

Les mahonias en isolé

Pour les espèces au port érigé et élégant, la plantation en isolé est elle aussi très jolie. Même dans ce cas, plantez à son pied de petites vivaces couvre-sol qui le mettent d’autant plus en valeur. Choisissez par exemple les pachysandre, lysimaque rampante ou muehlenbeckia.

- Le pot
Cette dernière technique est envisageable pour les mahonias de petit développement qui peuvent s’acclimater à une telle culture.

Notre Boutique en ligne