Les Cassissiers et Groseilliers, bien que des fruits assez différents sont en fait des arbustes relativement proches, c’est pourquoi il est facile de les réunir au sein d’une même description. Appréciés des petits et des grands, ce sont des fruits indémodables aux mille et une utilisations.

1.DESCRIPTION

Originaire d’Europe de l’ouest et de l’Asie tempérée, les Ribes, de leur nom scientifique forment un grand genre d’arbustes aux différentes espèces, souvent très proches même avec différentes nuances.

Vous remarquerez donc pour le Cassissier (Ribes nigrum), le groseillier (Ribes rubrum) et le Groseillier à maquereaux (Ribes uva-crispa). Qu’ils appartiennent à la famille des grossulariacées dont ils sont les plus grands représentant.

1.1. Caractéristiques

Les Cassis et les Groseilles ont beau être des fruits différents, les arbustes qui les portent sont pourtant très proches. Ils ne dépasseront jamais 1.80 m de hauteur pour 1.20 m de largeur, faisant d’eux de petits arbustes à la fois compacts et aérés.

Leur feuillage est vert, lobé et caduc, plutôt simple dans le monde végétal et facilement reconnaissable. Chaque année se produit une floraison printanière avec une multitude de grappes garnies de petites fleurs couleur crème. Celles-ci donnent ensuite les fruits que nous consommons durant l’été. Leur récolte se fait évidemment à la main pour ne pas éclater les baies et ce, dès leur maturité. Vous le verrez rapidement car c’est lorsque les grappes se détachent facilement que c’est le moment d’intervenir. Pour accentuer une bonne production, n’hésitez pas à planter plusieurs sujets ensemble de façon à ce que la pollinisation soit plus efficace par croisement du pollen.

Les Ribes sont des plantes qui ont besoin de froid l’hiver pour fleurir et donc fructifier correctement, c’est pourquoi dans les régions trop chaudes, les récoltes seront plus approximatives.

Quant à la croissance, elle est plutôt rapide et la mise à fruit également, vous pourrez avoir les premiers fruits un an seulement après la plantation. Bien évidemment, les récoltes seront croissantes d’année en année, vous ne ferez sans doute pas de confiture les premières années, surtout si vous n’avez planté qu’un seul plant.

1.2. Les différentes variétés

Comme dans toute la gamme des petits arbustes à fruits, différentes variétés existent chez les Cassissiers et Groseilliers, voici 3 tableaux permettant de mieux les connaître et les choisir en fonction de ces critères.

LES CASSISSIERS

Andega

Récolte : Juillet

Rendement : Fort

Calibre : Gros

Goût : Très aromatique et goût prononcé

Blackdown

Récolte : Juillet/août

Rendement : Fort

Calibre : Moyen

Goût : Fruit ferme qui supporte bien la cuisson

Little black sugar

Récolte : Fin juin

Rendement : Moyen

Calibre : Très gros

Goût : Saveur très douce et peu acide

LES GROSEILLIERS

Blanka

Récolte : Fin juillet

Rendement : Fort

Calibre : Gros

Goût : Acidulé et très savoureux. Moins consommé par les oiseaux en raison de la couleur transparente

Gloire des sabons

Récolte : Fin juillet/août

Rendement : Fort

Calibre : Moyen

Goût : Sucré et parfumé, sans doute la groseille la plus parfumée

Jonkheer van tets

Récolte : juin/juillet

Rendement : Fort

Calibre : Gros

Goût : Belles baies juteuse, fermes et peu acide

London market

Récolte : Juillet/août

Rendement : Fort

Calibre : Moyen

Goût : Saveur finement acidulée

LES CASEILLER ET GROSEILLERS A MAQUEREAUX

Caseille ‘josta’

Récolte : Juillet

Rendement : Moyen

Calibre : Très gros

Goût : Proche du Cassis mais nettement plus doux, peu connus mais original

Captivator

Récolte : Juillet

Rendement : Fort

Calibre : Moyen

Goût : Doux et sucré

hinnonmäki gul

Récolte : Juillet

Rendement : Moyen

Calibre : Gros

Goût : Plus acidulé que les rouges, il est meilleur bien mûr

hinnonmäki röd

Récolte : Juillet/août

Rendement : Fort

Calibre : Moyen

Goût : Bien sucré et fruité

2. LA PLANTATION

Les Cassissiers et Groseilliers sont des arbustes fruitiers parmi les plus simples à cultiver. Ils demandent simplement un emplacement ensoleillé pour que leurs fruits mûrissent facilement. Au point de vue du sol, ils sont assez peu exigeants du moment que ce n'est pas un sol trop peu hospitalier. A ce titre, évitez simplement les sols très acides ou à l'inverse calcaires et surtout trop humides en période hivernale. Choisissez plutôt une plantation sur petite butte si vous vous trouvez en point bas du jardin.

Vous souhaitez en cultiver plusieurs variétés pour varier les plaisir ? Rien de plus simple, il vous suffit de respecter quelques règles simples :

            - La plantation en haie :

C'est souvent la solution de plantation la plus utilisée par les jardiniers. La plantation linéaire offre le précieux avantage de ne pas prendre trop de place au jardin et de pouvoir bénéficier d'une cueillette simple. Pour ce faire, vous devez faire en sorte que les distances de plantation soient suffisantes pour assurer une production sur toutes les branches et surtout faciliter cette récolte. Choisissez une distance d'au moins 1 m entre chaque Groseillier, 80 cm pour les Groseilliers à maquereaux, 1.20 m pour les Cassissiers et enfin 1.50 m pour le Caseillier.

            - La plantation palissée :

Très proche de la plantation en haie, c'est aussi une disposition linéaire. Toutefois, les sujets seront conduits sur des fils tendus pour en réduire la largeur, faciliter encore plus les récoltes et surtout faire en sorte que les fruits murissent de façon complètement homogène. Les distances de plantation demeurent inchangées entre chaque espèce.

            - La plantation au sein du potager :

 Cette dernière solution peut être envisagée dans le cas où vous avez un jardin très chaud et ensoleillé. La plupart des cultures apprécient ces conditions mais d'autres préfèrent les ambiances plus fraîches et ombragées. C'est pourquoi la plantation d'un Cassissier ou Groseillier directement dans le jardin permet d'apporter un petite touche d'ombre sans pour autant avoir un système racinaire abondant qui empêcherait tout autre culture. Ceci évite aussi les monocultures plus propices aux maladies et ravageurs car ces arbustes peuvent accueillir bon nombre d'auxiliaires.

2. L’ENTRETIEN

Quelques astuces sont à connaître pour entretenir ces petits fruits dans les meilleures conditions.

3.1. L’arrosage

Inutile d'installer un goutte à goutte ou un système d'arrosage ultra performant pour la culture des Ribes. Un simple suivi d'après plantation est utile si vous avez choisi une plantation printanière. En cas de plantation automnale, un gros arrosage après la plantation pour tasser la terre suffira. Le premier été doit aussi être suivi avec vigilance au niveau de l'arrosage surtout en cas de sécheresse. N'apportez que le nécessaire, une plante résistante est une plante qui s'enracine en profondeur pour chercher d'elle-même la fraîcheur. Si vous arrosez à l'excès, les racines se développeront uniquement en surface.

3.2. La fertilisation

Une Cassissier ou Groseillier qui produit est un arbuste bien fertilisé mais avec des éléments naturels !

Privilégiez les fertilisants et amendements riches en humus et complets, comme les composts, fumiers compostés ou fertilisants organiques déshydratés en granulés. Un apport annuel suffit amplement en fin d'automne de manière à ce que les éléments minéraux soient accessibles pour l'arbuste dès le retour du printemps. Paillez également le pied de chacun d'eux en fin d'automne tous les ans avec un paillis organique non acide.

3.3. La taille

Chez les Ribes en général, la taille n’est pas un gros problème et même si vous êtes un jardinier plus que novice, vous pourrez tout à fait vous y atteler sans risques.

Sachez tout d’abord que même si vous ne taillez pas un Cassissier ou un Groseilliers, il fructifiera de lui-même, les jardiniers les plus pressés peuvent donc se réjouir. Néanmoins, pour augmenter leur durée de vie et de ce fait les années où ils seront à même de donner des récoltes, vous pouvez tailler en novembre en suivant les quelques règles suivantes :

            - Eliminez le bois mort,

            - Coupez les branches trop vieilles après quelques années de récoltes et favorisez les jeunes pousses qui prendront le relais par la suite,

            - Rabattez d’un tiers les tiges les plus hautes, une année sur deux, de manière à concentrer l’énergie vers la production de jeunes pousses.

3.4. La multiplication

La seule méthode efficace pour multiplier vos plants est le bouturage. Il s’agit de la solution la plus simple et surtout la plus fidèle pour obtenir la même variété. Optez donc pour un bouturage de bois semi-aoûté en prélevant un tronçon de 7 cm environ coupé au-dessus d’un bourgeon pour la partie haute et en dessous pour la partie basse.

Trempez l’extrémité basse dans de l’Osiryl puis plantez vos boutures dans un terre semis qui sera maintenue humide jusqu’à enracinement. Placez vos boutures sous serre avec une température constante pour de meilleurs résultats.

Notre Boutique en ligne