buis_principale


buis_1

Les Buis ont toujours eu un rôle structural dans nos jardins. Ils ont été massivement plantés à Versailles ou Villandry, pour ne citer que les plus connus. Ils prennent souvent des formes très régulières, sont strictement taillés et sont les rois de l’art topiaire (art de tailler les arbustes afin de leur donner la forme désirée, très souvent géométrique).

1. LES CARACTERISTIQUES DES BUIS

Le Buis, est l’arbuste par excellence représentant la France. Depuis quelques années, il fait son entrée également dans les jardins plus paysagés et moins réguliers. Il conquit de plus en plus de jardiniers pour sa facilité de taille et son feuillage persistant.

De la famille des buxacées, le Buis peut également répondre sous le nom scientifique de Buxus. Originaire du bassin méditerranéen, il a su s’acclimater dans toutes nos régions.

1.1. Le feuillage des Buis

buis_2Le Buis a la particularité d’avoir des feuilles rondes de petite taille. Celles-ci perdurent d’une année sur l’autre rendant cet arbuste aussi attractif l’hiver que l’été. Pour la plupart des espèces, les feuilles sont vertes, plutôt foncées, mais il en existe également à feuillage panaché vert-crème. D’autres disposent aussi de feuilles longues et fines ou très rondes et plus grosses que le Buxus sempervirens traditionnel.

1.2. La floraison des Buis

Elle est quasiment inexistante chez le Buis à cause de sa petite taille. De nombreuses fleurs de couleur crème apparaissent au début du printemps et restent dissimulées dans le feuillage dense lorsqu’il est bien entretenu.

1.3. Les dimensions des Buis

buis_3Le Buis prend la forme qui lui est donnée lorsqu’il est régulièrement taillé. C’est pourquoi vous pourrez aussi bien le maintenir en bordure de 15 cm de hauteur comme en faire de grosses pyramides de 2 m de hauteur. Sachant qu’à l’état sauvage, le Buis est un arbuste au centre assez dégarni capable d’atteindre une hauteur comprise entre 4 et 6 mètres.

1.4. La croissance des Buis 

buis_4C’est un des points faibles du Buis puisque sa croissance est relativement lente, il pousse d’environ 10 cm/an. Pour former de gros sujets, il vous faudra donc investir dans des formes déjà imposantes qui représentent un certain coût à l’achat mais auront un effet plus immédiat.

Cependant, ce point faible peut se transformer en point fort. En effet, une fois vos Buis installés, cette faible croissance vous permettra de les tailler seulement 2 fois par an pour qu’ils gardent une forme bien compacte.

Même s’ils disposent d’une croissance lente voire très lente, le Buis peut vivre plusieurs centaines d’années.

1.5. La rusticité des Buis

Malgré un feuillage persistant, le Buis est un arbuste complètement rustique. Il peut résister aisément à des températures de l’ordre de -20°C. Son seul réel ennemi est l’humidité durant la période hivernale car il est assez sensible aux champignons qui s’installent d’autant plus facilement si sa forme est très compacte et donc peu aérée en son centre.

1.6. Le sol adapté aux Buis

buis_5Le Buis apprécie les sols riches en humus, frais mais pas trop humides surtout en hiver. C’est pourquoi, il est conseillé de préférer les sols légers à drainés qui leurs seront plus favorables. De même, le Buis est l’un des rares arbustes à apprécier le calcaire.

Au Nord de la Loire, l’humidité est assez abondante en hiver, c’est pourquoi il sera déconseillé de planter des Buis en milieux ombragés où des maladies dues à l’humidité peuvent apparaître assez rapidement.

1.7. Les maladies des Buis

Habituellement peu sensibles à quelconques ravageurs, les maladies dues à des champignons se développent de plus en plus depuis quelques dizaines d’années. On remarque parmi les problèmes les plus récurrents :

La Mouche du Buis ou Cécidomyie

Cette mouche est un véritable fléau pour le Buis si le problème n’est pas pris à temps. Elles pondent leurs œufs directement sur le feuillage puis les larves provoquent des boursouflures jaunâtres sous les feuilles. Celles-ci se replient sur elles-mêmes et l’ensemble du Buis fini par être touché si l’invasion n’est pas contrôlée.

La solution 

Dès l’apparition de ces symptômes, coupez toutes les parties atteintes et brûlez les immédiatement (ne jamais les mettre au compost ou la prolifération reviendrait sans tarder une fois ce fertilisant épandu aux pieds des arbustes). En dernière solution, pulvérisez un insecticide de contact à base de Pyrèthre végétal sur l’ensemble des colonies en formation.

La Rouille

buis_6Cette maladie est un peu moins grave que la Cécidomyie mais peut se propager beaucoup plus rapidement. L’arbuste est rarement tué par la rouille mais son aspect esthétique est fortement atteint. Cette maladie se manifeste par l’apparition de petites tâches brunes surtout sur le jeune feuillage au cours de l’été lorsque les températures sont comprises entre 10°C et 20°C et que l’humidité atmosphérique est élevée. Si rien n’est fait, l’ensemble des pousses de l’année peuvent brunir complètement en fin d’été. La croissance du Buis s’en trouvera donc freinée.

 Notons que les champignons sont stoppés par le gel mais ne sont pas tués.

La solution

Dès l’apparition des premiers symptômes et même en préventif, traitez vos Buis avec une solution de purin ou de décoction de prêle. Le phénomène sera enraillé et vos Buis retrouveront tout leur tonus.

Le dépérissement du Buis

buis_7Voilà un champignon qui a fait une récente et regrettable apparition en France et se développe de plus en plus dans nos jardins. Celui-ci se nomme Cylindrocladium buxicola et se loge durant l’hiver au cœur des feuilles du Buis. Ce sont les plus vieux sujets et les plus compacts qui en souffrent, l’air ayant plus de mal à circuler à l’intérieur de l’arbuste. L’humidité stagnante permet au champignon de proliférer facilement. Les premiers symptômes se remarquent par le brunissement de rameaux entiers en seulement quelques jours. S’ils ne sont pas immédiatement taillés jusqu’à une zone saine, le Buis peut dépérir complètement en quelques semaines. Très différente de la rouille l’attaque est subite et rapide.

La solution

Commencez tout d’abord par éviter de planter vos Buis dans des endroits trop humides et confinés en installant un drainage au fond du trou de plantation. De plus, aucun moyen de lutte curative ne peut arrêter la propagation du champignon une fois qu’il est installé, c’est pourquoi seuls des traitements préventifs seront efficaces. Pour cela, traitez les 3 premières années à raison de 3 traitements par an entre mars et octobre avec un produit nommé Aliette. Celui-ci s’applique en arrosage aux pieds des Buis et évite l’installation des spores du champignon.

De plus, pensez toujours à désinfecter vos outils de taille avant et après chaque utilisation pour éviter de propager le champignon potentiellement installé d’un Buis à l’autre.

1.8. Les différentes variétés de Buis

buis_8

2. LA PLANTATION DES BUIS

buis_9C’est une étape indispensable pour accueillir un Buis au jardin. Pour éviter tout risque de maladies, il vous faudra bien entendu apporter tout ce dont le Buis a besoin au niveau racinaire. Vous pouvez tout à fait les cultiver en pot comme en pleine terre, les besoins seront les mêmes au départ, seul l’entretien sera différent.

En ce qui concerne la période de plantation, mieux vaut les planter au printemps ou à l’automne. L’été et l’hiver sont à proscrire car la reprise est plus aléatoire.

2.1. Planter des Buis en pleine terre

buis_10

Lorsque qu’ils sont plantés directement en terre, les Buis apprécient les expositions ensoleillées ou mi-ombragées. Pour la mise en terre, vous pouvez suivre les étapes suivantes :

- commencez tout d’abord par creuser un trou ou une tranchée dans le cas d’une bordure d’au moins 3 fois le volume de la motte autant en profondeur qu’en diamètre,

- installez un drainage de 10 cm de billes d’argiles au fond ; celui-ci aura pour but d’éviter à l’eau de pluie de stagner au niveau des racines du Buis et ainsi de les rendre plus vulnérables aux maladies,

- recouvrez ce drainage d’une toile de jute qui évitera à la terre de se mélanger avec les billes d’argile qui ne rempliraient donc plus leur rôle d’évacuation des eaux excédentaires,

- préparez ensuite un mélange composé de terreau de plantation et de terre de jardin, à part égale,

- comblez le fond du trou pour que la base de la motte du Buis puisse affleurer le niveau final du sol ; une fois le buis installé dans le trou de plantation, apportez le reste du substrat afin de le remplir complètement,

- tassez légèrement la terre tout autour de la motte avec vos pieds  afin d’évacuer les poches d’air autour des racines puis arrosez abondamment le tout,

- si vous souhaitez installer un paillage, préférez un paillage minéral qui gardera beaucoup moins l’humidité au niveau des racines tout en conservant une certaine fraicheur. Vous pouvez ainsi épandre des paillettes d’ardoise ou de la pouzzolane. Au sud de la Loire ou le climat est plus sec, vous pouvez opter pour le paillis minéral qui conservera la fraicheur racinaire durant les chaudes journées d’été.

2.2. Planter des Buis en pot

buis_11Au jardin, les Buis sont aussi massivement plantés en pots, ils apportent un peu de design et de verdure aux abords de la maison si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas les mettre en pleine terre. Cependant, veillez à bien les exposer seulement à mi-ombre. En effet, une exposition trop chaude devant un mur risque de surchauffer les racines et faire jaunir le Buis alors qu’une exposition trop ombragée favorisera l’apparition des champignons.

Pour ce qui est des étapes de plantation, vous devrez suivre sensiblement les mêmes que pour une plantation en pleine terre en veillant à bien percer le fond du pot. Les Buis ne supportent pas d’avoir les pieds dans l’eau et le drainage est inutile si aucune évacuation d’eau n’est prévue. En ce qui concerne le pot, préférez plutôt ceux en terre cuite naturelle et ceux en bois car ils permettront une meilleure respiration des racines du fait qu’ils sont plus poreux que ceux en plastiques ou en résines. Ces derniers ne sont pas pour autant à proscrire mais moins avantageux pour la plante.

N’oubliez pas le paillage minéral qui accentuera le côté contemporain et moderne du Buis.

3. L’ENTRETIEN DES BUIS

buis_12Comme la plupart des arbustes, les Buis doivent avoir un minimum d’entretien pour pouvoir prospérer et rester esthétiques. Au jardin, ils ne seront quasiment jamais laissés en forme libre, c’est pourquoi tout l’art réside dans la taille.

3.1. L’Arrosage des Buis

Le Buis est un arbuste qui n’aime pas avoir les pieds dans l’eau mais il apprécie tout de même les sols frais et drainés, c’est pourquoi une attention toute particulière doit lui être attribuée en termes d’arrosage. Dans les régions du Nord de la France où les pluies sont souvent conséquentes, seuls des arrosages après la plantation seront recommandés ou en période de sécheresse. Au sud de la Loire, vous devrez être plus vigilant et arroser régulièrement pour garder vos Buis en bonne santé. Entre autre, un bon arrosage tous les 15 jours au printemps et un par semaine en été seront nécessaires.

3.2. La fertilisation des Buis

buis_13C’est aussi une étape très importante dans la vie d’un Buis. Chaque printemps, épandez un engrais organique complet à leurs pieds. Celui-ci les nourrira pendant plusieurs mois tout en donnant de la couleur et de la vivacité à leur feuillage. Il existe des engrais spécialement conçus pour les Buis, mais les engrais universels fonctionnent tout aussi bien. Pour les jardiniers les plus pointilleux, vous pouvez également après chaque taille les arroser avec un fertilisant organique liquide qui leur redonnera un peu de force pour reformer de nouvelles pousses.

La fertilisation des Buis en pots est très importante, ne la négligez pas, ils n’en seront que plus beaux.

3.3. Le rempotage des Buis

buis_14Pour les Buis en pots, le rempotage doit être fait régulièrement, au minimum  tous les 2 à 3 ans. S’ils étaient laissés trop longtemps dans le même pot, leur feuillage se décolorerait et il donnerait l’impression d’être en mauvaise santé. Augmentez donc progressivement la taille du pot en veillant à remplacer le plus de terre possible.

3.4. La taille des Buis

C’est sans aucun doute l’entretien le plus important pour vos Buis car c’est elle qui leur donnera la forme finale que vous avez choisi et dans cette matière, tout est possible.

Quand tailler ?

De manière générale, les Buis doivent être taillés deux fois par an, au cours du mois de mai et de septembre. Cette taille aura pour but de conserver la forme qui leur a été donné tout en rafraichissant le feuillage pour éviter que la touffe ne se creuse en son centre. Ce sont donc les jeunes pousses qui seront sectionnées dans le but de donner des formes compactes et plus ou moins régulières.

Quels outils utiliser pour tailler ?

buis_15Cette taille doit être faite dans la mesure du possible à l’aide d’une cisaille à main et à lame courte qui vous assurera plus de précision dans la coupe. Evitez les tailles-haies qui ont tendance à hacher et donc blesser leur feuillage assez fragile durant la coupe. En alternative, il existe des cisailles électriques spécialement conçues pour la taille des buis. Celles-ci présentent de petites lames et ont donc la même action qu’une cisaille à main avec l’avantage d’être moins fatigantes.

buis_16

 

Comment ?

buis_17En ce qui concerne la façon de tailler, vos mouvements doivent être toujours souples surtout pour les formes arrondies. Si vous taillez de façon trop nerveuse, la coupe sera plus droite et vos sculptures présenteront quelques ratés. Ne vous en faites pas, avec un peu de pratique, le mouvement viens assez vite.

Ensuite, chaque forme aura une technique de taille. Pour la taille en boule, la plus connue et la plus pratiquée, commencez toujours par le bas tout en remontant en diagonale pour éviter la taille au carré. Faite cela tout autour de votre arbuste en terminant par le haut pour apporter la touche de finition. Il en va de même pour toutes les autres formes arrondies comme les spirales ou les cônes, la coupe doit toujours se faire en arrondie, en diagonale et en douceur tout en prenant soin de bien suivre la coupe précédente.

buis_18

Pour les petites haies de bordure ou les formes carrées, suivez tout simplement un cordeau tendu auparavant pour vous aider à tailler le plus droit possible. Une fois la haie formée, vous n’aurez plus qu’à suivre vos précédentes coupes.

3.5. En savoir plus sur les Buis

Coupez toujours légèrement plus haut que la fois précédente. Rabattez plus fortement lorsque la forme sera devenue trop importante, cette action permettra aussi d’aérer le cœur du Buis.

Il est possible de rajeunir de vieux sujets qui ont toujours été taillés de la même façon durant de nombreuses années. Pour cela, n’hésitez pas à les rabattre sévèrement tout en prenant garde de toujours tailler au-dessus des branches vertes. Une taille trop sévère pourrait au contraire affaiblir la plante et la faire dépérir. Pensez à arroser avec un fertilisant liquide concentré en azote après la taille pour aider votre Buis à reformer un jeune feuillage.

Si vous êtes novice en matière de taille, prenez des buis déjà formés notamment pour les formes compliquées comme les spirales, la taille sera plus simple car vous n’aurez qu’à suivre la forme initiale.

3.6. L’hivernage des Buis

buis_19La protection hivernale n’est utile que pour les Buis plantés en pots. Leurs racines sont plus susceptibles d’être touchées par le gel que s’ils étaient en pleine terre. La protection devra donc se faire principalement pour le système racinaire. Pour cela, surélevez vos pots pendant l’hiver sur de petites cales en bois et recouvrez les de plusieurs couches de voile d’hivernage.

En pot ou en pleine terre, ne couvrez jamais le feuillage sans quoi il viendrait à pourrir et à jaunir par asphyxie. Veillez cependant à retirer les excès de neige qui pourraient s’accumuler sur vos Buis pendant l’hiver. Si cela n’était pas fait, ils pourraient s’ouvrir et casser sous le poids de la neige qui s’y accumule très facilement.

4. LA MISE EN SCENE DES BUIS

Grâce à leur côté très graphique, les Buis sont plantés au jardin depuis des siècles afin de former des volumes hiver comme été. Peu importe où vous les placerez au jardin, ils s’auront s’acclimater avec n’importe quel arbuste et donneront des formes végétales artificielles façonnées par la main du jardinier.

4.1. Mettre en scène un Buis en pleine terre

En bordure 

buis_20Les Buis sont les éléments majeurs des lignes et des verticales dans nos jardins à la françaises. Ils permettent de créer des zones végétales de séparation au cœur même du jardin comme des petits murs si vous les planter en bordures de massifs. Ils seront dans ce cas taillés au carré afin de mettre en valeur les plantes à l’arrière tout en assurant une délimitation plus naturelle qu’une bordure. Cette technique est souvent utilisée autour des carrés potagers car ils évitent à la terre de déborder sur les allées. Ils offrent aussi un gîte à de nombreux insectes utiles pour les cultures potagères (coccinelles, etc…)

Au cœur des massifs

buis_21Ils ne sont plus ici utilisés en bordures mais prennent place directement dans le décor végétal qu’offre chacun des massifs dans lesquels ils sont plantés. Toutes les formes sont donc possibles mais les plus utilisées sont les boules de plus ou moins grande taille. N’hésitez pas à les grouper par nombres impaires (3 ou 5) pour donner des effets de masses plus visibles.

 Ils s’associent très bien avec des arbustes comme des vivaces où leur côté très strict contraste très bien avec le coté plus sauvage et naturel de ces différentes plantes. Utilisez votre imagination : tout est réalisable.

4.2. Mettre en scène un Buis en pot

buis_22Le côté géométrique des Buis permet de créer des effets de symétrie parfaite. C’est pourquoi, ils sont très souvent utilisés de chaque côté d’une porte d’entrée dans de grands pots afin d’apporter une touche de verdure persistante. En boule, en cône, en spirale, le choix n’est pas défini à l’avance, il en va du goût de chacun.

Ils peuvent également prendre place au sein d’une terrasse en les groupant dans des pots plus ou moins grands et hauts. Pour les mettre en valeur dans ces petits endroits, associez-les à d’autres arbustes et plantes vivaces en pots. Préférez les plantes à feuillage fins et colorées qui donneront une touche de légèreté contrastant ainsi avec le côté brut du buis. L’ensemble habillera votre terrasse tout en la végétalisant de manière esthétique et naturelle.

Astuce : les pots très colorés sont de plus en plus à la mode, ils donnent un côté contemporain qui s’associe très bien avec les Buis.

Notre Boutique en ligne