les abélias_présentation


Nom Latin : Abelia

Famille : caprifoliaceae

Catégorie : arbuste

C’est au XIXe siècle, en Asie, que les abélias ont été découverts. Par la suite, ils ont été transférés en Europe. Une des particularités de cette plante est qu’elle peut être plantée en isolé, en massif ou bien en haie, selon vos envies. Sa floraison est présente tard en saison, jusqu’en octobre, période à laquelle peu de plantes sont encore fleuries, les polinisateurs en raffolent !

1. LES CARACTÉRISTIQUES

Les abélias peuvent être persistants, semi persistants ou caducs selon la variété choisie. De port buissonnant, rampant, ou tapissant, une exposition ensoleillée leur conviendra parfaitement.

Leur développement n’est pas trop important ainsi, ils seront faciles à insérer dans des massifs car ils dépasseront rarement les 2 m de haut pour 1.5m de large. Certaines variétés peuvent mesurer moins d’un mètre ce qui permet de les garder en pot.

La floraison, en forme de petites clochettes roses ou blanches s’étend de juin à octobre principalement. Le feuillage vert luisant change de couleur au cours des saisons (x grandiflora Kaléidoscope, panaché, prostata…). Certaines variétés sont également parfumées (x grandiflora Sherwood, kaléidoscope...).

L’abélia est un arbuste rustique supportant des températures descendant jusqu’à -15°C. Il est très facile à cultiver et peu sensible aux maladies.

2. LES PRINCIPALES VARIÉTÉS

L’espèce la plus connue est l’Abelia x grandiflora qui se décline en une multitude de variétés. Sa taille adulte avoisine les 2 m/2,50 m avec une floraison blanche. Le feuillage vert en saison devient pourpre en automne.

tableau_variétés_abélias

3. L’ACHAT 

Les abélias sont des arbustes proposés à la vente toute l’année mais on les trouvera principalement dans les rayons en fin d’été, au moment où ils sont en fleur. Vous aurez ainsi un meilleur aperçu. Ces plantes proposées en conteneur peuvent être plantées tout au long de l’année.

Dès le mois d’octobre il est possible que vous en trouviez en motte, c'est-à-dire que la plante a été déterrée chez le producteur. Par conséquent le prix est moins cher mais elle devra être replantée rapidement du fait qu’elle ne possède plus toutes ses racines. On en trouve en général jusqu’en mars.

4. LA CULTURE DE LA PLANTE

4.1. LA PLANTATION

L'endroit idéal :

QUELLE EXPOSITION ?

Idéalement choisissez une exposition abritée du vent froid et en plein soleil, la floraison sera plus intense.

QUEL SOL ?

Les abélias aiment les sols légers et peu humides. Evitez les sols à pH acide ou basique, si c’est le cas apportez de la chaux, magnésie ou lithotamne pour les sols acides et de la terre de bruyère ou des aiguilles de pin pour les sols basiques.

Les sols lourds, argileux sont très souvent des sols compacts, qui ont tendance à asphyxier les racines en cas de fortes pluies car ils retiennent l’eau. Il faut éviter d’avoir ce genre de sol en apportant régulièrement de la matière organique de type compost.

Vous pouvez planter cet arbuste au bord de mer.

QUAND ?

La plantation peut s’effectuer soit à l’automne soit au printemps avec une préférence pour le printemps car  la plante craint les hivers froids si elle n’est pas assez enracinée. En mars/avril les températures seront plus clémentes, et le sol alors ressuyé, facilitera la plantation.

COMMENT ?

La plantation en terre :

Si vous achetez votre plante en conteneur vous aurez toute l’année pour la planter.

Si vous devez créer un massif, implantez en premier les arbres et les arbustes avant les plantes vivaces.

Si votre terre est de mauvaise qualité, il serait judicieux d’apporter à l’avance du compost ou fumier à l’automne précédant et de faire un premier travail du sol afin d’enfouir cette matière organique à l’aide d’un loucher.

Le printemps venu, travaillez à nouveau votre zone au motoculteur afin de l’émietter et d’avoir un sol uniforme.

S’il s’agit simplement de planter l’abélia à l’endroit souhaité, en respectant les étapes suivantes :

- trempez votre plante 10 minutes dans un seau rempli d’eau jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de bulles qui en sortent,

- creusez un trou d’au moins 3 fois le volume de la motte de la plante, et mettez la terre de côté,

- dans le fond du trou, disposez un lit de graviers de 5 à 10cm, surmonté d’un tissu perméable afin que la terre ne se mélange pas avec,

- si la terre enlevée est de bonne qualité (riche et légère) vous pourrez en mettre une couche par-dessus les graviers, si ce n’est pas le cas, enrichissez-la à ce moment.

- posez la motte dans le trou et comblez avec le reste de terre autour de la motte.

- paillez le pied si possible afin de garder un sol humide en cas de sécheresse, et de le protéger du froid de l’hiver. Optez pour un paillis organique qui se décomposera avec le temps et finira par enrichir le sol.

La plantation en pot :

Seules les variétés à petit développement peuvent être plantées en pot ou en bac. Vous trouverez dans le tableau les variétés prévues à cet effet.

Il faudrait idéalement utiliser un bac ou pot d’au moins 60 cm de profondeur sur 80 cm de large. Il est possible de planter dans des jardinières plus grandes que ces dimensions et d’y incorporer quelques vivaces ou plantes annuelles.

Les pots en terre cuite sont déconseillés pour plusieurs raisons : ils sont très lourds à déplacer, ils gèlent et sont poreux ce qui a tendance à assécher la terre qui se trouve à l’intérieur en pompant l’eau en été.

Utilisez plutôt des contenants en matière plastique ou à base de fibre.

Pour planter, rien de plus simple, assurez vous tout d’abord que le bac est bien percé au fond afin d’évacuer l’eau puis suivez les étapes suivantes :

- disposez 5 à 10cm de billes d’argile au fond puis recouvrez avec un tissu perméable.

- si vous avez de la bonne terre de jardin, mélangez-en pour moitié avec du terreau. Si ce n’est pas le cas, utilisez de la terre végétale avec du terreau plantation. Mettez une couche de ce mélange au fond, posez votre plante puis rebouchez sur les bords.

- arrosez abondamment.

La taille :

Il est conseillé de tailler fortement les variétés qui ont une croissance assez rapide de type grandiflora. La taille se fera de préférence en début de printemps, après les fortes gelées.

Pour les autres, la taille n’est pas nécessaire en soi. Elle permet juste de maintenir un port compact.

4.2. L’entretien en cours d’année

L’arrosage :

Il est important de le surveiller la première année. Planté au printemps, le système racinaire ne sera pas suffisamment développé l’été suivant pour pouvoir puiser l’eau du sol en profondeur. Arrosez donc bien à l’eau de pluie, si possible, une à deux fois par semaine en cas de fortes chaleurs. Arrosez le matin ou le soir.

L’engrais :

Les abélias, surtout les grandiflora, ont une croissance assez rapide, il faut donc éviter d’enrichir trop votre sol sauf si celui-ci est de très mauvaise qualité.

Préférez une bonne fertilisation en potasse qui favorisera la floraison plutôt qu’un apport d’azote qui ne fera que faire grandir d’avantage votre plante.

4.3. Les maladies et les parasites

Très résistants à la plupart des maladies et ravageurs, les abélias constituent un réel atout au jardin. Il ne sera pas nécessaire d’apporter un quelconque traitement en préventif.

5. LA MULTIPLICATION

Le bouturage est la méthode la plus facile à réaliser. Effectuée en début d'été, le résultat n’en sera que meilleur. Pour cela, voici quelques conseils :

- choisissez des pousses de l'année passée, les plus droites possible (les pousses de l'année en cours seront trop fines et souples), coupez un morceau d'environ 15 cm, (voir schéma 1 ci-dessous)

- ôtez un tiers de feuilles en bas de la tige que vous aurez coupée, (voir schéma 2 ci-dessous)

- pour un meilleur résultat vous pourrez utiliser de l'hormone de bouturage qui est un stimulant racinaire ; trempez le bout de la tige dedans,

- enfin, prenez un godet dans lequel vous mettrez un terreau semis ou un équivalent, c'est à dire un substrat très fin. Plantez votre bouture dedans puis arrosez.

Les boutures à l'étouffée fonctionnent mieux, placez-les dans un grand sachet transparent fermé ou sous une cloche que vous laisserez à la mi-ombre. (voir schéma 3 ci-dessous)

- replantez en pleine terre au printemps suivant. 

Comment multiplier les abélias

6. LA PROTECTION L’HIVER

Les abélias persistants ou semi-persistants auront besoin d'être protégés des vents très froids qui risqueraient de brûler les feuilles. Il faut pour cela utiliser du voile d'hivernage uniquement pendant des quelques jours concernés, il en sera de même pour les jours de neige.

Si vous ne disposez pas de ce voile et que les feuilles viennent à « griller », la plante ne sera pas obligatoirement pour autant. Une taille au printemps, lorsque la végétation repart, sera alors nécessaire, elle permettra à la plante de refaire des ramifications et donc de nouvelles branches et feuilles.

7. LES ASSOCIATIONS

Essayez d’apporter des tons de fleurs différents autour de l’Abélia afin de bien contraster. À côté des Abélias au feuillage vert (Sherwood, prostata, grandiflora), placez des arbustes à feuillage pourpre pour le faire ressortir ainsi que des vivaces aux tons très vifs comme du jaune.

À côté des abélias au feuillage coloré (kaléidoscope, panaché), placez au contraire des couleurs plus neutres comme des arbustes vert foncé ou des vivaces blanches, rouges...

Notre Boutique en ligne