photo-1


Les Saules crevettes ou "salix integra" sont souvent connus pour être des plantes de marais peu attractives. Le plus populaire jusqu’à ce jour était le Saule pleureur pour son port retombant et son branchage aux teintes jaunes.

Cette grande famille est composée d’espèces diverses ayant en commun leur besoin en eau pour pouvoir prospérer. C’est sans doute la raison pour laquelle la plupart des Saules se trouvent dans les régions fraîches et humides de l’hémisphère Nord.

Le Saule crevette, de la famille des salicacées est aussi connu sous le nom latin de Salix integra ‘hakuro nishiki’ ou ‘flamingo’. Il est très populaire grâce à son feuillage vert décoratif et teinté d’un panaché de blanc et rose plus ou moins clair lorsqu’il est jeune, d’où son nom ‘crevette’.

Facile d’entretien, le Saule crevette est incontournable dans les jardins dans la région du Nord de la Loire où l’humidité et la fraîcheur sont plus courantes qu’au sud. La variété hakuro nishiki est originaire du Japon.

1. LES CARACTERISTIQUES DES SAULES CREVETTES

saule-crevette_1

De manière générale, les Saules sont des plantes à feuillage caduc, c’est-à-dire que l’ensemble des feuilles tombent à l’automne, puis repoussent très tôt le printemps suivant. Il peut être planté en pot comme en pleine terre quelque soit l’exposition tant que le sol reste frais à humide.

La hauteur adulte dépasse rarement les 2 m s’il n’est pas greffé. En revanche, lorsqu’il est greffé sur une tige plus ou moins haute, il peut aisément atteindre les 4 m. L’envergure sera de l’ordre de 1,5 m à 2 m pour les plus vieux sujets.

Son feuillage, très précoce, apparaît dès que les premières douceurs du printemps se font sentir. Vertes, fines et arrondies, les feuilles panachées de blanc et rose, lorsqu’elles sont jeunes, sont assez sensibles au soleil brûlant. Ce sont les nouvelles pousses qui sont les plus colorées et non les fleurs, c’est pourquoi il est conseillé de le tailler pour qu’il régénère régulièrement son feuillage lui donnant tout son charme.
[advanced_iframe src="http://www.desjardins-inspirations.fr/animation/fauteuil.html" width="100%" height="290"]
La floraison est quasiment inexistante sur cette variété, de petits chatons blancs s’épanouissent au printemps mais sans réel intérêt.

Le Saule crevette est très rustique, il résiste à des températures avoisinant les -20°C. Il craint plus les fortes chaleurs que le froid, c’est pourquoi aucune protection ne sera utile en hiver.

2. L’ACHAT DES SAULES CREVETTES

saule-crevette_2Il est possible d’acheter un Saule crevette à toute période de l’année en magasin. Le choix est cependant beaucoup plus vaste durant le printemps qu’en hiver. Vous le trouverez donc en touffe, greffés sur ¼ de tige, ½ tige ou hautes tiges. Ils seront également en conteneur voir plus rarement en racines nues à partir du mois d’octobre.

Leur prix reste attractif. En effet, cet arbuste pousse rapidement et se multiplie très facilement.

3. LA CULTURE AU JARDIN DES SAULES CREVETTES

3.1. La plantation des saules crevettes

Où ?

Sa taille, relativement modérée pour un arbuste, lui permet d’être intégré au jardin, comme en pot sur la terrasse. Il peut être planté isolé tant que l’exposition n’est pas trop chaude et sèche, mais vous pourrez également le planter en compagnie d’autres plantes comme des plantes de terre de bruyère et même des vivaces. Très japonisant, le Saule crevette peut aussi trouver sa place dans des jardins plus contemporains et moins foisonnants.

Quelle exposition ?

Au Nord de la Loire, toutes les expositions lui seront favorables hormis devant un mur plein sud où la chaleur serait trop élevée. A l’ombre, le feuillage sera panaché de blanc alors qu’au soleil il sera plutôt rose.

Au Sud de la Loire, sa plantation sera plus risquée car le soleil et la chaleur se font plus intenses. Pour tenter tout de même l’expérience, préférez uniquement les expositions ombragées en le plantant au sein des massifs d’arbustes qui lui assureront une certaine fraîcheur.

Il est également conseillé d’éviter de le planter dans des zones ventées qui dessèchent son feuillage tendre et fin.

Quel sol ?

Le Saule crevette apprécie les sols ordinaires, relativement humifères et humides, mais non détrempés. Il redoute le calcaire auquel il est particulièrement sensible. En revanche, il n’est pas déconseillé de le planter dans une terre légèrement acide tant que celle-ci est humifère. Le paillage et l’arrosage seront incontournables dans les régions au Sud de la Loire pour conserver une humidité ambiante au niveau du système racinaire.

Quand ?

La plantation du Saule crevette est possible toute l’année du moment qu’il ne gèle pas. En revanche, si vous désirez l’installer au jardin en plein été, il sera indispensable d’arroser abondamment 3 fois par semaine pour que l’enracinement se fasse dans de bonnes conditions. En hiver, cet enracinement sera beaucoup plus lent et la reprise un peu plus aléatoire. Evitez donc les mois de janvier, juin, juillet et août.

Comment ?

En pleine terre

saule-crevette_3

La plantation du Saule crevette est très simple, vous pouvez suivre les étapes suivante :

- faites tremper environ 10 minutes la motte de l’arbuste dans une bassine d’eau de pluie, (le but est d’imbiber au maximum la terre autour des racines qui se déshydratent très rapidement),

- creusez ensuite le trou de plantation d’au moins 60 cm en diamètre et en profondeur afin d’ameublir la terre et pouvoir apporter des matières comme le compost retenant naturellement l’eau,

- préparez un mélange composé d’un tiers de compost maison, un tiers de terre végétale et un tiers de terreau de plantation, le tout sera complété de 2 ou 3 poignées d’engrais organique en granulés (tout drainage est inutile à moins que le sol soit vraiment très humide),

- étalez ensuite au fond du trou le mélange préalablement préparé de telle façon que le dessus de la motte du Saule affleure le niveau final du sol,

- placez l’arbuste dans le trou de plantation (le point de greffe doit toujours être à l’air libre),

- arrosez abondamment la couche de terre rebouchée afin qu’elle s’imbibe bien d’eau (avec de l’eau de pluie de préférence),

- rebouchez avec le mélange préparé  puis tassez légèrement à l’aide de vos pieds,

- arrosez une nouvelle fois le tout,

- déposez un paillis organique de préférence (éclats de bois blancs, paillettes de chanvre ou de lin) tout autour du pied de l’arbuste sur environ 5 à 7 cm d’épaisseur. Il gardera fraicheur et humidité plus longtemps.

En pot

saule-crevette_4La plantation en pot sur une terrasse ou un balcon, peut également se faire à condition que le pot choisi soit de taille importante. En effet, le Saule développe un système racinaire conséquent, il doit donc être à l’aise dans son pot sans quoi il faudra l’arroser plus souvent. Préférez alors les poteries d’au moins 50 à 60 cm de diamètre.

En ce qui concerne la matière du pot, préférez les pots en terre cuite ou en roche reconstituée qui garde bien la fraîcheur et l’humidité. Ils sont également meilleurs isolants que les pots en résine ou en plastique diminuant ainsi le phénomène d’échauffement du substrat.

Une fois le pot choisi, vous devrez suivre le cheminement suivant :

- faîtes tremper environ 10 minutes la motte de la plante dans une bassine d’eau de pluie,

- percez le fond du pot choisi, même si la plante demande de l’humidité, l’excès sera mieux contrôlé à l’aide d’une soucoupe que dans un pot sans trous,

- préparez un mélange composé d’un tiers de compost maison, un tiers de terre végétale et un tiers de terreau de plantation, le tout sera complété de 2 ou 3 poignées d’engrais organique en granulés,

- versez un drainage de 5 cm de billes d’argiles au fond du pot afin de réguler le phénomène d’eau stagnante,

- ajoutez ensuite une toile de jute sur le dessus pour éviter le mélange du substrat au drainage,

- comblez le fond du pot avec le mélange préparé puis installez le Saule à l’intérieur,

- tassez et recouvrez le tout d’un paillis organique qui conservera l’humidité et la fraicheur du substrat,

- arrosez abondamment à l’eau de pluie.

 

4. L’ENTRETIEN DES SAULES CREVETTES

4.1. L’arrosage des saules crevettes

La première année est très importante dans la vie du Saule crevette, son enracinement doit être rapide et profond afin d’assurer sa prospérité. Pour cela, vous devrez arroser abondamment votre plante autant en pot qu’en pleine terre à une fréquence de 2 à 3 arrosages par semaines. En été et par temps sec, arrosez une fois de plus par semaine si besoin. En pot, placez une soucoupe mais ne la gardez pas pleine en permanence car l’eau stagnante n’est pas recommandée.

Les années suivantes, arrosez toujours régulièrement en pot, mais uniquement en cas de sécheresse en pleine terre. Préférez dans tous les cas des arrosages abondants mais espacés, plutôt que des arrosages quotidiens mais brefs.

4.2. La fertilisation des saules crevettes

Le Saule crevette apprécie les sols humifères, c’est pourquoi la fertilisation n’est pas à prendre à la légère. C’est une étape indispensable pour assurer croissance, beauté et prospérité à l’arbuste.

Au tout début du printemps et à l’automne, incorporez à votre sol et tout autour du Saule environ 20 litres de compost complété d’un fertilisant universel et organique en billes. Le tout augmentera la capacité de rétention d’eau du sol et l’enrichira notamment en azote, potasse et phosphore. Ce cocktail de minéraux sera très avantageux pour votre arbuste et amendera naturellement votre sol.

Vous pouvez aussi si vous le souhaitez, arroser votre Saule 3 à 4 fois par an avec un engrais organique liquide spécial bambou. Sa forte concentration en phosphore donnera plus de résistance au bois du Saule qui est naturellement cassant.

4.3. La taille des saules crevettes

saule-crevette_5La taille de votre Saule vous permettra de préserver son port en boule et favorisera la formation de nouvelles pousses, qui se teinteront de rose et de blanc. Au mois de février/mars et avant le gonflement des bourgeons, rabattez un à deux tiers de la pousse de l’année précédente au sécateur ou à la cisaille. Le taille haie ayant tendance à arracher, la coupe ne sera pas assez nette, ce qui favorisera l’apparition de maladies. Taillez également toutes les branches malades ou mortes.

Vous pouvez si vous le souhaitez, répétez cette tâche à la fin août pour que l’arbuste reforme quelques nouvelles pousses colorées avant l’hiver.

4.4. Les maladies des saules crevettes

Le Saule crevette est une plante particulièrement sensible aux champignons qui ravagent son feuillage et l’affaiblissent.

- La Septoriose apparait à l’automne après un printemps particulièrement humide et un hiver doux. Les symptômes sont des tâches brunâtres ponctuées de noire.

- L’Anthracnose et l’Oïdium peuvent aussi se déclarer en été et affaiblissent généralement l’arbuste. De plus, l’aspect esthétique des feuilles est endommagé. On reconnait l’Oïdium par des tâches blanchâtres sur le dessus des feuilles prenant l’aspect d’une poudre. L’Anthracnose, elle, se différencie par des tâches brunâtres plus claires en leur centre qui peuvent se développer sur toute la feuille.

De manière générale, vous pouvez réduire la propagation de ces champignons en brûlant systématiquement les feuilles tombées au sol à l’automne. Pour la lutte curative, vous devrez utiliser contre l’Anthracnose et la Septoriose un produit phytopharmaceutique comme l’Aliette à raison de 3 traitements préventifs par an. L’Oïdium sera quant à lui traité avec un produit à base de souffre.

- Les Chenilles se développent elles aussi très rapidement sur l’ensemble de l’arbuste. Pour en venir à bout, traitez l’ensemble du feuillage avec un produit à base de Bacillus thuringiensis ou Bacille de Thuringe. Il s’agit d’un champignon utile pour le jardinier venant rapidement à bout des colonies de chenilles affamées.

(photo 9) La Chrysomèle peut également poser problème. Même si les attaques sont moins fréquentes, elles sont tout autant dévastatrices. Ces petits coléoptères pondent leurs œufs sur le feuillage, donnant naissance à des larves voraces ne laissant sur l’arbuste que les nervures centrales des feuilles. Déloger les adultes à la main et traitez les larves en cas de forte attaque avec un produit à base de Pyrèthre. Pour une plus petite attaque, une solution à base de savon noir sera suffisante.

Le manque d’eau et une trop forte exposition au soleil auront un effet très néfaste.

Il faut savoir que si le Saule crevette est planté dans un milieu qui lui convient, il sera beaucoup moins sensible aux maladies.

4.5. La multiplication des saules crevettes

saule-crevette_6Le Saule crevette se multiplie essentiellement par greffage sur Saule marsault. A part pour les jardiniers plus initiés, mieux vaut acheter la plante directement greffée car son rapport qualité prix est très rentable et vous n’aurez pas besoin d’attendre des années avant d’avoir un arbuste digne de ce nom.

 

5. LES BONNES ASSOCIATIONS DES SAULES CREVETTES

En pot, il est conseillé de le planter seul, car il est très gourmand en eau et son système racinaire serait trop imposant, gênant pour le développement des autres plantes. Néanmoins, vous pouvez faire un jardin de pots en associant le Saule avec des vivaces colorées de plus petites tailles qui le mettront en situation.

En pleine terre, les associations sont presque infinies :

 

saule-crevette_7En jardin japonisant, ils seront très esthétiques en compagnie des plantes de terre de bruyère où les espaces, bien délimités, mettront en valeur chaque plante. Associez le avec des Azalées, Erables du japon, Pieris ou encore Bruyères.

Au cœur de massifs paysagés, les autres arbustes présents dans le massif permettent de le protéger des courants d’air tout en offrant différents volumes. Associez le aussi avec des plantes vivaces à feuillage et floraison colorées qui feront ressortir sa belle panachure. Par exemple, plantez-le en compagnie d’Hostas, d’Heuchères, de Campanules, de Penstemons ou encore de Phlox paniculés. En ce qui concerne les arbustes, optez pour des feuillages contrastants avec celui du Saule comme les Physocarpus, Cotinus ou Viburnum.

 

saule-crevette_8En berge de bassin ou de ruisseaux, ils donneront un côté plus moderne et coloré que n’ont pas les autres variétés de Saules. Associez-le également à des plantes de berges comme des Houttuynia, Gunnera ou Hostas.

 

Notre Boutique en ligne