Très utilisée il y a encore quelques années, la plantation en racines nues marquait incontestablement la période de plantation automnale avec la fameuse Sainte Catherine et son proverbe : "à la Sainte Catherine tout bois prend racines". Economique, qualitative et facile, cette technique de plantation s’adresse à tous les jardiniers, amateurs ou expérimentés.

1. QU’EST-CE QUE LA PLANTATION EN RACINES NUES ?

Planter en racines nues vise à installer une plante en terre avec les racines dépourvues de substrat. Pour les moins initiés, cette technique peut sembler étrange mais elle présente de nombreux avantages et un taux de reprise tout aussi important qu’avec une plante en conteneur.

La plupart du temps, ces plantes n’ont jamais été cultivées en pot mais directement en pleine terre. Et c’est après quelques années de croissance qu’elles sont ensuite déterrées pour être proposées à la vente.

2. QUAND PLANTER EN RACINES NUES ?

plantation-racines-nues_1La plantation en racines nues n’est pas possible toute l’année. En effet, cette technique est réalisable lorsque les plantes sont dépourvues de feuilles et de fleurs, c’est à dire lorsque la sève est redescendue dans les racines. De la fin de l’automne jusqu’au début du printemps, ces périodes seront plus favorables pour ce type de plantation. De plus, c’est aussi entre mi-novembre et fin février que vous trouverez en plus grand nombre en magasin les plantes en racines nues. Au-delà de cette période, il s’agit plus traditionnellement des plantes en conteneurs qui pourront être plantées.

Le deuxième point important pour déterminer si est venu le moment de planter, est l’humidité de votre terre. En effet, pour une reprise idéale, votre sol ne doit pas être gorgé d’eau mais plutôt ressuyé afin d’empêcher les racines fraichement taillées de pourrir. Au cas où vous disposez d’un sol argileux qui a tendance à retenir l’eau, il est préférable de reculer un peu la date de plantation pour que celle-ci se fasse dans de meilleures conditions. N’ayez crainte, même si vous venez d’acheter votre plante, vous pourrez tout simplement la mettre en jauge en attendant que le moment soit plus favorable.

3. LE CHOIX DES PLANTES EN RACINES NUES

3.1. Quelles plantes choisir en racines nues ?

Les plantes persistantes

plantation-racines-nues_2

Avant toute chose, il est important de savoir que vous ne pourrez pas acheter tout en racines nues. Certaines plantes, comme celles à feuillage persistant ne le permettent pas étant donné qu’elles ne sont jamais entièrement dépourvues de feuillage. Leur cycle fait qu’elles sont toujours plus ou moins en activité, et il est donc impossible de couper et de conserver provisoirement leurs racines dans autre chose que de la terre.

Des exceptions sont bien sûr possibles pour quelques jeunes plantes comme les Ifs (Taxus) par exemple.

Les plantes caduques

plantation-racines-nues_3Le choix sera quant à lui très grand mais pas autant que pour les plantes en conteneurs. En effet, celles-ci se sont démocratisées grâce à leur facilité d’entretien et leur durée de vie en magasin de quelques mois à plusieurs années contre seulement quelques mois pour celles en racines nues.

Les plantes les plus vendues en racines nues sont les arbres. Leur développement plus ou moins grand facilite la production en plein champ plutôt qu’en conteneur. C’est pourquoi vous trouverez couramment dans de grandes jauges de sable à partir de mi-novembre les arbres fruitiers de demi et haute tige comme les pommiers, poiriers, cerisiers, pruniers ou encore pêchers.        

Vous trouverez également les rosiers ainsi que les célèbres charmilles (charme ou Carpinus betulus) à gauche ci-dessus ou Hêtre (Fagus sylvatica) à droite ci-dessus, très utilisés en haie et dont le rapport qualité/prix en racines nues est imbattable.

3.2. Comment bien choisir une plante en racines nues ?

plantation-racines-nues_4Le Choix d’une plante en racines nues est avant toute chose une question d’esthétisme. La partie la plus importante est, contrairement à ce que l’on pourrait penser, le système racinaire. Pour que la plante soit en bonne santé et puisse reprendre convenablement, elle doit disposer d’un système racinaire sain, ramifié, coupé nettement aux endroits blessés ou raccourcis, suffisamment long par rapport à la taille de son branchage.

Ensuite, vous devrez regarder les tiges, le tronc s’il y en a un, mais aussi le ou les points de greffes. L’ensemble doit être bien proportionné, non blessé ou déformé. Il faut savoir qu’une plante peut être vendue en racines nues si la taille d’habillage nécessaire à sa plantation ne nécessite pas de couper des branches plus grosses que le diamètre d’un pouce. Si tel était le cas, l’arbre serait trop vieux pour être vendu ainsi et donc d’une qualité médiocre pour la reprise et le développement futur.

Pour de très gros sujets, préférez une plantation en motte grillagée où le système racinaire est moins endommagé qu’en racines nues, et où il n’y a quasiment pas de limite de taille.

4. POURQUOI ACHETER DES VEGETAUX EN RACINES NUES

Cette méthode de plantation compte de nombreux avantages surtout si vous souhaitez planter des arbustes entre la mi-novembre et la fin février. Très couramment utilisée auparavant, car elle permettait d’acheter de gros végétaux à très bons prix, elle a été peu à peu délaissée à cause de la compétitivité croissante de la culture en pot qui offre une certaine facilité et des prix désormais très compétitifs.

Voici l’ensemble des avantages et inconvénients que représente une plantation en racines nues :

Avantages

Inconvénients

 Culture de la plante en plein champ, elle nécessite donc moins de place, d’entretien et de temps que pour une culture en pot,Coût moins élevé qu’en pot grâce à sa facilité de transport et son poids plus réduit,Meilleure facilité d’enracinement car pas de formation de chignon racinaire,Valeur sûre pour la plantation d’arbres entre 80 cm et 2,50 m.  Période limitée pour la plantation,Coupure des racines implantées en terre pour pouvoir le replanter au jardin,Choix beaucoup plus restreint que pour les variétés de plantes en pots,Quasi impossibilité de planter des végétaux persistants sous cette forme.

 

5. COMMENT PLANTER DES PLANTES EN RACINES NUES ?

5.1. La mise en jauge de plantes en racines nues

plantation-racines-nues_5La mise en jauge permet avant la plantation définitive de conserver une plante en racines nues dans de bonnes conditions pour son système racinaire. Il ne doit en aucun cas se dessécher sans quoi la reprise serait compromise. De plus, lorsque ces plantes sont arrachées, c’est par la mise en jauge qu’elles peuvent être proposées à la vente.

Le plus souvent la mise en jauge se fera dans du sable, de la tourbe ou de la terre fine afin d’éviter de coller les racines tout en rendant l’arrachage plus facile. Il faut bien prendre en compte que cette méthode est provisoire, c’est pourquoi l’opération sera plus rapide qu’une plantation définitive.

Les différentes étapes à suivre :

- choisissez un endroit ombragé ou la transition thermique entre le jour et la nuit sera plus faible et l’humidité plus importante,

- creusez ensuite un trou de plantation suffisamment grand pour recevoir l’ensemble du système racinaire,

- placez la plante dans le trou incliné dans le sens du vent dominant ; en effet, aucun système de tuteurage ne sera présent lors d’une mise en jauge, c’est pourquoi cette inclinaison permettra à la plante de ne pas se trouver déracinée par le vent. En magasin, les arbres ou arbustes en racines nues ne sont pas plantés inclinés : tous serrés les uns contre les autres, il y a peu de chances qu’ils soient déracinés ;  de plus la plantation verticale permet de les mettre plus en valeur lors de l’achat.

- rebouchez avec le sable, la tourbe ou la terre fine dans le but de recouvrir l’ensemble du système racinaire,

- arrosez enfin le tout, cela évitera la formsion de bulles d’air dans le sol qui pourraient dessécher les racines.

La plante mise en jauge ne pourra être conservée ainsi que pendant la période hivernale permettant ainsi une plantation ultérieure si votre terre est trop humide et asphyxiante au moment où vous vouliez la planter. Veillez tout de même à réaliser la plantation définitive avant le bourgeonnement et la remontée en sève de la plante qui ne supportera pas bien la transplantation si tel était le cas.

5.2. La technique de plantation des végétaux en racines nues

Une plantation en racines nues suit approximativement les mêmes règles qu’une plantation en container, à quelques détails près. 

La préparation :

plantation-racines-nues_6

Avant toute chose, la plante devra être préparée à la mise en terre. C’est pourquoi une fois déjaugée, vous devrez, si cela n’a pas été fait, habiller le système racinaire et aérien de la plante (cette opération est réalisée dans la plupart des cas par le vendeur). L’habillage consiste à retailler les tiges et les racines de la plante avant sa plantation dans le but d’équilibrer le volume de l’une et de l’autre.

Taillez également toutes les parties ayant pu être abimées ou cassées durant le transport de façon à faire des coupes nettes où les champignons et parasites ne pourront s’installer.

Une plante aux racines trop courtes et aux tiges trop longues aura beaucoup plus de mal à reprendre car le ‘petit’ système racinaire sera incapable d’alimenter l’ensemble des tiges en sève.

Une fois les tiges et les racines habillées, vous devrez procéder à l’étape du pralinage. Cette technique consiste à tremper l’ensemble du système racinaire dans un mélange composé d’argile, d’eau et de terreau ou compost, riches en éléments minéraux, notamment le phospore. Praliner les racines avant la plantation permet de les protéger du dessèchement tout en apportant directement aux radicelles des éléments fertilisants. Ces derniers favoriseront la multiplication cellulaire des racines et donc leur croissance dès le retour des beaux jours.

Des solutions sèches de pralin existent toutes prêtes en magasin où vous n’avez plus qu’à ajouter l’eau.

Le trou de plantation

plantation-racines-nues_7L’emplacement de la plantation est à définir avec attention, il s’agit de l’endroit définitif où la plante passera l’ensemble de sa vie. Choisissez donc un endroit répondant aux exigences du végétal que vous allez implanter.

Creusez ensuite un trou entre 30 et 60 cm en tous sens selon la grosseur de la plante. Plus une plante est volumineuse et plus son trou de plantation doit être important. Le système racinaire pourra ainsi s’enfoncer plus rapidement dans une terre ameublie.

Préparez un mélange composé d’un tiers de terre, un tiers de terreau et un tiers de compost. Attention, si votre terre est relativement bonne, n’apportez pas trop d’éléments fertilisants pour un arbre fruitier. S’il venait à pousser trop vite, sa taille de formation en serait d’autant plus compliquée.

Rebouchez enfin une partie du trou de plantation dans le but de former une petite butte sur laquelle les racines pourront se reposer lors du rebouchage intégral du trou.

Il faut savoir que la plupart du temps, l’ensemble des racines sont sur le pourtour et forment un peu comme une main à demi fermée. C’est pourquoi en aménageant cette petit butte, vous n’aurez pas de mal à faire passer la terre entre les racines au moment de reboucher le trou, vous éviterez aussi la formation de bulles d’air sous les racines.

La mise en place 

plantation-racines-nues_8Il est fortement recommandé d’utiliser un tuteur lors de la plantation afin de maintenir votre plante. Le tuteur est à introduire entre deux racines avant de reboucher le trou pour ne pas les abîmer. Si vous le mettiez après la plantation, celui-ci pourrait venir butter sur une racine en s’enfonçant et donc l’endommager involontairement. 

Après avoir planté le tuteur, mettez votre plante en place de façon à ce que le collet (zone située entre le tronc et les racines) affleure le niveau final du sol. N’enterrez pas non plus le point de greffe s’il y en a un.

Si la plante vous semble trop enterrée, ajoutez un peu de substrat au fond du trou et a contrario, retirez-en si elle ne l’est pas assez. Attachez-la ensuite au tuteur avec un collier spécialement conçu pour éviter qu’elle ne bouge quand vous comblerez le trou. Remplissez celui-ci avec le mélange préalablement préparé en veillant à tasser régulièrement pour évacuer les bulles d’air entre chaque racine. Attention tout de même à ne pas trop tasser, ce qui pourrait endommager quelques racines. Vous pouvez si vous le souhaitez, former une petite cuvette de terre pour terminer, ce qui facilitera l’arrosage. Arrosez enfin abondamment, même s’il pleut, de façon à ce que la terre rentre bien en contact avec chaque radicelle. S’il fait sec, arrosez plusieurs fois avant l’hiver pour éviter le desséchement des racines en terre.

Notre Boutique en ligne

  • Fontaine - DESJARDINS

    1 599,00 €