Le Mimosa le plus commercialisé est le Mimosa Gaulois, mais cette grande famille compte près de 1200 espèces. Nous allons nous intéresser ici exclusivement au Mimosa à floraison hivernale : l’Acacia dealbata ‘le gaulois’. Cet arbuste qui apprécie les régions chaudes se démocratise de plus en plus dans toute la France. Même s’il n’est pas très résistant, on peut arriver à l’acclimater jusqu’au Nord de la Loire dans de bonnes conditions de culture. Très apprécié dans les bouquets de fleurs, il pousse très rapidement dans son habitat d’origine pour offrir une couleur jaune somptueuse et très généreuse lors de sa floraison.

Il ensoleillera votre jardin et lui donnera un certain côté exotique !

1. LES CARACTERISTIQUES

Cet arbuste est très apprécié car il présente de nombreux attraits :

Son feuillage : il est très finement découpé, persistant et vert clair.

Sa floraison : elle est jaune « Or » et finement parfumée, elle s’étale de janvier à mars.

Dimensions :  sa hauteur reste raisonnable car cette variété atteint généralement  4 à 6 mètres  (l’Acacia dealbata classique peut atteindre plus de 10 mètres de haut dans ses contrées d’origines).

Croissance :  elle est très rapide s’il est planté en pleine terre (50 à 80 cm/an).

On peut voir sur cette photo un sujet planté il y a un an (à gauche) et qui avait au départ la même taille que le plus petit (à droite).

Rusticité :  c’est sans doute un de ses plus grands points faibles. Dans de bonnes conditions, il résiste à des températures allant jusqu’à -10°C. En dessous de -10°C, la partie aérienne gèle. Si le sujet est déjà assez vieux, il peut repartir et rejeter de nombreuses jeunes pousses à la base du tronc et au niveau de ses racines affleurant le sol.

Sol : il apprécie les sols légèrement acides, pauvres, bien drainés voir secs et même caillouteux. Il ne supporte pas l’eau stagnante et donc les sols trop lourds et argileux. Si toutefois votre sol était calcaire, la variété ‘le gaulois’ serait aussi bien adaptée étant greffée.

Maladies : c’est un arbre qui est assez peu sensible aux maladies. Seule la cicadelle (petit insecte formant des colonies) représente un véritable danger pour lui, mais ces attaques restent cependant très  isolées et rares en France. Seul un autre insecte appelé’ Néodryinus Typhlocydae’ est capable le lutter contre les cicadelles, c’est son principal prédateur. Les insecticides, quant à eux, s’avèrent assez peu efficaces.

Plus fréquemment, ils pourront subir de sévères attaques de cochenilles qui elles même pourront entrainer de la fumagine (champignon noirâtre qui se forme sur les feuilles). Un traitement avec un insecticide systémique ou une huile insecticide vous permettront de contrôler ces problèmes  (une protection et des préconisations sont à prendre en cas d’utilisation de produits phytopharmaceautiques, demander l’aide d’un vendeur et lisez bien les consignes d’utilisation des produits sur l’emballage). Si vous préférez des méthodes plus écologiques, vous pourrez utiliser du savon noir qui fera fuir les cochenilles mais ne les tuera pas.

2. LA PLANTATION

La meilleure période pour le planter, que ce soit en pot ou en pleine terre,  reste le printemps à partir du mois d’avril. Le sol commence à se réchauffer et les racines pourront donc s’installer pendant une année avant d’affronter les gelées hivernales.

Si vous habitez dans une région où les hivers sont doux (températures rarement négatives), dans ce cas, la plantation peut se faire à l’automne.

Cependant, le Mimosa n’est généralement vendu en jardinerie que pendant sa période de floraison. Le conseil est donc d’attendre qu’il fleurisse chez vous en le préservant du froid, puis de le rempoter à partir du mois d’avril, mai, quand le risque de gelées sera plus faible.

Ne le mettez pas dans la maison après l’achat pour le voir fleurir car il aura un choc thermique qui ferait avorter les boutons floraux. La température à l’intérieur d’une maison est trop élevée, mettez-le dans une situation bien ensoleillée et avec des températures de l’ordre de 10°C.

2.1. La plantation en pleine terre

La règle d’or pour planter un Mimosa chez soi (d’autant plus vrai pour les personnes résidant au Nord de la Loire) est une exposition très ensoleillée et abritée des vents dominants.

Tout comme pour les palmiers, si vous aviez souhaité planter un Mimosa en pleine terre, l’endroit devra être absolument confiné et abrité des vents du Nord (froid) et d’Ouest (humide). Un espace devant un mur orienté plein sud reste l’idéal.

Une fois l’endroit adéquat trouvé, il ne vous restera plus qu’à suivre les étapes suivantes pour le planter :

-Faites un trou de plantation d’au moins 80 cm de profondeur sur 3 fois le diamètre du pot.

-Versez 10 à 15 centimètres de billes d’argiles au fond du trou afin d’assurer un bon drainage peu importe la nature de votre sol.

-Placez au-dessus un morceau de toile de jute ou de ‘textile’ pour ne pas que le substrat ne se mélange pas aux billes d’argiles et colmate le drainage.

-Démêlez un peu les racines et faire tremper la motte environ 10 minutes dans une bassine d’eau de pluie.

-Préparez un mélange composé de : 1/3 de terre végétale ,1/3 de terreau agrumes et plantes méditerranéennes et 1/3 de graviers.

-Comblez ensuite le fond du trou avec ce mélange puis placez le mimosa de telle façon que la base du tronc affleure le niveau final du sol (n’enterrez jamais le point de greffe visible par un petit boursoufflement au niveau du tronc).

-Comblez avec le reste de substrat puis tasser légèrement.

-Arrosez le tout généreusement à l’eau de pluie si possible.

-Installez un paillage minéral sur 5 cm (paillette d’ardoise, schiste, pouzzolane, etc…)

Il faudra absolument penser à le tuteurer les premières années de culture car les racines du Mimosa sont assez superficielles et sa croissance aérienne est quant à elle très rapide.

2.2. La plantation en pot

 

La plantation en pot permet plus de « fantaisie ». En effet, vous pouvez le placer dans un endroit un peu moins protégé pendant la belle saison mais tout aussi ensoleillé.

Par contre, sa rusticité en pot baisse à -5°C. Par conséquent pour profiter de sa belle floraison hivernale, placez votre pot dans un lieu hors gel (pas plus de 15°) et bien éclairé d’octobre à début avril.

Le rempotage devra se faire tous les 2 à 3 ans dans un pot qui aura toujours un diamètre de 10 cm supérieur au précédent.

Pour ce rempotage, vous suivrez les étapes suivantes :

-Commencez par percer le pot s’il ne l’est pas.

 

-Versez entre 5 et 10 cm de billes d’argiles en fonction de la grandeur du pot afin d’effectuer un drainage et d’évacuer l’eau excédentaire.

 

-Placez un morceau de toile de jute ou un ‘vieux textile’ au-dessus pour ne pas que le substrat se mélange aux billes d’argiles.

 

-Démêlez un peu les racines et faire tremper la motte environ 10 minutes dans une bassine d’eau de pluie.

 

-Préparez un mélange composé de : 2/3 de terreau agrumes et plantes méditerranéennes et 1/3 de graviers.

 

-Comblez ensuite le fond du pot avec ce mélange puis placer le mimosa de telle façon que la base du tronc affleure le niveau final du sol.

 

-Comblez avec le reste de substrat puis tasser légèrement.

 

-Arrosez le tout généreusement à l’eau de pluie.

 

-Installez un paillage minéral sur 5 cm (paillette d’ardoise, schiste, pouzzolane, etc…).

 

Il ne faudra pas apporter d’engrais la première année car sa croissance sera déjà assurée par les éléments minéraux présents dans le terreau. De même, évitez de mettre une soucoupe sous votre pot, l’eau doit toujours s’évacuer facilement !

3. L'ENTRETIEN

Le Mimosa est un arbuste assez facile à cultiver avec un peu de bon sens et quelques règles à respecter.

ARROSAGE : des arrosages copieux 1 fois par semaine si le temps est chaud et sec et tous les 15 jours pour un mimosa en pot si le temps reste humide. En pot, n’oubliez pas d’arroser votre Mimosa pour ne jamais laisser sécher complètement la motte. Il pourrait ne pas fleurir ou bien succombé à ce petit manque d’attention ! Evitez d’arroser avec de l’eau du robinet souvent calcaire, cela entrainerait l’apparition de chlorose.

REMPOTAGE : en pot, prévoir un rempotage tous les 2 à 3 ans avec un pot de taille

supérieure car le Mimosa a besoin de toujours plus d’espace pour ses racines du fait de sa forte croissance.

FERTILISATION : apporter tous les 2 mois un engrais spécial plantes méditerranéennes d’avril à fin octobre.

TAILLE : une taille annuelle est grandement conseillée, que votre Mimosa soit en pot ou en pleine terre. Coupez chaque année après la floraison tous les rameaux ayant fleuri afin d’éviter que l’arbuste ne s’oblige à faire des gousses remplies de graines. Cela permettra également d’éliminer les branches mal placées, en surnombre ou bien cassées, et donnera un port plus compact à votre plante.

HIVERNAGE : en pot, rentrez votre Mimosa dans un lieu hors gel (température maxi 15°) et lumineux. En pleine terre, couvrez-le avec un voile d’hivernage dès que la température descend en dessous de -5°C.  Epandez également à son pied une bonne couche de feuille morte pour protéger les racines. En cas de neige, secouez-le pour éviter tout risque de brûlures. Si la partie aérienne venait à geler par inadvertance, rabattez assez fortement au printemps l’ensemble des branches pour l’aider à repartir. Les voiles d’hivernage permettent de gagner quelques degrés, mais si le froid descend en dessous de -10°C, cette solution s’avèrera inefficace.

4. A SAVOIR

Il existe des centaines de variétés de Mimosa. Même si vous trouverez le plus souvent le Mimosa gaulois, vous pourrez aussi voir le Mimosa à floraison printanière, estivale et automnale : l’Acacia retinoides, appelé aussi Mimosa des 4 saisons. Ses feuilles sont un peu plus fines mais moins découpées, il peut être cultivé de la même façon que son cousin ‘le gaulois’. Il mériterait juste d’être plus connu !

Ce qui fait la réputation de l’Acacia dealbata est sans aucun doute sa floraison hivernale, généreuse, rayonnante à un moment de l’année où peu de végétaux peuvent offrir ce même spectacle.

Notre Boutique en ligne

  • Ensemble table bois ovale 150/200x90 cm + 6 chaises - DESJARDINS

    479,00 € 599,93 €

  • Ensemble "Bristol" marron 1 table + 4 fauteuils - DESJARDINS

    549,00 € 619,95 €

  • Ensemble ''Cube'' - 4 places - Gris - DESJARDINS

    599,00 € 799,00 €

  • Ensemble "Cube" - 4 places - Marron - DESJARDINS

    649,00 € 799,00 €

  • Ensemble "Cube" - 6 places - Marron - DESJARDINS

    799,00 € 999,00 €

  • Ensemble table 90x90 + 4 tabourets - DESJARDINS

    799,00 € 1 098,96 €

  • Ensemble table 180x90 + 2 bancs - DESJARDINS

    799,00 € 997,00 €

  • Ensemble "Casablanca" 1 table + 6 fauteuils - DESJARDINS

    1 199,00 € 1 598,94 €

  • Ensemble "Cardiff" gris anthracite 1 table extensible + 8 fauteuils - DESJARDINS

    1 999,00 € 2 698,92 €

  • Ensemble "Cardiff" marron 1 table extensible + 8 fauteuils - DESJARDINS

    1 999,00 € 2 698,92 €

  • Ensemble "Liverpool" marron 1 table + 8 fauteuils - DESJARDINS

    2 199,00 € 2 698,92 €

  • Ensemble "Liverpool" gris anthracite 1 table + 8 fauteuils - DESJARDINS

    2 199,00 € 2 698,92 €