Tout jardinier est obligatoirement muni d’un sécateur. Cet outil de coupe est absolument indispensable car les travaux de taille au jardin son extrêmement fréquents, des fleurs fanées aux branches mortes, toute plante nécessite d’être taillée et ce même en pots.

1. SAVOIR APPRÉHENDER SES BESOINS

Il existe 3 grands modèles d’outils de tailles que nous allons développer par la suite :

            - Ciseau de jardin

            - Sécateur à main

            - Ébrancheur

Leur utilisation sera bien entendu différente en fonction de ce que vous avez à faire au jardin. Nul besoin de vous munir d’un ébrancheur si vous n’avez qu’un petit balconnet. Faites alors le point sur les plantes de votre jardin et l’entretien dont elles devront bénéficier.

De plus, les modèles sont tellement nombreux qu’il y en aura pour tous les goûts. C’est pourquoi nous vous conseillerons toujours d’essayer le sécateur que vous aurez choisi avant de l’acheter. Les mécanismes de verrouillage, le ressort ou le style de poignée sont bien différent d’un sécateur à l’autre, encore une raison de ne pas choisir le premier modèle qui vous tombe sous la main.

2. LES DIFFÉRENTS MODÈLES

Comme nous l’avons dit, le choix de forme est très grand, tout comme les marques présentant toutes des caractéristiques différentes. Voici les différents modèles que vous pourrez trouver avec leurs avantages et inconvénients.

2.1. Les Ciseaux de jardin

Il s’agit d’une très petite gamme car certains sécateurs sont destinés à couper des tiges de petits diamètres. Le gros avantage des ciseaux de jardin est que leur prise en main est optimale et qu’ils sont surtout très légers.

On les destine ainsi à la taille de fleurs fanées pour des plantes annuelles ou vivaces qui n’auront que des tiges d’un petit diamètre et non ligneuses. Ces ciseaux sont aussi très efficaces pour couper les graminées caduques en sortie d’hiver. Leur abondance de feuilles fines et sèches les rendent difficiles à couper avec un sécateur basique car les feuilles se coincent entre les lames mais sont difficiles à couper.

Les ciseaux de jardin ne sont donc pas indispensables au jardin mais c’est un très bon outil d’appoint spécialisé. Vous pourrez aussi parfois trouver des sécateurs aux petites lames en formes de ciseaux avec une utilisation à mi-chemin entre les ciseaux et le sécateur.

2.2. Les sécateurs

Il n’y a pas de sécateur type, tous les modèles ont des options et des finitions différentes. Avant de le choisir et de l’essayer, vous devrez prendre connaissance de celles-ci car elles vous orienteront très certainement :

            - La lame : On remarque deux catégories de lames avec un système de fonctionnement différent.

La première est la lame croissante ou lame franche, il s’agit d’une lame affutée d’un seul côté  et venant frotter sur une contre lame lorsque vous fermerez le sécateur. Ce mécanisme permet de faire des coupes nettes sans écrasement de l’écorce et c’est bien pour cela que c’est le mécanisme de lame le plus présent sur les sécateurs. On l’utilise donc sur tous les bois et plus particulièrement les bois en sève car la coupe nette favorise une meilleure cicatrisation.

La seconde est la lame à enclume, c’est ici une lame affutée des deux côtés souvent plus épaisse que la lame croissante. Cette lame vient s’écraser sur une partie plate d’où le phénomène d’enclume. L’avantage premier de cette lame à enclume est que vous pourrez plus facilement couper des branches d’un plus gros diamètre. Cependant, vous devrez plutôt l’utiliser sur du bois mort ou en hiver car le phénomène d’écrasement abîme inévitablement l’écorce.

            - La poignée : La poignée est aussi un élément clé dans le confort d’utilisation du sécateur car c’est grâce à cette partie que la prise en main est plus ou moins confortable.

À ce titre, on fera la différence entre les poignées en métal et celles en plastique. Les premières seront plus solides mais un peu glissante alors que les secondes seront plus souples donc moins précise lors de coupes difficiles. Le meilleur matériau étant encore l’association des deux, la poignée moulée en métal et recouverte d’une matière plastique faisant office de grip.

Pour ce qui est justement de la moulure, les poignées seront de forme différente en fonction du prix du sécateur mais aussi du confort d’utilisation, retenez ainsi que vous aurez tout intérêt à y mettre le prix pour obtenir de la qualité dans le cas d’utilisations fréquentes.

Au-delà des poignées moulées, vous trouverez à présent d’autres formes appelées poignées ergonomiques. Il s’agit d’une poignée rotative qui permet un usage répété avec une très grande facilité de prise en main et un confort irréprochable. Vous augmenterez alors significativement votre puissance de coupe grâce à ce mécanisme novateur.

            - Le ressort et la crémaillère : Avant de parler des systèmes d’ouverture, vous devez savoir qu’il existe des sécateurs avec un angle d’ouverture différent de façon à s’adapter à toutes les tailles de mains. Il existe aussi des modèles pour droitiers ou pour gauchers !

Le ressort est présent 95% des sécateurs manuels et leur utilité est d’assurer une réouverture automatique du secteur après la coupe. Les modèles de ressorts sont multiples mais ont tous la même utilité : l’ouverture du sécateur.

La crémaillère est un système bien moins développé car plus spécialisé qui permet de couper avec une grande facilité des diamètres de branches assez grands. La coupe ne se réalise pas en une seule fois, vous devrez répéter le geste plusieurs fois mais avec plus de facilité. Le fonctionnement est simple, vous ouvrirez et fermerez la poignée plusieurs fois durant la coupe alors que la lame se fermera de plus en plus pour parvenir à la coupe complète de la branche, démultipliant ainsi votre force.

           

- Le poids : La légèreté est importante pour le confort de coupe. Les anciens sécateurs en acier massifs étaient certes indestructibles mais pénibles à l’utilisation en cas de besoins importants. De nos jours, beaucoup de sécateurs s’habillent de plastique mais faite tout de même attention à la qualité du matériau. Préférez plutôt des matériaux composite ou en métal léger.

            - La couleur : Beaucoup de jardiniers préfèreraient certainement des sécateurs moins flashis avec des couleurs plus naturelles comme le brun ou le vert. Néanmoins, vous serez très content d’avoir un sécateur rouge ou orange lorsque vous l’aurez égaré au jardin dans le gazon ou dans les massifs plantés.

À savoir : Certaines marques réputées pour leur qualité proposent des sécateurs complètement démontables et dont il est possible d’acheter toutes les pièces au détail en cas de besoin.

En cas de taille très répétitive, un peu à la manière des vignerons dans leurs plantations de Vignes, vous pourrez éventuellement acquérir un sécateur électrique qui s’actionnera avec une simple gâchette. Ils fonctionnent sur batterie et permettent une coupe nette de branches jusqu’à 2 cm de diamètre sans aucun effort. Sachant que leur coût à l’achat équivaut à celui d’un sécateur de marque professionnelle haut de gamme.

Avec ces modèles, les personnes ayant des problèmes de douleurs aux mains ou articulations pourront elles aussi pratiquer la taille au jardin sans efforts.

2.3. Les ébrancheurs

Tout comme les sécateurs, les ébrancheurs disposent des mêmes options évoquées précédemment si ce n’est que la poignée ergonomique n’aurait aucune utilité sur ces outils.

Vous trouverez alors différents modèles destinés à couper des branches d’un diamètre de 3 à 5.5 cm. Là encore, tournez-vous vers des modèles légers mais robustes et haut de gamme. Préférez à nouveau la qualité au prix car leur durée de vie et leur confort d’utilisation rentabiliseront largement l’achat.

La crémaillère parfois disponible sera particulièrement intéressante sur les ébrancheurs car vous pourrez vous permettre de couper des branches jusqu’à 3 cm sans forcer péniblement.

Notre Boutique en ligne