Ça y est, l’été est enfin arrivé, et avec lui ses belles et chaudes journées ensoleillées. Forte agréable pour nous, cette période n’en ai pas moins un période assez stressante pour les plantations du jardin qui doivent être capable de résister à d’éventuelles périodes sèches parfois accompagnées d’orage.

1. Le jardin du mois de Juillet

La forte pousse amorcée de manière générale sur le printemps commence à s’atténuer. Les floraisons se démocratisent largement tout comme les récoltes au potager. L’arrosage naturel n’est plus aussi présent, le jardinier doit donc s’adapter avec une attention toute particulière.

2. Les travaux à réaliser

2.1. Les arbres, arbustes et plantes vivaces

2.1.1. Les plantations

Contrairement à Juin, les plantations durant le mois de Juillet deviennent déconseillées en raison du manque de pluie. En effet, les plantes au jardin sont capables de résister à la sécheresse seulement lorsqu’elles sont enracinées. Cette affirmation est valable pour toutes les plantes, et mêmes celles qui sont naturellement résistante à la sécheresse. La stratégie de ces dernières est simplement de s’adapter en s’enracinant en bien souvent profondeur, choses qu’elles ne peuvent faire en quelques jours ou quelques semaines. L’arrosage manuelle ne suffit généralement pas et l’enracinement risque d’être précipité, provoquant un stresse énorme pour la plante.

Les seules exceptions restent pour les plantes annuelles ou vivaces simplement destinées à offrir une floraison estivale. Il en est de même pour le potager qui lui aussi déroge à la règle si vous souhaitez obtenir des récoltes échelonnées.

2.1.2. Les fertilisations

La fertilisation est bien distincte de la plantation. Celle-ci est possible toute l’année et même conseillée pour bon nombre de plantes. Certains choisiront la facilité avec des apports printaniers se diffusant lentement.

D’autres en revanche, privilégieront les apports contrôlés et mesurés sous forme liquide afin de coller au besoin de chaque plante. C’est une très bonne solution pour les plantes à floraison abondante ou à fruit pour leur apporter force et vigueur en continue, limitant ainsi le stress. C’est aussi le cas des plantes peu adaptées à la région comme les Palmiers qui apprécient une fertilisation mensuelle en Avril et Octobre.

2.1.3. Les tailles

  • les arbres et arbustes fruitiers :

L’été, les tailles changent de celles du printemps du fait qu’elles n’ont plus la même vocation. Il s’agit principalement d’une taille de fructification pour les arbres fruitiers.

Plutôt simple à comprendre, elle permet de concentrer le maximum d’énergie dans le fruit et non dans la formation de nouvelles branches. Pour ce faire, il suffit de soulager l’arbre en arrêtant les pousses qui s’allongent inutilement après les fruits. Pincez leurs extrémités de façon à stopper la croissance.

Chez les arbres, c’est le moment de s’attaquer à la taille dite « de transparence ». Certains préféreront  la pratiquer l’hiver puisque l’ensemble de la ramure est visible mais la cicatrisation est bien meilleure en cette saison lorsque l‘humidité est plus faible.

  • Les rosiers :

La taille des rosiers est ni plus ni moins la même qu’en Juin. Elle consiste en la suppression des fleurs fanées au fur et à mesure. Cela permet la remonter de nouvelles tiges produisant à leur tour des fleurs. Simple et efficace, elle prolonge à coup sûr la durée de floraison !

  • Les arbustes :

En Juillet, il est trop tard pour tailler vos buis ou ifs. Les chaudes journées risque de brûler les cicatrices, ce qui leur donnerai un aspect fort déplaisant durant tout l’été jusqu’à ce qu’ils reforment de nouvelles feuilles.

Vous pourrez à l’inverse profiter de la fin Juin début Juillet pour tailler vos haies de Charmilles, Photinia ou autres Troene. Ils sont eux moins sensible à la chaleur et garderont un aspect bien taillé durant une bonne partie de l’été.

Les arbustes à fleurs suivront enfin la logique d’une taille après floraison qui pourrait éventuellement induire une remonter en automne.

  • Les plantes vivaces :

L’été est relativement calme pour les plantes vivaces au point de vue taille. Les floraisons printanières ne remontent pas de la même façon que ne pourrait le faire un arbuste. Pour celles de longue durée, les fleurs se succèdent de toute façon naturellement.

En revanche, si l’envie vous en prend, c’est le moment adéquat pour vous atteler aux bouturages. La plupart des vivaces peuvent se bouturer « en vert », c’est à dire en sélectionnant de jeunes tiges d’extrémité dépourvues de boutons floraux. Placez-les sous serre le temps de l’enracinement puis rempoter les en godets pour les renforcer avant leur éventuelle mise en terre. Vous pouvez utiliser un stimulant racinaire de type « Osyril » qui améliorera considérablement le taux de reprise.

Juillet est aussi le mois de division des Iris.

2.1.4. Les traitements

Les traitements de Juillet restent sensiblement les mêmes que ceux de Juin.

Les pucerons sont toujours en pleine activité. Tâchez de maintenir les populations à un niveau acceptable afin d’accueillir plus facilement les auxiliaires dans votre jardin plutôt que de traiter de manière excessive et incontrôlée. Privilégiez pour cela les traitements ponctuels à l’aide de savon noir plutôt qu’un d’insecticide végétal qui lui viendra en complément si l’invasion le nécessite.

Vous pourrez aussi vous armer des Purins et décoctions végétales qui auront pour but de renforcer les défenses immunitaires de vos plantes. Cette réaction limitera ainsi les risques de stress  hydrique pouvant mener à une plus forte sensibilité aux maladies.

2.2. Le gazon

Le Gazon est sans doute le premier à souffrir d’une période sèche. Du fait qu’il s’enracine superficiellement, c’est un réel indicateur de l’humidité du sol. Arrêtez la fertilisation qui est inutile s’il ne pleut pas. Il est de toute façon déconseillé d’installer un arrosage automatique pour votre pelouse. Trop gourmand en eau, ce n’est pas du tout une vision écologique de voir le jardin.

Tâchez simplement de tondre votre gazon un peu plus haut de manière à ce qu’il conserve au mieux ses réserves et ne brunisse pas trop vite en cas de sécheresse.

2.3. Les balcons & terrasses

Tout comme pour le jardin, les plantations en jardinières ne sont plus trop d’actualité. C’est pourquoi vous trouverez en rayon des jardinières et pots déjà plantés et prêts à poser.

Vous devrez bien veiller à un entretien suivit : Arrosage, fertilisation et nettoyage sont les tâches nécessaire à la fraîcheur de vos compositions. Privilégiez pour cela l’arrosage du soir qui permettra de profiter aux plantes durant toute la fraîcheur nocturne. Pour les plantes à fleurs, ajouter un apport de fertilisant liquide spécial plantes fleuries au moins une à deux fois par semaine. Les jardinières et les potées fleuries d’été peuvent toujours se planter en Juin pour les retardataires.

Pour plus de confort, vous pourrez aussi équiper vos pots et jardinière d’un arrosage en goutte à goutte, plus économique, à condition qu’il soit réglé correctement !

2.4. Le gazon

Au potager, le mois de Juillet est surtout marqué par une affluence de récoltes. Même les légumes du soleil commencent largement à mûrir. Les premières pommes de terre peuvent être arrachées tout comme les carottes semées très tôt sous châssis.

Dès lors que vous aurez arraché des cultures, ne faite pas la bêtise de laisser votre terre à nue. Deux solutions s’ouvrent à vous : Pailler le sol ou bien semer une nouvelle culture. Une seule chose est à retenir si vous optez pour ce second choix, c’est de bien suivre les rotations de culture pour ne pas appauvrir votre sol. Par exemple, ne plantez pas de légumes feuilles de manière successive, alternez avec un légume racine ou fruit notamment.

Pour les nouveaux semis, choisissez les salades d’automne, les radis d’hiver, haricots vert, choux d’hiver, poireaux d’hiver ou autres épinards.

Veillez toujours à suivre l’arrosage pour les plantations gourmandes en eau comme les tomates, haricots vert, poireaux ou courges pour ne citer qu’eux.

3. Le proverbe du mois

«Petite pluie de Juillet ensoleillé, emplit caves et greniers»

Quoi de plus évocateur que ce proverbe pour conclure sur tout ce que nous avons résumé jusqu’à présent ? La chaleur du mois de Juillet n’est un atout considérable pour le jardin que si la pluie vient l’arroser de temps à autre. C’est un juste milieu de ces conditions météorologique qui feront que le jardin demeurera fleurit, vert et prospère durant toute la première moitié de l’été.

Notre Boutique en ligne

  • Fontaine - DESJARDINS

    1 599,00 €

  • Entourage gonflable "Pure Spa" rond - INTEX

    69,99 €

  • Entourage gonflable "Pure Spa" octogonal - INTEX

    86,99 €