Janvier est le premier mois de l’année, il affirme bien souvent la rudesse hivernale soit avec un temps sec et froid ou à l’inverse doux et humide. Il est coutume de débuter l’année avec précaution car il pourrait s’avérer imprudent de  vouloir se précipiter dans de grands travaux dès la première journée douce et ensoleillée.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les travaux de jardinage en ce mois sont multiples mais ils vous permettront de reprendre l’année en douceur, histoire de se remettre en forme après les fêtes.

1. LE JARDIN AU MOIS DE JANVIER

Le mois de janvier est connu pour être en moyenne le plus froid de l’année. Bien entendu, il ne s’agit là que de moyennes et non de prédictions, d’où l’intérêt de rester prudent.

La terre gelée ou gorgée d’eau rend difficile et inefficace tout travail. Le principal est d’éviter que votre terre ne se refroidisse trop durant l’hiver surtout si elle est plantée. Le fait de la retourner et de la travailler accentue alors ce rafraîchissement non recherché.

Durant ce mois, les végétaux se reposent, tout comme la faune auxiliaire qui aura probablement trouvé le confort d’un amas de feuilles mortes ou d’un hôtel à insecte installée au jardin durant l’automne.

D’autres ont attendu les premières gelées pour épanouir leurs fleurs et ainsi réchauffer votre jardin durant ce mois, assez peu coloré au jardin. C’est notamment le cas des Hellebores, Viburnum badnatense ou autres Chaenomeles.

2. LES TRAVAUX À RÉALISER

2.1. Les arbres, arbustes et plantes vivaces

Même si la plupart des plantes sont en dormance, il n’empêche que certaines peuvent être plantées voire même taillées.

2.1.1. Les plantations

Janvier vient dans la continuité de l’automne où il demeure possible de planter les arbres et arbustes en racines nues. Les rosiers font aussi partie du lot sachant que vous les trouverez toujours en rayon avec un très grand choix. Bien évidemment, comme nous venons de le préciser avant, cette tâche n’est absolument pas conseillée si le sol est gelé !

La plantation est alors possible tout comme la transplantation d’un sujet caduc que vous n’auriez pas encore pris le temps de déplacer. Pour les sujets persistants ou les plantes vivaces, évitez de le faire durant ce mois car il est encore un peu tôt.

En ce qui concerne les plantes en conteneurs, leur plantation est elle aussi possible, même si janvier n’est pas particulièrement recommandé pour cela. Dans l’idéal, patientez au moins jusqu’à fin février que la terre commence à se réchauffer.

2.1.2. Les tailles

En ce mois, abstenez vous de tailler vos plantes vivaces caduques comme persistantes. Les feuilles mortes et conservées depuis la fin de l’automne serviront de protection des souches contre le froid. Il serait bien dommage de les tailler maintenant alors que le risque de gelées est plus que présent.

Chez les rosiers, si toutefois vous ne l’avez pas fait à l’automne, abstenez vous également et surtout si le début de l’hiver a été particulièrement doux. En effet, l’acte de tailler signifie toujours pour la plante le besoin de reformer de nouvelles pousses et la sort en quelque sorte de son sommeil. Si tel était le cas et qu’une forte période de gelées suivait, ceci pourrait être très dommageable pour votre rosier.

Enfin, pour les fruitiers, il vous sera parfois conseillé de pratiquer la taille hivernale à partir de janvier, mais tout comme pour les rosiers, vous risqueriez des problèmes comme par exemple une mauvaise cicatrisation des endroits coupés. De plus, les bourgeons n’étant que peu visibles en ce mois, la taille pourrait s’avérer plus compliquée pour vous d’autant plus si vous êtes novice en jardinage.

En résumé, mieux vaut s’abstenir de toute taille durant janvier.

2.1.3. Les traitements

Le froid permet l’élimination des insectes parasites mais parfois votre jardin pourra demander un petit coup de pouce, surtout en cas d’hiver doux et humide.

Il est encore temps d’appliquer les traitements d’hiver sur vos arbres fruitiers qui élimineront pucerons et autres cochenilles pouvant se nicher dans de petits interstices sur les troncs.

Il est également temps de procéder à un second traitement préventif contre les maladies cryptogamiques sur arbustes sensibles. Ces traitements seront à base de souffre ou de cuivre (bouillie bordelaise) pour par exemple la cloque du Pêcher, la tavelure sur Pommier, etc.

2.2. Le gazon

En ce mois froid, inutile de couper votre gazon vous risqueriez deux problèmes majeurs :

                  - l’apparition de mousse, fréquente avec l’humidité et facilitée par une coupe trop rase de votre gazon. Ce dernier ne peut lutter en raison d’une croissance très lente durant le mois de janvier,

                  - l’affaiblissement pur et simple car tout comme pour les rosiers, le couper viendrait à le faire repousser et donc l’affaiblir d’autant plus en cas de gelées.

De plus, lors de journées négatives au point de vue températures, évitez de marcher sur votre pelouse qui deviendrait alors cassante. Si vous ne respectez pas cela, vous verrez apparaitre au printemps des zones plus parsemées et jaunies.

2.3. Les balcons et les terrasses

En hiver, le travail dans vos jardinières et poteries est lui aussi très calme.

Dans le cas des poteries garnies d’arbustes ou plantes vivaces et ceux pour plusieurs années, seule la protection est indiquée au cas où vous ne l’auriez pas encore fait. Pour ce faire, voici les conseils de base pour une protection efficace :

                  - Commencez par rapprocher toutes vos poteries d’une façade si possible au Sud de manière à ce qu’elles bénéficient de la chaleur naturelle que dégage l’habitation.

                  - Surélevez-les ensuite de quelques centimètres à l’aide de petite cale en bois. Cette opération permettra à l’air de circuler en dessous et améliorer l’isolation. Les soucoupes seront bien entendu retirées.

                  - Entourez le pot et seulement le pot de plusieurs couches isolantes comme du papier bulle ou bien des toiles de jute.

                  - Terminez par la protection des parties aériennes à l’aide de voile d’hivernage. Ce matériau perméable permet le passage de l’eau et de l’air mais en atténuant le ressenti de froid. Attention, cette protection ne doit pas être laissée durant tout l’hiver surtout si les températures ne sont pas négatives car elle pourrait alors forcer la plante. Ceci est d’autant plus vrai pour les plantes à feuillage persistant qui s’en trouverait plus ou moins étouffées et pourrait alors contracter un certain nombre de maladies ou encore perdre leurs feuilles.

Dans le cas des jardinières ou poteries contenant des plantes saisonnières que vous renouvelez plusieurs fois dans l’année, le mois de janvier peut être un bon mois pour retirer les plantes d’automne défraîchies. Prenez ensuite le temps de bien les nettoyer et les désinfecter pour repartir sur une base saine dès février.

2.4. Le potager

Tout comme pour le jardin d’ornement, le travail du sol au potager en janvier n’est pas conseillé. Vous l’aurez probablement paillé en automne ou bien planté d’un engrais vert en vue de le protéger durant cette fraîche période. Il est donc évident que vous ne n’allez pas commencer à le retourner en plein mois de janvier.

En revanche, les récoltes sont toujours possibles si vous aviez planté auparavant des poireaux, de la mâche, des choux ou encore des carottes pour ne citer qu’eux.

Pour les plus équipés, le travail en serre peut néanmoins débuter en ce mois. Commencez alors les premiers semis de carottes, choux, porettes (jeunes poireaux) ou navets. Il est encore trop tôt pour les premières laitues en mini mottes, patientez encore un peu.

Sachez qu’au potager, inutile de vouloir trop se presser car même si les jours rallongent, le froid ralentit fortement les croissances. Vous pourrez largement gagner votre temps à patienter jusqu’en mars voir avril et surtout si vous n’avez pas de serre.

3. LE PROVERBE DU MOIS

 « Tout geste que l’on fait le Jour de l’an, toute l’année on s’en ressent », Ce qui signifie bien qu’il faut savoir rester prudents au moins de janvier et ne surtout pas entreprendre des travaux bien trop précoces qui risqueraient de s’en faire ressentir durant les mois suivants.

Notre Boutique en ligne

  • Ensemble "Sofa" - DESJARDINS

    599,00 € 799,00 €

  • Ensemble ''Mauritius'' - marron - DESJARDINS

    799,00 € 999,00 €

  • Ensemble "Malaga" gris - DESJARDINS

    799,00 € 999,00 €