C’est officiel, l’année se termine, le mois de décembre est là. Il s’agit sans doute d’un des mois les plus calmes de l’année au jardin. Pour les plus minutieux il reste tout de même certaines tâches à réaliser.

1. LE JARDIN AU MOIS DE DÉCEMBRE

Le jardin du mois de décembre est un véritable signe que la nature s’endort, prête à affronter l’hiver. Toutes les plantes caduques sont nues, les plantes vivaces ont disparu sous terre, la nature est en pause. Froid, humidité, vent, neige parfois et peu d’ensoleillement sont les caractéristiques de ce mois qui clôture l’année.

2. LES TRAVAUX À RÉALISER

2.1. Les arbres, arbustes et plantes vivaces

2.1.1. Les plantations

Les plantations font partie des opérations de jardinage toujours possible en décembre. Mais prenez garde, tout ne peut se planter en fin d’automne, début d’hiver. Il n’y aura bien sûr aucun problème en ce qui concerne la plupart des arbres et arbustes caducs. Vous les trouverez en conteneurs mais aussi toujours en racines nues jusqu’à fin février.

La conception de haies champêtres est tout à fait possible à ce moment. La seule précaution à prendre est de ne surtout pas planter lorsque le sol est gelé ou enneigé. Vous risqueriez de brûler et dessécher les racines, réduisant ainsi considérablement le taux de reprise !

Pour ce qui est des plantes à ne plus planter en décembre, vous compterez les arbres et arbustes aux feuilles persistantes, les plantes vivaces ou aquatiques mais aussi toute la gamme de plantes frileuses telled que les palmiers pour ne citer qu’eux.

Et n’oubliez pas que si les plantations sont possibles les transplantations d’arbres ou arbustes le nécessitant.

2.1.2. Les fertilisations

Du côté de la fertilisation, elle s’est terminée en novembre et ne reprendra qu’en fin d’hiver. Il devient complètement inutile de nourrir vos plantes qui sont en dormance. Si ce n’est pas déjà fait, profitez plutôt de votre temps accordé au jardin  pour protéger certaines espèces de pleine terre. Pour ce faire, paillez leur pied avec une épaisse couche de paille ou de fougères sèches. Ce serait nécessaire par exemple pour les camelias, fuchsias ou palmiers de pleine terre.

2.1.3. Les tailles

Chez les arbres fruitiers, la taille se prolonge aussi durant cette période. Que ce soit pour la plantation d’un nouveau sujet ou l’entretien de plus vieux, les tailles sont toujours bénéfiques si elles sont suivies et bien faites. Équilibrez les ramures, supprimez le bois mort et les gourmands. C’est une taille avant tout à l’œil puisque l’ensemble des branches sont visibles en l’absence de feuilles.

Pour les arbres d’ornement, les élagages demeurent eux aussi possibles en veillant toujours à respecter la forme naturelle de l’arbre et en évitant de couper des branches trop grosses, porte d’entrée à de nombreuses maladies et champignons par la suite.

  • Les rosiers :

Là encore, pour les retardataires, rien n’est perdu, les rosiers peuvent aussi se tailler annuellement en Décembre. Une bonne taille de rajeunissement permettra de supprimer le bois mort, trop vieux ou en excédent, garant d’une plus grande vigueur en floraison l’année suivante.

Pensez à ramasser vos déchets de taille potentiellement contaminés de maladies cryptogamiques durant l’année et qui n’auraient aucun mal à s’y reproduire l’année suivante.

  • Les arbustes :

Suivez, tout comme pour les arbres fruitiers, la même logique qu’en novembre si toutefois vous n’aviez pas eu le temps de le faire. Taillez uniquement les arbustes caducs soit en taille de rafraîchissement ou en recepage. Évitez les tailles droites au taille-haie qui sont mauvaises en cette saison car elles occasionnent un nombre considérable de cicatrices difficiles à refermer pour l’arbuste en repos végétatif.

Choisissez votre matériel bien affûté, propre et désinfecter au préalable.

Pour les plus passionnés, vous pourrez débuter en décembre les bouturages de bois dormant sur des sujets ligneux. C’est le cas de bon nombre d’arbustes caducs mais aussi des rosiers.

Pensez enfin, dans le cas des persistants, à secouer leurs branches et feuilles après les chutes de neige. Elle pourrait selon son importance casser des branches ou brûler les feuilles.

  • Les plantes vivaces :

Chez les vivaces, il n’y a rien à faire durant le mois de décembre. Toutes sont en hivernation sous terre et le paillage a dû être épandu en octobre ou novembre. Le faire sur un sol déjà gelé ralentirait son réchauffement au printemps, soit l’effet inverse de celui recherché.

2.1.3. Les traitements

Les traitements sont aussi pour la plupart interrompus. Une second traitement d’hiver avec une huile insecticide pourrait éventuellement se faire avant Noël. Il en est de même pour les traitements fongiques préventifs comme c’est le cas pour la cloque du pêcher.

Effectuez ces traitements de préférence en journée et surtout pas lorsqu’il gèle !

Délaissez les désherbants, le froid aura bien souvent raison des adventices les plus chétives.

2.2. Les arbres, arbustes et plantes vivaces

Le gazon se repose lui aussi, la tonte est terminée et il est bien trop tôt pour les travaux de nettoyage ou de scarification.

Veillez simplement à éviter de marcher dessus lorsqu’il est gelé au risque de l’endommager. Vous verriez alors apparaître au printemps des tâches éparses car la pelouse aura souffert de cet écrasement.

De même, évitez d’épandre du sel de déneigement aux abords de votre gazon ou sur les allées où le risque de ruissellement est fort. Les graminées que composent les pelouses souffrent énormément des brûlures occasionnées par le sel.

2.3. Les balcons et les terrasses

Les compositions de plantes fleuries ont été faites en début d’automne sur vos bords de fenêtres. L’entretien est donc le principal travail même s’il est bien plus réduit que pour les plantes estivales. Contentez-vous d’arroser si besoin et de fertiliser tous les 15 jours si vous avez des plantes fleuries.

Tous les autres pots, plantés d’arbustes ou de vivaces, doivent être protégés si ce n’est pas encore le cas. Rapprochez ce petit monde de la façade Sud de l’habitation, la plus chaude. S’il vous est impossible de les bouger, surélevez-les de manières à ce qu’elles ne soient pas en contact avec le sol. De petites cales en bois seraient parfaites. Enrubannez les ensuite avec des matériaux isolant comme du papier bulle dans le but de protéger les racines du gel. Les parties aériennes devront toujours rester à l’air libre tant que le froid n’est pas trop vif. Vous devrez enfin adapter cette protection au type de plante concerné puisque certaines sont plus sensibles que d’autres.

2.4. Le potager

Le potager du mois de décembre est lui aussi très calme. Si tous les travaux évoqués en novembre ont été faits, le reste ne sera que supervision.

Premièrement au niveau des châssis et tunnels de forçage pour les salades d’hiver : pensez à les aérer régulièrement lors des journées ensoleillées.

Deuxièmement dans la surveillance de vos jeunes plantes sous serre : En effet, il est possible en Décembre de commencer les semis de choux, carottes, laitues, poireaux, radis ou encore échalotes. Commandez les graines si ce n’est pas encore fait pour toute l’année suivante.

Il est aussi temps d’arracher les endives et de les forcer en cave dans la tourbe ou le sable et surtout sans lumière.

Au verger, pas de travail si ce n’est dans les tailles évoquées précédemment. Vous pourrez aussi si vous pratiquez, prélever vos greffons pour les greffes de printemps et les conserver dans du sable à l’ombre et au frais. Prélevez aussi les éventuelles marcottes sur les petits fruitiers.

3. Le proverbe du mois 

«Un décembre neigeux et froid, remplit les greniers jusqu'au toit.  »

Le bon déroulement des saisons est une chose primordiale dans la stabilité du jardin et de son environnement. Décembre est un mois qui se doit d’être froid, avec un faible ensoleillement et de courtes journées bien souvent humides. C’est à ces conditions que le repos végétatif est total, de bonnes gelées apportent prospérité au printemps suivant et permet aussi de nettoyer le jardin de bon nombre de ravageurs.

Notre Boutique en ligne

  • Fontaine - DESJARDINS

    1 599,00 €

  • Entourage gonflable "Pure Spa" rond - INTEX

    69,99 €

  • Entourage gonflable "Pure Spa" octogonal - INTEX

    86,99 €