magazine_1


1. LES INFORMATIONS SUR L EXPOSITION

LIRE ET COMPRENDRE LES ETIQUETTES DES PLANTES D’EXTERIEUR (1)

SOLEIL OU PLEIN SOLEIL : correspond à l’exposition la plus forte au soleil, notamment aux heures les plus chaudes (de 12 à 16h). En général, ceci sous-entend une exposition plein sud.

MI-OMBRE : correspond à un ensoleillement réduit à quelques heures de soleil hors celles les plus chaudes. Dans la nature, cela correspond à une situation de lisière, voire de couvert végétal partiel. Dans un jardin, il s’agit soit d’une exposition à l’Est, ou à l’Ouest.

OMBRE : correspond à l’absence de soleil direct sur la plante, donc un couvert végétal complet où passe tout de même la lumière. Une ombre peut être lumineuse. Ces plantes redoutent simplement les brûlures des rayons du soleil mais refusent l’obscurité.

2. LES INFORMATIONS SUR LA PLANTE ELLE-MEME

LIRE ET COMPRENDRE LES ETIQUETTES DES PLANTES D’EXTERIEUR (2)DEVELOPPEMENT : informe sur la vitesse de croissance d’une plante, mais cela reste très subjectif car il est impossible de la quantifier réellement, elle dépend de nombreux facteurs.

ECORCE : indique si l’écorce de cette plante est remarquable.

FEUILLAGE : indique la nature du feuillage.

Il existe 4 types de feuillage :

Caducs: perte totale du feuillage à l’automne à cause de la diminution du jour.

Semi-persistants : perte partielle du feuillage l’hiver. Selon la rigueur de ce dernier, toutes les feuilles peuvent tomber. (Ligustrum ovalifolium, Abelia x grandiflora)

Marcescent : perte du feuillage au printemps lorsque les bourgeons débourrent. Il ne faut pas précipiter la chute de ces feuilles mortes sur l’arbre car elles protègent, lors de sa formation, les futurs bourgeons. (Carpinus betulus, Fagus sylvatica, Acer carpinifolium)

Persistant : renouvellement continuel du feuillage sans que la plante ne paraisse nue à n’importe qu’elle époque. En général, selon les espèces, les feuilles se renouvellent tous les 1 à 3.

Ajoutons à ces informations que pour certaines plantes, le feuillage peut être aromatique, et peut avoir
un coloris automnal remarquable.

FLORAISON : information qui indique la période de floraison, si elle est parfumée ou non, son coloris et éventuellement si elle attire les insectes pollinisateurs.

FRUCTIFICATION : indique si la fructification de la plante comporte un quelconque intérêt (esthétique ou gustatif) et à quelle période.

NOM BOTANIQUE : il faut nommer une plante avec son nom latin. Il est bien évident que certains sont compliqués, mais il s’agit de leurs vraies appellations. Le nom français ou vulgaire varie selon les régions. Ainsi, il existe moins de noms latins que de noms vernaculaires.

PHOTO DE LA PLANTE : les fournisseurs mettent toujours en valeur l’intérêt ornemental premier de la plante, notamment la floraison.

POLLINISATION : dans le cas des arbres fruitiers, indique le ou les compagnons idéals à telle ou telle variété dans le but d’obtenir une belle récolte.

PORT : précise le port naturel de la plante. Le port est la forme d’un végétal et il existe différents ports possibles :

ARBORESCENT : port le plus haut pour une plante avec un seul tronc, le port typique d’un arbre. (ex : Quercus robur)

FASTIGIE ou ERIGE : port plutôt élancé, la plante se développera d’avantage en hauteur qu’en largeur. (ex : Carpinus betulus ‘Fastigiata’)

PLEUREUR : port d’un arbre aux branches retombantes (ex : Sophora japonica ‘Pendula’)

TORTUEUX : port très particulier et intriguant d’une plante qui donne de l’originalité au jardin avec ses branches ondulées. (ex : Robinia pseudoacacia ‘Twisty Baby’)

ARBUSTIF : port typique des arbustes où le tronc principale est très court et/ou très ramifié dès la base. (ex : Sambucus nigra)

COMPACT : port d’une plante qui a un développement moins important et moins rapide que le type et qui est plus ramifié. (ex : Euonymus alatus ‘Compactus’ a un développement beaucoup plus lent et plus petit que Euonymus alatus.)

COUVRE-SOL : végétaux à développement très horizontal à ras de terre. (ex : Cedrus deodara ‘Feeling Blue’)

TAPISSANT : port de vivace, généralement, qui colonise en drageonnant grâce à ces rhizomes un espace mais pas à plus de 15cm du sol. (ex : Cornus canadensis)

LIRE ET COMPRENDRE LES ETIQUETTES DES PLANTES D’EXTERIEUR (3)SYSTEME RACINAIRE : aucunes informations ne figurent sur les étiquettes à propos des racines alors qu’elles sont aussi importantes que la partie aérienne de la plante. Brièvement, il existe 2 types d’enracinement :RUSTICITE : information qui indique la capacité de la plante à tenir face aux hivers. Cette information n’est bonne que si vous la plantez dans les meilleures conditions possibles. Donc, cette indication varie en fonction des lieux de plantation, de la nature du sol...

En pivot : une racine centrale qui descend très bas et qui est aussi longue en générale que la partie aérienne comme une carotte (qui est une racine). Ce système racinaire implique qu’il faut un sol profond pour ces plantes et qu’il ne faut pas les planter au-dessus d’installations souterraines (cuves, canalisations, …) (ex : tous les chênes)

Traçantes : les racines s’étalent mais à des profondeurs différentes selon les espèces. Il faut donc penser aux aménagements et à leurs revêtements qui se trouvent à proximité (ex : Platanus x acerifolia est très à la surface alors que Acer pseudoplatanus est plus en profondeur)

SYSTEME RHIZOMIQUE : indique la façon de se développer de ces rhizomes. Cette information est très utile surtout pour tous les bambous.

Traçants : rhizomes (= tiges souterraines) qui s’éloignent jusqu’à plusieurs mètres du pied mère et donc très difficile à limiter sauf si on installe une barrière anti-rhizome. Les phyllostachys font partie des bambous les plus traçants.

Semi-traçants : rhizomes qui s’éloignent du pied père mais de manière à élargir celui-ci. Une barrière anti-rhizome peut tout de même aider à les maintenir en place. (ex : Hibanobambousa tranquilans ‘Shiroshima’)

TAILLE : donne les mensurations en hauteur et en largeur d’une plante. Cependant, cette information est souvent très approximative car elle donne la taille de la plante dans un emplacement où son développement sera optimum et dans une durée de 10 ans, donc renseignez-vous pour connaître la taille à maturité de la plante.

3. LES INFORMATIONS D UTILISATION, DE PLANTATION ET D ENTRETIEN

CONSEIL D’ENTRETIEN : indique s’il est nécessaire ou non de tailler la plante et si oui, comment et quand le faire.

UTILISATION : information qui indique comment intégrer cette plante de manière à ce que son intérêt ornemental soit le mieux mis en valeur.

On peut trouver :

LIRE ET COMPRENDRE LES ETIQUETTES DES PLANTES D’EXTERIEUR (4)

En isole : plante qui se retrouve seule comme dans les grands parcs par exemple. (ex : Acer griseum)

En groupe : regroupement de plusieurs plantes de la même espèce et variété pour un effet de masse optimisé. (ex : Heuchera ‘Green Spice’)

En haie : plante qui convient en haie. (ex : Physocarpus opulifolius ‘Summer Wine')

En massif : plante qui convient dans la composition d’un massif varié. (ex : Magnolia x loebneri ‘Leonard Messel’)

Aucune étiquette n’indique toutes ces informations en même temps car elles seraient trop fastidieuses à lire. Mais pourtant, ces informations permettraient à de nombreuses personnes de choisir la plante la plus adaptée à toutes les contraintes de sol, de climat, de développement, d’esthétisme …

Notre Boutique en ligne

  • Fontaine - DESJARDINS

    1 599,00 €

  • Etiquette de jardin

    Ces étiquettes sont pratiques à l’achat, car elles donnent des conseils pratiques sur la plantation et l’entretien au jardin ou en intérieur, mais pas très esthétiques au jardin… Idée : les conserver dans une enveloppe pour les consulter au besoin, et remplacer par une étiquette de plante plus esthétique.