Nous l’avons vu dans une précédente fiche conseil, installer une plante en pot ne doit pas être pris à la légère car peu importe l’espèce, elle demandera toujours plus d’entretien que si elle était en pleine terre ! Le choix du pot, du substrat, les conseils de plantation ont été vus, nous allons à présent nous intéresser aux plantes vedettes de nos balcons et terrasses.

1. LES ARBRES ET ARBUTES

Cette catégorie regroupe des plantes ligneuses caduques ou persistantes. Elles sont très souvent utilisées en pot à tort. En effet, leur système racinaire, bien plus développé que chez les plantes herbacées, fait qu’elles arrivent rapidement à saturation. Pour citer les plus résistantes à ce problème, voici quelques exemples :

1 .1. Acer palmatum ‘dissectum garnet’

Hauteur X Largeur : 1 m X 2 m (sous réserve d’un grand pot)

Exposition : Ombragée à mi-ombragée

Substrat : Acide donc en terre de bruyère, frais et bien drainé

Les Érables du japon sont des arbres de petite taille avoisinant en pleine terre les 5 m à l’âge adulte. Leur croissance est modérée et leur port compact, c’est pour cela que l’on peut facilement les adapter en pots sous réserve d’en prendre un d’au moins 50 cm de diamètre durant les premières années et d’en augmenter la taille tous les 3 ou 4 ans afin de suivre leur développement racinaire.

Si le pot n’est jamais changé, il arrivera un jour où votre petit arbre ne poussera presque plus.

Le cultivar ‘dissectum garnet’ est surtout intéressant pour son port pleureur et donc sa petite taille arrondie garnie d’un très beau feuillage découpé et pourpre qui chutera en hiver. Plantez-le aux abords de la maison, sous un auvent ombragé ou même dans un patio à faible luminosité s’il n’y a pas de possibilité de plantation en pleine terre.

1.2. Buxus sempervirens

Hauteur X Largeur : En fonction de la taille procurée

Exposition : Toutes sauf ombre trop dense

Substrat : Frais et léger, il n’aime pas les sols asphyxiants

Incontournable en pots, le Buis est la référence en termes d’arbuste. Il est facile de leur donner la forme souhaitée et leur feuillage reste vert toute l’année. Tout son esthétisme repose sur son feuillage qui restera bien vert par des apports de sang desséché en fertilisation 3 fois par an. Vous pourrez ainsi le conduire en boule, cône, nuage, spirale ou toutes autres formes désirées. Taillez-le une à deux fois par an en juin et septembre en évitant les périodes trop chaudes !

Il peut vivre dans des pots peu larges mais ils devront dans ce cas être assez profonds pour permettre à son dense système racinaire de prospérer sans trop de retenue.

1.3. Daphné odora ‘aureomarginata’

Hauteur X Largeur : 1 m X 1 m

Exposition : ensoleillée et abritée, de l’automne au printemps puis plutôt mi-ombragée en été

Substrat : Leger, acide, frais et très riche (paillez toujours le dessus pour conserver la fraîcheur du substrat)

Le Daphné est un arbuste lui aussi persistant qui peut être assez compliqué à cultiver si le sol ne lui plaît pas. En pot, toutes les conditions peuvent être réunies pour une croissance optimale. Malgré tout, on constate que cette plante n’apprécie pas du tout les transplantations, c’est pourquoi vous devrez lui choisir un pot assez volumineux dès le départ pour qu’elle puisse y demeurer le plus longtemps possible. Choisissez ainsi un pot de préférence en matière minérale et d’au moins 80 cm de diamètre. De plus, ne cassez jamais la motte à la plantation car ceci pourrait lui être fatal.

Ses deux atouts principaux sont son feuillage persistant, vert panaché de crème ainsi que sa floraison rose en sortie d’hiver au parfum absolument envoutant !

1.4. Euonymus japonicus ‘bravo’

Hauteur X Largeur : Variable en fonction de la forme

Exposition : Ensoleillée

Substrat : Assez classique et frais même en été

Le genre des Fusains est très vaste et cette espèce n’est pas la seule à pouvoir se planter en pot. L’intérêt du Fusain ‘bravo’ est qu’il dispose d’un feuillage persistant, assez corriace et largement panaché vert et crème. Sa floraison est de petite taille et pas forcément très intéressante. Les formes disponibles pour une plantation en pot sont diverses et variées tout comme les Buis. On le rencontrera souvent en boule sur tige, donnant ainsi un côté très graphique et un joli rendu été comme hiver en symétrie d’une porte d’entrée ou même sur un balcon.

Choisissez un pot évasé d’au moins 50 cm de diamètre en augmentant le volume tous les 4 ans si vous souhaitez les garder en bonne santé. La fertilisation est indispensable sans quoi il finira pas se dégarnir après quelques années !

Il dispose enfin d’une bonne résistance à la pollution et aux embruns.

1.5. Pieris japonica ‘débutante’

Hauteur X Largeur : 60 cm X 60 cm

Exposition : Mi-ombragée à ombragée

Substrat : acide, frais et léger

Les Pieris sont aussi des arbustes persistants offrant une très belle floraison en début de printemps sous la forme de dizaines de petites clochettes blanches assemblées en grappes. Elles contrastent à merveille avec le feuillage vert sombre très dense. Le port de ce Pieris est ainsi très compact et à tendance a naturellement pousser en forme arrondie, ne nécessitant ainsi aucune taille.

Malheureusement, ses nouvelles pousses ne sont pas colorées comme chez bien d’autres cultivars.

Le planter seul est un peu triste hormis lorsqu’il, alors choisissez un pot coloré. Associez-le ainsi avec des plantes vivaces comme des Heuchères pour plus d’effet.

1.7. Pinus mugo ‘mops’

Hauteur X Largeur : 20 cm X 30 cm

Exposition : Ensoleillée

Substrat : Léger, sableux et drainant

Les conifères sont aussi de la partie lorsqu’on cherche une plante à mettre en pot. C’est particulièrement le cas pour ce Pin très nain et même bonzaïfiable. Sa croissance est très lente et ses aiguilles courtes. Vous pourrez ainsi le planter dans un pot de petite taille de 20 à 30 cm de diamètre pour plusieurs années. Son système racinaire va de pair avec sa croissance et c’est pour cette raison que vous ne devrez pas envisager un pot disproportionné pour le garder en bonne santé.

Il est très facile à cultiver car résistant à la sécheresse et idéal pour débuter.

2. LES PLANTES VIVACES GRAMINÉE

Les arbustes sont certes très intéressants pour leur feuillage persistant ou leurs beaux volumes mais ne peuvent malheureusement pas être rajeunis. Vous devrez obligatoirement augmenter le volume du pot tôt ou tard, ou bien envisager une plantation en pleine terre. Ce n’est pas le cas des plantes vivaces qui pourront, quant à elles, être rajeunies par division de souche lorsqu’elles seront un peu moins généreuses ou que le pot commencera à être trop petit.

Vous pourrez donc garder votre plante et votre pot pour une durée quasiment infinie en procédant de la bonne manière.

2.1. Agapanthus umbellatus

Hauteur X Largeur : 1.50 m (floraisons comprises) X 80 cm

Exposition : La plus chaude et ensoleillée possible

Substrat : Très drainant surtout en hiver et assez riche

Les Agapanthes sont des plantes vivaces rhizomateuse très utilisées en Bretagne pour leur abondante floraison bleu, violette ou blanche. Les espèces sont nombreuses, toutes peuvent s’installer en pot mais une d’entre elle est particulièrement impressionnante : Agapanthus umbellatus.

Cette espèce est persistante, aux feuilles vertes, longues et plus larges que les autres. Certes elle est intéressante même en hiver de ce fait mais demeure sensible au froid inférieur à -6 °C. C’est pour cette raison que vous devrez protéger vos potées. En été, son spectacle sera sensationnel car un pied déjà bien développé peut garnir de très grand pot et fournir plusieurs dizaines de fleur en boule qui perdureront une bonne partie de l’été.

L’Agapanthe est sans doute l’une des plantes les plus simples à cultiver en pot puisque ses racines épaisses apprécient les espaces restreint. Ainsi, vous ne devrez pas leur offrir un pot trop gros dès le départ. Elles resteront aussi de nombreuses années dans un même contenant sans être obligé d’apporter sans cesse de l’engrais. Leur bonne résistance à la sécheresse est enfin un atout non négligeable limitant ainsi l’arrosage !

2.3. Equisetum japonicum 

Hauteur X Largeur : 1 m X la largeur du pot qu’elle remplira de toute façon tôt ou tard

Exposition : Toutes tant que la terre reste humide

Substrat : Tous les substrats tant qu’ils restent humides

La Prêle du Japon est à l’origine une plante vivace traçante et très envahissante lorsqu’elle est plantée en pleine terre. De nos jours, de plus en plus de jardins sont conçus dans des thèmes contemporains où les lignes sont épurées, les coloris moins prononcés et les plantes vraiment sélectionnées.

Cette espèce de prèle a donc tout d’une plante graphique avec ses longues tiges creuses, vertes annelées de noir, persistante et verticales. Elles donnent un volume toute l’année qui sera d’autant plus impressionnant dans des pots hauts, en résine ou en pierre, de préférence noirs ou gris anthracite. La floraison n’est en fait qu’un prolongement des tiges et n’a vraiment rien d’exceptionnel.

C’est donc une plante peut exigeante qui ne demandera qu’une seule chose : de l’humidité.

2.3.  Gaura linheimerii ‘siskiyou pink’

Hauteur X Largeur : 80 cm X 50 cm

Exposition : Chaude et ensoleillée

Substrat : Riche, léger et bien drainé surtout en hiver

La Gaura est une plante vivace de plus en plus apprécié autant dans les parterres communaux que dans nos jardins. Son atout premier vient du fait qu’elle fleurit très abondamment pendant tout l’été et même en arrière-saison si elle est taillée à chaque fin de floraison.

Siskiyou pink se démarque par un port très compact et une floraison rose intense s’épanouissant sur des tiges fines et frêles se mouvant à la moindre petite brise. Semi persistante, elle devra être retaillée assez court en sortie d’hiver pour stimuler la croissance. Nul besoin d’un pot énorme si vous la plantez seule, choisir un diamètre de 30 cm sera déjà bien suffisant.

Beaucoup la considèrent comme une annuelle mais il s’agit bel et bien d’une plante vivace même si sa durée de vie n’excède pas quelques années. La division de souche est ici impossible mais le bouturage de jeune pousse est un acte relativement simple.

2.4 Heucheras 

Hauteur X Largeur : 30 cm X  40 cm

Exposition : Selon les colories de feuillages

Substrat : Léger et frais

Nous ne citerons ici pas de cultivars particuliers pour le genre des Heuchères tant ils sont nombreux et tous adaptables en pots. Le choix de couleurs est presque infini et dans ce domaine, vous devrez les choisir à votre goût. Noire, jaune, rouge, caramel, verte ou multicolore, elles sont toutes plus belles les unes que les autres.

On pourrait même aller jusqu’à dire que les Heuchères sont plus belles en pots qu’en pleine terre étant donné qu’elles n’aiment pas les excès d’eau et les volumes de terres trop grands pour leurs racines. Plantez-les aussi en compositions, associées à d’autres plantes vivaces ou annuelles, en coupes comme en jardinières ou toute autre forme de pot.

Privilégiez les feuillages verts ou sombres pour les situations ensoleillées et les feuillages dorés ou clairs pour les situations mi-ombragées à ombragées. Divisez-les tous les 3 ans en sortie d’hiver pour les régénérer, le bouturage de tronçons est un véritable jeu d’enfant tant elles reprennent facilement.

2.5. Hostas 

Hauteur X Largeur : De 5 cm à 1.20 m selon des variétés X 10 cm à 1 m

Exposition : Mi-ombragée à ombragé et fraiche

Substrat : Riche en humus et toujours frais surtout en été

Plantes vivaces d’ombre par excellence, les Hostas sont aussi les mets favoris des Limaces et Escargots. Le fait de les planter en pot permet non seulement de mettre en valeur un coin à l’ombre où il n’y a pas de possibilité de plantation en pleine terre mais aussi de les protéger des assauts de ces gastéropodes.

Leur feuillage est caduc, ils disparaissent ainsi complètement en hiver et seule la partie dans le pot subsiste pour émettre à nouveau des feuilles le printemps suivant. C’est aussi ce même feuillage qui est leur plus grand atout car les formes et surtout les couleurs sont des plus variées : des verts aux jaunes en passant par des teintes bleutées ou blanches ainsi qu’une quantité déconcertante de panachures différentes. Ils apprécient la fraîcheur, privilégiez ainsi les poteries en terre cuite ou en roches reconstituées qui respirent mieux et ont moins d’inertie thermique.

2.6. Miscanthus sinensis ‘morning light’ 

P

Hauteur X Largeur : 1.20 m X 60 cm

Exposition : Toutes sauf trop ombragée

Substrat : Sec à frais, riche en azote pour une croissance en feuillage

Les graminées sont des plantes vivaces très à la mode depuis ces dix dernières années, elles prennent naturellement aussi place en pot en choisissant les bonne variétés : ce cultivar de Miscanthus en est un très bon exemple.

Il s’agit d’une graminée de taille moyenne qui n’aura pas un développement racinaire très important. Son principal intérêt vient de son feuillage vert marginé de blanc et d’une incroyable finesse. Le rendu est très graphique et une floraison en épis rosés peut parfois se produire en automne si l’arrière-saison perdure. Pour un développement optimal, choisissez un pot d’au moins 50 cm de diamètre et plutôt haut pour accompagner son port naturellement érigé.

2.7. Pennisetum alopecuroides ‘hameln’

P

Hauteur X Largeur : 60 cm X 60 cm

Exposition : Ensoleillée

Substrat : Riche et frais

Les Pennisetum sont un tout autre genre de graminées, nettement moins haut que les Miscanthus. Le cultivar ‘hameln’ est original autant dans sa forme de coussin très fin que  dans sa longue floraison en épis compacts tout aussi graphique. Ces petits plumés apparaissent dès le mois d’août et peuvent perdurer tout l’automne jusqu’en hiver s’ils ne sont pas trop exposés au vent.

Tout comme le Miscanthus, le Pennisetum sèche en hiver mais le feuillage et les inflorescences gardent un très bon maintien, laissez-le donc ainsi tout l’hiver car il servira de gîte à tout une faune en cas de froid. Coupez-les au début du printemps pour favoriser la repousse du feuillage annuel.

3. LES PLANTES MÉDITERRANÉENNES

Peu adaptées à notre climat normand, les plantes méditerranéennes sont très appréciées par les novices en jardinage puisqu’elles évoquent le soleil, la chaleur, les vacances et surtout parce qu’on ne les voit pas chez les autres. Néanmoins, ce ne sont pas des plantes résistantes aux gelées inférieures à -5 °C et encore moins aux excès d’humidité surtout en hiver, c’est pour cela qu’elles ne tiennent pour la plupart pas en pleine terre !

Les planter en pot peut aussi être un bon compromis pour en profiter sans trop les faire souffrir en hiver, car elles pourront être protégées ou mis sous serre.

3.1. Cordyline australis ‘albertii’ 

P

Hauteur X Largeur : 1.50 m X 1 m

Exposition : Chaude et ensoleillée

Substrat : Drainant, même caillouteux

Malgré le fait que cela soit une plante herbacée comme les Palmiers, la Cordyline peut s’ériger sur un stipe de plusieurs mètres de hauteur dans son milieu d’origine. Dans vos jardins et en pots, il n’y a que peu de chance qu’il dépasse 1.50 m en ayant une grandeur de pot que l’on peut encore transporter.

La plus résistante est l’espèce type qui se reconnaît à son feuillage vert. Le cultivar ‘albertii’ est lui plus original avec sa panachure verte et jaune bien plus lumineuse. La floraison est très rare en pot et en Normandie.

Pour la plantation, choisissez un pot une fois et demi à 2 fois plus grand que l’original puis augmentez de taille tous les 3 à 4 ans. Vous n’êtes pas non plus obligé de la planter seule dans le pot, vous pourrez l’accompagner de plantes vivaces couvre sol qui fleuriront à son pied, en veillant à ce que votre sélection tolère un peu la sécheresse estivale. A ce titre, tournez-vous vers les plantes grasses ou rocailleuse qui s’y plairont particulièrement.

3.2. Dipladenia sundaville

source wiki 4028mdk

P

Hauteur X Largeur : 80 cm X 40 cm

Exposition : Plein soleil

Substrat : Très sec à modérément frais

Le Dipladenia s’est fait connaître il y a peu pour son incroyable floraison rouge, rose ou blanche qui dure durant de longs mois et sa faculté à résister à la sécheresse. Il est donc planté fondamentalement en pot et agrémente ainsi nos compositions d’été qui n’auront pas besoin d’être arrosées tous les jours ou tous les deux jours comme le demanderaientt les Pelargoniums ou Surfinia par exemple. C’est donc une plante très facile à réussir et surtout très généreuse sans avoir à trop s’en occuper.

En revanche, l’ombre au tableau est qu’il est très compliqué dans notre région de les garder en vie plus d’une année, mieux vaut repartir sur de jeunes plants chaque année.

3.3. Phormium tenax ‘purpureum’

source wiki Mikani

P

Hauteur X Largeur : 1.20 m X 1 m

Exposition : Plein soleil

Substrat : Bien drainé surtout en hiver

Le Phormium est une plante normalement de grand développement qui sera, bien entendu plus petite en pot. Sa floraison est très rare dans notre région et d’autant plus en contenant. Il dispose d’un feuillage persistant de couleur pourpre rappelant un peu la forme des graminées évoquées avant mais avec des feuilles beaucoup plus larges et surtout présentes hiver comme été.

C’est l’une des espèces les moins compliquées à cultiver d’autant que sa rusticité, pour une plante méditerranéenne, reste correcte, de l’ordre de -7 à -10 °C si elle est en exposition ensoleillée, peu exposée aux vents froids et abritée des excès d’humidité. Tout comme pour la Cordyline, mieux vaut commencer par un jeune plant puis augmenter au fur et à mesure le volume du pot tous les 3 ou 4 ans de manière à accompagner son développement et le maintenir en bonne santé.

3.4. Polygala myrtifolia

source wiki C T Johansson

P

Hauteur X Largeur : 1 m X 60 cm

Exposition : Chaude, même ventée

Substrat : Drainant et riche

Moins connu que les précédents mais de plus en plus remarqué, le Polygala est un petit arbuste des plus généreux. Il dévoile sa floraison rose intense de mars à novembre soit pendant près de 10 mois ! Vous ne pourrez malheureusement pas non plus le mettre en pleine terre pour les mêmes raisons que les autres plantes méditerranéennes. De plus, pour le conserver en Normandie, il devra absolument être rentré sous serre durant l’hiver,  car il déteste l’humidité. Dans les bonnes conditions climatique il pourrait résister à -7 °C mais pas avec une trop forte humidité ambiante.

Changez-le de pot régulièrement et apportez-lui au moins 4 fois par an de l’engrais plantes fleuries et méditerranéennes pour entretenir sa faculté de floraison.

Notre Boutique en ligne