L’automne est sans aucun doute la saison où l'on associe le plus les couleurs. Alors que certaines plantes arborent encore de belles floraisons, d’autres commencent à se préparer à l’hiver et teintent leur feuillage de coloris parfois très intenses.

Qu’il s’agisse d’arbres, d’arbustes, de plantes vivaces ou de plantes grimpantes, il y en aura toujours une qui trouvera grâce à vos yeux en cette saison.

Nous nous intéresserons ici aux plantes les plus esthétiques et notamment à quelques-unes peu connues mais pourtant très attractives.

1. LES ARBRES

Acer freemanii ‘autumn blaze’

            

Il s’agit de l’arbre le plus connu pour ses couleurs vives et flamboyantes d’automne. Cet érable de 12 m de haut x 10 m de large à taille adulte dispose d’une croissance rapide et d’un port relativement conique. Ses feuilles découpées en trois parties distinctes se colorent de rouge orangé, voire de rose, assez rapidement quand vient le mois d’octobre. Sa belle teinte peut se conserver quelques semaines si les conditions climatiques ne sont pas trop pluvieuses ni venteuses.

Il mérite sa place dans de grands jardins lorsqu’il peut être mis en valeur en arrière-plan relativement dégagé. Evitez cependant les sols calcaires et desséchants.

De nombreuses variétés d’érables se colorent à l’automne, beaucoup disposent même d’une écorce décorative. Les plus connus sont les érables à peau de serpent (Acer davidii, Acer capilippes, Acer conspicum).

Liquidambar styraciflua

Le Liquidambar est un arbre très apprécié car il possède de nombreuses qualités :

- très rustique,

- peu délicat en terme de sol et de situation,

- feuillu et dense,

- port érigé et régulier,

- feuillage plus ou moins découpé et très coloré à l’automne.

Il existe beaucoup de variétés de couleurs et de formes différentes. Certains ont les feuilles finement découpées alors que d’autres sont plus arrondies. Les feuillages panachés de doré ou de blanc sont aussi présent chez les Liquidambar.

Suivant la variété et son emplacement au jardin, le Liquidambar peut prendre des couleurs plus ou moins intenses et soutenues. Orange, rouge, rose, pourpre, il y en a pour tous les goûts et le spectacle automnal est assuré. En ce qui concerne son exposition au jardin, il est beaucoup plus mis en valeur en isolé ou en cépées (ensemble des tiges d’une même souche) de 3 sujets. Son positionnement dans un massif est tout aussi plaisant mais dégrade un peu sa silhouette. Sa taille adulte peut avoisiner les 25 m, vous devrez donc lui prévoir de la place.

Parmi les variétés les plus colorées, on note :

Parrotia persica 

                   

Plus communément appelé Arbre de fer, il est absolument merveilleux à partir de la deuxième quinzaine du mois d’octobre. Son feuillage arrondi rappelle celui du Hêtre mais de plus grande taille. Il se colore petit à petit de jaune, orange, puis rouge. La tenue des feuilles colorées pendant l’automne est relativement bonne et le spectacle se prolonge par une floraison très précoce intervenant vers le mois de février/mars. Aussi insignifiantes soient-elles, de petites fleurs rouges vif, telles des petites araignées, recouvrent une bonne partie de son branchage.

Son port est relativement esthétique du fait qu’il soit étalé et compact renforçant ainsi les contrastes produits par les différentes teintes de couleurs sur son feuillage automnal. Pour ce qui est de sa taille adulte, il avoisinera les 8 à 10 m de haut pour une largeur de 10 m. Complètement rustique, il n’est pas non plus délicat en matière de sol du moment qu’il n’est pas trop calcaire.

Les autres genres :


2. LES ARBUSTES    

Amelanchier lamarckii

L’Amélanchier de Lamarck est un petit arbre plus communément utilisé comme arbuste voire comme plante de haie, il peut cependant atteindre une hauteur d’environ 6 à 8 m pour autant en largeur à l'âge adulte s’il est laissé en forme libre. Ses petites feuilles sont de couleur bronze lorsqu’elles apparaissent au printemps puis deviennent vert foncé et enfin multicolores à l’automne (jaune orange et rouge).

Des petits fruits suivent l’abondante floraison blanche printanière. Ils sont de couleur bleutée et comestibles, au goût relativement sucré très apprécié des oiseaux. Il peut-être planté dans n’importe quel sol et n’importe qu’elle exposition (hors ombre intense).

Aronia arbustifolia ‘brillant’

                   

L’Aronie à feuilles d’arbousier est exceptionnel en toute saison mais surtout en automne. Il est également mellifère, donc très attractif pour les insectes pollinisateurs lors de sa floraison (de couleur blanche ayant lieu au printemps). Pour en revenir à sa principale saison d’intérêt, son feuillage caduc devient rouge orangé à partir du mois de novembre. Son feuillage est complété de baies rouges noirâtres attachées relativement longtemps et font de lui l’un des arbustes les plus flamboyants de l’automne. Son port dressé et sa taille (2,5 m de haut x 2 m de large) lui permettent d’être planté seul ou en haies composées. Notons que ses couleurs seront d’autant plus intenses s’il est placé au soleil.

Euonymus alatus ‘compactus’

         

Voilà un petit Fusain ailé original et haut en couleur pendant l’automne. Cet atout lui donne une place aussi bien en petit qu’en grand jardin. Son port nain et ses branches très compactes (1 m de haut x 1,5 m de large) sont recouvertes d’un petit feuillage ovale vert, puis rose et rouge, éclatant dès le mois d’octobre. Il se plaît également en tous sols, en massif dans les premiers plans, ou encore en isolé. Il produit assez couramment une floraison blanche suivie de fruits rouges à graines orange qui sont très toxiques.

L’espèce type Euonymus alatus est un peu plus grande à taille adulte et dispose d’un branchage ailé très particulier. Ses couleurs automnales sont tout aussi pimpantes, comme vous pouvez le constater sur les photos suivantes :

Mahonia x media ‘charity’

                     

Le Mahonia est un arbuste très graphique au port érigé et aux feuilles brillantes persistantes. Il apprécie tout particulièrement les situations ombragées et fraîches. Son feuillage est découpé en plusieurs folioles plus ou moins épineuses à leur extrémité. Il arrive fréquemment, d’une année à l’autre, qu’il prenne des teintes roses du milieu de l’automne à la fin de l’hiver. Sa floraison jaune hivernale en forme de longues grappes, mixées à ce feuillage haut en couleur, donne un vrai feu d’artifice à une saison ou les couleurs commencent à se faire rares.

Viburnum plicatum ‘summer snowflake’

                 

Esthétique en toute saison, ce Viorne de Chine donne son dernier spectacle chaque automne lorsque son feuillage se pare de teintes pourpres rougeâtres avant de tomber. Au printemps, son abondante floraison blanche s’étale sur l’ensemble de ses branches étagées. Haut de 3 m pour 4 m de large, il dispose d’une silhouette sublime pour les sujets d’un certain âge placés en isolé. Peu délicat au jardin, vous devrez lui trouver un endroit ensoleillé dans un sol ordinaire, frais et assez riche.

Il mériterait d’être plus planté dans nos jardins.

Les autres genres :

3. LES PLANTES DE TERRE DE BRUYERE (sol acide) 

Hamamelis intermedia

 

Le Noisetier de sorcière est plus souvent connu pour sa floraison très originale au mois de janvier/février. Ses fleurs ressemble à de petites ‘araignées’ très fines bravant le froid et la neige de l’hiver pour arborer des couleurs jaunes très lumineuses pour cette variété.

En ce qui concerne son intérêt automnal, il teinte ses feuilles habituellement vertes de couleurs telles que orange, rouge et jaune. L’originalité se fait aussi dans la progression de ses couleurs sur la feuille semaine après semaine. Sur les feuilles de la variété ‘arnold promise’, une sorte de V rouge vif démarre à la fin du mois d’octobre au bout de la feuille puis progresse sur toute la longueur au fur et à mesure que l’automne avance. Les couleurs se font de plus en plus flamboyantes, puis les feuilles finissent par tomber en laissant place aux bourgeons floraux.

Avec ses dimensions de 4 m de haut x 4 m de large,  et son port érigé (étroit à la base et plus large à la cime), cet arbuste mérite sa place dans les situations ensoleillées ou dans les massifs bordant la maison. Ses couleurs présentent de l’automne jusqu’au printemps vous raviront à chacun de vos passages.

Leucothoe fontanesiana ‘scarletta’

 

Un petit arbuste très compact à feuilles persistantes qui mérite sa place en premier plan de massif du moment qu’il est à l’ombre ou à mi-ombre et dans un sol frais. En effet ses dimensions de 1 m x 0,80 m et sa rusticité inférieure à -20°C, rendent sa culture possible aussi bien en petit qu’en grand jardin.

Sa floraison blanche odorante au printemps n’est pas très impressionnante car de petite taille. En ce qui concerne ses feuilles, elles sont rouge violacé lorsqu’elles sont jeunes, vertes en été puis écarlate violacé en automne.

C’est une très bonne alternative aux buis pour de petites masses rondes persistantes, d’autant qu’aucune taille n’est à prévoir pour ce petit arbuste. De plus il n’est que peu sensible aux maladies affectant de plus en plus les Buis.

Nandina domestica ‘firepower’

           

Ce Bambou sacré (pouvoir du feu en français) porte bien son nom notamment  dès le début du mois d’octobre. Cette boule naine et compacte (60 cm x 60 cm) de feuilles persistantes vertes se pare petit à petit de belles teintes rouge orangé plus ou moins intenses d’une feuille à l’autre. L’ensemble donne un fabuleux contraste dans vos massifs de plantes de terre de bruyère où les couleurs sont bien souvent absentes en cette saison. Sa floraison estivale se fait sous forme de panicules blanches suivies de boules rouges vives sous les climats assez chauds. Il se plantera en sol frais abrité des courants d’air froids.

Stewartia pseudocamelia

              

Un arbre très original et encore méconnu pouvant atteindre des dimensions de 20 m  de haut x 8 m de large. On le classe dans la famille des plantes de terre de bruyère du fait qu’il affectionne les sols neutres ou acides. Attrayant toute l’année, il dispose :

- d’une écorce remarquable marbrée de teintes plus ou moins brunes, se desquamant en lambeaux de couleur rouge/brun,

- de fleurs blanches à cœur jaune d’or en juillet/août très ressemblantes à celle d’un Camélia d’où son nom,

- un feuillage arrondi prenant différentes couleurs (rouge, orange et jaune) dispatchées sur l’ensemble du feuillage,

- un port très bien structuré pyramidal et des branches compactes et très ramifiées.

Il s’agit d’une très belle pièce à installer en massif de terre de bruyère, en arrière-plan et au soleil/mi ombre où il donnera un point focal flamboyant à l’automne.

4. LES PLANTES GRIMPANTES

Celastrus orbiculatus 

      

Voici une plante grimpante encore méconnue et pourtant très originale. Autrement appelée Bourreau des arbres, elle dispose d’une croissance rapide pouvant s’entourer autour de n’importe quel arbre d’au moins 10 m de hauteur. Sa taille adulte de 15 m de long lui donne une ampleur conséquente et un aspect fabuleusement coloré en automne. En effet, ses teintes jaunes très vives illuminent n’importe quel arbre dans lequel elle grimpe. Malgré son nom de bourreau des arbres, elle n’inflige bien sûr aucune blessure à son support. Seul son propre poids pourrait gêner l’hôte dans lequel elle grimpe d’où l’intérêt de la faire s’enrouler dans un arbre déjà conséquent et donc résistant.

Sa floraison verte suivie de fruits jaunes aux graines roses pour les plantes femelles apporte un atout et une coloration de plus en cette saison. Pour former des fruits, les pieds femelles devront être accompagnés de pieds mâles car ces plantes sont dioïques (pied mâle différent du pied femelle). Cette plante n’est pas délicate en matière de sol tant qu’il est frais. Quant à l’exposition, elle doit être mi ombragée ou ensoleillée, sur une pergola ou un grillage, et ombragée lorsqu’elle grimpe dans un arbre.

Hydrangea petiolaris

 

Aussi appelée vulgairement Hortensia grimpant, cette plante grimpante est plus souvent reconnue pour ses grosses et abondantes inflorescences en juin/juillet. Plantée à l’ombre ou à mi ombre en sol frais et riche, elle pourra s’accrocher sur n’importe quel support à l’aide de ses crampons et atteindre des dimensions de 7 à 8 m de hauteur  pour 7 m de largeur.

En automne, sont feuillage prend des teintes or et plus ou moins brunes éclairant ainsi certains murs exposés au Nord. Cette plante est très belle pour coloniser de grands murs où peu de plantes grimpantes poussent en temps normal.

Parthenocissus quinquefolia ‘englmannii’

                       

La Vigne vierge est une plante grimpante très connue pour sa facilité à recouvrir de grandes façades voir même en couvre-sol si elle n’est pas palissée. Sa fixation naturelle en petites vrilles lui permet de s’accrocher sur n’importe quel support avec une facilité et une rapidité déconcertantes.

Cette Vigne vierge de Virginie se distingue des autres variétés grâce à sa coloration spectaculaire rouge/orange écarlate durant plusieurs semaines à partir du mois d’octobre. Ses feuilles sont caduques et découpées en 5 folioles dentées. Elle devra être placée en une situation ensoleillée en sol pauvre, frais et léger.

Certaines espèces de vignes vierges sont allergisantes mais ça n’est pas le cas de celle-ci.

5. LES PLANTES VIVACES

Imperata cylindrica ‘red baron’

Cette petite graminée vivace se colore crescendo de rouge sang du printemps à l’automne. Elle atteint donc l’apogée de sa coloration en automne où l’ensemble de ses feuilles est rouge vif avant de brunir en début d’hiver. Plutôt couvre-sol, sa taille ne dépassera jamais les 40 cm de hauteur pour 60 cm d’étalement. Elle est relativement rustique car elle peut résister à des températures d’environ -10°C tant qu’elle est placée au plein soleil et en exposition très chaude. Le sol devra être frais à sec et relativement riche pour qu’elle se développe facilement. Sa floraison de début d’automne n’apparaît que très rarement au Nord de la Loire car elle demande une certaine chaleur pour apparaître.

Miscanthus sinensis ‘afrika

 

Voilà une graminée à feuillage caduque exceptionnelle à l’automne. Avec sa taille moyenne d’environ 1,5 m x 1,5 m, elle dispose d’un feuillage vert et fin ainsi que d’un port compact d’où se dégagent de longs épis floraux en fin d’été. Le gros avantage de cette variété de Roseau de Chine ou Eulalie est que son feuillage devient petit à petit rouge orangé très vif lorsque les premières fraîcheurs automnales approchent. Il s’agit de l’une des variétés les plus flamboyantes à cette période.

En terme de plantation, elle apprécie un sol frais à sec et assez pauvre accompagné d’une exposition très ensoleillée et chaude accentuant ainsi ses teintes automnales.

Mukdenia rossii

Cette petite plante vivace couvre-sol de sous-bois à croissance moyenne est très méconnue et splendide jusqu’en fin d’automne. Son feuillage vert en temps normal se colore de rouge brillant à son extrémité avant de tomber pour l’hiver.

Au printemps, les petites hampes florales blanches apparaissent avant l’arrivée du feuillage. Sa taille de 35 cm x 50 cm lui permet d’être planté en premier plan pour être bien visible. Complètement rustique, il apprécie les expositions ombragées et les sols riches et humides.

Une petite merveille qui devrait être plus utilisée car peu de vivaces changent de couleur de feuillage à l’automne.

Notre Boutique en ligne