(image ci-dessus : © www.fond-ecran-image.com)

Les phasmes sont de remarquables insectes herbivores dotés d’une incroyable capacité à se fondre dans la nature. Qu’elles soient feuilles ou bâtons, ces drôles de petites bêtes ne manquent pas d’idées en matière de camouflage.

Il faut savoir que les phasmes font partie de la grande famille des insectes, c'est-à-dire qu’ils possèdent eux aussi, un squelette extérieur qui recouvre leur corps divisé en trois parties (tête, thorax, abdomen). Leur tête est dotée d’une paire d’antennes et d’une paire de mandibules par lesquelles la nourriture est ingurgitée, ainsi que trois paires de pattes bien fixées sur le thorax.

1. DESCRIPTION

Avec près de 2500 espèces reconnues à travers le monde, le phasme se trouve principalement dans les régions tropicales du globe mais quelques individus ont également élu domicile dans nos belles régions françaises.

Le saviez-vous ? Le record de taille est détenu par un spécimen d’Asie, qui toutes pattes allongées mesure 54 cm de long. Notre phasme français mesure quant à lui une dizaine de centimètres.

img1

1.1. Les rois du mimétisme

Qualifiés à tort d’insectes mimétiques (c’est à dire qu’ils changent de couleur en fonction du support sur lequel ils se situent), les phasmes sont en réalité des insectes homochromes (2 couleurs composées de spectres différents mais produisant la même sensation visuelle) et/ou homomorphes (qui a la même forme). Respectivement, leur couleur initiale se fond à celle de la nature, et ils peuvent imiter les formes des végétaux qui les entourent (exemple : la phyllie est similaire à une feuille).

1.2. Le phasme en France

Sur le territoire français, nous pouvons compter 3 sortes de phasmes bâtons :

Le phasme gaulois : il peut être vert ou brun.

img3

Le phasme espagnol : un peu plus vert et que l’on trouve principalement sur la péninsule ibérique.

img4

Le phasme de Rossi : le plus grand des trois.

img5

On trouvera plus facilement des phasmes dans les régions situées au sud de la France. Quelques spécimens ont toutefois été recensés en Bretagne ou en Normandie.

Préférant vivre la nuit, le phasme est donc plus difficile à observer en plein jour dans la nature. Si vous souhaitez observer ces drôles de petites bêtes, les mois de juin et juillet seront les plus propices à cette observation. Les phasmes étant devenus adultes, ils seront donc plus faciles à observer dans la nature car plus grands.

Si vous souhaitez les observer dans leur milieu naturel, partez en expédition dans les buissons la nuit tombée et armez-vous d’une lampe torche, d’un filet à phasmes ou à papillons ainsi que d’un vaporisateur rempli d’eau.

Il est plus facile d’observer les phasmes la nuit car ceux-ci se nourrissent de feuilles.

Ainsi, partez à la recherche d’un buisson de ronces et vaporisez-le d’eau. Les phasmes n’aimant pas l’eau, ils vont s’activer pour partir à la recherche d’un endroit plus sûr où se mettre au sec. C’est seulement à ce
précis que vous pourrez capturer vos premiers phasmes.

1.3. Particularités morphologiques

Certains des phasmes que vous allez observer grâce à la vaporisation d’eau vont certainement tenter de s’enfuir, tandis que d’autres se sentant en danger risquent de faire le mort. Ce phénomène tout à fait naturel s’appelle la catalepsie. Dans certains cas les phasmes bâtons se sentant menacés peuvent se transformer en une véritable brindille grâce à une sorte de gouttière située dans les flancs de l’abdomen. Grâce à cette morphologie atypique, le phasme bâton a la particularité de pouvoir rentrer ses quatre pattes arrières dans ces fameuses gouttières, et en plaçant ses pattes avant sur le devant, le phasme se transforme alors en brindille très rapidement. Ainsi il est moins vulnérable face au danger.

img6

Lorsqu’ils se sentent en danger, les phasmes peuvent également laisser volontairement une patte à leur agresseur. Celle-ci ne repoussera pas chez l’adulte, seuls les jeunes peuvent générer de nouveaux membres.

Les phasmes, comme bon nombre d’insectes, ont la particularité de pouvoir s’accrocher sur n’importe quelle surface, verre compris. Mais comment font-ils pour ne pas tomber ? Il faut regarder de plus près les pattes du phasme pour comprendre ce phénomène.

Les pattes du phasme munies de crochets peuvent s’agripper à n’importe quelle surface sans difficulté. Mais ces crochets aussi redoutables soient-t-ils ne font pas tout. Les pattes du phasme sont également pourvues d’une glande qui sécrète une substance collante et qui va permettre au phasme de bien adhérer aux surfaces lisses comme le verre.

2. MAINTENIR DES PHASMES

Pour maintenir un phasme à la maison, rien de plus simple. Munissez-vous d’un petit terrarium, de papier absorbant faisant office de substrat (plus facile à nettoyer) ainsi que d’un contenant dans lequel vous placerez de l’eau et une ronce bien garnie. Il vous faudra seulement veiller à reboucher le contenant à l’aide de papier absorbant et ce afin de limiter les risques de noyade.

Si vous souhaitez avoir un rendu de votre terrarium plus esthétique, vous pouvez aménager le fond de votre terrarium avec des copeaux de bois et vous pouvez également rajouter quelques objets de décoration afin de rendre l’ensemble plus harmonieux.

Concernant le maintien de vos phasmes, vous pouvez mélanger deux espèces différentes dans un terrarium mais il faudra faire attention à ce que les individus soient de même taille et ce, afin d’éviter les risques de blessures.

Si vous regardez bien au fond du terrarium, vous pourrez peut-être observer de petits œufs que vous pourrez ramasser et tenter d’incuber. Les œufs des phasmes ont une forme particulière, car si le phasme est la parfaite réplique d’une branche ou d’une feuille, son œuf ressemble à s’y méprendre à une graine. Pour voir éclore les œufs, il faudra attendre entre 2 et 10 mois l’éclosion dans la nurserie que vous aurez improvisée. Une fois l’œuf éclos, vous vous apercevrez que le phasme nouveau-né est une copie parfaite du phasme adulte, on dit qu’ils sont hémimétaboles (insectes à métamorphose incomplète : l’œuf donne une chenille ou larve qui passant par le stade de nymphe donnera l’insecte adulte). De plus, le phasme lors de sa croissance changera plusieurs fois de peau une fois qu’il se sentira un peu trop à l’étroit dans son enveloppe corporelle du moment.

Notre Boutique en ligne

  • Ensemble table bois ovale 150/200x90 cm + 6 chaises - DESJARDINS

    479,00 € 599,93 €

  • Ensemble "Bristol" marron 1 table + 4 fauteuils - DESJARDINS

    549,00 € 619,95 €

  • Ensemble ''Cube'' - 4 places - Gris - DESJARDINS

    599,00 € 799,00 €

  • Ensemble "Cube" - 4 places - Marron - DESJARDINS

    649,00 € 799,00 €

  • Ensemble "Cube" - 6 places - Marron - DESJARDINS

    799,00 € 999,00 €

  • Ensemble table 90x90 + 4 tabourets - DESJARDINS

    799,00 € 1 098,96 €

  • Ensemble table 180x90 + 2 bancs - DESJARDINS

    799,00 € 997,00 €

  • Ensemble "Casablanca" 1 table + 6 fauteuils - DESJARDINS

    1 199,00 € 1 598,94 €

  • Ensemble "Cardiff" gris anthracite 1 table extensible + 8 fauteuils - DESJARDINS

    1 999,00 € 2 698,92 €

  • Ensemble "Cardiff" marron 1 table extensible + 8 fauteuils - DESJARDINS

    1 999,00 € 2 698,92 €

  • Ensemble "Liverpool" marron 1 table + 8 fauteuils - DESJARDINS

    2 199,00 € 2 698,92 €

  • Ensemble "Liverpool" gris anthracite 1 table + 8 fauteuils - DESJARDINS

    2 199,00 € 2 698,92 €