Plantes phares parmi les plus populaires de l’automne, les Pensées sont connues et reconnues pour leur floribondité et leur résistance au froid. Elles savent donner le meilleur d’elles-mêmes quand s’approche à grands pas la saison d’hiver. De tailles et de couleurs plus variées les unes que les autres, découvrons ensemble ces petites pépites ensoleillées.

1. DESCRIPTION

La Pensée ou Viola de son nom scientifique est une plante tantôt bisannuelle, tantôt vivace. Nous nous intéresserons ici qu’aux espèces bisanuelles à la floraison nettement plus abondante que les espèces vivaces, parfois appelées Violettes, qui n’ont pas tout à fait les mêmes caractéristiques. Elles appartiennent tout naturellement à la famille des violacées dont elles sont les plus grandes représentantes.

1.1. Caractéristiques

Il est très simple de reconnaître une Pensée d’un simple regard. Ces petites plantes, d’aspect frêle et fragile sont pourtant les reines du froid avec une rusticité jusqu’à -20 °C. Elles passent toute la saison en fleurissant durant de long mois (septembre à mai) et avec encore plus de vigueur quand revient la douceur du printemps. L’essoufflement de la floraison vient alors se faire sentir en milieu de printemps, laissant place aux plantes à floraison estivale.

Le feuillage n’a rien d’exceptionnel de premier abord. Il est vert, ovale et positionné le long de tiges ramifiées. Le tout forme une touffe arrondie et compacte qui prospère au fil du temps sans jamais dépasser les 20 cm en tous sens.

La floraison, reconnaissable parmi toutes les autres fleurs est incroyablement colorée. Chaque fleur a une forme bisymétique dans le sens de la hauteur. Ce sont ses 4 pétales en haut et un en bas qui, positionnés ensemble, donnent cette fleur si atypique. Il est presque impossible de décrire toutes les couleurs et nuances tant elles sont hybridées pour créer des palettes de couleurs et des associations plus variées les unes que les autres. Il y en a pour tous les goûts puisque toutes les couleurs sont représentées. Blanches, roses, bleues, jaunes et même noires, le choix est presque illimité.

Comme toute plante bisannuelle, leur cycle de vie suit une logique simple. La graine germe, la plante croit, fleurit puis émet des graines. Ces graines germent ensuite pour créer de nouvelles plantes et ainsi de suite. Ce cycle est réparti sur deux années.

1.2. Les différentes variétés

On remarque chez les Pensées deux grandes catégories que sont :

- Les grandes fleurs (Viola x wittrockiana)

- Les petites fleurs (Viola cornuta)

Comme le nom de leur catégorie le fait remarquer, on les différencie à la grandeur de leur fleur. La touffe est plus ou moins similaire mais la quantité de fleurs est nettement plus importante sur les Viola cornuta. De plus, leurs fleurs sont bien plus résistantes à la pluie en raison de leur taille inférieure. Elle paraissent fraîches plus longtemps et ne demandent que peu de taille d’entretien.

2. LA PLANTATION

2.1. Comment ?

Les Pensées peuvent s’acquérir de deux façons :

- En graines. Le semis se fait durant l’été, de juillet à septembre en caissettes remplies de terreau à semis. L’idéal est de le faire sous serre où bien dans les petits châssis à semis. Le taux de germination est bien meilleur que directement en extérieur et vous pourrez alors mieux protéger les jeunes plants des attaques de Limaces et autres Gastéropodes. Repiquez, un mois après la levée, les pieds les plus forts en godets avant de les installer définitivement à partir d’octobre.

- En godets. Toute l’étape du semis est faite directement par le producteur. C’est un gain de temps pour le jardinier qui n’a plus qu’à planter à l’endroit souhaité.

Pour la plantation, elle peut être faite autant en pleine terre qu’en jardinière. Dans les deux cas, espacez les plants de 20 cm les uns des autres afin qu’ils puissent s’épanouir avec aise sans craindre de concurrence et éviter l’apparition de maladies.

2.2. Dans quel sol ?

Les Pensées apprécient un sol léger, drainant, frais et riche en humus. En jardinière, ne vous tracassez pas la tête inutilement, choisissez un terreau spécial plantes fleuries qui répond à toutes ces exigences.

En pleine terre, amendez votre sol préparé à l’avance avec ce même terreau. Un petit apport de sable peut être nécessaire dans un sol vraiment compact et peu drainant de nature. Binez l’ensemble afin d’aérer le sol en surface et permettre une meilleure oxygénation et perméabilité.

2.3. A quelles expositions ?

Pour donner le meilleur d’elles-mêmes, les Pensées réclament du soleil. Une situation mi ombragée leur conviendra également mais la floraison pourrait s’en trouver atténuée. N’oublions pas que c’est une floraison durant les mois les moins éclairés et ensoleillés.

3. L’ENTRETIEN

3.1. L’arrosage

Les soins à apporter à ces petites plantes est plus que limité, ceci commence par un arrosage suivi avec attention surtout dans le cas d’une plantation en pot ou jardinière. Ne laissez jamais sécher le substrat complètement. En cas de manque d’eau, les feuilles du centre vont rapidement jaunir et la floraison s’atténuer. Ne faites pas non plus l’extrême inverse en détrempant le substrat en permanence car cela conduirait à une asphyxie racinaire couplée à de la pourriture grise pouvant être fatale. Le drainage est la clé du succès dans leur culture.

Arrosez à l’eau de pluie et paillez leur pied avec un paillis organique fin (paillette de lin ou chanvre) ayant pour double avantage de garder la fraîcheur du substrat mais aussi de repousser les gastéropodes.

3.2. La fertilisation

Il n’est jamais conseillé de fertiliser une plante en hiver. Toutefois, le cycle de vie des Pensées est différent, elles ont besoin de nutriments même en cette période car elles demeurent en activité végétative même si elle peut être fortement ralentie en cas de gel. Fertilisez quand les températures dépassent les 8 à 10 °C avec un fertilisant spécial plantes fleuries. Un apport par mois durant l’automne/hiver est suffisant. Dès le retour du printemps, augmentez celui-ci à un apport par semaine afin de leur donner un coup de tonus avec le retour des beaux jours et jusqu’à la fin de leur floraison.

3.3. La taille

La taille est très limitée, elle se limite à retirer les fleurs fanées au fur et à mesure. Cette opération permet de garder la plante en meilleure santé tout en assurant un renouvellement optimal des fleurs.

3.4. Les maladies et ravageurs

- Les Gastéropodes : Comme nous l’avons évoqué, les Limaces et escargots sont très friands des feuilles tendres des Pensées, surtout lorsque les conditions sont humides. La technique du paillis fin épandu à leur pied suffit souvent à les dissuader d’approcher. Si toutefois ils se montrent récalcitrants, vous pouvez utiliser des granulés appâts à base de Ferramol.

- Le Botrytis : Aussi appelée Pourriture grise, le Botrytis est un champignon dégradant les tiges et les racines de la plante. Il peut facilement tuer une Pensée. On le rencontre lorsque l’aération entre les plantes est mauvaise, si elles ont été trop serrées à la plantation. Ceci se couple généralement avec une humidité trop importante dans l’air et dans le substrat. Assécher au mieux, donner de l’air et traiter avec de la bouillie bordelaise peut venir à bout de ce champignon qui se traite surtout de manière préventive.

- L’Oïdium : On reconnaît ce champignon à la poudre blanche qu’il forme sur les feuilles. Plus inesthétique que mortel, il affaiblit la plante mais peu s’éliminer par un traitement à base de souffre micronisé.

4. LES BONNES ASSOCIATIONS

Que ce soit en massifs ou en potées, les Pensées s’associent avec bon nombre de plantes. La diversité de coloris permet un champ des possibles gigantesque. Mariez-les avec les floraisons hivernales telles que les Hellebores, Cyclamen ou Primevères. Jouez également sur les feuillages afin de créer des contrastes mettant un peu plus encore en valeurs les fleurs. Les graminées, fougères et autres petits arbustes persistant à mettre en composition telles que les Pittosporum, Photinia nain, Osmanthes tricolores sont de bonnes idées.

Jouez aussi sur les petits bulbes de sortie d’hiver comme les Crocus, Muscari, Perce neige, etc.

A vous d’essayer de nouvelles choses, tester puis approuver mais sans jamais tomber dans la monotonie tant les possibilités sont infinies.

Notre Boutique en ligne