Le genre des Iris est tellement vaste qu’il est nécessaire de le diviser en deux grandes catégories : les rhizomateux et les bulbeux. Les Iris barbus, auxquels nous allons nous intéresser, appartiennent à la première catégorie. On les appelle ainsi à cause des petits poils qui recouvrent la base des sépales de chaque fleur.
La plupart des Iris barbus sont originaires des régions tempérées d’Eurasie. Ils appartiennent à la famille des Iridacées. Pour faciliter la classification, on pourra à nouveau distinguer ce groupe en trois catégories dont les ressemblances sont très fortes :
- Les Iris à barbes nains,
- Les Iris à barbes intermédiaires,
- Les grands Iris à barbes.

1. LES CARACTERISTIQUES

Les Iris barbus sont des plantes vivaces reconnaissables grâce à leurs fleurs particulières. Chacune d’entre elles est portée en haut d’une tige raide, surmontant le feuillage et composée de 3 sépales bien souvent retombants et trois pétales érigés. Leur couleur varie d’un Iris à l’autre et va du bleu au rouge en passant par des jaunes, des noirs mais aussi des multicolores. Ils fleurissent tous en milieu ou en fin de printemps et les nains seront plus précoces que les plus grands. Certains sont même parfumés !

les-iris-barbus-2

Le feuillage est érigé en forme de glaive, de couleur verte à légèrement grisée. La plupart des feuilles disparaissent l’hiver mais une petite partie subsiste, ne faisant pas disparaître la plante complètement.
Ce groupe renferme également une particularité permettant de les reconnaître facilement : la taille de leurs rhizomes. Ces organes de réserve assurent la jonction entre les racines et les feuilles tout en s’allongeant au fil du temps.

les-iris-barbus-3

Leur croissance est rapide et leur floraison précoce, c’est pour cela qu’avec un simple rhizome, vous pourrez obtenir une belle masse en seulement deux ou trois ans.

2. LES DIFFERENTES VARIETES

On compte environ 200 espèces d’Iris, c’est dire l’importance de ce genre. Parmi les barbus, seuls quelques-uns sont vraiment populaires et se démarquent par certaines caractéristiques. Les hybrides sont bien sûr très nombreux et offrent des couleurs exceptionnelles!

 tab_variétés_iris-barbus

3. L’ACHAT

les-iris-barbus-4

Une très belle collection d’Iris vous sera proposée dans le rayon des plantes vivaces, chaque année à partir du mois de mars. Vous pourrez choisir de très jeunes boutures en godets mais aussi des rhizomes plus âgés, en pots d’un litre.

4. LA PLANTATION

Si l’on regarde le genre des Iris sur un large plan, on peut considérer qu’il en existe obligatoirement un adapté à chaque situation du jardin. En ce qui concerne les Iris barbus, peu importe leur taille, ils auront tous des besoins similaires :
- L’exposition : très ensoleillée, ils sont capables de vivre dans des conditions très chaudes. Le vent n’est pas forcément un problème du moment qu’il n’est pas froid.
- Le sol : Les Iris barbus ont besoin d’eau surtout au début du printemps pour former un feuillage de qualité et une bonne mise à fleur. Une fois fleuris, ils seront plus généreux s’ils ne sont pas trop arrosés, un drainage de qualité sera donc indispensable. En terme de qualité du sol, ils ont une préférence pour ceux légèrement calcaire et même pauvres.
A savoir : Typiques en Normandie, les Iris barbus sont tellement résistants aux conditions arides, qu’ils sont plantés au sommet des Chaumières où peu de plantes vivaces pourraient survivre !

les-iris-barbus-5
Tout comme pour l’achat, c’est au début du printemps ou durant l’été que leur plantation est la plus recommandée. Pour ce faire, vous devrez planter le rhizome à l’horizontal en le laissant affleurer du sol et en le positionnant face au Sud. De cette manière, il pourra prendre facilement la chaleur du soleil. Planté au Nord, l’humidité associée à la fraîcheur pourrait les faire pourrir et donc tuer le pied d’Iris !
Astuce : Respectez une distance d’au moins 40 cm entre chaque grand Iris et 25 cm entre chaque petit. De plus, un apport de pouzzolane à leur pied permettra de conserver la chaleur du sol et maintenir le rhizome dans des conditions optimales.

3. L’ENTRETIEN
3.1. L’arrosage

Vous l’avez compris, vous ne serez pas débordé par l’arrosage des Iris car l’énergie contenue dans leurs rhizomes et les conditions naturelles leur suffisent amplement.

3.2. La fertilisation

les-iris-barbus-6

Ensuite, même s’ils ont une préférence pour les sols caillouteux, ils sont néanmoins connus pour épuiser les sols, c’est pour cela que vous devrez chaque année apporter des engrais organiques de fond mais faibles en azote qui leur font pousser les feuilles au détriment des fleurs. La Potasse et le Phosphore en poudre sont donc un bon moyen de favoriser la fleur plutôt que la feuille sans pour autant laisser le sol s’appauvrir.

3.3. La taille

Après la floraison, n’hésitez pas à couper les fleurs et les feuilles fanées pour ne pas épuiser la touffe à produire des graines. N’ayez crainte, une fois cette floraison terminée, les feuilles peuvent se tacher et perdre de leur fraîcheur mais cela n’a aucune influence sur la santé de la plante !

3.4. La multiplication

L’entretien le plus régulier à procurer aux Iris sera, contrairement à ce que l’on peut penser, leur division. Cet entretien doit cependant respecter quelques règles de base :
- La division des rhizomes d’Iris permet de rajeunir la plante car au bout de quelques années, ces rhizomes s’allongent et finissent par s’épuiser,
- Effectuez cette opération tous les 3 ou 4 ans au mois de juillet et surtout en les replantant chaque fois à des endroits différents de manière à enrichir votre sol après leur culture. Ce déplacement n’est pas une obligation absolue mais c’est comme cela que vous obtiendrez les meilleurs résultats !
- Déterrez l’ensemble de la touffe en détachant soigneusement les rhizomes les plus jeunes et donc ceux sur les extrémités. Ils devront obligatoirement avoir des racines et un bourgeon terminal avec quelques feuilles,
- Une fois l’ensemble des jeunes rhizomes bouturés, faites une coupe nette sur la zone de séparation, coupez également le surplus de racines en ne gardant que les plus belles et coupez également l’ensemble des feuilles en pointe à environ 10 cm de la base,
- Replantez enfin les boutures réalisées et jetez au compost les vieux rhizomes.
Du point de vue des maladies et ravageurs, les Iris barbus n’y sont que peu sensibles et mis à part les limaces sur les feuilles ou les rhizomes, vous n’aurez pas besoin de vous soucier de leur état de santé.
Pour en savoir plus
- Hybrider
Vous souhaitez créer votre propre hybride d’Iris, rien de plus simple ! Vous ne ferez qu’artificiellement ce que font les Abeilles naturellement lors du butinage des fleurs.
Avant de commencer, faites en sorte de disposer de deux Iris différents, idéalement de la même catégorie (grand, petit ou moyen barbus) et en fleur au même moment. Choisissez aussi de préférence des fleurs fraîchement ouvertes.
Pour commencer, supprimez la totalité des étamines de la fleur réceptive de manière à ce qu’elle ne se polonise pas seule.

les-iris-barbus-6

Choisissez ensuite une anthère (flèche bleue : partie supérieure des étamines qui porte le pollen) de la seconde fleur à l’aide d’une pince à épiler que vous frotterez sur le stigmate (flèche rouge : partie femelle de la fleur recevant le pollen) de la première. Répétez cette opération sur les trois stigmates de la fleur d’Iris avec trois anthères différentes.
Ensachez la fleur polonisée dans un petit sac en papier de façon à ce qu’elle ne se trouve pas à nouveau polonisée par les abeilles.
Attendez que la nature fasse son travail et que le fruit se forme.
Une fois bien formé, retirez le sac pour ne pas que le fruit pourrisse et patientez jusqu’à ce qu’il soit mûre.

Photo-28-Source-wiki-Abrahami

Lorsque la gousse s’ouvre et laisse apparaître les graines c’est le moment de la récolte.
Placez le fruit de votre récolte dans le bac à légume de votre réfrigérateur durant une quinzaine de jour afin qu’il y ait un choc thermique et une meilleure germination par la suite.
Plantez ensuite les graines dans de petits godets de terreau, qui seront maintenus humides mais pas mouillés.
Patientez enfin jusqu’à ce que les premières feuilles apparaissent, puis après deux ou trois ans la première fleur…

4. LES ASSOCIATIONS

les-iris-barbus-7

les-iris-barbus-8

Les Iris font des merveilles lorsqu’ils sont groupés par plusieurs et avec des coloris soit radicalement opposés soit dans un même camaïeu de couleur. Beaucoup les utilisent pour des zones très arides du jardin comme les bords de murets où ils poussent sans problème en alignement.
La plantation en massif de plantes vivaces, comme les mixed border, est aussi très jolie car leurs belles fleurs apparaissent puis disparaissent en se fondant dans la masse comme un tableau éphémère mais splendide. Toutes les plantes vivaces de soleil pourront donc être plantées à ses côtés et tout particulièrement, si le sol est sec, celles de rocailles comme les Phlox subulata, Achillea, Alyssum, Iberis, Sedum, Sempervivum, Dianthus deltoides et autres.

Notre Boutique en ligne

  • Fontaine - DESJARDINS

    1 599,00 €