Plante indémodable depuis des dizaines d’années, le Fuchsia a toujours su conquérir le cœur des jardiniers grâce entre autre à sa floraison généreuse. Décoratif mais peu rustique, il existe néanmoins quelques variétés pouvant être plantées dans nos régions durant plusieurs années.

Originaire d’Amérique du Sud et d’Amérique Centrale, certaines espèces tropicales proviennent même de Tahiti et de Nouvelle-Zélande, expliquant aussi leur faible résistance aux fortes gelées. Le Fuchsia fait également partie de la famille des Onagracées ou Oenothéracées dans laquelle vous pourrez aussi trouver les Oenotheras, les Epilobiums mais aussi les très célèbres et populaires Gauras.

1. LES CARACTERISTIQUES DES FUCHSIAS

Fuchsia_1Considérés comme des arbres ou arbustes à l’état naturel, ils prennent plus souvent la forme de plantes herbacées car leur branchage ne peut subsister l’hiver en France. Seule la souche pour les variétés les plus rustiques pourra émettre de nouvelles branches le printemps suivant si celle-ci a été suffisamment protégée durant l’hiver.

Naturellement en touffe buissonnante compacte, le Fuchsia peut être conduit selon toutes vos envies :

- sur tige

- en touffe arbustive

- palissé

- retombant dans une composition suspendue

Caractéristiques générales des Fuchsias pouvant être cultivés dans nos régions :

- les feuilles vertes souvent de forme ovale avec des extrémités en pointes sont caduques ou persistantes selon les espèces. Le Fuchsia ne sera jamais persistant en France durant l’hiver à cause de son feuillage gorgé d’eau rendant ses feuilles relativement cassantes et épaisses (d’où leur fragilité aux gelées ainsi qu’aux forts ensoleillements).

Fuchsia_2A partir de la fin du printemps et jusqu’à la fin de l’automne, ce petit arbuste se pare d’une multitude de clochettes retombantes et colorées. Du blanc au rouge intense, en passant par des teintes mauves ou roses pâles, il y en a pour tous les goûts. Il en existe également de toutes les tailles, des fleurs simples et aussi doubles.

Les variétés cultivées en extérieur, en France, varient de 25 cm à 200 cm de hauteur. Concernant les espèces tropicales, certaines atteignent plus de 5 mètres de hauteur.

La croissance du Fuchsia est très rapide. Etant donné que dans la majeure partie des cas, il perd son branchage en hiver, il reforme chaque année une nouvelle touffe pouvant parfois pousser de plus d’un mètre en quelques mois. Mais sa croissance exponentielle n’entrave en rien sa capacité à fleurir généreusement sur un bois très jeune. C’est cette croissance et cette capacité à fleurir très tôt qui font du Fuchsia un arbuste énormément utilisé de nos jours en tant que plante annuelle.

A l’état naturel, certaines espèces de Fuchsias sont épiphytes, c’est-à-dire qu’ils peuvent vivre suspendus dans un arbre ou d’autres supports, comme des grosses pierres par exemple.

1.1. Les différentes variétés de Fuchsias

Fuchsia_3On compte dans le monde entier plusieurs centaines d’espèces de Fuchsias et quelques milliers d’hybrides et de cultivars. Cependant, le choix est beaucoup plus restreint lorsqu’il s’agit de sélectionner les espèces qu’il est possible de planter en extérieur toute l’année. Parmi les plus intéressantes, les variétés décrites dans le tableau suivant disposent d’une rusticité comprise entre -7°C et -15°C :

Fuchsia_4

2. ACHETER DES FUCHSIAS

Fuchsia_5L’achat des Fuchsias est possible du mois d’avril jusqu’à la fin de l’automne. Vous pourrez les trouver en magasin en godets pour les plus jeunes boutures d’avril à juin, ou en potées fleuries durant tout l’été. Les Cultivars utilisés comme plantes annuelles seront présents en rayon juste avant l’été.

3. LA CULTURE DES FUCHSIAS

3.1. La plantation des Fuchsias

Où ?

Le Fuchsia, malgré sa faible rusticité, est une plante phare de nos jardins français. Certaines espèces peuvent se cultiver en intérieur mais ce sont celles d’extérieur qui connaissent le plus de succès. Leur plantation se fait bien souvent en pot ou en composition estivale. Mais il est toutefois possible d’opter pour une plantation en pleine terre si les conditions sont favorables.

Fuchsia_6Quelle exposition ?

Dans la nature, le Fuchsia est une plante de sous-bois vivant sous l’ombrage d’arbres ou de plantes plus hautes. Il en est de même au jardin où elles préfèreront des situations ombragées à mi-ombragées, et rarement ensoleillées. L’humidité ambiante est aussi un gage de prospérité pour vos Fuchsias. Comme dans leur milieu naturel, intégrez-les sous des arbres ou des arbustes de grandes tailles et en compagnie de vivaces d’ombre, le résultat sera très plaisant.

Il est vrai que le soleil dans les régions au nord de la Loire n’est jamais très fort, des exceptions seront donc faites pour certains cultivars.

Dans quel sol ?

Le sol, comme celui d’un sous-bois, devra répondre aux mêmes exigences. C’est-à-dire qu’il devra être fertile, riche, humifère, léger et humide toute l’année même en été. Attention, humide ne veut pas dire gorgé d’eau, sans quoi le Fuchsia souffrirait d’asphyxie racinaire et dépérirait.

Pour ce qui est du pH, vous devrez éviter les sols trop calcaires.

Quand ?

Le Fuchsia étant une plante peu rustique au froid, une plantation printanière est recommandée. Elle aura ainsi le temps de s’enraciner en profondeur durant l’été et sera un peu plus résistante au froid que si elle avait été plantée en automne. De plus, sa floraison sera plus belle dès la première année car la plante sera déjà en partie installée.

Fuchsia_7Comment ?

Que ce soit en pleine terre ou en pot, les conditions de culture devront toujours être respectées si vous souhaitez que votre Fuchsia s’épanouisse.

Pour les pots, choisissez des contenants relativement grands. Le substrat devra être composé de terre végétale pour la consistance et la rétention d’eau, de terreau pour la légèreté et de compost pour la richesse et la fertilité. Arrosez abondamment après la plantation et associez-le avec des plantes aux mêmes exigences.

En pleine terre, apportez également du terreau et du compost à votre terre végétale en veillant à faire un trou suffisamment grand (au moins 3 fois le volume du conteneur) pour que les racines puissent pénétrer en profondeur plus facilement et plus rapidement. Ne plantez pas trop serré pour qu’il puisse s’étaler et éviter qu’il ne soit trop concurrencé par les plantes qui l’entourent.

3.2. L’entretien des Fuchsias

L’arrosage

Si les conditions sont optimales et que le sol reste frais toute l’année, l’arrosage ne devra être réalisé qu’en cas de nécessité. Néanmoins, après la plantation, il devra être régulier pour éviter que la motte ne sèche complètement en terre.

En pot, l’arrosage devra aussi être suivit et régulier pour que la motte ne sèche jamais complètement. Si tel était le cas, le feuillage se dessécherait et se mettrait à jaunir.

La fertilisation

Pour fleurir abondamment, la fertilisation des Fuchsias est indispensable surtout si votre sol n’est pas très riche. Pour ce faire, apportez leur un fertilisant spécial plantes fleuries (engrais géranium, tomate ou fraisier) tous les 15 jours de juin à septembre. Riche en potasse, il favorisera une floraison plus belle et abondante.

Vous pouvez également épandre en fin d’hiver un engrais organique en granulés qui se diffusera lentement et apportera tous les éléments nécessaires au bon développement de vos Fuchsias.

Fuchsia_8La taille et l’hivernage

La taille des Fuchsias va souvent de pair avec leur hivernation. En effet, leur faible résistance au froid fait qu’ils doivent être rabattus sévèrement avant l’hiver, notamment pour ceux cultivés en pleine terre. Ils pourront ainsi être couverts d’un épais paillis de feuilles mortes ou de fougères sèches maintenues par un voile d’hivernage.

Pour ceux cultivés en pots, il est préférable de les rentrer dans un endroit hors gel et illuminé comme une serre ou un abri de jardin. Ceux sur tiges mis en terre devront être déterrés avec une grosse motte, rabattus de 2/3 de leurs branches secondaires et également conservés hors gel.

Pour les plus minutieux, une taille vise à pincer régulièrement les nouvelles pousses en période estivale pour forcer le Fuchsia à se ramifier. Il sera ainsi plus compact et la floraison sera plus abondante et fournie.

Même les cultivars les plus rustiques devront être rabattus et protégés pour ne pas souffrir en cas d’hiver excessivement rude.

3.3. Les maladies et ravageurs des Fuchsias

Le Fuchsia peut être attaqué par différents ravageurs, parmi les plus courants :

La Rouille

Assez courante au jardin, cette maladie se traduit par des tâches de couleur rouille sur une partie ou l’ensemble du feuillage. Très contagieuse, elle se déplace facilement par l’intermédiaire de la pluie et du vent. En cas de faible attaque, pulvérisez tout simplement une décoction de prêle ou un purin d’ortie. Pour une attaque plus soudaine et importante, préférez une solution à base de souffre.

Les Aleurodes

Ces petites mouches blanches apparaissent sous forme de larves (état juvénile). Une fois adultes elles s’agglutinent sous le feuillage des Fuchsias et fuient dès qu’elle se trouve dérangées. Elles sucent ainsi la sève sans satiété provoquant ainsi l’affaiblissement et le dépérissement de la plante. De plus, leur production de miellat sur les feuilles les rendent collantes et engendrent ainsi l’apparition d’un champignon noir appelé fumagine. Ce champignon, très peu esthétique sera éliminé uniquement si les Aleurodes le sont aussi.

Pour les éliminer, attachez des pièges collants ou utilisez du purin d’ortie en méthode préventive. En cas d’invasion, utilisez un produit à base de Pyrèthre ou de savon noir.

Les Araignées rouges

Moins dérangeantes que les Aleurodes, les Araignées rouges se remarquent par de petites toiles sur toute la plante et apparaissent par temps sec. Le feuillage de celle-ci perd également de son éclat et prend des teintes grises. Pour les déloger, aspergez le Fuchsia dans son intégralité avec un jet d’eau puis utilisez un acaricide en cas de forte attaque.

Fuchsia_9L’Aculops fuchsiae

Cet Acarien originaire d’Amérique du Sud est récemment arrivé en Europe. Très dangereux pour les Fuchsias, il se propage rapidement et provoque des galles rouges sur le bout des feuilles ainsi que sur les fleurs. Egalement compliqué à éliminer, la seule méthode efficace sera de couper l’ensemble des branches atteintes et de les brûler. Pulvérisez ensuite sur les parties saines un produit acaricide pour éviter une réapparition spontanée.

Ce ravageur n’est pas à prendre à la légère, il se propage très facilement d’un producteur à l’autre. En effet, les échanges entre plantes se font de nos jours très rapidement et la quarantaine de certaines maladies est bien entendu quasi impossible.

4. LA MULTIPLICATION DES FUCHSIAS

Le Fuchsia se multiplie principalement par bouturage, au mois d’avril/mai, en veillant à protéger les boutures du gel. Dans les deux cas, prélevez des boutures en tête de tige d’environ 7 cm sous un bourgeon. Vous devrez conserver les deux ou trois feuilles en haut de la bouture et supprimer toute les autres pour que cette dernière ne se déshydrate pas.

Utilisez de l’hormone de bouturage sur la partie inférieure de la bouture puis plantez-les dans des godets remplis de terreau spécial semis où l’enracinement y sera plus efficace. Placez enfin vos boutures dans un lieu éclairé, elles seront recouvertes de gobelets en plastique transparent qui feront office de mini serre et amélioreront leur reprise.

Fuchsia_10

D’autres techniques existent mais elles sont cependant moins utilisées. :

La division de souche

Elle est possible au début du printemps pour les espèces rustiques comme les Fuchsias ‘magellanica’. Cette division permet d’obtenir de nouveaux pieds avec un seul pied mère.

Le greffage

Il permet de greffer plusieurs cultivars sur un seul et même porte greffe. Cette technique n’est encore qu’en phase d’essai mais les résultats obtenus pourraient être intéressants.

Le marcottage

Il s’effectue en fin de printemps, début d’été, et sur les espèces couvre-sols ou retombantes. La plupart du temps, si les branches sont en contact direct avec le sol, le marcottage se fait naturellement. Il ne vous reste plus qu’à prélever les marcottes une fois qu’elles sont bien enracinées.

5. LES BONNES ASSOCIATIONS DE FUCHSIAS

Fuchsia_11Le Fuchsia est une plante rarement utilisée seule mais plutôt accompagnées d’arbustes et de vivaces. Ces associations permettent de former une protection naturelle contre les courants d’air et le soleil intense.

En pot, associez-les spontanément à des plantes plus hautes comme des graminées qui leur procureront un léger ombrage mais aussi des plantes annuelles et vivaces rampantes comme les Phlox, Campanules ou Lysimaques dorées.

Fuchsia_12En pleine terre, le choix est d’autant plus vaste. Associez vos Fuchsias avec des plantes de terre de bruyère (Azalée, Rhododendron, Hydrangea, Magnolia...), des arbustes caducs (Cornus, Physocarpus, Weigelia…), des arbustes persistants (Choisya, Escallonia, Berberis...) mais aussi des plantes vivaces (Brunnera, Hosta, Hellébore, Pulmonaire…).

Notre Boutique en ligne

  • Fontaine - DESJARDINS

    1 599,00 €