Nom Latin : Cotinus coggygria

Famille : Anacardiaceae

Port de la plante : buissonnant

Catégorie : arbuste

Originaire des régions tempérées de l’hémisphère Nord, teles que l’Eurasie et l’Amérique du Nord, le Cotinus s’adapte facilement aux climats de nos régions.

Souvent connu pour son côté décoratif en été, cet arbuste embellira votre extérieur grâce à son feuillage et à ses fleurs esthétiques. Celles-ci, fines et duveteuses, ont l’apparence de plumes, ce qui vaut au Cotinus son surnom d’arbre à perruques.

1. LES CARACTERISTIQUES DES COTINUS

Cet arbuste caduc possède de petites feuilles arrondies, vertes ou pourpres selon les variétés, dont la couleur évolue au cours de l’année, surtout en automne.

Très rustique, il supporte des températures descendant jusqu’à -20°C.

On parle souvent d’arbustes car la plupart des variétés mesurent entre 3 et 5 m mais certaines peuvent parfois atteindre 10 m de hauteur (Cotinus obovatus).

Les fleurs sont généralement roses ou rouges, formant des grappes. Elles se développent tout l’été, à partir de juin/juillet.

2. LES PRINCIPALES VARIETES DE COTINUS

Il existe plusieurs variétés de Cotinus dont deux espèces très connues :

- Cotinus coggygria, pouvant atteindre plus de 4 m de hauteur, se présente sous forme de buisson.

A l’automne la couleur des feuilles devient plus lumineuse.

- Cotinus obovatus, hauteur atteignant parfois les 10 m. D’abord de couleur pourpre au printemps, il verdit en été et devient rouge/orangé à l’automne. Sa floraison est pâle, d’un vert/rosé.

cotinus_1

3. L’ACHAT DE COTINUS

Les Cotinus sont proposés tout au long de l’année en pots. Il est possible également qu’ils soient vendus en motte au début du printemps. Il faudra alors les replanter au plus vite.

4. LA CULTURE DES COTINUS

4.1. La plantation des Cotinus

OU ?

Le Cotinus peut être planté seul au milieu d’une pelouse. Son feuillage pourpre vous apportera un très beau contraste de couleur.

Il est cependant souvent associé à d’autres végétaux dans les massifs. Pour cela, il faudra prendre en considération son étalement afin que les autres plantes ne soient pas étouffées.

QUELLE EXPOSITION ?

Le plein soleil provoquera une floraison plus abondante, mais il se plaira aussi à la mi-ombre.

QUEL SOL ?

Beaucoup de sols différents conviennent à la plantation du Cotinus, même calcaires.

Evitez tout de même les sols très argileux qui retiennent l’eau et les sols trop riches.

L’idéal serait un sol drainant et pas trop riche.

QUAND ?

Toute l’année, si vous l’achetez en container, avec une préférence pour l’automne ou le printemps (sol chaud et ressuyé donc plus facile à travailler).

COMMENT ?

La plantation en terre

La plupart du temps le Cotinus est planté en terre car la majorité des variétés sont hautes à taille adulte. La plantation est simple :

- faites tremper votre plante dans un grand bac d’eau durant au moins 10 minutes,

- faites un trou égal à trois fois le volume du pot acheté,

- retirez et gardez un tiers de cette terre,

- dans le fond du trou, étalez des graviers entre 5 et 10 cm d’épaisseur,

- effectuez le mélange suivant : ½ de terre du jardin enlevée et ½ de terreau plantation,

- disposez un peu de ce mélange dans le fond du trou, posez la motte trempée et comblez les côtés avec le reste,

- tassez la terre à l’aide de vos pieds, puis arrosez,

- paillez si vous le désirez pour un effet esthétique et pour le côté pratique (retient l’eau et évite aux mauvaises herbes de pousser).

La fertilisation n’est pas recommandée. De l’engrais peut être apporté au bout de quelques années si la plante présente des carences.

La plantation en pot

La plantation en pot est possible à condition d’utiliser un contenant adéquat et la bonne variété.

Il vous suffit de prendre un bac d’au moins 60 cm de profondeur et 80 cm de largeur.

Utilisez des variétés à petit développement telles que Cotinus Royal Purple ou Cotinus Young Lady.

Les étapes à suivre :

- baignez la plante dans un grand seau d’eau au moins 10 minutes,

- percez votre bac si besoin pour l’évacuation de l’eau,

- disposez dans le fond du bac, une couche de 5 cm de billes d’argile ou de graviers,

- placez une feutrine ou une toile par-dessus,

- faites un mélange d’1/3 de terre de jardin avec 2/3 de terreau plantation ou bien uniquement du terreau plantation,

- remplissez le bac avec votre terreau et plantez,

- recouvrez d’un paillis si nécessaire puis arrosez fortement,

De même que pour une plantation en terre, aucune fertilisation n’est nécessaire la première année, faites-le au bout de deux ou trois ans si besoin.

La taille

Il est nécessaire de tailler chaque année si vous souhaitez que votre arbuste garde sa forme compacte et éviter que la base ne se dégarnisse. Une taille sévère est parfois nécessaire.

La taille se fait soit en automne soit en début de printemps quand il ne gèle plus (la sève peut être allergène chez certaines personnes).

4.2. L’entretien des Cotinus au cours de l’année

L’arrosage

Il sera nécessaire d’arroser la première année de plantation surtout l’été. Les années suivantes, s’il ne pleut pas pendant plusieurs semaines, faites-le également.

L’engrais

Vous pouvez apporter de l’engrais à deux moments propices dans l’année.

Au printemps, au redémarrage de l’activité de la plante, vous pouvez mettre de l’azote (développement des feuilles) ainsi que de la potasse (favorise la floraison). En terre, optez pour des granulés spéciales arbustes par exemple et en bac vous utiliserez plutôt du liquide.

En hiver vous pourrez mettre de l’engrais à diffusion lente, tel que du fumier de cheval ou de l'or brun. Le compost apporte peu d’engrais mais améliore la qualité du sol, vous pouvez donc en apporter.

Les maladies

L’oïdium

Il s’agit de la maladie la plus courante observée sur le Cotinus. C’est un champignon blanc d’aspect duveteux qui se place sur le dessus de la feuille. Il se développe par temps humide, surtout dans le Nord de la France. Appliquez un fongicide.

La verticiliose

Ce champignon prend racine dans les vaisseaux de la plante. Le jaunissement puis le flétrissement de la feuille sont les symptômes de cette maladie.

Celle-ci peut se transmettre d’une plante à une autre. Pour éviter toute propagation, drainez le sol, coupez et détruisez les parties infestées.

La multiplication

On utilise très souvent les rejets qui sont au pied que l’on divise en été.

Le semis est possible à l’automne, le marcottage ou le bouturage s’effectuent à la fin du printemps, début de l'été.

La protection l’hiver

Les feuilles rougissent à l’automne (signe de leur prochaine chute). C’est un phénomène naturel qui va permettre à l’arbuste de se protéger des grands froids en ralentissant son métabolisme.

Résistant à des températures proches des -20°C, il n’est donc pas nécessaire de protéger la plante.

La première année vous pourrez pailler le pied de la plante car elle sera encore assez fébrile.

Quelles associations ?

Si vous choisissez un Cotinus, qu’il soit vert ou pourpre, il pourra tout à fait se marier avec d’autres arbustes ou vivaces de n’importe quelle couleur.

Intégrez des rappels de cette couleur pourpre également dans votre massif avec d’autres arbustes ou vivaces.

Par exemple :

cotinus_2

 

photographies : ©Minier / ©Artes Verdes

Notre Boutique en ligne