Les bulbes de printemps offrent un large choix

de couleurs vous permettant de composer des massifs lumineux et chaleureux durant le printemps. De petite ou grande taille, parfumés, éclatants de couleurs, il y en a pour tous les goûts.

Facile d’entretien, les bulbes de printemps sont à la portée de tous. Ces plantes se trouveront à la vente dès le mois de septembre, lorsque les jours raccourcissent et que leur conservation hors du sol est possible.

1. OU ET COMMENT TROUVER DES BULBES DE PRINTEMPS ?

Ou et comment trouver des bulbes de printempsLes bulbes servent d’organe souterrain à certaines plantes, leur permettant de stocker de l’énergie durant tout l’hiver. Au début du printemps, les bulbes qui ont été plantés à l’automne pourront à nouveau repartir pour une année de végétation. C’est la raison pour laquelle ces plantes sont conservées et vendues, lorsqu’elles sont au repos végétatif, dans de petits sacs remplis de copeaux de bois sec. Il est ainsi plus facile pour les jardiniers de les mettre en place et d’en profiter dès le printemps suivant.

Vous trouverez également, au printemps, de nombreux genres de bulbes en pots, avec feuillage ou fleuris. Vous pourrez ainsi les planter directement dans vos massifs pour un effet immédiat. Cependant, leur culture en serre les rendra moins résistants, la floraison sera plus courte que celle des variétés mises en terre à l’automne.

2. Les principales variétés de bulbes de printemps

Les plus connus sont les célèbres Narcisses ou Jonquilles mais il en existe bien d’autres. Le choix est tellement vaste que nous ne nous intéresseront ici, qu’aux variétés les plus connues et les plus intéressantes.

Les crocusLes Crocus

De petite taille, ils offrent une floraison abondante et colorée année après année. C’est l’un des premiers bulbes à fleurir au jardin lorsque la neige est encore présente au mois de février. Les fleurs ne dépasseront pas les 10 cm de hauteur. Elles apparaissent puis laissent place à un feuillage long et fin qui perdurera durant tout le printemps. Une exposition chaude et ensoleillée leur permettra de fleurir de façon plus précoce et abondante.

Les jacinthesLes Jacinthes

Surtout connues pour leurs grosses fleurs roses, blanches et bleues très parfumées, les Jacinthes offrent de nombreuses variétés sauvages, aux fleurs plus petites et moins parfumées, mais tout aussi jolies en sous-bois. Leur feuillage long et fin est gorgé d’eau. Elles devront être plantées en situation chaude, légèrement humide et ensoleillée pour dégager leur puissant parfum.

Les narcisses et jonquillesLes Narcisses et Jonquilles

Ce sont les bulbes de printemps les plus plantés. Ils se déclinent sous différentes formes de fleurs, simples ou doubles, de coloris jaune, orangé à blanc. Ces couleurs chaudes, présentent de mars à avril, font d’elles des plantes incontournables dans nos jardins. De plus, elles sont faciles de culture et de reproduction. Elles se plaisent autant à l’ombre qu’au soleil où la floraison y sera plus généreuse. Les Jonquilles sont souvent de plus petite taille et de couleurs plus pâles que les Narcisses, plus grosses et plus colorées.

Les Muscari

Ces petits pompons de fleurs bleues soutenu sont très originaux. Les inflorescences sont composées de dizaines de fleurs rondes et creuses. Les Muscari ne dépasseront pas les 20 cm de hauteur, ce qui permettra de couvrir de petites surfaces en milieux ensoleillés ou mi-ombragés. Ces bulbes fleuriront avec abondance d’avril à mai.

Les Perce-neigesLes Perce-neiges

Ces bulbes de forêts s’invitent de plus en plus dans nos jardins. Ils affectionnent les zones humides et ombragées en lisière de bois. Vous pourrez ainsi les plantés dans vos massifs sous des arbustes de plus grande taille. Leur floraison débute en janvier lorsque la neige est encore présente dans nos jardins, d’où leur nom de « perce-neige ». La fleur formera une petite clochette retombante blanche au cœur vert qui apportera une note de gaieté dans votre jardin.

Les tulipesLes Tulipes

Elles aussi très appréciées et démocratisées, elles s’invitent chaque année dans les massifs de nos jardins. Leur bulbe charnu éveille une fleur très esthétique lorsqu’arrive le mois de mai. Les formes et les coloris sont de plus en plus nombreux, allant du blanc au pourpre foncé, en passant par des rouges ou des jaunes. Certaines sont doubles ou bien avec des pétales finement crispées rappelant de la dentelle. Les Tulipes apprécient les milieux chauds et ensoleillés.

La profondeur idéale d’enterrement d’un bulbe est d’environ 2.5 fois sa hauteur. Plus un bulbe sera gros, plus il devra être enterré profondément.

3. LA PLANTATION DES BULBES DE PRINTEMPS

Les bulbes de printemps sont adaptés aussi bien à une culture en pot, qu’en pleine terre. L’exposition devra être ensoleillée ou mi-ombragée. Certains poussent même à l’ombre comme les Cyclamens ou les Perce neige. Privilégiez également les expositions assez confinées, à l’abri des courants d’air, afin de préserver leur floraison. Une plantation automnale est recommandée, entre les mois de septembre et décembre, lorsque les gelés sont encore rares.

3.1. Planter des bulbes de printemps en pleine terre

L’exposition n’est pas le seul élément à prendre en compte pour planter des bulbes dans son jardin. En effet, le travail du sol est aussi indispensable pour assurer une bonne pérennité à vos bulbes si vous souhaitez les laisser en terre plusieurs années.

Planter des bulbes de printemps

Pour la plantation de la plupart des variétés, vous pouvez suivre le cheminement suivant :

- bêchez votre sol en profondeur (au moins 40 cm) sur toute la surface de votre massif où seront plantés ces bulbes,

- creusez des trous d’au moins 40 cm de profondeur pour chacun des bulbes afin d’ameublir le sol et faciliter leur enracinement,

- préparez un mélange composé d’1/3 de tourbe, 1/3 de terre de jardin et 1/3 de terreau de plantation (une poignée de corne broyée pourra aussi être ajoutée),

- épandez au fond de chaque trou un lit de 5 à 7 cm de billes d’argiles recouvert d’une toile de jute afin de créer un drainage pour les gros bulbes (celui-ci évitera tout risque de pourriture du bulbe en cas d’excès d’eau)

- rebouchez une partie du trou avec le mélange préparé, de façon à ce que le bulbe soit planté à la profondeur correspondante à sa taille,

- placez ensuite chaque bulbe dans le trou de plantation en veillant bien à le positionner la pointe vers le haut,

- recouvrez chaque bulbe du mélange préalablement préparé puis épandez un paillis organique pour terminer (par exemple du bois fragmenté ou du paillis de chanvre mais jamais d’écorces de pin beaucoup trop acide),

- arrosez enfin abondamment à l’eau de pluie.

Schéma de niveau de plantation des bulbes

3.2. Planter des bulbes de printemps en pot

Planter des bulbes de printemps en potPour une plantation en pot ou jardinière, le cheminement à suivre sera identique, à l’exception que la profondeur d’enterrement ne pourra pas être la même. Dans ce cas vous pouvez vous aider de l’astuce suivante :

- plantez les bulbes assez serrés les uns aux autres pour obtenir un bel effet de masse

- prenez garde à bien planter vos bulbes en pot en laissant apparaitre le haut de la pointe, ils seront ainsi plantés à fleur de terre. Pour les compositions placées en intérieur, le bulbe pourra être laissé apparent, de manière à ce que seules les racines puissent s’infiltrer dans la terre,

- arrosez régulièrement, après la plantation, au moins deux fois par semaine.

Il sera toutefois impératif de placer un drainage de 5 cm de billes d’argile au fond des contenants pour éviter le pourrissement des bulbes en cas d’arrosage trop important. Quant au choix du terreau, préférez ceux allégés avec de la tourbe, les bulbes redoutent les substrats trop lourds et compacts.

4. L’ENTRETIEN DES BULBES DE PRINTEMPS

Un entretien minimum est obligatoire pour permettre à vos bulbes de pouvoir fleurir plusieurs années en conservant toujours autant de vigueur et de beauté.

4.1. L’arrosage des bulbes de printemps

Il doit être prodigué avec prudence notamment pour les bulbes plantés en pleine terre. Le cycle végétatif est printanier, période à laquelle la pluie est relativement abondante, nul besoin d’en ajouter au risque de les faire pourrir.

En pot, un arrosage par semaine peut s’avérer nécessaire mais pensez à bien laisser sécher le substrat à chaque fois.

C’est en intérieur que l’arrosage devra être le plus régulier car les températures proches des 20°C dessècheront rapidement le substrat ainsi que le feuillage de la plante.

Il faudra bien entendu continuer d’arroser vos plantes bulbeuses même après la floraison pour que celui-ci reconstitue ses réserves.

4.2. Le rempotage des bulbes de printemps

Cette opération n’est valable que si vous avez planté des bulbes en pots et que vous souhaitez les remettre ensuite dans vos massifs. Il est toutefois assez délicat d’acclimater à nouveau un bulbe en pleine terre qui aura fleuri en pot.

Pour faciliter cette reprise, il faudra que le bulbe reste en pot au moins jusqu’au mois de juin pour que celui-ci ait le temps de reformer ses réserves souterraines. Ne coupez donc pas le feuillage vert sans quoi le bulbe ne pourra plus se régénérer.

Le rempotage des bulbes de printemps

Cette jardinière a donc été laissée de côté le temps que les bulbes se régénèrent. C’est le moment de déplanter ces Crocus pour les placer en pleine terre. Plantez-les ensuite en respectant bien la profondeur recommandée.

Certain petits bulbes comme les Muscaris ou les Crocus peuvent être plantés définitivement dans de gros pots en compagnies d’arbustes à la même profondeur qu’ils ne devraient l’être en pleine terre. Ils refleuriront chaque année, sans les renouveler.

4.3. La fertilisation des bulbes de printemps

La fertilisation des bulbes de printempsElle n’est pas obligatoire pour la majorité des bulbes mais conseillée si vous voulez les stimuler pour qu’ils fleurissent plus abondamment. Pour cela, incorporez dès le mois de février, un engrais à fleur enrichi en potasse qui aidera le bulbe à fleurir plus généreusement. Un engrais de fond enrichi en phosphore pourra lui aussi être épandu mais après la floraison afin de rendre le bulbe plus résistant l’année suivante. La corne broyée s’avère être aussi un bon fertilisant pour les bulbes.

Un engrais trop riche en azote peut engendrer un développement abondant du feuillage au détriment de celui des fleurs.

4.4. La taille des bulbes de printemps

La taille des bulbes de printempsElle doit être prodiguée avec soin et précaution. La règle d’or est de ne jamais couper le feuillage d’une plante bulbeuse lorsque celui-ci est encore vert. Ce feuillage réalise la photosynthèse (fabrication de feuillage et d’oxygène par la plante en présente d’eau, de minéraux et de lumières), indispensable pour que le bulbe puisse reconstituer ses réserves pour l’année suivante.

Il est donc conseillé d’attendre que l’ensemble du feuillage brunisse pour le couper au ras du sol. Vous pourrez néanmoins couper l’ensemble des fleurs fanées afin que la plante ne se fatigue pas.

Une fois les feuilles taillées, vous pouvez, si vous le souhaitez, déterrer vos bulbes pour les stocker au sec et dans la nuit jusqu’au prochain automne. Cela est surtout valable pour les Jacinthes ou les Tulipes ou encore si vous souhaitez déplacer vos bulbes l’année suivante. Dans tous les cas, mieux vaut les laisser en pleine terre.

4.5. L’hivernage des bulbes de printemps

Les bulbes étant enterrés, vous n’aurez pas besoin de les couvrir durant l’hiver, sinon cela risquerait de provoquer une floraison précoce, entraînant le gèle de vos fleurs.

5. LA MISE EN SCENE DES BULBES DE PRINTEMPS

Il existe de nombreuses façons de mettre en scène les bulbes de printemps que ce soit en terre ou en pot.

5.1. Mettre en scène des bulbes de printemps en pleine terre

La mise en scène de plantes bulbeuses à floraison printanière est un jeu d’enfant. Maintenant que le choix des variétés et la plantation n’a plus de secret pour vous, il vous faudra vous munir d’un plantoir ou d’un louchet et intégrer vos bulbes directement dans votre jardin.

Les mises en scènes les plus courantes en pleine terre sont :

- en massif, uniquement composé de bulbes de printemps. C’est souvent le cas dans les parterres communaux lorsque les plantes annuelles à floraison estivale sont encore absentes. Les associations de tulipes sont souvent mises en scènes du fait de leurs nombreuses variétés. Vous pouvez sans problème reproduire ces scènes dans votre jardin en associant toutefois quelques plantes à floraison plus fine pour donner un effet naturel.

Les bulbes de printemps en massif

Les bulbes de petite taille

- en complément de vos massifs d’arbustes et de plantes vivaces. C’est sans doute la façon la plus esthétique et naturelle de les mettre en scène. Pour cela, il vous suffit de planter vos bulbes en groupe pour donner de beaux effets de masse dans vos massifs d’arbustes et de plantes vivaces.

Placez les bulbes de petite taille au premier plan et les plus hauts en arrière-plan afin de les mettre en scène de façon plus esthétique. Il vous sera aussi possible d’entourer le pied de vos arbres avec des bulbes

comme les Narcisses.

- dans les gazons. C’est une technique de mise en scène qui est de plus en plus utilisée pour colorer un peu le vert terni des gazons en sortie d’hiver. Les Crocus sont souvent utilisés dans ce cas parce qu’ils

Mettre en scène des bulbes de printempsfleurissent de façon précoce et abondante, la forme du feuillage se fond également bien dans le gazon. Cependant, vous pourrez les planter dans votre pelouse seulement si vous reprenez la tonte au mois de juin. En effet, le feuillage des Crocus ne devra jamais être tondu si celui-ci n’est pas complètement bruni et sec. C’est pourquoi, il est conseillé de les planter en masse dans différentes zones du gazon pour pouvoir tondre celles qui ne comportent pas de bulbes.

L’effet de cette technique est garanti lorsque les couleurs au jardin sont peu nombreuses.

5.2. Mettre en scène des bulbes de printemps en pot

Les compositions en pots se font souvent de deux manières :

- en intérieur. Il sera possible d’acclimater certaines variétés à l’intérieur de la maison durant la période de Noël notamment. Pour cela, vous devrez choisir des bulbes en sachet entre le mois de septembre et le mois de décembre. Cependant, l’atmosphère d’une maison peut sembler hostile aux plantes fleurissant par temps froid à frais. Vous pourrez donc, si vous le souhaitez, forcer la floraison.

Pour cela, stockez les bulbes au moins deux semaines dans le bac à légume de votre réfrigérateur. Cette baisse de température permettra de créer un choc thermique nécessaire au départ de la végétation. Il vous suffira ensuite de planter ces bulbes en pot comme expliqué précédemment, à proximité d’une source de chaleur.

Par exemple, pour des Jacinthes fleuries à Noël, les bulbes devront être placés au réfrigérateur avant la première semaine de décembre.

Il sera également possible de cultiver les Jacinthes dans un pot ou une carafe remplie d’eau. Les autres bulbes auront plus de mal à pousser et fleurir en utilisant cette technique. Le bulbe ne doit pas être noyé mais il doit affleurer l’eau.

Après la floraison, il sera compliqué de conserver les bulbes poussés en intérieur car ils auront du mal à reprendre une fin de cycle en pleine terre pour reconstituer leurs réserves.

- en jardinière ou composition extérieur. La plantation des bulbes de printemps peut aussi se faire en composition extérieur ou bien en jardinière de bord de fenêtre. Pour cela, plantez les bulbes de la même façon que pour une plantation en pot en intérieur. L’astuce, sera d’accompagner ces bulbes avec d’autres plantes fleuries, voire des feuillages persistants pour donner un effet plus consistant et coloré. Vous pourrez utiliser les Heuchères, Primevères, Pensées, Cyclamen, Fougères et autres graminées.

Dans ce cas, plantez les bulbes dès le mois de novembre afin qu’ils prennent un cycle végétatif normal et non forcé, comme à l’intérieur de la maison.

Notre Boutique en ligne

  • Fontaine - DESJARDINS

    1 599,00 €