photo-1


Plantés depuis des dizaines d’années dans nos jardins français, l’Arum est une plante très appréciée grâce à ses fleurs en forme de trompettes banches au cœur jaune. Moins connus sous leur nom latin Zantedeschias aethiopica (Arum d’Ethiopie) ou Calla, les Arums sauront s’acclimater dans n’importe quel jardin.

Originaire d’Afrique du Sud, l’Arum blanc est une plante vivace qui s’adapte très bien au lieu où elle est implantée. Toutefois, ils s’épanouiront plus facilement le long des berges de bassins où l’humidité et la fraîcheur y sont abondantes. Sa taille relativement modérée lui permet d’être intégré en massifs ou maintenu en pots. Très facile d’entretien, l’Arum est une plante à la portée de n’importe quel jardinier, qu’il soit amateur ou expérimenté.

Cette plante appartient à la famille des Aracées regroupant, entre autres, les Acorus, les Anthurium ou autres Jacinthes d’eau (Pistia).

1. LES CARACTERISTIQUES DES ARUMS

arums_1Les Arums sont des plantes à feuillage persistant dans leur pays d’origine. Cependant, le climat français, plus frais, les rend semi-persistantes voir caduques. Seuls les Arums blancs sont réellement rustiques sous nos climats, ceux présentant des coloris plus prononcés ne seront cultivés qu’en annuels. Plantés au soleil ou à mi-ombre, les Arums vous apporteront la plus grande satisfaction, du moment que le sol reste frais à humide.

Leur hauteur avoisinera les 1,40 m, pour les plus vieux sujets, avec une envergure d’environ 1 m. Leur feuillage vert foncé est assez large, au bout légèrement pointu et à la texture caoutchouteuse. En effet, les feuilles des Arums sont essentiellement composées d’eau. Le tout forme une touffe généreuse et épaisse.

La floraison, quant à elle, est remontante, c’est-à-dire qu’une première a lieu à la fin du printemps, vers les mois de mai/juin, puis une seconde arrive à l’automne vers les mois de septembre/octobre. La fleur en elle-même prend la forme d’une trompette blanche, rouge, jaune ou même noire au bout pointu. Le pistil situé à l’intérieur de cette fleur est de couleur jaune or.

En ce qui concerne le sol, les Arums ne sont pas délicats du moment que celui-ci est riche et frais. Sa croissance est relativement rapide malgré une faible rusticité ne dépassant pas les -10°C. Dans la plupart des cas, vous devrez couvrir la souche durant la période hivernale avec des feuilles mortes et/ou un voile d’hivernage, en ayant pris soin de retailler fortement l’ensemble du feuillage.

2. LES DIFFERENTES VARIETES D'ARUMS

arums_2Chez les Zantedeschia, il existe plusieurs variétés. Cependant, vous ne trouverez en magasin que l’Arum blanc traditionnel car les autres variétés sont beaucoup moins connues. Il est de plus en plus facile de trouver en compagnie de ces Arums blancs, les Arums colorés. Tout aussi populaires, ils sont beaucoup plus petits que l’espèce type et beaucoup moins rustiques. Ils ne devront être plantés qu’en pot afin de profiter au mieux de leurs couleurs.

3. L’ACHAT DES ARUMS

arums_3Ces plantes seront présentes en magasin principalement au printemps notamment pour les Arums de couleurs. Le plus souvent vendus en conteneurs, vous pourrez néanmoins les trouver ensachés de novembre à mars sous forme de rhizomes prêts à planter.

4. LA CULTURE DES ARUMS

4 .1 La plantation des Arums

Où ?

La taille moyenne de l’Arum blanc lui permet d’être planté un peu partout. Parfois utilisé en isolé, il est cependant mieux mis en valeur au sein des massifs du jardin. En pot ou en composition, il pourra prendre place sur la terrasse en compagnie de bulbes de printemps, de petites vivaces à fleurs ou encore de plantes méditerranéennes comme les cordylines ou les lavandes par exemple.

Quelle exposition ?

Au Nord de la Loire, il est préférable de planter les Arums à une exposition ensoleillée ou mi-ombragée qui lui assurera un peu plus de chaleur durant l’hiver. Evitez donc les courants d’air froid ou les situations trop ventées qui abîment leurs épaisses feuilles.

Au Sud de la Loire, préférez plutôt les situations moins chaudes et sèches en plantant vos arums à la mi-ombre ou à l’ombre. Le soleil intense brûle et dessèche rapidement le feuillage gorgé d’eau rendant ainsi la plante plus vulnérable. Evitez également les bords de murs qui gardent souvent la chaleur.

Quel type de sol ?

L’Arum est à l’origine une plante de berge, c’est-à-dire qu’elle demande un sol humide à frais et surtout très riche en humus. En ce qui concerne le pH du sol, cette plante n’y est que peu sensible hormis lorsque le sol est beaucoup trop calcaire.

Quand ?

La plantation est possible toute l’année mais le printemps reste tout de même la période la plus conseillée. La plante peu s’enraciner plus rapidement tout en profitant des pluies printanières et des températures plus douces.

Comment ?

En pleine terre

 arums_4

La plantation d’un Arum est très simple, pour ce faire, vous pouvez suivre les étapes suivantes :

- faites tremper environ 10 minutes la motte de la plante dans une bassine d’eau de pluie,

- creusez ensuite le trou de plantation en veillant à obtenir des proportions égales à 3 fois le volume du conteneur,

- préparez un mélange composé d’un tiers de compost maison, un tiers de terre végétale et un tiers de terreau de plantation. Le tout sera complété de 2 ou 3 poignées d’engrais organique en granulés,

- étalez au fond du trou le mélange préalablement préparé de façon à ce que le dessus de la motte de l’Arum affleure le niveau final du sol,

- rebouchez ensuite avec le mélange préparé, puis tassez légèrement à l’aide de vos pieds,

- arrosez abondamment à l’eau de pluie,

- déposez un paillage organique de préférence (éclats de bois blancs, paillettes de chanvre ou de lin)  tout autour de la plante sur environ 5 à 7 cm d’épaisseur. Il gardera la fraîcheur et l’humidité plus longtemps.

En pot

arums_5Tous les Arums peuvent être plantés en pot du moment que la taille du contenant est suffisante. De manière générale, un pot d’au moins 30 cm de diamètre.

En terre, en résine ou en plastique, la matière du pot n’a pas d’importance si l’arrosage et l’entretien sont bien respectés.

Une fois le contenant choisi, il ne vous restera plus qu’à suivre les étapes suivantes :

- faites tremper environ 10 minutes la motte de la plante dans une bassine d’eau de pluie,

- percez le fond du pot (même si la plante demande de l’humidité, l’excès d’eau sera mieux contrôlé à l’aide d’une soucoupe que dans un pot sans trous),

- préparez un mélange composé d’un tiers de compost maison, un tiers de terre végétale et un tiers de terreau de plantation. Le tout sera complété de 2 ou 3 poignées d’engrais organique en granulés,

- versez un drainage de 5 à 7 cm de billes d’argiles au fond du pot afin de réguler le phénomène d’eau stagnante,

- ajoutez ensuite une toile de jute sur le dessus pour éviter le mélange du substrat au drainage,

- comblez le fond du pot avec le mélange préparé tout en installant votre Arum,

- tassez et recouvrez le tout d’un paillis pour plus d’esthétisme,

- arrosez abondamment à l’eau de pluie.

               

4.2 L’entretien des Arums

L’arrosage

La première année, un arrosage régulier sera indispensable en pot comme en pleine terre afin d’assurer un bon enracinement. Par la suite, l’arrosage demeure indispensable en pot. En pleine terre, il ne sera nécessaire qu’en cas de forte chaleur ou de sécheresse.

La fertilisation

C’est une étape indispensable dans la vie d’un Arum. Plus le sol est riche et plus la floraison et la croissance seront abondantes.

Au printemps, apportez des fertilisants riches en azote (pour la pousse des feuilles) et en potasse (pour stimuler la floraison) ainsi qu’un peu de compost maison qui assurera une meilleure rétention en eau dans le sol.

A l’automne, apportez de nouveau du compost bien décomposé qui améliorera la qualité du sol et se diffusera tout l’hiver pour être utilisable par la plante au printemps suivant.

Si vous ne disposez pas de compost, il en existe vendu en sac prêt à l’emploi.

La taille

La taille d’une plante vivace n’est en général pas très compliquée à réaliser. Elle se limite à l’élimination régulière des fleurs fanées ainsi que la totalité du feuillage après les premières gelées. Ce feuillage mort ou bruni sera remplacé par des feuilles mortes et sèches ainsi qu’un voile d’hivernage afin d’isoler la souche des gelées trop intenses.

Les maladies et ravageurs

Les thrips : Il s’agit de l’ennemi n° 1 des Arums. Les thrips sont de petits insectes transmettant un virus à la plante se manifestant par des tâches brunes sur une bonne partie du feuillage. Pour s’en débarrasser, il suffit de doucher la plante puis de la traiter à l’aide d’un insecticide.

La pourriture des racines : Le problème est souvent dû à un excès d’eau dans le sol et donc une asphyxie racinaire se traduisant par une pourriture des rhizomes. Pour enrayer le problème, il vous faudra drainer le sol ou le fond du pot. Cependant, cette pourriture peut aussi venir d’un champignon qui devra quant à lui être éliminé par un traitement fongicide, comme l’Aliette.

Les limaces et escargots : Des feuilles tendres et épaisses, quoi de plus appétissant pour ces gastéropodes. Même s’ils peuvent se mettre un jour de pluie à grignoter le feuillage de vos Arums, la destruction complète de la plante est souvent très rare. Pour vous en débarrasser, épandez un peu de granulés à base de Ferramol ou délogez-les manuellement pendant leur repas.

La multiplication

Pour multiplier un Arum, rien de plus simple, la division des rhizomes est très facile. Il vous suffit de déterrer la plante mère à l’automne, puis de couper la souche en plusieurs morceaux. Chaque nouvelle bouture devra comporter au moins une ou deux feuilles pour être replantée.

Placez tous les nouveaux plants dans des pots qui seront disposés à l’abri du gel. Les boutures pourront ensuite être remises en terre le printemps suivant.

5. LES BONNES ASSOCIATIONS D'ARUMS

arums_6Comme vous l’avez sans doute compris, l’Arum est une plante qui s’adapte très bien aux conditions dans laquelle elle est plantée. C’est pourquoi les associations sont infinies, n’hésitez pas à vous servir de votre imagination pour les mettre en valeur parmi d’autres plantes. Les vivaces d’ombre ou de soleil, à fleurs ou à feuillages décoratifs comme les Delphiniums, les Heuchères ou les Hostas sont de très bonnes solutions.

Les arbustes plus hauts sont aussi utilisables en évitant tout de même les persistants qui donnent souvent trop d’ombre si les Arums sont plantés dessous. Choisissez par exemple des Cotinus, des Physocarpus ou encore  des Weigelia.

 

Notre Boutique en ligne

  • Fontaine - DESJARDINS

    1 599,00 €