De plus en plus à la mode, les arbres aux faisans ne sont, malgré leur nom, pas des arbres mais des arbustes. Ils sont caractérisés ainsi en raison de leur production de baies sucrées au goût de caramel attirant particulièrement les oiseaux et surtout les faisans dans leur milieu naturel.

1. DESCRIPTION

Originaires des forêts de montagnes d’Indes et de Chine, il n’est pas rare de les trouver également dans l’Himalaya. Ils répondent sous le nom latin de Leycesteria et appartiennent à la famille des Caprifoliacées  au même titre que les Charmes, arbres très présents en France.

1.1. Caractéristiques

Les Leycesteria sont des arbustes très attractifs tout au long de l’année mis à part peut-être en hiver. Ils se démarquent principalement par leur floraison unique en termes de forme. C’est à partir du mois de juin que commencent à apparaître les inflorescences sous la forme de longues grappes rougeâtre composées d’une multitude de petites fleurs blanches. Elles s’épanouissent successivement du haut vers le bas. Chaque bractée abritant les fleurs persiste jusqu’en automne en protégeant les fruits qui suivent la floraison.

Ce sont donc de petites boules brunes, très juteuses et au goût de caramel qui succède la floraison. Ces mêmes fruits sont appréciés des oiseaux et comestibles pour l’homme malgré le fait qu’ils ne soient pas aussi savoureux que pourraient l’être des groseilles ou des cassis.

L’arbuste atteindra en moyenne une taille de 2 mètres en tous sens avec une forme plutôt érigée et évasée vers le haut. L’ensemble est porté par des tiges creuses et peu ligneuses.

La croissance du Leycesteria est très rapide et il a tendance à reformer de nouvelles branches tendres à partir de la base chaque année. C’est ce qui explique aussi que le renouvellement de sa ramure est rapide, formant ainsi beaucoup de bois mort mais avec un renouvellement permanent.

Ses feuilles sont relativement communes dans le monde végétal. Elles sont agencées de façon opposée sur les tiges, pointues et modestement dentelées.

Ces arbustes ne sont pas particulièrement frileux. Dans le pire des cas, leur ramure pourrait geler en dessous de -15 °C mais ils repartiraient de toute façon de la base.

1.2. Les différentes variétés

Il existe 6 espèces de Leycesteria mais vous n’en trouverez qu’une seule et ses cultivars en magasin. Elle se décline d’ailleurs en couleurs différentes mais tout en présentant les caractéristiques communes évoquées précédemment. 

Leycesteria formosa

Taille : 2 m x 2 m

Caractéristiques :Espèce type aux jeunes pousses légèrement bleutées. C’est la forme la plus courante qui décline ensuite les cultivars présentés ci-dessous.

Leycesteria formosa ‘golden lanterns’

Taille : 1.50 m x 1.50 m

Caractéristiques :Variante un peu plus appréciée par son feuillage doré très lumineux surtout en expositions sombres. Plus trapu que le type, il a toute sa place en petits jardins.

Leycesteria formosa ‘purple rain’

Taille : 2 m x 2 m

Caractéristiques : Il se rapproche de l’espèce type en tous points. La seule variante vient de son feuillage un peu pourpré plus marqué sur ses jeunes pousses.

2. LA PLANTATION

Du fait de sa croissance rapide et de sa taille modeste, l’arbre aux faisans est un arbuste vraiment passe-partout et idéal pour les jardiniers souhaitant un résultat rapide tel qu’un brise vue par exemple. Il est donc inutile d’acheter de gros sujets, les petits reprendront d’autant mieux et prospéreront quoiqu’il en soit de façon identique.

Choisissez un endroit de préférence non venté en compagnie d’autres arbustes. Une plantation en isolé n’est pas préconisée car son aspect hivernal n’est pas sensationnel et il préfère de toutes façons être accompagné.

Au niveau du sol, privilégiez un sol drainant mais pas sec à l’excès en été. Il ne doit pas baigner dans l’eau surtout en hiver, ce qui ferait pourrir son système végétatif peu ligneux. Au niveau pH, il n’est pas délicat du moment que le sol est riche. N’hésitez pas à compléter votre sol d’une bonne fumure organique et surtout d’un bon paillage après la plantation. Ce dernier isolera ses racines du froid l’hiver, retiendra la fraîcheur l’été et surtout enrichira le sol en se décomposant au fur et à mesure. 

Pour une floraison et surtout une fructification plus abondante, vous pouvez planter plusieurs pieds en associant les cultivars. Grâce à cela, la pollinisation sera d’une meilleure qualité.

3. L’ENTRETIEN

Une fois la plantation effectuée, l’entretien de l’arbre aux faisans s’avère être un jeu d’enfant.

- Commencez-par superviser l’arrosage les premières semaines qui suivent la plantation. Espacez vos arrosages de plusieurs jours même en cas de conditions sèches afin d’éviter de faire pourrir les racines par un excès d’eau.

- Fertilisez à l’aide d’un engrais organique complet chaque année en sortie d’hiver. Complétez d’une couche de paillage au pied de l’arbuste.

- Taillez aussi à cette période vers février/mars. Ne coupez jamais l’arbre aux faisans en boule avec un taille haie. Sa taille doit toujours être faite au sécateur. Pour ce faire commencez par éliminer les branches mortes ou les plus vieilles directement à la base. Préservez absolument les nouvelles tiges formées l’année précédente, très droites et peu ligneuses. Elles assurent le renouvellement des rameaux et ce sont elles qui porteront les futures floraisons. Terminez par sectionner d’environ un tiers les branches ayant fleuri l’année précédente.

Le but étant de rajeunir chaque année l’arbuste de façon à le faire vieillir dans les meilleures conditions et d’éviter un dépérissement anticipé.

- Multipliez si vous le souhaitez en faisant un bouturage en vert durant l’été avec des pousses d’extrémités dépourvues de fleurs. Sachez également que le Leycesteria se ressème assez bien naturellement. Il ne sera donc pas rare d’apercevoir de jeunes sujets pointer le bout de leur nez çà et là dans les massifs. Vous n’aurez plus qu’à les prélever pour les planter où vous le souhaitez.

Attention, cet arbuste à beau se ressemer, il n’en est pas pour autant colonisateur ou envahissant, il reste toujours très maîtrisable et agréable à entretenir.

4. LES MALADIES ET RAVAGEURS

Aucune maladie ni aucun ravageur n’est connu sur le Leycesteria, faisant de lui un allié de taille dans un jardin écologique et sans entretien.

5. LES BONNES ASSOCIATIONS

Nous l’avons vu, l’arbre aux faisans ne doit pas être planté seul mais plutôt en massifs. Il pourra donc s’implanter aux côtés d’arbustes à fleurs tels que les Weigelia, Hibiscus, Physocarpus, Hypericum, Buddleja ou encore Cotinus. Diversifiez les teintes de feuillage pour qu’ils ressortent les uns et les autres. Ou à l’inverse en cas de massifs à thèmes de couleurs, choisissez des espèces aux feuillages similaires tout comme des floraisons en camaïeux.  Il est aussi un très bon parti pour les plantes vivaces puisqu’il offre une ombre feutrée et ne dessèche pas le sol, associez-le à volonté avec bon nombre d’entre elles.

Il n’est pas vraiment conseillé de l’implanter en haies fleuries surtout si celle-ci est taillée «au droit». Son port et surtout la taille à lui faire rendrait le résultat plutôt disgracieux. Sa durée de vie aussi plus courte ne collerait pas avec d’autres arbustes vraiment ligneux qui pourraient perdurer plusieurs dizaines d’années.

Enfin, la culture en pot n’est pas plus conseillée. Le fait qu’il demande des conditions de culture relativement stables n’offrira que de piètres résultats. 

Notre Boutique en ligne