Les caractéristiques des Anémones du Japon


Somptueuses vivaces à la floraison douce et exubérante, les anémones du Japon sont très faciles de culture et ne demandent que peu d’entretien pour devenir très florifères. Le genre anemona est extrêmement vaste, de l’anémone des fleuristes aux espèces couvre-sol des sous-bois. Ici, nous ne nous intéresserons qu’aux anémones du Japon, parmi les plus grandes et les plus majestueuses du genre !

Originaires de l’hémisphère Nord et plus particulièrement de l’ouest de la Chine, elles sont également très cultivées au Japon, d’où leur nom. Pour ce qui est de leur classification, ces anémones font parties de la famille des renonculacées tout comme les calthas aux belles fleurs jaunes que l’on peut observer le long des berges humides, ou encore les pulsatilles à la floraison printanière abondante.

1. LES CARACTÉRISTIQUES

Ces anémones comptent parmi les plus grandes du genre, elles s’érigent jusqu’à 1,50 m de hauteur pour certains des cultivars. Elles sont aussi classées dans la catégorie des anémones à radicelles. Contrairement aux variétés tubéreuses, les anémones du Japon se développent par l’intermédiaire de leurs radicelles ou rhizomes souterrains d’où leur très bel intérêt en plantes couvre-sol.Le feuillage des Anémones du Japon

Leur feuillage vert, est porté par de longues tiges raides et découpé en trois parties distinctes. En climat doux, elles peuvent même s’avérer être semi-persistantes !

En début d’automne vers le mois d’août, la floraison commence à apparaître. Celle-ci se présente tout comme le feuillage sur le haut des longues tiges surmontant généreusement le feuillage. Si on regardait les fleurs de plus près, on constaterait que certaines d’entre-elles comptent cinq pétales sur une fleur simple alors que d’autres en offrent une trentaine sur une merveilleuse fleur double.

Leurs teintes sont bien souvent de couleur pastel allant du blanc au rose, en passant par des couleurs plus prononcées. Leur cœur est quant à lui composé d’une multitude d’étamines jaune d’or offrant un très joli contraste avec les pétales.

1.2. Les différentes variétés

La classification des anémones du Japon est relativement complexe du fait que certaines sont issues de l’espèce hupehensis et d’autres d’une variété japonaise hupehensis var. japonica. C’est dans cette dernière variété que l’on trouvera le plus d’hybrides, aux fleurs plus abondantes et aux formes plus originales. Pour son histoire, on pense que cette variété a été obtenue par le croisement naturel de l’anémone hupehensis et de l’anémone vitifolia, originaire de l’Himalaya.

De nos jours, son nom d’anémone hupehensis var. japonica a été remplacée par anémone X hybrida, mais leur lien de parenté reste toujours très proche et la ressemblance est telle, avec l’anémone hupehensis, que s’est à s’y méprendre!

Les différentes variétés d'Anémones du Japon

2. L’ACHAT

L'achat des Anémones du Japon

C’est vers la fin d’été, lorsqu’elles commencent à entrer en floraison, que les anémones du Japon seront le plus présentes en rayon, surtout en potées fleuries. En ce qui concerne les godets, ils seront disponibles à partir du mois de mars et jusqu’en mai puis à partir de septembre.

3. LA CULTURE

3.1. La plantation

Où ?

Etant donné qu’il s’agit de plantes vivaces assez imposantes qui régénèrent leur végétation chaque année, la culture reste assez compliquée en pots. Plantez-les plutôt en pleine terre ou en fond de massif où elles donneront une profondeur et des belles couleurs automnales. Très rustiques, elles résistent facilement à des températures pouvant atteindre -20 °C !

Dans quelle exposition ?

Même si les anémones du Japon sont des plantes originaire de l’hémisphère Nord et donc adaptées à la fraîcheur et à un ensoleillement moyen, elles pourront aussi bien pousser au soleil qu’à mi-ombre. De plus, leur floraison relativement tardive les oblige à avoir un minimum d’ensoleillement sans quoi leur floraison s’en trouvera légèrement atténuée.

Au sud de la Loire, préférez plutôt des conditions mi-ombragées à ombragées car le soleil reste tout de même plus puissant qu’au nord.

Dans quel sol ?

A l’état naturel, les anémones sont des plantes qui poussent en lisière de sous-bois. Elles apprécient donc les sols frais qui ne se dessèchent pas mais restent toutefois drainés. Evitez à l’inverse, les sols gorgés d’eau qui ont tendance à nuire à leurs radicelles, surtout en hiver. Pour ce qui est de la composition et du pH, elles auront une large préférence pour un sol riche en matière organique, acide à neutre, mais surtout pas calcaire !

Quand ?

La plantation des Anémones du Japon

Du fait que les anémones du Japon fleurissent en début d’automne, la plantation est recommandée au printemps. Grâce à cela, elles pourront s’installer pour offrir leurs premières fleurs dès le premier automne !

Comment ?

Si le sol et l’exposition que vous lui proposez au jardin lui plaît, l’anémone se cultivera très facilement. De plus, comme il s’agit d’une plante vivace, vous ne serez pas obligé de faire un trou gigantesque surtout si vous la choisissez en godet :

- ameublissez un peu la terre à l’endroit de la plantation par un léger bêchage afin que les racines puissent y pénétrer facilement et rapidement,

- ajoutez à votre terre deux ou trois pelletées de terreau et de compost pour l’enrichir,

- inutile de démêler le système racinaire car les plantes vivaces le régénèrent en grande partie chaque année,

- une fois la plante mise en terre, arrosez la abondamment pour tasser la terre autour des racines puis, étalez un paillis organique à son pied pour terminer la plantation. Choisissez du mulch de bois blancs ou des paillettes de chanvre et de miscanthus.

3.2. L’entretien

L'entretien des Anémones du Japon

Avec un entretien très limité, les anémones du Japon sont des plantes à la fois magnifiques et accessibles à tous les jardiniers !

L’arrosage

Si vous respectez bien les conditions de plantation avec une exposition pas trop ensoleillée et un sol frais, l’arrosage ne sera nécessaire qu’après la plantation dans le but de permettre un enracinement rapide et en profondeur. Evidemment, un complément sera apporté en cas de sécheresse pour que la plante n’avorte pas sa floraison de fin d’été.

La fertilisation

Dans un sol riche, certains cultivars comme ‘Honorine Jobert’ peuvent devenir envahissants à cause de leur système racinaire à radicelles. C’est aussi ces radicelles ou rhizomes qui leur permettent de stocker une bonne quantité d’énergie nécessaire à leur grand développement.

La fertilisation en elle-même n’est valable que si votre sol est un peu appauvri et que vous sentez que les floraisons sont de moins en moins abondantes. Dans ce cas, vous pourrez réaliser un apport annuel de compost enrichi de potasse pour stimuler une floraison plus importante.

En temps normal, l’utilisation permanente d’un paillage organique permettra d’enrichir le sol au fur et à mesure qu’il se décompose et sera largement suffisant.

La taille

La taille des Anémones du Japon

Seule une taille annuelle est nécessaire pour couper les hampes florales une fois défleuries. Pour cela, rabattez la touffe lorsque le feuillage commencera à brunir vers le mois de novembre. Cependant, n’évacuez pas les déchets de taille au composteur mais étalez-les sur la souche pour la protéger du froid durant l’hiver et ne laissez pas non plus les rhizomes sans protection, ce qui pourrait les affaiblir en cas de grand froid.

Les maladies et ravageurs

Les anémones du Japon sont aussi très résistantes face aux indésirables. Quelques maladies et ravageurs pourront toutefois venir s’installer sur le feuillage.

C’est par exemple le cas du charbon de l’anémone qui est en fait un champignon. Celui-ci forme des excroissances au niveau des feuilles qui renferment des champignons noirâtres. Assez anodine, cette maladie ne portera pas un préjudice mortel à la plante mais affectera plutôt l'aspect esthétique. Coupez simplement les feuilles atteintes et arrachez les plantes vraiment envahies.

Dans la série des maladies dues aux champignons, les anémones du Japon pourront aussi contracter des tâches foliaires ou de l’oïdium. Ces deux autres champignons non mortels peuvent facilement être éradiquées à l’aide de traitements spéciaux.

Photo-14-Source-wiki-Agrillo-Mario

En ce qui concerne les ravageurs, seules les limaces et les chenilles viendront de temps à autre se nourrir des jeunes feuilles au début du printemps. N’ayez crainte, si les anémones sont associées en massifs de plantes vivaces au feuilles tendres, ces ravageurs délaisseront les Anémones car leur feuillage est assez coriace, même lorsqu’il est jeune. Si toutefois ces ravageurs s’installaient tout de même, utilisez un produit à base de bacille de Thuringe pour les chenilles et de pyrèthre végétal pour les pucerons.

La multiplication

Comme vous l’avez compris, la plupart des cultivars d’anémone du Japon sont issus d’hybridations, c’est pourquoi leur semis reste compliqué et surtout non fidèle à la plante mère. La manière la plus simple de multiplier ces plantes est donc la division de souches. En effet, les rhizomes souterrains sont très faciles à extraire sans forcément être obligé de déterrer l’ensemble de la plante.

Sélectionnez donc un partie composée de racines et de tiges et déterrez-la en début de printemps, quand la végétation commencera à repartir. Replantez  ensuite les boutures à l’endroit souhaité.

4. LES BONNES ASSOCIATIONS

La mise en scène des anémones du Japon est extrêmement simple à réaliser à partir du moment où vous leur consacrez  une place suffisante :

  • Les thèmes de couleurs avec une association de plantes vivaces :

Associer les Anémones de Japon

Voici le moyen le plus efficace d’associer une anémone avec d’autres plantes vivaces. Choisissez des plantes à formes et à textures différentes en prenant soin de marier des coloris plus ou moins identiques mais contrastés. Ici, elles seront associées à des sedum, gaura, allium et echinacées.

  • Les thèmes contrastant :

Les associations d'Anémones du Japon

Avec cette association, vous choisirez deux couleurs et deux formes de feuillages bien différentes pour que chaque plante puisse sortir du lot. Dans ce cas, des feuillages assez imposants vert clair sont associés à des floraisons blanches et rosées pour la touche colorée.

Les thèmes contrastant

Deux couleurs de floraison opposées sont également possibles dans ce type de scènes !

  • En fond de massif ou en bordure : 

La grande taille de ces plantes vivaces leur permette de se glisser dans des endroits bien souvent compliqués à occuper. C’est le cas par exemple des fonds de massifs sous de grands arbres où les plantes doivent atteindre une taille suffisante pour pouvoir tirer leur épingle du jeu. Choisissez dans ce cas les cultivars à floraison blanche et de grande taille comme ‘Honorine Jobert’.

Massifs d'Anémones du Japon

Plus rarement, elles pourront aussi être plantées en bordures dans des petits massifs pour cacher un mur assez grand.

Notre Boutique en ligne

  • Fontaine - DESJARDINS

    1 599,00 €