photo-1



ancolie_1

Les Ancolies se distinguent par leur floraison exceptionnellement colorée et abondante dès les premières douceurs printanières. Elles annoncent au jardinier que le printemps débute, et amorcent les futures floraisons du jardin.

Les Ancolies répondent aussi au nom latin dAquilegia. Ce sont des plantes de la famille des Renonculacées tout comme les Anémones, les Clématites ou les Renoncules. Elles sont aussi vivaces, c’est-à-dire qu’elles ont un cycle de végétation annuel mais la souche perdure plusieurs années au jardin en repoussant chaque printemps. On compte environ 60 espèces d’Ancolies toutes réparties dans l’hémisphère Nord.

1. LES CARACTERISTIQUES DES ANCOLIES

Toutes rustiques, elles s’installent très facilement au jardin peu importe l’endroit où vous les placerez. Ombre ou soleil, toutes les expositions leur conviennent tant que le sol reste frais et humifère (riche en matières organiques). Une souche d’Ancolie ne vit pas très longtemps, ce qui pourrait être un inconvénient mais elles se ressèment très facilement, assurant ainsi le renouvellement de la plante.

1.1. Le feuillage des Ancolies

ancolie_2Les Ancolies sont des plantes à feuillage vert relativement fin. Chacune comporte un pétiole (tige) qui se divise en trois parties distinctes. Ces parties portent 3 folioles (feuilles) rondes mais assez dentées. Toutes les feuilles des Ancolies sont ainsi agencées sur la tige principale surmontée par les inflorescences.

Ce feuillage est aussi caduc, c’est-à-dire qu’il disparaîtra dès la fin de l’été pour réapparaître au printemps suivant.

1.2. La floraison des Ancolies

Leur réputation vient de leur floraison colorée et originale. C’est ainsi que les Ancolies ont conquis aussi bien les jardiniers novices que les plus confirmés. Les couleurs et les formes, très nombreuses, permettent de les intégrer n’importe où et dans n’importe quel jardin. Du blanc au noir en passant par des roses, jaunes et bleues, il y en a pour tous les goûts.

ancolie_3

Ses nombreuses fleurs se forment dès le mois d’avril jusqu’au mois de juin pour les espèces les plus tardives. Elles sont le plus souvent groupées le long d’une tige ferme surmontant le feuillage. Leurs 5 pétales arrondis et recourbés sont prolongés par de plus longues bractées aux couleurs différentes. Sur l’arrière de la fleur, les pétales forment aussi de longs allongements pointus et colorés. Les étamines, organes mâles de la reproduction chez les fleurs, sont situés au centre et ressemblent à de petits poils aux couleurs vives.

Certaines espèces d’Ancolies comme l’espèce ‘vulgaris formeront aussi des fleurs aux pétales beaucoup plus nombreux donnant un aspect plus compact et plus découpé à la fleur.

1.3. Les dimensions des Ancolies

ancolie_4Les Ancolies sont des plantes herbacées, elles sont de petite taille et ne dépassent jamais les 80 cm de hauteur en comptant bien entendu les inflorescences. En circonférence, ce ne sont pas des plantes très imposantes, c’est pourquoi vous pourrez les grouper pour créer des effets de masses colorés dans vos massifs.

1.4. La croissance des Ancolies

Les Ancolies ont une croissance assez rapide et fleurissent dès la première année suivant le semis. Le cycle de vie durant l’année est assez court.

Dès le mois de mars, les feuilles commencent à apparaitre suivies par la floraison courant avril/mai. Au début de l’été, la plante fabriquera ses graines puis le feuillage se dessèchera assez rapidement. C’est la raison pour laquelle les Ancolies doivent être plantées avec d’autres vivaces ou arbustes car en massifs elles ne présentent aucun intérêt quand vient l’été.

1.5. La rusticité des Ancolies

Les Ancolies sont des plantes très rustiques. Elles supportent des températures allant jusqu’à -20°C. Elles se conservent au jardin grâce à leur souche et leurs graines. En cas de grand froid, la souche peut geler mais les graines sont plus résistantes et repartiront facilement au printemps suivant. C’est pourquoi vous pouvez les planter sans problème dans les régions Nord et Sud de la Loire.

1.6. Le sol

Un sol ordinaire leur conviendra tout à fait même s’il est un peu acide. Evitez cependant le calcaire, les sols trop secs ou gorgés d’eau. Les sols légers, frais à humides et assez humifères leur conviendront parfaitement.

1.7. Les maladies des Ancolies

Les Ancolies ont peu d’ennemis, leur cycle végétatif étant assez court durant l’année, les maladies n’ont pas assez de temps pour les contaminer. Parmi les plus remarquées, on connait :

ancolie_5- Le botrytis

C’est un champignon qui attaque les tiges des Ancolies lorsqu’elles se trouvent trop confinées et dans un espace trop humide. C’est assez rare en extérieur, ce phénomène arrive plus couramment lors de la phase de culture. Elles sont à ce moment plus susceptible d’être tassées les unes aux autres. Ce champignon peut faire pourrir entièrement une plante si l’humidité n’est pas contrôlée et atténuée.

ancolie_6- L’oïdium

Il s’agit d’une maladie cryptogamique tout comme le mildiou. Contrairement au botrytis, l’oïdium prolifère par temps chaud et sec accompagné d’un taux d’humidité avoisinant les 75%. C’est généralement en fin de floraison, à la fin mai, que les premiers symptômes commencent à apparaitre sur le feuillage.

Il se reconnait par de nombreuses tâches blanches poudreuses plus ou moins discrètes partout sur le feuillage. Des traitements à base de souffre ou de purin de prêle existent mais il s’avère inutile de les utiliser pour les Ancolies. A l’époque où l’oïdium apparait, les Ancolies fabriquent leurs graines et sont en période de repos végétatif, la maladie n’aura donc pas le temps de nuire à la plante. Elle pourra cependant être traitée préventivement si les plantes avoisinantes sont sensibles à ces champignons.

ancolie_7- Les limaces et escargots

Les attaques de ces gourmands prédateurs sont assez rares chez les Ancolies mais peuvent toutefois survenir. Ils préfèrent, la plupart du temps s’attaquer aux plantes aux feuillages tendres comme les Hostas ou les Aster. En cas d’attaques intempestives, vous pouvez les déloger facilement à la main et épandre tout autour un peu d’appâts à base de Ferramol. Cette substance est beaucoup moins nocive que les traditionnels appâts bleus et n’est pas dangereuse pour les oiseaux ou les animaux domestiques.

2. LA PLANTATION DES ANCOLIES

Bien que très esthétiques, il est conseillé de planter les Ancolies au sein de massifs d’arbustes ou de vivaces en prenant garde à ne pas les installer au premier plan. En effet, les Ancolies sont des plantes toxiques et vénéneuses, c’est pourquoi il vaut mieux éviter qu’elles soient à la portée des enfants.

ancolie_8Sachant qu’elles pourront supporter toutes les expositions, le choix de plantation est vaste au jardin. Malgré que la culture en pot soit déconseillée, vous pouvez toutefois les mettre en scène dans des compositions de printemps en veillant à les replanter ensuite en pleine terre.

En ce qui concerne l’achat en magasin, il est conseillé de les planter du mois de mars au mois de mai pour être sûr de ne pas vous tromper de couleur. Vous les trouverez à ce moment aussi bien en petits godets qu’en potées de plusieurs litres.

Une fois votre plante achetée, il ne vous restera plus qu’à la planter le plus rapidement possible. Pour cela, vous pouvez suivre les étapes suivantes :

- creusez un trou d’au moins 3 fois le volume du pot de culture,

- préparez ensuite un mélange composé à parts égales de terre de jardin et de terreau de plantation (une poignée de compost ou de fertilisant organique en granulés par plante pourra être aussi ajoutée),

- comblez le fond du trou de plantation avec le mélange préalablement préparé de telle manière que la base de la motte affleure le niveau final du sol,

- placez votre Ancolie dans le trou sans démêler le système racinaire assez fragile en période de végétation,

- remplissez pour finir le reste du trou de plantation avec le mélange terre/terreau,

- tassez légèrement la terre autour de la plante avec vos pieds puis arrosez abondamment,

- installez un paillage organique au pied de l’Ancolie qui lui apportera fraicheur et humidité au niveau de ses racines et évitera tout désherbage. Utilisez pour cela des paillis assez fin comme du paillis de Chanvre ou de Miscanthus.

Vous n’avez pas besoin de réaliser un drainage puisque les Ancolie affectionnent les sols frais.

Pour un effet plus visible et plus coloré, n’hésitez pas à mélanger les couleurs tout en groupant les pieds par 3 ou 5, l’effet de masse formé sera plus visible qu’avec une plante seule.

ancolie_9

Si vous groupez 3 ou 5 espèces différentes, elles auront tendance, avec le temps, à s’hybrider entre elle et les semis spontanés n’auront plus rien à voir avec la plante qui les a fait naître. On recommande deux espèces par groupement. C’est par l’intermédiaire des hybridations que des couleurs d’origines peuvent disparaitre d’une année sur l’autre.

3. L’ENTRETIEN DES ANCOLIES

Les Ancolies sont des plantes capables de se passer de tout entretien. Leur durée de vie et d’activité au cours de l’année est assez faible et c’est pour cela qu’en dehors de la floraison, ces plantes se font assez discrètes.

L’entretien exercé sera donc purement esthétique.

3.1. L’arrosage des Ancolies

Cette opération n’est utile qu’à la plantation pour assurer la reprise de la plante et le non dessèchement de la motte encore peu enracinée. En composition de printemps, en pots, l’arrosage reste indispensable.

En pleine terre et une fois bien enracinées, n’arrosez plus sauf en cas de sécheresse printanière pour éviter le dessèchement de la plante et l’avortement de la floraison.

3.2. La fertilisation des Ancolies

ancolie_10Les Ancolies ont besoin d’un apport assez important en nutriments à cause de leur production élevée de fleurs. Seuls les engrais organiques leurs sont favorables, c’est pourquoi vous devrez proscrire les engrais chimiques.

Chaque printemps, courant mars, épandez à leurs pieds un peu de compost mélangé à des fertilisants pour fleurs ou engrais à fraisiers. Leur riche teneur en potasse favorisera la floraison.

3.3. La taille des Ancolies

C’est une opération facultative, à part si vous ne souhaitez pas avoir de semis spontanées dans vos massifs. Pour cela, il vous faudra donc couper les hampes florales dès que les fleurs seront fanées. Elles ne pourront ainsi pas monter en graines évitant le phénomène de semis spontanés.

Il est déconseillé de couper le feuillage au ras du sol si celui-ci est toujours vert, l’Ancolie s’épuiserait à en produire un nouveau avant l’été.

3.4. L’hivernage des Ancolies

Aucune protection ne sera nécessaire pendant la période hivernale.

3.5. La multiplication des Ancolies

ancolie_11La multiplication des Ancolies peut se faire de deux façons :

- par division de touffe

- par semis.

La division de touffe est une méthode assez peu utilisée pour ces plantes car leur souche n’est pas très coriace rendant l’opération assez fastidieuse. C’est pourtant cette méthode qui vous permettra d’avoir le plus de chance de retrouver dans la bouture la même espèce que la plante mère.

Cette opération devra être réalisée courant septembre et non au printemps.

Pour ce faire plantez un piquet à l’emplacement de la plante dès le mois de juin pour pouvoir la retrouver facilement dans vos massifs une fois l’automne venu. Ensuite, il vous suffira de déterrer les souches et d’en prélever quelques morceaux qui seront ensuite replantés.

ancolie_12En ce qui concerne le semis, il doit se réaliser au printemps courant mars. Les Ancolies ayant une grande facilité à s’hybrider entres elles, cette méthode de multiplication sera plus aléatoire et vous ne serez pas sûr d’obtenir un semis identique à la plante mère. Pour semer des Ancolies, il vous suffit de récolter les graines directement sur vos plantes mère au mois de juin lorsque celles-ci sont arrivées à maturité. Conservez-les ensuite dans de petits sachets qui seront placés dans le bac à légume de votre réfrigérateur 3 semaines avant d’être semés. Ce choc thermique provoquera plus facilement la germination.

Les graines pourront ensuite être semées soit directement dans vos massifs ou dans de petits pots qui seront par la suite replantés au jardin.

Il est conseillé de faire sécher les graines récoltées au soleil si toutefois elles avaient l’air encore humides.

4. LA MISE EN SCENE DES ANCOLIES

Le seul mot d’ordre pour mettre en scène les Ancolies est le « tout est possible ». N’hésitez donc pas à jouer avec les couleurs pour les mettre en valeur lors de leur floraison. Ci-dessous, quelques exemples en fonction des scènes dans lesquelles elles seront plantées.

4.1. Les Ancolies n massif ombragé et humide

ancolie_13Dans cette situation, le soleil direct est très souvent absent, c’est pourquoi vous devrez placer vos Ancolies dans l’endroit le plus éclairé du massif, ce qui favorisera une floraison plus abondante. Dans ce cas, elles seront aussi bien associées à des arbres, des arbustes ou encore des vivaces d’ombres.

Les arbres pourront être d’ornement comme des arbres fruitiers. Evitez toutefois les conifères qui assèchent généralement le terrain, le rendant ainsi moins propice à la culture des Ancolies.

Les arbustes auront un port assez aéré et non compact comme la plupart des arbustes persistants. Nous pouvons citer par exemple les Cornus, Physocarpus, Viburnum ou encore Weigelia.

Pour les vivaces, le choix est encore plus vaste. N’hésitez pas à marier les Ancolies aux vivaces à gros feuillages comme les Hostas ou les Digitales mais également celles aux feuillages colorés comme les Heuchères. Apportez du volume avec les Astilbes et des touches de verdure avec des Fougères et Graminées.

Au printemps, ces associations seront du plus bel effet lors de l’apparition du feuillage et de la floraison.

4.2. Les Ancolies en rocaille

ancolie_14Ce milieu peut paraître un peu moins approprié aux Ancolies mais il est cependant couramment utilisé et connaît un franc succès. L’ambiance relativement sèche créée par les rocailles permet d’associer les Ancolies à des plantes inattendues. Les arbres sont moins utilisés car le but est d’avoir un espace aéré et très ensoleillé, l’ombrage massif est donc à proscrire.

Les touches d’arbustes y seront quant à elles très ponctuelles avec l’utilisation d’arbustes persistants de petite taille comme les Buis, Fusains, Escallonia ou encore Orangers du Mexique. Les conifères nains pourront aussi faire leur entrée pour accentuer l’effet aride de la scène.

Les vivaces seront adaptées aux conditions chaudes, elles prendront des formes érigées ou tapisseront le sol. On peut citer notamment les Campanules, Œillets, Echinacées, Géraniums, Graminées, Plantes grasses, Sauges ou encore Gaura.

L’utilisation d’enrochement et la dominance du minéral est aussi conseillé.

4.3. Les Ancolies dans les massifs de vivaces

ancolie_15Les Ancolies peuvent également s’associer avec des plantes vivaces. Les scènes ainsi crées sont riches en couleurs et la dominance de fleurs est assurée. Dans ces conditions, les volumes sont créés par des vivaces de différentes forme et différentes hauteur. Il vous est donc tout à fait possible d’envisager des thèmes de couleurs.

Pour le choix des plantes vivaces, il est presque infini. Dans cette illustration, nous pouvons voir des Lupins, des Graminées (Phalaris), des Astilbes ainsi que des Alliums.

Les plantes bulbeuses peuvent aussi faire leur entrée comme les Aulx d’ornement, les Crocus ou autres Narcisses. Faites marcher votre imagination et n’hésitez pas à vous tourner vers un vendeur conseil pour faciliter votre choix.

5. LES VARIETES D'ANCOLIES LES PLUS CONNUES

Les Ancolies se déclinent sous toutes les formes et toutes les couleurs, les hybrides sont extrêmement nombreux et il est parfois compliqué de s’y retrouver. Les espèces suivantes sont les plus couramment proposées en jardineries, elles offrent un échantillon significatif sur ce que vous pouvez facilement vous procurer.

 

- Aquilegia caerulea ‘blue star’

ancolie_16

C’est une Ancolie à grosses fleurs bleues et blanches. Les étamines au cœur de la fleur sont de couleur or citronné. Le prolongement des pétales sur l’arrière de la fleur forme des petites pointes très élégantes. Elle fleurit longtemps et abondamment.

- Aquilegia caerulea ‘crimson star’

ancolie_17

Ce cultivar ressemble beaucoup au ‘blue star’ à cause de sa forme. La couleur est quand a elle radicalement opposée. Les pétales du pourtour de la fleur sont rouges très vifs alors que ceux plus au centre sont d’un blanc pur. Les étamines au cœur de la fleur sont elles aussi couleur or. Le tout forme une fleur très pétillante et colorée pour une vivace de printemps.

- Aquilegia chrysantha ‘yellow queen’

ancolie_18

Voilà l’Ancolie jaune de référence. Cette espèce arbore des fleurs à la fois grandes et fines. Les pétales très longs se décomposent en trois parties bien distinctes. L’arrière est composé de pétales en formes de pointes jaunes vives. Les pétales du pourtour de la fleur sont au nombre de 5. Très fins et ouverts, ils sont plus pâles que le centre de la fleur. Celui-ci est pourvu de pétales plus larges et au jaune plus soutenu. Les étamines jaunes très prononcées finissent le centre de la fleur. Le tout forme un véritable dégradé de jaune comme des petits soleils au cœur de vos massifs.

- Aquilegia winky ‘Red white’

ancolie_19

Cette Ancolie possède des fleurs de petites tailles mais aux pétales très compacts et colorés. La floraison est moins parsemée que pour les espèces à grosses fleurs. Celles-ci sont rouges rosé aux marbrures blanches centrées d’un cœur jaune.

- Aquilegia vulgaris ‘Alba’

ancolie_20

Une belle ancolie d’un blanc très pur. Ses grosses fleurs mettent en valeur toute sa finesse et la tendresse de ses pétales. Les étamines sont jaunes relativement claires. L’ensemble peut paraitre assez banal mais cette Ancolie fait des merveilles dans des massifs ombragés avec ces petites clochettes blanches.

- Aquilegia vulgaris ‘Blue barlow’

ancolie_21

Voici une Ancolie aux petites fleurs doubles bleues. Sa forme n’a rien à voir avec les précédentes du fait que les pétales sont beaucoup plus petits et nombreux. Au cœur, les étamines blanches jaunâtre sont à peine visibles. Le bleu très intense sera très esthétique dans des massifs de plein soleil en compagnie de plantes à floraison bleue ou blanche.

 

- Aquilegia vulgaris ‘Nora barlow’

ancolie_22

La forme de ce cultivar est identique à celle de la ‘Blue barlow’. En revanche, celle-ci est bicolore, l’intérieur des pétales est rose soutenue alors que l’extrémité est plutôt blanche. Ce cultivar mériterait d’être plus connu.

- Aquilegia winky ‘Blue’

ancolie_23

Cette Ancolie possède d’innombrables petites fleurs bleues assez foncées. Les pétales dentelés sont très compacts et la floraison de cette variété est une des plus généreuses. Elle se ressème très facilement et peu même parfois devenir envahissante si vous la laissez se ressemer entièrement chaque année.

ancolie_24

ancolie_25

 

Elle se décline également dans des teintes bicolores bleues et blanches comme chez l’Aquilegia winky ‘Blue white’ ou rose pour la variété winky ’Pink’.

Notre Boutique en ligne

  • Fontaine - DESJARDINS

    1 599,00 €

  • Entourage gonflable "Pure Spa" rond - INTEX

    69,99 €

  • Entourage gonflable "Pure Spa" octogonal - INTEX

    86,99 €