Acanthes_principale


Les Acanthes sont des plantes imposantes et majestueuses très reconnaissables grâce à leur floraison atypique. Décoratives, il en existe de plusieurs formes plus ou moins colorées mais toujours aussi généreuses. Vivaces, elles repoussent un peu plus chaque année et feront la fierté de plus d’un jardinier.

L’Acanthe est une plante vivace rhizomateuse (plante qui possède un rhizome) de la famille des Acanthacées. Aussi connues sous le nom latin Acanthus, elles nous proviennent des régions méditerranéennes du Sud de l’Europe, de l’Asie et de l’Afrique tropicale. Très résistantes au froid, elles sont plutôt faciles de culture, une plantation même au nord de la France est donc tout à fait possible.

1. CARACTERISTIQUES DES ACANTHES

Acanthes_1D’aspect préhistorique, l’Acanthe dispose d’un cycle végétatif rapide et impressionnant par sa taille et son envergure. L’hiver, elle disparaît entièrement mais sa souche robuste lui permet de résister au froid et à l’humidité.

Le feuillage est relativement large, plus ou moins denté mais toujours très brillant comme s’il avait été lustré. Il en existe des verts foncés, dorés ou encore panachés de vert et de blanc. Ses feuilles épaisses sont portées par de longues tiges souples appelées pétioles. Le tout forme une touffe très compacte et imposante.

La floraison épineuse s’érige durant l’été (juillet à octobre) au-dessus de la touffe compacte du feuillage. Elle prend la forme de grandes et nombreuses hampes florales le plus souvent composées de bractées mauves coiffant chaque fleur (couleur blanc rosé).

Les fleurs s’épanouissent de bas en haut permettant ainsi de faire durer la floraison plusieurs semaines. Très originales, elles mettent en valeur cette plante curieuse fleurissant quand de nombreuses vivaces ne le sont plus.

Les dimensions sont variables selon les variétés mais elles sont comprises entre 80 cm et 120 cm de hauteur pour 80 cm à 100 cm d’envergure.

La croissance est relativement rapide car il s’agit d’une plante vivace à cycle végétatif annuel. La touffe quant à elle s’installe lentement mais sûrement, c’est pourquoi il faut prévoir de la place pour qu’elle puisse s’épanouir au maximum.

Elle dispose d’une bonne capacité à se ressemer si les fleurs sont conservées sur la plante jusqu’à maturation des graines. Elles n’en sont pas pour autant envahissantes.

1.2. Les différentes variétés d'Acanthes

On compte environ une vingtaine d’espèces dans le monde mais seulement 3 sont couramment proposées à la vente. Notez également que de plus en plus d’hybrides voient le jour, offrant ainsi des couleurs et des formes plus diversifiées.

Vous trouverez dans ce tableau les espèces et leurs variétés parmi les plus originales et les plus connues :

Acanthes_2

2. L’ACHAT DES ACANTHES

Acanthes_3

Comme pour la majorité des plantes vivaces, l’achat peut se faire en godets de mars juin, et à partir de l’été en conteneurs de plusieurs litres.

3. LA CULTURE DES ACANTHES

3.1. La plantation des Acanthes

Où ?

Acanthes_4

Au jardin, l’Acanthe est la vivace passe-partout, du moment qu’elle peut s’épanouir en toute liberté avec un espace suffisamment grand. En pot, vous devrez opter pour un contenant assez conséquent.

Dans quelle exposition ?

Originaire des régions douces à chaudes, l’Acanthe est une vivace appréciant les expositions chaudes et ensoleillées, voir mi-ombragées. Certaines variétés comme ‘whitewater’ et ‘hollard’s gold’ peuvent toutefois être plantées en situation ombragées où leur feuillage restera frais plus longtemps. Egalement résistante aux embruns, l’Acanthe peut être plantée en bord de mer.

Dans quel sol ?

Pas besoin de vous préoccuper de votre sol, l’Acanthe pousse presque partout. Evitez cependant les sols détrempés qui pourront faire pourrir leurs rhizomes. Ceux drainant sont beaucoup plus adaptés.

Le sol idéal pour l’Acanthe est profond, afin que le système racinaire puisse s’enterrer correctement, mais aussi riche pour que la plante produise et nourrisse un feuillage sain et coloré.

Il s’agit également d’une plante calcicole, c’est-à-dire qu’elle pousse facilement en sol calcaire.

Quand ?

Malgré que l’achat puisse se faire de mars à novembre, les meilleures périodes de plantation restent néanmoins le printemps et l’automne car l’arrosage naturel se fait plus régulièrement qu’en été. Pour s’enraciner en profondeur, l’Acanthe doit tout d’abord trouver un sol frais à humide juste après sa plantation.

Acanthes_5Comment ?

En pot comme en pleine terre, l’Acanthe est une plante qui nécessite de la place pour s’épanouir au mieux. Dans les deux cas préparez un trou ou optez pour un pot d’au moins 3 fois le volume du conteneur d’origine.

Ameublissez au mieux la terre en y intégrant un tiers de terreau pour la légèreté, un tiers de compost bien décomposé pour la richesse, sans oublier des billes d’argile surtout si votre terre est trop lourde. Vous pouvez si vous

le souhaitez, apporter un peu de calcaire à votre terre ainsi que des fertilisants concentrés et organiques à diffusion lente (engrais en bouchon, corne broyé ou sang desséché).

Arrosez abondamment une fois la plantation terminée et n’hésitez pas à épandre un paillis organique au pied qui conservera la fraîcheur et enrichira le sol en se décomposant.

3.2. L’entretien des Acanthes

L’arrosage

L’Acanthe peut résister aux sécheresses une fois qu’elle est installée. Son système racinaire profond lui permet d’aller chercher l’eau durant l’été. C’est pourquoi l’arrosage n’est nécessaire qu’en cas de réelle souffrance pour la plante que vous remarquerez par un ramollissement des feuilles et un écartement du centre de la touffe.

Un arrosage régulier 2 à 3 fois par semaine est cependant indispensable après une plantation et 2 fois par semaine pour une en pot.

La fertilisation

Les imposantes feuilles de cette vivace nécessitent un sol assez riche pour pouvoir les maintenir vertes et en bonne santé, c’est ce qui rend la fertilisation indispensable.

Préférez les

fertilisants organiques

(sang desséché, cornes broyées, bouchon organique, compost, or brun, etc…) qui ont pour but de nourrir le sol avant la plante, gage de durabilité de l’action.

Au printemps et donc avant la floraison, préférez des engrais riches en potasse comme ceux à tomates ou à fraisiers. Ils permettent à l’Acanthe de former une floraison plus belle, longue et généreuse. Leur fréquence d’apport est d’environ une fois par mois de mars à juin.

Plus tard dans la saison, préférez des engrais plus consistants comme les composts ou autres Or brun. Ils donneront de la vigueur à la plante afin qu’elle se prépare au mieux pour affronter l’hiver suivant.

La taille

Acanthes_6

Comme pour la plupart des plantes vivaces, la taille est très limitée. Dans un premier temps, enlevez tout simplement les hampes florales défleuries si vous ne souhaitez pas voir votre plante se ressemer. Ensuite, une taille de nettoyage en début mars permettra d’enlever les feuilles séchées de l’année passée, facilitant ainsi l’apparition des nouvelles.

Laissez de préférence les feuilles fanées tout l’hiver, elles protègeront naturellement la souche du grand froid. En cas d’hiver rude, n’hésitez pas à ajouter en plus des feuilles mortes ou des fougères séchées, un voile d’hivernage. L’humidité accentue toujours le froid et la rusticité s’abaisse ainsi naturellement.

Les maladies et ravageurs

Acanthes_7

L’Acanthe est une plante relativement résistante aux maladies. Ses feuilles épaisses et gorgées d’eau la rendent toutefois très appétissante aux yeux de certains gastéropodes.

Parmi les indésirables les plus connus, on remarque :


L’Oïdium :

Ce champignon se développe facilement sur les grandes feuilles de l’Acanthe. Très reconnaissable par ces nombreuses tâches poudreuses blanches, il apparaît lorsque l’humidité est d’environ 75 % et que le temps est chaud et humide. C’est pourquoi, on le verra surtout apparaître en période estivale.

Pour vous en débarrasser, vous pouvez traiter préventivement avec une solution de purin de prêle ou de façon curative avec une autre solution à base de souffre. Très inesthétique, l’oïdium affaiblie la plante et réduit ainsi la durée de vie de son feuillage au cours de l’année. Brûlez les feuilles une fois arrachées pour détruire toute trace du champignon.

Les Limaces et Escargots :

Très friands des feuilles fraîches d’Acanthe, ils viennent se nourrir de façon vorace au cours des journées humides. Vous pouvez tout simplement les déloger à la main si le temps vous le permet, sinon plusieurs astuces consistent à épandre des granulés à base de Ferramol (substance naturelle) qui feront office d’appâts encore plus attractifs que les feuilles elles-mêmes. Une autre solution vise à étaler un paillage très fin au pied des Acanthes comme la paillette de lin ou même la pouzzolane.

La multiplication

Acanthes_8

Si vous souhaitez multiplier vos Acanthes, rien de plus simple, il existe différentes techniques pour y parvenir :

- le semis de graines : il se fait tout simplement par maturation des fleurs et fruits sur lesquels vous récupérerez des graines au courant du mois de novembre ; faites-les séjourner ensuite 15 jours à un mois dans le bac à légume de votre réfrigérateur afin de leur procurer le phénomène appelé vernalisation (besoin en froid d’une graine pour germer ensuite plus facilement) ; une fois ce processus terminé, semez-les en terrines, au chaud, dans une pièce éclairée ; vous pourrez une fois le printemps revenu, les planter directement en pleine terre,

Si vous disposez de plusieurs espèces dans votre jardin, l’hybridation est possible, mais le semis obtenu ne sera pas identique à la plante sur laquelle les graines ont été prélevées.

- la division de touffe : c’est le moyen le plus sur et le plus rapide d’obtenir de nouveaux plants identiques à la plante mère ; pour cela, déterrez le pied à diviser au courant du mois de mars puis prélevez en plusieurs parties de façon à reformer de nouvelles plantes, replantez le tout une fois la division terminée et arrosez de nouveau pour favoriser la reprise.

4. LES BONNES ASSOCIATIONS D'ACANTHES

Acanthes_9Pour mettre en valeur une plante d’un tel volume, il faut bien entendu la mettre en valeur et non l’associer à des plantes aussi imposantes qu’elle.

En pleine terre, préférez donc les plantes à port léger et de préférence calcicoles. Par exemple, en arbuste, choisissez des Viburnum comme l’espèce lantana, la Daphne mezereum ou encore les Buddlejia et Berberis en tout genre.

En ce qui concerne les plantes vivaces, associez-la avec des floraisons colorées comme les Asters, les Centranthus ruber, les Delphinium ou autre graminées pour la finesse de leur feuillage.

Des plantes persistantes et couvres-sol comme l’Asperula odorata, les Pulmonaires ou les Hellébores feront aussi des merveilles.

La plantation en pot est moins répandue mais néanmoins possible. Plantez l’Acanthe seule dans le contenant qui pourra être en bois, en plastique, en terre, en pierre ou en résine. Associez-la avec d’autres pots plantés de végétaux cités précédemment, ils se mettront en valeur les uns par rapport aux autres.

Notre Boutique en ligne

  • Fontaine - DESJARDINS

    1 599,00 €