Petite plante printanière de plus en plus populaire, le Phlox mousse est une véritable attraction pour les yeux lorsqu’il entre en floraison. Ses avantages sont multiples d’autant que ce n’est pas une plante difficile à vivre et d’une bonne durée de vie contrairement à beaucoup d’autres de ce type.

1. DESCRIPTION

Originaire d’Amérique du Nord et de l’est du Canada, le Phlox appartient à la famille des Polémoniacées comme le plus grand représentant du genre, le Polemonium. Les Phlox mousse sont aussi connus par leur nom latin Phlox subulata. D’autres espèces sont elles aussi basses mais ne disposent pas des mêmes caractéristiques que celui-ci.

1.1. Caractéristiques

Le Phlox mousse est une plante vivace persistante, c’est à dire qu’elle garde son feuillage été comme hiver. Ce dernier, très fin, pourrait faire penser à de petites aiguilles de conifères, il se répartit le long de tiges rampantes qui accroissent leur taille en cours de saison. La croissance est plutôt lente et sa taille modeste fait de cette plante une vivace à installer en bordure de massif ou bien en rocaille. Avec l’âge, le centre de la souche ne sèche pas comme certaines autres vivaces de même aspect (Aubriète, Saxifrage, etc.), elle ne perd donc pas son esthétisme au fil du temps.

Un second intérêt est bien entendu sa floraison pour le moins spectaculaire. Elle s’effectue durant les mois de mai/juin avec de petites fleurs étoilées et d’une forme délicate lorsqu’on les regarde de près. Composées de 5 pétales avec un cœur jaune citron, chacune d’entre elle est finement moucheté en son centre. Les couleurs sont variables en fonction des cultivars mais tendent toujours vers des teintes pastel. Blanches, roses ou bleues, beaucoup de nuances sont possible et même des variétés bicolores encore plus lumineuses. Sa floraison est vraiment abondante pour ce type de plante, l’ensemble des fleurs éclosent en même temps, recouvrant intégralement les feuilles et la souche. Suite à cette floraison, le feuillage redevient apparent et la croissance reprend jusqu’à l’été. Sur le reste de l’année, le petit tapis vert persiste jusqu’à l’année suivante.

L’enracinement reste faible et en surface, rendant la culture en pot possible mais sur un plus court terme. Sa résistance au froid est bonne, vous pourrez donc la planter dans toutes les régions de France du moment qu’il s’agit d’un sol drainant.

1.2. Les différentes variétés

Le Phlox subulata est une espèce à part entière. Les variations existantes viendront alors des cultivars qui sont régulièrement croisés pour obtenir des teintes toujours plus variées. Seule la couleur des fleurs permet de les différencier. Voici les plus belles :

‘benita’

‘bonita pink’

‘candy stripe’

‘coral eyes’

‘crackerjack’

‘emerald cushion’

‘mc daniel’s cushion’

‘spring light pink’

‘whithe delight’

2. LA PLANTATION

Comme pour toute vivace de rocaille, la plantation du Phlox mousse doit être pratiquée de préférence au printemps. Ce sont des plantes qui ont besoin d’un sol se réchauffant pour s’enraciner au mieux. De même, ils n’aiment pas particulièrement les excès d’eau où les sols lourds, une plantation automnale serait alors plus risquée. Préférez toujours un sol drainant et pas nécessairement très riches sans quoi ils deviendraient plus étiolés.

Du point de vue de l’exposition, choisissez toujours une ambiance le plus ensoleillée possible. C’est cette luminosité qui est garante d’une floraison abondante et de la bonne santé générale de la plante.

Que vous les choisissez en godets ou bien en potées plus grandes, la reprise est assurée tant qu’ils sont plantés dans les bonnes conditions.

Une petite place, même d’aspect restreint, entre 2 pierres en rocaille suffit à sa plantation, il n’est pas utile de faire un trou surdimensionné.

3. L’ENTRETIEN

Vous l’aurez compris, l’entretien de ce type de plantes est pour ainsi dire inexistant une fois que la plantation est terminée. Un arrosage les quelques semaines qui suivent est bien sûr préconisé si les conditions météo sont sèches. La fertilisation n’a pas lieu d’être parce que cette plante se satisfait d’un sol classique.

Les plus tatillons, pourraient faire une petite taille de nettoyage et d’ébouttage une fois la floraison achevée, mais ce n’est en rien une obligation.

Mis à part ces quelques conseils, profitez de cette plante et laissez la prospérer à sa guise, elle n’est de toute façon en aucun cas envahissante, il serait inutile de la perturber sans raisons valable.

En ce qui concerne les maladies, elle n’y est pas sensible. Seul l’Oïdium pourrait éventuellement lui porter préjudice si elle a été plantée dans une ambiance pas assez ensoleillée ou trop humide.

4. LA MULTIPLICATION

Les Phlox mousse, comme beaucoup de vivaces rampantes, peuvent se multiplier par prélèvement de tiges sur lesquelles se forment des radicelles. Préférez toujours, si vous souhaitez les multiplier ainsi, pratiquer cette sélection juste après la floraison. En effet, c’est à ce moment que la croissance végétative repend plus significativement et le taux de reprise devient nettement supérieur.

Le bouturage peut aussi être envisagé « en vert », en prélevant des extrémités de tiges. Ce bouturage ne doit pas être fait à la même période si aucune racine n’est présente sur la ou les tiges sélectionnées. Tournez-vous vers un bouturage à l’étouffée durant l’été car les pousses seront moins fraîches et le risque de dessèchement moins élevé.

Peu-importe la méthode choisie, il est préférable de les garder en pot durant le premier automne et hiver de façon à avoir un enracinement optimal et une meilleure reprise le printemps suivant.

5. LA MISE EN SCÈNE

Nous l’avons vu, les Phlox mousse peuvent se planter en pot ou en pleine terre mais leur rendu visuel est bien plus intéressant lorsqu’ils sont plantés en pleine terre, car leur floraison est bien plus prolifique.

La meilleure façon de les mettre en scène est en rocaille. Ils s’associent à merveille avec toutes les plantes vivaces de ce type. Qu’elles aient un aspect de mousse ou bien une taille plus importante, peu importe, seul le résultat et la scène que vous souhaitez créer comptent.

Pour en citer quelques-unes, les Phlox mousse peuvent se planter en compagnie d’Armeria, d’Alyssum, de Pulsatilla, de Saxifraga ou encore de Geranium vivaces. Les graminées peuvent aussi alléger leur structure dense et compacte par un coté volatile et aérien.

Plantez-les également en bord de muret où ils retomberont lentement mais avec brio. Il en est de même pour la bordure de massif, le résultat obtenu devient à la fois net et naturel.

À présent vous n’avez plus à présent qu’à vous laisser tenter et choisir le ou les cultivars qui vous donneront le plus de satisfaction !

Notre Boutique en ligne