Nom Latin : Monstera deliciosa

Famille :  Aracées

Le monstera est une plante d’intérieur qui figure parmi les plus connues. Il est moins connu par son nom que par son feuillage caractéristique.

On retrouve ce côté très exotique sur de nombreux objets de décoration, l’effet ‘jungle’ est très en vogue ces derniers temps.

Cette plante, très présente dans de nombreux intérieurs dans les années 1970/1980, fait son grand retour depuis quelques années.

Ses grandes feuilles graphiques sont très tendance et la plante porte bien son nom, Monstera comme « monstrueusement » grand.

1. LES CARACTÉRISTIQUES

Les monsteras sont des plantes que l’on retrouve à l’état sauvage dans les forêts tropicales humides. La chaleur et l’humidité sont donc deux facteurs cruciaux pour son bon développement.

Cette plante est très recherchée pour son feuillage original, ses feuilles sont perforées ou lobées, très luisantes, ce qui la rend facilement reconnaissable.

Dans leur milieu naturel les feuilles peuvent mesurer jusqu’à 1 m de large. Chez les particuliers elle atteindra environ 40-50 cm.

Réputée pour sa facilité de culture et d’entretien, pas besoin d’avoir la main verte pour bien s’en occuper !

La floraison est assez rare, elle se produit principalement dans son milieu naturel ou dans des vérandas. La fleur de couleur beige ressemble assez à celle de l’arum.

La variété ‘deliciosa’ fait référence à son fruit délicieux qui est consommé et qui mesure une vingtaine de centimètres.

Le système racinaire reste assez impressionnant. De nombreuses racines aériennes ou lianes leur servent à la base dans les forêts à grimper aux arbres, et à s’accrocher à tout type de support naturel comme des rochers ou encore des troncs.

2. L’ACHAT

Les monsteras sont des plantes que l’on retrouve tout au long de l’année, principalement en début d’année lors de foires aux plantes vertes.

Les variétés naines et retombantes seront également présentes dans votre jardinerie.

3. CULTURE DE LA PLANTE

Il est fort probable que dès l’achat vous ayez besoin de rempoter votre plante.

Très vigoureuse, elle possède un système racinaire qui se développe rapidement, ce qui fait qu’elle est rapidement à l’étroit dans son pot.

3.1. La plantation

Le pot : Utilisez impérativement un pot percé, car le monstera redoute particulièrement l’excès d’eau. Ses racines très sensibles risqueraient de pourrir. Disposez alors au fond du pot un lit de billes d’argiles qui par leurs propriétés, absorberont l’excès d’eau lorsqu’il y en aura.

La terre : Un terreau léger est préconisé, il faudra un substrat drainant afin que l’eau puisse s’évacuer.

Un terreau plantes d’intérieur serait idéal. Si vous possédez du terreau universel assurez-vous qu’il ne comporte pas d’éléments grossiers tels que des branchages, le cas échéant, tamisez-le et apportez d’avantage d’engrais car il en contient très peu.

L’endroit : Comme pour une bonne majorité des plantes d’intérieur, le monstera aimera les endroits lumineux sans pour autant recevoir un rayonnement direct, comme dans les forêts tropicales d’origine.

Par ses besoins dans son milieu naturel, vous devrez apporter à votre plante une certaine hygrométrie il faudra l’éloigner de toute source de chaleur comme les radiateurs ou le plein soleil. Un intérieur d’une vingtaine de degrés convient parfaitement.

Il est possible de laisser cette plante dans une véranda à condition de brumiser la plante tous les jours en plein été.

Idéalement une exposition près de fenêtres ou baies vitrées serait optimale.

Si votre intérieur n’est pas très éclairé il est malgré tout possible de cultiver cette plante. Elle supporte très bien les intérieurs plus tamisés, ce qui ralentira d’ailleurs sa croissance.

3.2. L’arrosage

Même si la plante craint les sols gorgés d’eau il faut malgré tout un arrosage régulier et modéré. La terre devra toujours être un peu humide.

Réduisez la fréquence d’arrosage en hiver et laissez d’avantage la terre sécher entre deux.

Jetez l’eau qui stagne dans la soucoupe après chaque arrosage c’est très important.

Pensez à brumiser régulièrement les feuilles avec un petit spray ou pulvérisateur. La fréquence idéale serait une fois par jour en été et tous les 2-3 jours en hiver.

Utilisez une eau non calcaire de préférence et vos feuilles seront plus jolies, sans taches blanches.

3.3. La taille

S’il se plaît bien, il est tout à fait possible qu’un monstera atteigne 3 m de hauteur dans un intérieur propice.

Il est possible de le tailler même assez court. La plante va alors se ramifier et devenir plus dense.

Il n’y a pas de période propice à la taille.

Il faudra éviter de couper les racines aériennes, qui certes ne sont pas toujours très esthétiques mais qui captent l’humidité de l’air, elles sont nécessaires pour la plante.

3.4. L’entretien au cours de l’année

L’engrais : Apportez de l’engrais spécial plantes vertes en période de croissance, c’est-à-dire du printemps à l’automne (avril à octobre). En hiver la plante sera plutôt en période de repos et n’en n’aura pas besoin.

Le rempotage : Il se fera en général tous les deux ou trois ans en fonction de la bonne croissance ou non de la plante. Prenez un nouveau contenant d’environ 30 % plus grand que le précédent.

3.5. Les maladies parasites

Le monstera ne rencontre que peu d’ennemis. Sa taille et sa vigueur sont sa force. Il est possible de constater une attaque de cochenille ou encore d’araignées rouge qui affaibliront la plante mais qui ne lui seront pas fatales.

3.6. La multiplication

Très simple elle se fera par bouturage. Il vous suffira de prendre l’extrémité d’une tige, entre 20 et 30 cm.

Ne laissez que quelques feuilles terminales et supprimez les autres, qui demanderaient trop d’eau et épuiserait le petit rameau dépourvu de racines.

Les boutures reprennent plus facilement si le morceau choisi comporte déjà quelques racines mais ce n’est pas toujours facile à trouver.

Utilisez du terreau semis qui est très fin et qui permettra aux jeunes racines de s’implanter. Laissez vos boutures au chaud et à la lumière.

La taille et la multiplication de la plante permet de rajeunir la plante avec de nouveaux départs.

4. LES AUTRES VARIÉTÉS

4.1. Le Monstera deliciosa ‘Albo variegata’ 

Cette variété ressemble énormément au Monstera deliciosa vert.

Ici ses feuilles sont panachées de blanc et de beige ce qui les rend très originales. La feuille est également très découpée. Les fruits seront de la même couleur, c’est-à-dire bicolores.

4.2. Le Monstera minima

Cette variété est conseillée pour les intérieurs plus petits puisque cette variété monte à 1,20 m environ. Les feuilles sont également de plus petite taille et mesurent une vingtaine de centimètres et sont découpées.

4.3. Le Monstera ‘Monkey Mask’ 

Il s’agit d’un parent du Monstera deliciosa. Ses feuilles sont légèrement différentes, elles comportent des trous situés près de la nervure centrale. Les feuilles n’ont pas cet aspect découpé. Sa hauteur avoisinera les 60 cm et il aura besoin d’être tuteuré pour rester droit. Il pourra aussi être utilisé en tant que plante retombante.

Notre Boutique en ligne