photo-1


La tonte d’un gazon est l’entretien minimum à pratiquer pour garder un beau tapis vert. Elle s’effectue de mars à octobre à des cadences plus ou moins régulières en fonction de la région dans laquelle vous résidez. Cette fréquence de coupe varie aussi en fonction de l’usage que l’on souhaite avoir de son gazon (gazon rustique, pelouse de sport, green de golf …).

1. CHOISIR SA TONDEUSE

Plusieurs modèles sont présents sur le marché. On observe tout d’abord les tondeuses électriques et les tondeuses thermiques. Il existe également différents types de coupes pour chaque tondeuse répondant pour chacune d’elles à un besoin bien spécifique.

1.1. Les tondeuses électriques

Elles sont souvent utilisées pour les petits jardins de moins de 800 m² car elles nécessitent toujours la proximité d’une prise de courant. Les tondeuses électriques sont adaptées aux petites tontes régulières. C’est-à-dire qu’elles auront du mal à tondre des gazons trop longs et humides car cette opération demande une certaine puissance que n’ont généralement pas ces modèles.

Avantages Inconvénients
- Coupe fine de bonne qualité- Pas d’émissions de gaz à effets de serres- Poids moins élevé qu’une tondeuse thermique- Prix moins élevé à l’achat et tonte plus économique - Encombrement du fil de courant- Risque d’électrocution en cas de coupure par inadvertance du fil- Non adaptées aux grandes surfaces- Tonte d’herbe fine uniquement sous peine de surchauffe du petit moteur

Il existe plusieurs types de tondeuses électriques :

- Les tondeuses que l’on pousse et montées sur roues pour les terrains plats. Certaines sont autotractées, c’est-à-dire qu’un système de traction permet de les faire avancer seules à moindre efforts.

- Les tondeuses sur coussin d’air

Bien adaptées au gazon en pente car elles sont dépourvues de roues. Elles ont une très bonne facilité de glisse et sont aussi très légères. L’absence de roues ne les rend pas autotractées ce qui demande quelques efforts pour les faire avancer.

- Les robots tondeuses

Ce sont des machines complètements autonomes. Elles sont adaptées aux petites et moyennes surfaces jusqu’à 2500 m² et demandent une borne de rechargement pour faire fonctionner leur batterie. Elles sont programmables et peuvent tondre quotidiennement le gazon. Un réseau de fils enterrés tout autour de la pelouse forme un signal qui lui permet de ne pas sortir de la surface à tondre. Ce sont des tondeuses mulcheuses, c’est-à-dire qu’elles ne ramassent pas le gazon mais le broie finement ce qui limite les apports de fertilisants. Certaines utilisent des systèmes de coupes hélicoïdales et d’autres rotatives (voir systèmes de coupes). Leur prix est cependant beaucoup plus élevé qu’une tondeuse classique. C’est le meilleur moyen de tondre sa pelouse sans efforts.

Il existe aussi des tondeuses manuelles à lames hélicoïdales mais elles sont très rarement utilisées.

1.2. Les tondeuses thermiques

Beaucoup plus souple en matière de tonte, il existe des modèles pour couper tous les gazons peu importe leur hauteur. Elles sont capables de couper, ramasser, broyer ou encore mulcher (coupe très fine laisser au sol pour les gazons tondus régulièrement).

Elles sont adaptées aux petites, moyennes et grandes surfaces. Du fait qu’elles sont thermiques, elles fonctionnent toutes au carburant.

Avantages Inconvénients
- Coupe tout type de gazons et adaptable a beaucoup de situations- Utilisables pour petites, moyennes et grandes surfaces- Machines de plus en plus maniables et
efficaces- Bonne durée de vie si le matériel est bien entretenu
- Poids plus élevé - Coût plus important à l’achat- Emissions de gaz à effets de serre- Encombrement important pour le rangement d’un tracteur tondeuse

Il en existe deux grandes catégories :

- Les tondeuses autotractées

Tout comme les électriques autotractées, ce sont des tondeuses qui ont la capacité d’avancer seule, le jardinier n’a juste qu’à la maintenir pour lui indiquer la direction à suivre. La grande différence avec les électriques est que le moteur est beaucoup plus lourd donc plus difficile à diriger. Elles pourront être utilisées pour des surfaces allant jusqu’à 2000 m², au-delà, il sera recommandé de passer aux tondeuses autoportées.

- Les tondeuses autoportées

Autrement nommées tracteurs tondeuses, elles se conduisent dans une position assise et se dirigent à l’aide d’un volant. Ce sont des tondeuses ayant un plus gros plateau de coupe, elles sont donc adaptées aux grandes surfaces pour une tonte plus rapide et moins fatigante. Ce sont les tondeuses les plus coûteuses après les robots de tonte. Elles peuvent aussi bien tondre des gazons très fins et ras, comme des pelouses plus rustiques et tondus moins souvent.

Pour chacune de ces tondeuses, il existe des kits pour mulcher ou broyer si elles ne sont pas spécialisé dans ces techniques.

1.3. Les différentes coupes

Le choix de la coupe est tout aussi important que le choix de la tondeuse en elle-même. En effet, suivant le type de gazon que vous désirez, il faudra choisir tel ou tel moyen de coupe. Il existe couramment deux moyens de coupe ainsi qu’un système de mulch avec une lame adaptée :

- La coupe par lames rotatives

Comme les hélices d’un hélicoptère, deux lames tournent à grande vitesse pour sectionner le gazon. Les lames rotatives sont adaptées aux gazons de taille supérieure à 5 cm car elles ne sont pas très précises. Ce système de rotation à tendance sur le long terme à plaquer le gazon contre le sol en le coupant ce qui donne peu d’esthétisme à une pelouse rase. C’est le système de coupe le plus commercialisé.

Avantages Inconvénients
- Ramassage des déchets possible- Adaptabilité d’un kit de mulch- Tonte rapide pour toute surface- Forte coupe possible, le système bourre difficilement - Plaquage du gazon lors de la coupe- Qualité de coupe assez grossière- Obligation de soulever la tondeuse pour accéder aux lames

- La coupe par lames hélicoïdales

Comme un système de roues, plusieurs lames positionnées sur un rouleau viennent frotter sur une contre-lame afin de couper le gazon. C’est un peu le principe des ciseaux. Elles sont adaptées aux gazons qui sont tondus ras et donc régulièrement. Ce système de rouleau permet aussi de relever le gazon en le coupant contrairement aux lames rotatives, ce qui donne un gazon très droit et bien coupé. Sur la photo, nous pouvons voir un tracteur-tondeuse conçu pour les terrains de golf équipé de ces lames hélicoïdales. Elles sont très utilisées pour ce genre de terrain.

Avantages Inconvénients
- Qualité de tonte exceptionnelle- Lames visibles pouvant être démontées facilement- Utilisable sur robots de tontes- Pas de déstockage de matières et d’appauvrissement des sols car pas de ramassage - Tonte lente et obligatoirement régulière sous peine de bourrage si le gazon est trop haut- Pas de ramassage possible- Adapté uniquement aux gazons ras- Lames apparentes

2. TONDRE SA PELOUSE

2.1. La hauteur de coupe suivant vos exigences

Lors du semis de votre gazon, vous avez définis vos exigences et la façon dont votre gazon est utilisé. Chaque gazon devra donc être tondu différemment en fonction de son utilisation.

- Pour un gazon rustique et de détente familiale, tondez une fois par semaine au printemps à une hauteur de 3 à 5 cm puis tous les 15 jours. Apportez un engrais organique à diffusion lente à l’automne et au printemps.

- Pour un gazon d’agrément peu piétiné destiné au plaisir de la vue, tondez plus régulièrement afin de le maintenir à 3 cm. Ce gazon devra être régulièrement arrosé en été et fertilisé deux à trois fois par ans pour garder sa verdure et sa densité année après année. Préférez dans ce cas les tondeuses à lames hélicoïdales pour un travail de précision.

- Pour un gazon de sport adapté au match de foot en famille, tondez à une hauteur de 5 à 7 cm deux fois par mois pendant toute la saison de mars à octobre. Comme pour le gazon d’agrément, surveillez bien l’arrosage et la fertilisation car votre pelouse subira beaucoup d’agressions. Vous pouvez scarifier et semer un gazon de regarnissage tous les printemps.

- Pour un gazon type prairie, il pourra être maintenu à une hauteur de plus de 10 cm et tondu tous les 20 jours afin de laisser certaines espèces se développer naturellement. Votre pelouse respectera la biodiversité et présentera quelques plantes fleuries de prairies.

2.2. Les bonnes pratiques selon la saison

Il ne faut jamais tondre plus d’un tiers de la hauteur du gazon. L’idéale est de tondre progressivement, soit de 5 à 7 cm au début du printemps afin de faire une première tonte douce. Vous pourrez ensuite abaisser la coupe de 3 à 5 cm. L’été, relevez la hauteur de coupe de 7 à 10 cm afin d’éviter que le gazon ne jaunisse en cas de sécheresse. Quand l’hiver approche, tondez une dernière fois à une hauteur jamais inférieure à 5cm pour éviter que la mousse ne s’installe avec le retour de l’humidité.

- Ne tondez pas une pelouse trop sèche ni trop humide

- Eviter les tontes après une averse ou le matin à cause de la rosée qui rendrait l’herbe grasse et le risque de bourrage plus grand.

2.3. Comment tondre ?

Selon les régions et le rendu souhaité, les tontes doivent être plus ou moins régulières. En moyenne, la tonte s’effectuera toutes les deux semaines de mars à octobre voir même 3 fois par mois pour les mois d’avril, mai et juin car la pousse est plus rapide au printemps.

Maintenant que vous avez choisi et réglé votre hauteur de coupe, vous pouvez commencer.

Démarrez tout d’abord autour des massifs, des allées et des arbres puis prenez une zone de recouvrement après chaque passage pour que la coupe soit identique partout. Pensez bien à vider le panier régulièrement si vous ramasser les déchets afin d’éviter que la tondeuse ne bourre.


Il ne faudra pas oublier qu’il est nécessaire de travailler lentement et au rythme de la machine d’autant plus si votre gazon est long.


Pensez toujours à débrancher la bougie d’allumage ou la prise de courant avant toute opération de nettoyage.Une fois la tonte terminée, nettoyez votre machine en grattant l’herbe collée sous le plateau de coupe à l’aide d’un couteau et d’une balayette. Vous pouvez également nettoyer à l’aide d’un compresseur le filtre à air et l’ensemble de la machine afin de la débarrasser de la poussière occasionnée par la tonte.

2.4. Les consignes de sécurité

Même si elles sont de plus en plus sécurisées, les tondeuses à gazons restent des machines dangereuses, quelques consignes de sécurités sont à respecter :

- Tondre de bas en haut et de haut en bas pour le terrain en pente afin de ne pas risquer de basculer sur le côté avec une coupe en travers

- Porter des chaussures de sécurités et éviter les vêtements amples qui pourraient gêner lors des manœuvres.

- Eviter de bloquer la poignée de tractation de la tondeuse en l’attachant afin de réduire les risques d’accidents

- Ne jamais toucher à la lame ou débourrer la tondeuse sans avoir débranché la prise de courant ou la bougie d’allumage pour les moteurs thermiques

- Poussez mais ne tirez pas la tondeuse, vous risqueriez de glisser et passer vos pieds sous la machine

3. LA GESTION DES DECHETS DE TONTE

3.1. Doit-on ramasser ses tontes ?

C’est une question qui revient très souvent car chaque technique peut occasionner des problèmes sur le long terme. Trois possibilités s’offrent à vous pour gérer vos déchets de tontes :

- La tonte avec ramassage

Sur tous les modèles de tondeuses permettant le ramassage des déchets, un bac de récupération sera prévu à cet effet. L’herbe coupée est envoyée directement dans ce bac, ce qui permet un ramassage facile.

Cette technique sera utilisée si vous souhaitez avoir une pelouse nette et propre. De plus le risque de maladie du gazon est plus faible car les déchets ne se dégradent pas directement sur le sol. Cependant, en l’absence de fertilisation, le fait de ramasser les déchets de tontes fini par appauvrir naturellement le sol. Cet appauvrissement rendra le gazon moins esthétique au fil des années car il n’aura plus de quoi se nourrir : le cycle de la matière est rompu !

Veillez donc bien à enrichir votre sol pour garder un gazon vert et dense.


- La tonte sans ramassage


Le résultat de cette technique n’est pas du tout esthétique mais elle permet au gazon de ne pas être trop agresser d’un coup ! C’est une tonte grossière car il suffit d’enlever le panier de ramassage. L’herbe est donc éjectée sur le côté ou l’arrière de la tondeuse. Cette tonte convient pour les gazons type prairie où la tonte n’est pas très régulière. Elle sera également préférable lors de la première tonte de l’année qui est souvent assez forte ou bien pour une tonte après plusieurs mois d’abstention. Le produit de tonte pourra être ramassé le lendemain à l’aide d’un râteau une fois qu’il aura un peu séché.

- La tonte mulching

Elle est différente de la tonte sans ramassage même si elle suit les mêmes lignes. C’est une technique où le gazon sera broyé très finement par une lame spéciale et expulsé sur le sol. Le produit de tonte sera quasiment invisible, mais la tonte doit être régulière car une tondeuse ne pourra pas mulcher plus de 5 cm de gazon d’un seul coup.

Le gros avantage de cette technique est que le cycle de la matière tourne en boucle, l’apport de produits fertilisants est donc recommandé mais pas obligatoire. Cela évite également de jeter ces déchets si précieux.

3.2. Comment valoriser ses déchets de tonte ?

Cette question se posera uniquement au cas où vous souhaitez tondre votre pelouse en ramassant les déchets de tonte.

Tout d’abord, vous devez savoir qu’il est interdit de jeter ses tontes dans les poubelles de déchets ménagers ou recyclable. Si vous ne souhaitez pas les conserver, ils devront être mis en déchetterie avec les déchets verts. Il serait quand même dommage de perdre une matière si riche.

Il est cependant déconseillé de recycler ces déchets si vous avez traité votre gazon préalablement avec des produits phytosanitaires.

Au composteur

Le compostage individuel est de plus en plus utilisé pour recycler les déchets organiques de la maison et du jardin. Bon nombre de ménages en sont équipé, mettez donc votre coupe de gazon à l’intérieur entre deux couches de déchets bruns.

Ne jamais mettre plus de 5 cm de gazon frais dans un composteur car cette matière est très riche en azote, ce qui dégage de la chaleur et des odeurs lors de sa dégradation.

Si les volumes à composter sont trop importants, faites sécher une journée au soleil votre en l’étalant au sol pour accélérer le processus. Mettez-la ensuite dans votre composteur. Le fait de l’avoir fait sécher au préalable l’empêchera de dégager de mauvaises odeurs lors de sa dégradation.

En paillis

Après avoir fait sécher les déchets de tonte de la même façon que pour la mise au compost, vous pouvez les étaler dans vos massifs d’arbustes ou de plantes vivaces. L’herbe sèche fera office de paillage qui enrichira petit à petit votre sol et sera très bénéfique à vos plantes.

En cendres

Vous avez également la possibilité de bruler ces déchets afin d’en récupérer les cendres. Celles-ci sont très riches en potasse, vous pourrez donc les utiliser pour vos massifs ou bien même les étaler dans votre gazon.

La potasse favorise la floraison et la fructification des plantes et a un pouvoir alcalinisant. Elle a donc comme la chaux une action anti-mousses. On compte environ 10% de potasse dans les cendres.

Il y a de nombreuses façons de recycler ces déchets très utiles, alors ne les jetez plus !

Notre Boutique en ligne

  • Fontaine - DESJARDINS

    1 599,00 €