Nom scientifique : Erythrura gouldiae

Nom commun : Diamant de gould

Famille : Estrilidés

Genre : Erythrura

Origine : Australie

Taille : 13 à 15 cm

Poids : 12 grammes

Durée de vie : 5 à 8 ans

Régime alimentaire : Granivore

Statut juridique : Domestique

1. SES CARACTÉRISTIQUES

Le Diamant de Gould est l’un des oiseaux les plus beaux de la famille des estrilidés. Malgré son statut d’oiseau domestique, il reste très menacé dans son milieu naturel en Australie. À l’heure actuelle il ne resterait que 2500 oiseaux en liberté.

Le Diamant de Gould est très prisé par les amateurs d’oiseaux car il possède de multiples couleurs qui raviront les débutants.

Il possède généralement trois couleurs sur le corps : une pour la tête, 1 pour le dos et les ailes et une pour la poitrine.

Les couleurs du Diamant de Gould sont très vives et très prononcées, surtout chez le mâle. La femelle possède quant à elle, des couleurs un peu plus pâles.

De base, il existe trois types de Diamants de Gould sauvages, qui se caractérisent par :

  • Une tête rouge, noire ou orange
  • Un dos et des ailes vertes
  • Poitrine violette

En se reproduisant, le mélange de ces trois types de couleur deviendra ce que l’on appelle « une mutation ».

La couleur de la tête, des ailes ou de la poitrine peuvent changer. Allant des ailes jaunes à bleu, à la poitrine blanche à rose, à la tête blanche à bleu. Cet oiseau est vraiment exceptionnel en termes de résultat de couleur. Attention tout même à bannir quelques croisements de couleurs, comme un mâle bleu avec une femelle bleue car cette reproduction apporterait alors des malformations sur les oisillons.

Mais cet oiseau n’a pas seulement un beau plumage, il a aussi l’avantage d’être un oiseau qui n’est pas bruyant. On dit même parfois qu’on le trouve assez silencieux. Il n’y a que le mâle qui chante avec un son calme et mélodieux. La femelle n’émet que de petits cris, surtout en période de reproduction.

Le Diamant de Gould est un oiseau très curieux et vif, mais il lui arrive également d’être assez calme. Il est sociable, mais souvent les éleveurs ne les mélangent pas avec d’autre oiseaux. Cela reste toutefois possible à condition que vous les mainteniez avec de petits oiseaux exotiques assez calmes, tels que le Diamant Ruficauda ou le Bec d’Argent par exemple.

2. SON HABITAT

Comme dit précédemment, il est possible de mettre nos Goulds avec d’autre petit estrilidés en volière ou en cage. Dans certaines régions, ils pourront être logés en extérieur toute l’année à condition que la volière soit à l’abri des intempéries. On parle de volière quand celle-ci commence à atteindre 1 m. Pour 2 à 3 couples, cette espace devra faire au minimum 1 m de long, par 1 m de large par 2 m de haut.

Elle devra être munie de plusieurs perchoirs aux différents diamètres, de multiples mangeoires ainsi que des abreuvoirs et des nids. On pourra y ajouter des arbustes, quelques branches telles que le noisetier, le mouron blanc, le hêtre ou encore quelques espèces de fougères. Mais malgré certaines régions françaises plus chaudes que d’autre, ces oiseaux restent très sensibles à l’humidité et aux courants d’air. En hiver, ces oiseaux devront être protégés du froid.

Nos amis éleveurs préféreront les maintenir en intérieur.

Pour être maintenu à l’intérieur, le Gould aura besoin d’une cage plus longue que haute car il aime voler. Comme toujours, plus la cage sera grande plus celle-ci ravivera nos oiseaux.

Pour un couple, une cage de 60 cm de long x 40 cm de large et 40 cm de hauteur serait le minimum.

Cet habitat devra être munis, de quelques perchoirs de diamètre 12 mm, d’une baignoire, de 2 à 4 mangeoires, d’un à 2 abreuvoirs et d’un nid fermé en période de reproduction.

3. SON ALIMENTATION

Le Diamant de Gould, s’alimente avec des graines pour oiseaux exotiques que nous trouvons en animalerie. Il est également fortement conseillé de lui apporter d’autre complément alimentaire tout au long de l’année surtout en période de mue et de reproduction. En effet, l’oiseau consomme beaucoup plus d’énergie en cette période et s’affaibli énormément.

Les graines qui peuvent être donnés en complément :

  • Millet en grappe rouge, le Gould en raffole, mais à donner avec modération. Le millet rouge stimule également la reproduction.
  • L’alpiste est l’une des graines qui représente 50% de son alimentation.
  • Le chenevis est assez prisé, aide aussi à la reproduction.
  • Le niger est à donner en hiver surtout pour les oiseaux vivant en extérieur. Le niger est pourvu de matière grasse. Il devra donc être donné avec modération.

L’os de seiche doit être présent en permanence, il apporte énormément de calcium tant pour l’animal que pour la solidité des œufs. Les oiseaux s’en servent également pour se nettoyer le bec. Du pâté aux œufs ou fortifiant, pourront être donnés au moment de la mue ou de la reproduction. Certains légumes ou fruits tels que la courgette, l’endive, la pomme ou banane pourront être donnés occasionnellement. Ainsi que quelques plantes sauvages, tels que le mouron blanc, le plantain ou le pissenlit (non traité). Tous ces aliments devront être au préalable nettoyés et rincé à l’eau claire avant d’être donnés.

Une eau fraiche et propre devra être apportée tous les jours. Du sable anisé devra être déposé au fond de la cage. Les oiseaux pourront le picorer, leur offrant ainsi une meilleure digestion.

4. SA REPRODUCTION

Période de reproduction : octobre à mars

Nombre de ponte par an : 2 à 3 maximum

Nombre d’œufs par ponte : 4 à 7 œufs (le dernier œuf est toujours plus clair)

Durée de la couvaison : 15 jours

Sevrage : 2 mois

Pour la période de reproduction il est préférable de préparer le couple à cette étape. Certains éleveurs séparent les couples quelques temps pour stimuler l’accouplement, mais ceci n’est pas une obligation.

La taille de la cage devra être bien appropriée et vous devrez offrir à votre couple une alimentation stimulante ainsi qu’un nid en forme de boîte verticale rectangulaire et fermée. Apportez quelques matériaux pour la fabrication du nid (fibre de coco, sisal etc.) que vous trouverez en animalerie.

Une fois la cage équipée, le mâle souhaitera alors se reproduire. Il montrera à la femelle son désir en effectuant une parade qui consiste à sautiller sur place à côté de sa femelle. Quand la femelle est prête à se reproduire, cela se distingue par le noircissement de son bec.

La ponte :  

Une fois les œufs pondus, les parents couvent à tour de rôle, sauf la nuit où c’est uniquement la femelle qui couvera. Pendant cette période, évitez au maximum de déranger les parents.

Quand les oisillons naissent, on aperçoit sur le coin de leur bec comme des petits diamants brillant de différentes couleurs, ces diamants ont deux significations. D’une part cela permet aux parents de voir le bec des oisillons pour les nourrir plus facilement et d’autre part, ils permettent de déterminer les futurs couleurs que les petits auront. Les bébés garderont ces diamants qui disparaitront petit à petit au bout de deux mois.

Après deux mois les petits pourront être séparés de leurs parents sans problème. Avant que les oisillons possèdent leur couleur finale, ils passeront par ce que l’on appelle une mue juvénile.

Les plumes des bébés laisseront alors place aux plumes d’adulte.

 

Notre Boutique en ligne

  • Croquettes Royal Canin pour chat à la digestion sensible - 4kg

    44,43 €

  • Arbre à chat Duo gris

    32,99 €