canari_principale


Nom scientifique : Serinus canaria

Nom commun : Serin des Canaries ou Canari

Famille : Fringillidés

Genre : Serinus

Origine : Iles Canaries, Madère et Açores

Taille : 12 à 18 cm

Poids : 15 à 30 gr

Durée de vie : 8 à 10 ans

Régime alimentaire : Granivore

Statut juridique : Domestique

1. LES CARACTERISTIQUES

canari-photo-1

Le plus célèbre des oiseaux de compagnie. Il a été le premier à être domestiqué, il y a plus de 500 ans. Elégant chanteur, il est aussi d'humeur sociable et cohabite volontiers avec d'autres
oiseaux.

De ses origines, l’archipel des Canaries, il a surtout gardé son nom. Car son plumage à force de croisements ne ressemble plus du tout à celui du canari sauvage, plutôt marbré de vert et de gris.

Le canari se décline désormais sous presque toutes les couleurs : jaune, ivoire, orange rouge, ivoire rose, blanc, pastel et beaucoup d’autres encore. Les sélections opérées par les éleveurs ont en effet donné naissance à une trentaine de races reconnues aujourd’hui. Celles-ci se répartissent en plusieurs catégories : les canaris de couleur, les canaris dits de forme et de posture, huppés, bossus, à plumage lisse ou frisé. Et enfin les canaris de chant, ils forment un groupe à part, où trilles et envolées flûtées rivalisent de sophistication.

Ci-dessous dans l’ordre, un canari Gloster, un canari, un canari jaune Lipochrome et un canari jaune Lipochrome Schimmel.

Oiseau du débutant par excellence, il peut être logé aussi bien seul en cage qu’en volières communautaires sauf en période de reproduction, car les mâles risquent de « se voler dans les plumes ».

Le canari saura s’intégrer facilement à votre foyer par sa gaieté, sa présence, son attitude vive et son chant mélodieux. Il est très fréquent que les mâles arrêtent de chanter pendant la période de mue. A savoir qu’un mâle gardé seul chante beaucoup plus et plus fort.

Avis aux heureux propriétaires d’un jardin, optez pour une volière extérieure. Les canaris supportent très bien de passer l’hiver dehors, à condition de fournir à ces granivores des aliments plus gras pour affronter le froid, et surtout de placer la volière à l’abri de l'humidité et des courants d’air.

2. L’HABITATION

canari-photo-4

La cage de votre canari devra être placée dans une pièce lumineuse, sans lumière directe, à l’abri des courants d’air, des odeurs et des vapeurs, éviter les cuisines par exemple.

Une cage de 40x20x30 cm si vous souhaitez posséder un seul canari conviendra parfaitement. Pour un couple, préférez une cage de 60x40x50 cm. Choisissez une volière si vous souhaitez voir votre canari évoluer avec d’autres oiseaux qui devront être de petite taille uniquement.. Attention aux courants d’air, au vent, à la pluie, au soleil. Ne placez pas la volière sous un arbre. Placez les perchoirs assez éloignés les uns des autres de façon à ce que votre Canari ait un espace de vol conséquent.

Votre oiseau devra avoir à sa disposition :

Une mangeoire : pour son alimentation qui devra être renouvelée tous les jours.

Un abreuvoir : pour son eau qui devra également être renouvelée tous les jours.

Des perchoirs

Une balançoire

Une baignoire : le canari est un oiseau qui adore se baigner, cette eau devra être renouvelée régulièrement.

Du sable : placé au fond de la cage, qui apportera tous les minéraux essentiels au besoin de votre protégé.

Des couvres perchoirs : pour qu’il se lime les griffes.

Un os de seiche : pour se limer le bec qui pousse très vite et qui pourrait amener votre oiseau à mal se nourrir.

La cage, ainsi que ses accessoires, devront être nettoyés avec un antiseptique 2 à 3 fois par semaines.

3. L’ALIMENTATION

L’espèce est principalement granivore. Son alimentation de base repose sur l’alpiste, la navette, le lin, l’avoine pelée, le chanvre, le nigelle, le chènevis ou encore le colza.

L’alpiste : c’est la base du régime sec de toute l’année en raison de son contenu équilibré en protéines et lipides et de sa facilité de digestion.

L’avoine pelée : importante pour sa richesse en sels minéraux, utiles notamment au cour de la croissance des petits.

La nigelle : c’est un puissant énergisant qui favorise la reproduction en stimulant mâles et femelles.

Le lin : c’est une graine oléagineuse qui favorise la digestion et qui accentue la brillance du plumage.

Le chènevis : c’est une graine riche en protéines et facile à digérer. Ne pas administrer en excès.

Le colza : il améliore les qualités de chant des mâles (utile au cours de la phase de reproduction).

Votre canari acceptera volontiers quelques fruits tels que la pomme, la poire (en quartier ou en râpé dans la pâtée, mais avec parcimonie car elle est laxative), et aussi quelques légumes tels que le pissenlit, le chou, les épinards, la laitue…

Pour les canaris rouges, entretenez sa couleur en lui donnant une nourriture enrichie en cantaxanthine et carotène, en particulier lors de la mue, l’été. Ce colorant est souvent contenu dans la pâtée colorante ou peut être donnée dans l’eau de boisson. L’adjonction d’une pâtée d’élevage aux œufs est nécessaire au moment de la reproduction. Le canari est soumis à de nombreux troubles digestifs. Tout aliment acide représente une menace pour sa santé. Optez
pour une alimentation spécifique qui répond à ses besoins.

4. LA REPRODUCTION

Période de reproduction : début mars à fin juin

Période de ponte : 10 jours après l’accouplement

Nombre de ponte par an : 2 à 3 maximum

Nombre d’œufs par ponte : 4 à 6 (le dernier œuf est toujours plus clair)

Durée de la couvaison : 13 à 14 jours

Sevrage : vers le 13ème jour

Quitte le nid : 19 jours après la naissance

Période de mue : le canari renouvelle intégralement sont plumage 1 fois par an, la mue débute courant juillet et dure 8 à 10 semaines.

La saison de reproduction commence au printemps et se termine fin juin. La date de la Saint-Joseph est avancée par les éleveurs comme étant le jour idéal pour réunir les couples. En effet, pour se reproduire les canaris ont besoin d’être exposés à une lumière quotidienne environ 14h par jour, la température quant à elle, doit atteindre les 15°C. En l’occurrence, cette date regroupe tous ces facteurs en milieu naturel. Vous devez également couper les ongles de vos canaris afin d’éviter que certains œufs ne soient percés accidentellement.

Un mâle peut féconder jusqu’à 3 femelles en volière, mais on sépare généralement les oiseaux 2 mois avant l’accouplement, la femelle étant prête plus rapidement que le mâle. Celui-ci sera placé dans une cage individuelle tandis que la ou les femelles profiteront de la volière. Les deux compartiments permettent d’éviter les bagarres jusqu’à l’accouplement. Si vous avez plusieurs mâles ne les mettez pas tous dans la même cage, chacun doit avoir sa cage de reproduction. Le couple une fois formé, en l’espace d’une quinzaine de jours, les canaris commencent à manifester des signes précurseurs à la préparation du nid. Ils rassemblent avec leur bec des matériaux divers qu’ils disposent dans le nichoir en forme de coupe en osier, terre cuite ou plastique. Pour les aider à accomplir cette opération, on peut mettre à leur disposition des fils de chanvre et de jute. Dès que le nid sera prêt, l’accouplement aura lieu.

L’accouplement des canaris est bref. Lors de la première phase, le mâle se pose sur le dos de la femelle, qui lève en général la tête vers le haut en courbant le dos et en ouvrant légèrement le bec. Le mâle garde alors ses ailes déployées pour se maintenir en équilibre, en utilisant également la queue comme balancier.

Au cours de la seconde phase, la femelle se couche sur le perchoir pour être plus stable, incline la tête sur le côté, écarte les ailes, déplace sa queue latéralement du côté opposé à la tête et elle se cambre. Le mâle, qui a toujours les ailes déployées, se soulève.

A la troisième phase, la femelle, qui a désormais trouvé une position stable sur le perchoir, se cambre le plus possible vers le haut pour rapprocher son cloaque de celui du mâle. Celui-ci se cambre vers la femelle jusqu’à ce que son cloaque soit au contact du sien. L’accouplement peut se renouveler plusieurs fois par jour, à partir de 2 à 4 jours avant la ponte du premier œuf, et se termine à la couvaison.

La femelle pond généralement à l’aube, après avoir passé la nuit dans son nid. Pour éviter que les petits naissent à une journée d’intervalle les uns et les autres, en respectant ainsi le rythme de la ponte, les éleveurs prélèvent les œufs et les remplacent par des factices en plastique ou en porcelaine avant de les remettre sous la femelle pour une éclosion groupé, une fois la ponte terminée (4 à 6 œufs). Les canaris ont la fâcheuse tendance à s’occuper des aînés et à délaisser les plus jeunes.

Tout au long de cette période, la femelle couve ses œufs sans s’accorder la moindre distraction, ne quittant le nid que pour se dégourdir les ailes, manger et boire. A partir du 7ème jour de couvaison, les œufs peuvent être mirés (consiste à vérifier la fécondation). Pour ceci vous pouvez utiliser une petite lampe torche ou bien un stylo mireur. Les œufs fécondés sont plus opaques à la lumière et présentent quelques vaisseaux sanguins. Vous devrez retirer les œufs clairs afin d’éviter que la femelle se fatigue trop en les couvant.

Durant la couvaison, il ne faut pas oublier de mettre une baignoire à la disposition de la femelle, qui s’en servira non seulement pour se laver, mais aussi pour mouiller son plumage et assurer aux œufs un taux d’humidité optimal : leur coquille restera souple et les oisillons la briseront plus facilement au moment de l’éclosion.

Au bout de 14 jours d’incubation, les œufs éclosent.

Du 1er au 3ème jour, les petits sont délicats et reçoivent une alimentation très riche en protéines.

Autour du 6ème jour, ils ouvrent les yeux mais leur monde est encore
centré sur le nid.

Vers le 8ème jour, les petits cessent de déféquer à l’intérieur du nid et ils commencent à se pencher en dehors du nid.

Vers le 10ème, on peut commencer à baguer les petits.

Vers le 12ème jour, le plumage commence à être complet et une courte queue dépasse sous les ailes.

Entre le 18ème et le 21ème jour, ce sont les premières tentatives de sortie du nid.

A 1 mois, il est nécessaire de les séparer de leurs parents, le sevrage est terminé.

 

Notre Boutique en ligne

  • Ensemble "Sofa" - DESJARDINS

    599,00 € 799,00 €

  • Ensemble ''Mauritius'' - marron - DESJARDINS

    799,00 € 999,00 €

  • Ensemble "Malaga" gris - DESJARDINS

    799,00 € 999,00 €

  • Best Fans of 1D

    C’est très bien comme article!!! Que le monde continue comme ça 😉