img1


Un des plus beau cichlidés nains d’Amérique du sud, il conviendra dans de nombreux aquariums.

Nom scientifique : Mikrogeophagus ramirezi

Nom commun : Ramirezi ou Cichlidé nain

Famille : Cichlidae

Genre : Mikrogeophagus

Espèce : ramirezi

Origine : Amérique du Sud

Taille : 5 à 7 cm

Durée de vie : 2 à 3 ans

1. LES CARACTERISTIQUES

apisto-allemagne-gold

C’est sûrement le poisson qui a changé le plus grand nombre de fois de nom, cependant il est encore très connu sous  « Apisto ramirezi ». Sa taille est très raisonnable pour un cichlidé : 6.5 centimètres pour le mâle en moyenne et 5 centimètres pour la femelle. Cette espèce présente un dimorphisme sexuel, c’est-à-dire, des différences plus ou moins marquées chez les mâles et les femelles d’une même espèce. En effet, le mâle est plus grand et plus massif que la femelle, on le reconnait également aux 3 premiers rayons antérieurs de sa nageoire dorsale qui sont plus longs. La femelle a l’abdomen beaucoup plus rose et plus rebondi que le mâle. Sa durée de vie varie de 2 à 3 ans dans son habitat naturel et de 1 mois à 2 ans en captivité. Ses couleurs sont très variées et vives : jaune, bleu argenté, rouge, noir, points bleus iridescents et yeux rouges avec pupilles noires.

Le Microgeophagus ramirezi , de nature calme, peut cohabiter avec de nombreuses autres espèces comme des bancs de Characidés (tétras) et de petits poissons de fond, comme par exemple les Corydoras. Si vous avez des crevettes dans le même aquarium cela risque de poser problème, les deux espèces exploitant la même zone d'aquarium. De plus, les crevettes de petites tailles serviront de repas au ramirezi.
Attention aux espèces trop actives ou trop agressives car les ramirezis auront tendance à se faire de plus en plus discrets et finiront par dépérir rapidement.

1.1 Les différentes formes de Mikrogeophagus ramirezi

img3

La forme asiatique est de moins en moins répandue car peu esthétique et très allongée.

Différentes souches ont été développées principalement en Asie, pour l’aquariophilie : 

- xanthique Gold

- souche «bleue»

- souche «ballon»

- le métallic bleu (c’est un Mikrogeophagus totalement bleu avec l’œil rouge)

Et d’autres variétés à grandes et longues nageoires comme les «voiles»

La souche allemande, en Europe, c’est la plus répandue et surtout la plus appréciée : un corps bien proportionné et esthétique, aux couleurs très vives. Cette souche à une durée de vie plus longue que la précédente.

2. L’HABITATION

C’est en Amérique du sud qu’on le trouve principalement : Colombie, Venezuela, Bolivie. C’est dans une eau  à pH 6.8 voir plus bas qu’il vivra le mieux. Cependant les sujets d’élevage acceptent volontiers une eau à pH 7 à 7.5.La température se situera  à 26°C, on augmentera jusqu’à  28/29°C  pour la reproduction. Un cichlidé nain pourra se retrouver avec des discus où l’eau sera bien plus chaude (30°C) ce qui ne lui posera aucun problème puisque dans son milieu naturel le pic de température en saison chaude atteint les 32°C.

img2

Les ramirezi peuvent être maintenus soit en couple déjà formé soit en groupe de juvéniles dans lequel un couple se formera. Une fois le duo formé il faudra retirer les autres poissons. Pour un couple il faudra un aquarium d’au moins 60 cm de long sur 40 cm de large. Si vous souhaitez accueillir un trio il faudra un bac de 300 litres au minimum. Pour 2 couples, un aquarium bien planté de 120 litres conviendra. Des changements d’eau réguliers (toutes les deux semaines), éviteront un taux de nitrates trop élevé, les Mikrogeophagus ramirezi étant assez fragiles et sensibles à la pollution. Il occupera la partie inférieure et médiane de l’aquarium. Il préfèrera un substrat sombre comme le Florabase : il  constitue le produit par excellence pour les aquariums plantés. Les plantes d’aquarium ont besoin de substances nutritives assimilables par les racines. Issu du Japon,  Flora Base contient des particules de lave cuite, celle-ci étant réputée pour ses qualités nutritives exceptionnelles pour les plantes. Florabase est un substrat unique qui stabilise le pH de l’eau de l’aquarium aux environs de 6, la concentration naturelle de CO2 augmente ainsi d’elle-même. Ce pH ne présente aucun danger pour les Mikrogeophagus ramirezi, crevettes et autres organismes vivants parce qu’il est stable. Conditions idéales pour les plantes d’aquarium vue qu’une teneur trop faible en CO2 entraîne dans 90% des cas une diminution de la croissance végétale. Autre avantage la grande quantité de substances nutritives est mieux assimilée par les plantes, celles-ci prolifèrent alors davantage. On améliorera le décor avec des pierres plates et de préférences non calcaires, ainsi que quelques feuilles de Cattapa. Pour la finition du décor une belle racine de mangrove et le tour est joué !

3. L’ALIMENTATION

img5

C’est un poisson qui n’est pas délicat vis-à-vis de son alimentation acceptant de la nourriture lyophilisée, congelée ou vivante. Il est omnivore. On pourra lui proposer : paillettes, petits granulés spécial cichlidés nains, artémias, cyclops, larves de moustiques…Les proies vivantes sont pour lui des friandises, il faudra donc lui en donné quelques fois.

Pour nourrir les alevins il faudra de la poudre pour alevins ovipares, infusoires, micro vers, rotifères ou Nobilfuild de JBL : Contient des composants du crustacé artémie favorisant une meilleure croissance. C’est un aliment homogène ultra fin composé de plus de 50 matières premières naturelles. Il renferme un complexe multivitaminé spécifique ainsi que de la vitamine C stabilisée.  Après quelques jours on pourra passer aux nauplies d’artémias vivantes.

4. LA REPRODUCTION

img4

Bien sûr, la cohabitation entre deux individus est la base si vous souhaitez qu’ils se reproduisent. Il vous faudra changer les paramètres de l’eau de votre aquarium en baissant le pH avec de la tourbe ou de l’eau osmosée et en ajoutant des feuilles de Cattapa. Le mâle va se mettre en quête d’un territoire qu’il se mettra à défendre faisant des va-et-vient entre le possible site de ponte et la femelle. Le Mikrogeophagus ramirezi est un ovipare, pondeur sur substrat non caché. La femelle et le mâle vont creuser à l’aide de leur bouche une petite cuvette dans le sol d’une taille d’une dizaine de centimètres et d’une profondeur de 1 centimètre, puis la femelle se mettra à pondre entre 100 et 250 œufs selon sa taille. La ponte durera environ une heure. On a déjà vu des couples pondre sur des pierres plates qu’ils avaient préalablement nettoyées. Le mâle va recouvrir les œufs de sa semence, fécondant ainsi la future progéniture. Les œufs vont éclore au bout de deux jours à 28°C. Il faudra en moyenne 5 jours avant que les alevins se mettent à nager, ils mesureront à ce moment-là environ  3,5 mm, ils seront surveillés et ventilés par les nageoires pectorales de chaque parents, ceux-ci chasseront aussi les éventuels intrus qui risqueraient d’attaquer leur progéniture.

Attention à ne pas trop nourrir et ne pas polluer l’eau, les alevins n’y survivraient pas. Des changements d’eau à bonne température en petite proportion et de manière régulière est indispensable pour une bonne croissance des alevins. Dès que les parents les chasseront, on les enlèvera afin d’élever les alevins seuls. On veillera dans les premiers mois à reminéraliser l’eau pour une bonne formation du squelette et éviter les déformations osseuses. Le volume de l’aquarium des alevins pourra aussi être augmenté pour un bon épanouissement et une bonne croissance des nageoires.

De par ses couleurs, sa petite taille et sa facilité d’élevage, le Mikrogeophagus ramirezi est un des plus beaux poissons de l’aquariophilie, il serait donc dommage de s’en priver !

 

Notre Boutique en ligne

  • Tetra Tube fluo 11W - pour aquarium Tetra AquaArt 20L et 30L

    13,99 €