Une plante ne peut vivre qu’avec certaines conditions. L’apport en minéraux et matières organiques contenus dans le sol et puisées par leur système racinaire est fondamental. En pot, une plante est complètement dépendante de vous pour perdurer. Les réserves sont limitées et les apports doivent être orchestrés convenablement, il en va de leur beauté.

1. LE SUBSTRAT

Une fertilisation est très importante mais elle deviendra plus compliquée si avant toute chose vous n’avez pas choisi un substrat de qualité dans votre pot. Il est donc important de savoir le choisir et de l’enrichir dès le départ.

Le mélange, quasiment toujours composé de terreau, terre végétale et fumure de fond doit être adapté aux besoins de la plante que vous mettez en pot. Entre un pied de tomate, très gourmand et un conifère qui aime les sols pauvres, ne généralisez surtout pas, il en sera de même pour la fertilisation.

Après quelques années de plantation, même avec une fertilisation adaptée, votre plante commence à montrer des signes d’affaiblissement, c’est sans nul doute le moment d’envisager autre chose. Deux solutions s’offrent alors à vous :

1.1. Le surfaçage

Il s’agit d’une première méthode non radicale pour aider une plante en pot après quelques temps à se sentir mieux. Elle consiste à remplacer des premiers centimètres de substrat pour en ajouter du nouveau, bien enrichi. Éliminez l’ancien avec précaution pour ne pas arracher les racines superficielles.

Notez que vous n’avez pas besoin d’attendre un quelconque signe de faiblesse de la plante pour envisager un surfaçage, il peut être bénéfique de le réaliser tous les ans en sortie d’hiver. Cette technique est d’autant plus précieuse pour les très gros pots, difficiles à remplacer.

1.2. Le rempotage

Cette seconde méthode est plus ‘radicale’ mais nécessaire lorsque la fertilisation et le surfaçage ne fonctionnent plus. Votre plante a complètement rempli le pot et les arrosages successifs sont venus à bout du substrat, il est grand temps d’agir !

Lors d’un rempotage, choisissez, bien entendu, un pot plus grand que l’ancien, au moins une fois et demie. Prenez soin de refaire un substrat adapté et n’oubliez pas de démêler le système racinaire pour qu’il puisse à nouveau s’enraciner facilement. Le drainage et les trous au fond du pot restent évidemment d’actualité comme pour toute plantation en pot.

2. LES FERTILISANTS

2.1.  Les différents éléments

Qu’elles soient chimiques ou organiques, les molécules qui composent un fertilisant restent les mêmes. Seule leur provenance ou leur méthode de fabrication diffèrent. C’est pour cela que vous devrez toujours préférer les engrais d’origine organique qui sont naturellement moins concentré. Cette plus faible concentration pourrait vous faire penser qu’ils sont moins efficaces mais il n’en est rien, bien au contraire, puisqu’ils n’ont pas un effet ‘boostant’ excessif. Les fertilisants chimiques ont effectivement cet effet mais ils peuvent provoquer des carences chez la plante lorsqu’ils sont stoppés brutalement.

Vous retrouverez donc les 3 molécules suivantes :

- L’azote (N)

Cette molécule est responsable de la croissance, c’est pourquoi un engrais ‘coup de fouet’ est riche en azote. Elle favorise le feuillage et sa couleur verte soutenue. Une plante en déficit d’azote verra sa croissance diminuer et ses feuilles perdre de leur panache.

- Le phosphore (P)

Cette molécule joue surtout un rôle dans l’enracinement et la vigueur des tiges, elle est donc intimement liée aussi à la croissance et la bonne forme de la plante. Les engrais pour plantes potagères en sont très souvent riches.

- La potasse (K)

Cette molécule est propice à la floraison et de ce fait la fructification. Cette molécule est dominante dans les engrais pour plantes fleuries pour son effet stimulant.

D’autres éléments composent aussi les fertilisants comme les oligoéléments, eux aussi très importants pour un substrat riche et donc des plantes en bonne santé.

2.2. Les différentes sortes de fertilisants

Nous avons différentié les engrais chimiques et organiques comme des engrais composés d’éléments naturels pour les premiers et de molécules de synthèses pour les seconds.

Avec ces deux grandes catégories, vous pourrez les trouver sous différentes formes :

- En liquide :

Ces engrais sont donc sous forme soluble, qui leur donne l’avantage d’agir vite puisqu’ils sont facilement assimilés par les racines. On les utilise uniquement lorsque la plante est en période de croissance et non en repos hivernal. Leur effet n’est pas très durable, vous devrez donc veiller à faire des apports réguliers.

Parmi les engrais liquides, il en existe certains destinés à une utilisation foliaire. Ce sont des fertilisants fortement dilués qui ont pour but d’être pulvérisés directement sur le feuillage avec un pulvérisateur. Ils ont une action ‘coup de fouet’ puisqu’il sont encore plus rapidement assimilés par la plante que ceux délivrés en arrosage. Vous pourrez alors les utiliser en cas de carence ou de stress constaté.

- En granulés :

D'origine chimique, on les appelle ‘engrais osmocote’. Ils prennent la forme de petites billes colorées qui se dégradent lentement. Ils peuvent s’avérer être une bonne solution mais uniquement en pots. Comme évoqué précédemment ils sont très fortement concentrés, ils boostent la plante mais de ce fait écourtent sa durée de vie, utilisez le exclusivement sur des plantes annuelles et non en pleine terre.

D'origineorganique, ils prendront l’aspect de bouchons ou de billes brunes. Ils sont composés d’un mélange de matières compostées, fumiers déshydratés. Leur durée d’action est plus ou moins longue selon les matières utilisées à la base. Ils ont aussi l’avantage de se diffuser dans le sol pour ensuite être utilisés par la plante.

De manière imagé, on pourrait comparer un fertilisant chimique comme une perfusion qui nourrit directement l’individu et un fertilisant organique comme de la nourriture qui devra être digérée puis assimilée par le corps.

- En poudre :

Proche des granulés, ils ont une forme solide mais se présentent sous une forme beaucoup plus fine. Certains sont des matières organiques directement broyées (corne) ou desséchées (sang), d’autres sont simplement vendues sous forme de ‘terreau’ mais sans tourbe à l’intérieur ; c’est notamment le cas des fumiers ou compost bruts. Leur utilité est la même qu’en granulés.

3. UTILISER LES ENGRAIS EN POTS

Vous l’aurez compris, la gamme proposée aux jardiniers est très large. Ne tombez surtout pas dans le piège de faire un ‘mélange maison’ qui risquerait de ne pas être équilibré.

De manière simplifiée, vous devez savoir que la fertilisation d’une plante en pot se fait en deux temps :

- L’hiver :

C’est en sortie d’automne que cette unique fertilisation peut se faire. Utilisez pour cela un engrais organique en granulés à longue diffusion. Celui-ci ne nourrira pas la plante qui est en dormance si ce n’est pas une annuelle mais ré-enrichira précieusement le substrat pour l’hiver, améliorant sa qualité pour l’année suivante.

- En saison de croissance :

Cette période s’étale d’avril à octobre quand les plantes sont en croissance. Préférez donc les engrais liquides qui agissent rapidement et régulièrement en veillant à respecter les consignes d’apport et de quantité précisés sur l’emballage. De même et surtout s’il s’agit d’engrais liquide chimique, n’arrosez jamais votre plante avec cette solution si le sol est sec, cela risquerait de brûler le système racinaire et d’occasionner l’effet inverse de celui escompté.

Durant toute cette période et si le temps vous manque, vous pourrez également utiliser les engrais chimiques osmocote qui ont une durée de libération de 6 mois, une seule application en début de saison suffira.

Quoi qu’il en soit, veillez à utiliser les fertilisants adaptés à vos plantations, les packagings et les vendeurs professionnels vous aideront dans votre choix.

Des exceptions restent toujours de mise pour certaines plantes qui n’apprécient pas les substrats riches comme les Agapanthes ou les Conifères. Avant de faire quoi que ce soit, renseignez-vous sur la plante en question avant d’utiliser tout ce qui vous tombe sous la main, c’est le secret de la réussite !

Notre Boutique en ligne