On pense souvent à tort que le jardinage requiert d’avoir la main verte, il n’en est rien. Jardiner c’est avant tout observer et s’informer. Fleurir un jardin est une chose mais cultiver des plantes en jardinières en est une autre. Nous allons donc nous pencher sur quelques exemples de compositions modernes qui pourront orner vos bords de fenêtre en appartement comme en pavillon et qui auront surtout l’avantage de trouver une alternative au Pélargonium roi des balcons et autres Pétunia plantés seuls.

1. QUEL MODÈLE CHOISIR ?

C’est une excellente question car la taille d’une jardinière conditionnera ce que vous pourrez y planter. Dans la plus plupart des cas, elles seront adaptées Aux des rebords de fenêtres, c’est pourquoi vous les trouverez dans différentes longueurs, avec souvent la même largeur / profondeur.

Pour des jardinières d’un volume bien supérieur, à poser au sol, il vous sera possible d’y implanter quelques plantes qui perdureront plusieurs saisons et d’y incorporer des plantes de saison qui donneront du renouveau sans être obligé de changer toutes les plantes.

En ce qui concerne le choix du matériau, privilégiez toujours la terre cuite ou les roches reconstituées qui auront une bien meilleure inertie thermique que le plastique, limitant ainsi l’arrosage et le stress pour les végétaux. Néanmoins, le plastique offre l’avantage d’être nettement moins lourds, et facilitera les manipulations.

2. LE CHOIX DES PLANTES

Avant de se pencher précisément sur les plantes phares à installer en jardinières, sachez que vos jardinières ne pourront rester fleuries pendant les 12 mois de l’année. Il vous faudra renouveler leur contenu. On distingue deux grandes périodes dans l’année, c’est pour cette raison qu’il n’y aura pas de jardinière de printemps, d’été, d’automne et d’hiver mais des jardinières d’automne/hiver et de printemps/été.

Les premières pourront s’effectuer lorsque les plantes d’été fatigueront vers le mois d’octobre et les secondes renouvelleront les plantes d’hiver à compter du mois de mai.

Vous aurez le choix parmi les plantes annuelles et les plantes vivaces. Ces dernières qui seront replantées au jardin une fois leur séjour en jardinière terminé !

2.1. Automne / hiver

La saison automne/hiver est un peu moins propice aux abondantes floraisons que l’on pourrait rencontrer en été. Vous devrez jouer surtout sur les feuillages colorés et les contrastes de formes pour obtenir un résultat durable. Certaines floraisons d’hiver sont toutefois possibles mais peuvent être endommagées en cas de périodes de gel répétées, il est donc important que ces floraisons complètent les feuillages décoratifs et non l’inverse. Vous profiterez ainsi  d’une mise en scène resplendissante peu importe les conditions météo.

Les bulbes de printemps pourront naturellement rejoindre vos jardinières en donnant une petite touche de renaissance lorsqu’ils pointeront le bout de leur nez. Naturellement, vous les récupérerez lorsque vous passerez dans les ambiances estivales.

Voici une liste de plantes qu’il vous sera possible d’intégrer en jardinière d’arrière-saison :

PLANTES A FLEURS

Bruyère d’hiver (Vivace) : Valeur sûre qui gardera une belle floraison colorée durant de longs mois et même en cas de gel.

Cyclamen (annuel) : Plante parfumée à la floraison suspendue au sommet de petite tige. Les fleurs rouges, blanches, roses, fuchsias ou bicolores se renouvellent tout l’hiver du moment que les températures ne chutent pas sous les -5 °C en bord de fenêtre.

Pensée (annuel) : Qu’elle soit petite ou grande, leur floraison se poursuit elles aussi tout l’hiver. La résistance pour Viola cornuta est bien meilleure au froid car ses fleurs plus petites sont moins fragiles.

Primevère (annuel) : Aussi connu sous le nom de primevère polyanthus,  elles ont été sélectionnées pour leur abondante floraison colorée.

Rose de noël (vivace) : L’Hellébore apporte une vraie touche de fraîcheur avec sa floraison blanche au cœur d’or. Son feuillage est persistant mais on peut l’en dénuder pour encore mieux profiter des bouquets floraux.

PLANTES A FEUILLAGE

Heuchera (Vivace) : Très grande possibilité d’associations tant les coloris sont divers et variés. Meilleure tenue en pot qu’en pleine terre.

Carex (Vivace) : T A nouveau grand choix de formes et de couleur allant des ports érigés, fins et bruns aux ports retombants verts marginés de jaune.

Fougère persistantes (Vivace) : Bien des genres de fougères perdent leurs feuilles l’hiver. Les fougères persistantes permettront de donner du contenu, occuper l’espace et apporter de la légèreté pour une jardinière d’ombre où les Carex ne pourraient prendre place. Retenez les Polystichum, Dryopteris, Cyrtomium ou autres Blechnum.

Lierre (Vivace) : Feuillage vert ou panaché vert et jaune/blanc avec un port retombant pour le côté déstructuré de la composition.

Ophiopogon (Vivace) : Il apporte finesse et coloris inattendus car il conserve sa couleur noire durant tout l’hiver ce qui peut être tout à fait original en cas de neige.

BULBES

Crocus (Vivace) : Souvent dans des teintes de bleus et de jaunes, ils donnent une première gaité, bravant le froid pour le plaisir de vos yeux.

Jacinthe (vivace) : Les Jacinthes viendront conclure la vie de la jardinière avec un parfum puissant et des couleurs très variées avant que prennent place les plantes d’été.

Narcisse (vivace) : Choisissez plutôt les variétés naines qui ne prendront pas des dimensions démesurées surtout dans une petite jardinière de bord de fenêtre.

Perceneige (vivace) : Avec les Crocus, se seront les premières fleurs à voir le jour dans votre jardinières. Indémodables, leur couleur blanche passera partout.

Pour agrémenter vos jardinières d’hiver, n’hésitez pas à placer de la mousse en guise de paillage. Elle finalisera la composition pour un aspect encore plus naturel !

2.2. Printemps / été

Le choix en plantes de printemps/été est bien plus grand en termes de floraison qu’en automne/hiver. N’oubliez pas pour autant de continuer à jouer sur les contrastes de feuillages car un excès de floraison pourrait surcharger l’association.

Vous pourrez aussi en cette période de l’année, associer des plantes selon des thèmes de couleur ou bien tout mélanger selon vos désirs. Parmi les plantes phares en jardinières de printemps/été, vous retrouverez :

PLANTES A FLEURS

Bidens (annuel) : Port aéré et profusion de fleur jaunes.

Dipladenia (vivace mais gélif) : Très longue floraison rouge, rose ou blanche et bonne résistance à la sécheresse.

Gaura (vivace) : Finesse dans le feuillage et la floraison rose ou blanche qui apporte un peu de hauteur.

Impatiens (annuel en culture) : Beau volume et idéal pour un endroit ombragé.

Osteospermum (annuel) : Grand choix de coloris pour une plante de taille moyenne à la floraison ininterrompue jusqu’aux gelées.

Sauges (Annuel ou vivace selon les variétés ) : Disponibles dans bien des couleurs, les sauges sont très à la mode.

Verveine (Annuel ou vivace selon les variétés) : Volume intéressant, feuillage finement découpé et aspect changeant entre les espèces annuelles et les espèces vivaces.

PLANTES A FEUILLAGE

Ipomée batata (Annuel) : Grosses feuilles dorées ou pourpres, retombantes pour une touche de couleur et de volume magnifique.

Lysimaque nummulaire (Vivace) : Croissance rapide pour une plante composée de petites feuilles rondes, dorée et regroupées sur de longues tiges s’échappant du pot.

Muelhenbeckia (Vivace) : Très fin et volubile avec des tiges marron et de petites feuilles vert foncé.

Pennisetum (Vivace ou annuel pour certain) : Effet graphique en seconde partie d’été avec l’apparition des floraisons qui apporteront une touche évolutive à la composition.

3. LE JUSTE NOMBRE

Faire des associations peut alors sembler simple une fois la liste des plantes entre les mains. Cependant, vous devez prendre des précautions en termes de quantité de plantes dans chacune de vos balconnières. En cas de plantation pas assez dense, le résultat obtenu pourrait paraître pauvre. Pour une plantation trop dense, les plantes ne prospèreront pas comme il se doit car elles se feront trop de concurrence dans un espace restreint.

Néanmoins, il n’y a pas de nombre fixe pour une taille de jardinière précise car cela dépendra des plantes installées, de leur volume et de leurs besoins.

L’exposition joue aussi un rôle prépondérant pour la bonne santé des plantes. Pour vous aider à y voir un peu plus clair, nous allons exposer quelques exemples concrets.

3.1. Jardinière d’été en bord de fenêtre plein sud

Dans ce premier cas, la plus grande difficulté est de pouvoir garder votre jardinière foisonnante sans être esclave de l’arrosage. Pour ce faire, privilégiez des plantes qui peuvent résister naturellement à la sécheresse tout en gardant leur éclat.

Installez tout de même une soucoupe pour avoir une bonne réhydratation du substrat lors de l’arrosage.

Voici ce que vous pourriez y installer :

                  - 1 Dipladenia

                  - 1 Carex comans ‘bronze form’

                  - 1 Muelhenbeckia complexa

                  - 1 Gaura ‘short form’

                  - 1 Osteospermum

                  - 1 Diascia fetcaniensis

3.2. Coupe d’été sur un table d’extérieur à l’ombre

Ici, la forme n’est plus rectangulaire mais ronde et peu profonde. La coupe est la poterie idéale pour orner une table et la fleurir de la meilleure des façons. Vous serez dans ce cas à l’ombre, ce qui veut dire que vous devrez surtout miser sur des feuillages colorés et des plantes qui peuvent supporter une certaine humidité.

Utilisez ainsi :

                  - 1 Hosta ‘francee’

                  - 1 Lysimachia nummularia ‘aurea’

                  - 1 Heuchera ‘yellowstone falls’

                  - 1 Impatiens

                  - 1 Carex elata ‘aurea’

3.3. Jardinière d’hiver en bord de fenêtre à mi-ombre

L’exposition mi-ombre d’une fenêtre pour une jardinière d’hiver est assez courante surtout en cette saison car le soleil est bien moins présent qu’en été. De plus, la présence de la maison fait que les températures y sont moins basses que dans le jardin et les conditions un peu plus sèches.

De ce fait, les floraisons souffrent moins des excès et durent ainsi plus longtemps.

Pour cette exposition, vous pourriez installer les plantes suivantes :

                  - 1 Cyclamen

                  - 1 Calluna

                  - 1 Euphobia ‘silver swan’

                  - 1 Primevert

                  - 1 Heuchera

                  - 1 Carex testacea

3.4. Jardinière d’hiver sur une terrasse non protégée des vents froids

L’exposition mi-ombre d’une fenêtre pour une jardinière d’hiver est assez courante surtout en cette saison car le soleil est bien moins présent qu’en été. De plus, la présence de la maison fait que les températures y sont moins basses que dans le jardin et les conditions un peu plus sèches.

De ce fait, les floraisons souffrent moins des excès et durent ainsi plus longtemps.

Pour cette exposition, vous pourriez installer les plantes suivantes :

                  - 1 Cyclamen

                  - 1 Calluna

                  - 1 Euphobia ‘silver swan’

                  - 1 Primevert

                  - 1 Heuchera

                  - 1 Carex testacea

                  3.4. Jardinière d’hiver sur une terrasse non protégée des vents froids

Notre Boutique en ligne