Près de 850000 tonnes de pommes ont été consommées en France en 2013. C’est le fruit le plus populaire dans notre pays. Avec un grand choix de variétés, de goûts et de durée de conservation, la pomme peut se déguster toute l’année.

Un peu d’histoire…

Le mot « pomme » vient du latin ‘Pumum’ qui veut dire fruit. Elle apparaît à de nombreuses reprises dans la mythologie et son symbole a traversé les générations. La première apparition de la pomme s’est faite à l’époque d’Adam et Eve où elle symbolisait le fruit défendu, la tentation mais aussi le pouvoir.

Sous l’empire romain, la Pomme d’or représentait le soleil.

Le pommier est apparu il y a près de 80 millions d’années. C’est l’homme du néolithique des plateaux d’Anatolie en Turquie qui fut le premier à en consommer le fruit. Son engouement pour le fruit lui permit au fil des siècles, d’en propager la culture dans toutes les zones tempérées d’Europe puis dans le monde entier.

Par la suite le nombre de variétés ne cessa d’augmenter. Les Grecs les classaient en 6 catégories :

            1 - Les Printannières : les Pommes précoces

            2 - Les Sérotines : les tardives

            3 - Les Agrestes : les variétés sauvages

            4 - Les Epirotiques, celles venues de l’Epire, une région montagneuse des Balkans situées entre la Grèce et l’Albanie,

            5 - Les Mélimèles : les Pommes douces,

            6 - Les Urbaines ou les variétés cultivées par l’Homme.

Les Romains prirent ensuite le relais en augmentant les catégories au nombre de 30 lorsqu’ils envahirent la Gaule. Plus tard, la Pomologie ou « Science de la Pomme » vint en dénombrer plus de 100, rien que pour la France.

Au 19ème siècle, la pomme connut un succés spectaculaire. Les variétés se multiplient, jusqu'à plus de 500 variétés, classées dans le dictionnaire d’André Leroy, grand pépiniériste de l’époque.

De nos jours, les travaux d’hybridation par l’homme permettent de croiser les variétés pour nous offrir des fruits toujours plus originaux comme par exemple une des dernière : le Pink Lady à la peau rose particulièrement prisée du grand public.Photo-19

Plus de 6000 variétés de Pommes existent, à ce jour, dans le monde entier !

1. LA POMME EN FRANCE

Photo 141.5 millions de tonnes de pommes sont produites par an en France, une partie pour notre consommation, le reste étant destiné à l’exportation et à la transformation. On peut donc affirmer que les Français sont de véritables croqueurs de Pommes avec une consommation d’environ 18 kg par an et par ménage.

Les 3 variétés les plus produites en France sont la Golden, la Gala et la Granny Smith
représentant plus de 900 000 tonnes sur les 1.5 millions produites.

Comparée aux autres fruits, la pomme représente un peu plus de 20% du volume consommé, loin devant la banane qui représente à peine 15% et l’orange un peu plus de 12%. Cela s’explique aussi par le fait que son prix d’achat reste attractif. Le marché de la pomme représente à lui seul près de 700 millions d’Euros.

Depuis quelques années, la production de pommes suit aussi une logique qualitative et environnementale. C’est pour cette raison que l’on compte 1500 pomiculteurs engagés dans ce que l’on appelle les ‘Vergers écoresponsables’.

Enfin, si l’on demandait à un panel de consommateur les 5 avantages que représentent les pommes, plus de 80% répondraient :

            - Fruit bon pour la santé,

            - A la fois beau et bon,

            - Adapté et aimé des enfants,

            - Pratique à consommer,

            - Plaisir de consommation.

2. POURQUOI MANGER DES POMMES

Photo-15Côté santé, la Pomme possède énormément de qualités nutritionnelles nécessaires pour une
bonne santé.

2.1. Un faible apport calorique

Avec environ 20g de glucides pour une pomme de 150g soit 80kcal et une bonne dose d’antioxydants, elle entraîne une satiété à la fois bonne et durable. Le conseil est donc de consommer une pomme en dehors des repas car elle limite aussi le grignotage bien souvent mis en cause dans les problèmes de surpoids.

2.2. Un équilibre alimentaire certain

Ni gras, ni trop sucré, ni salé, la pomme est le fruit de l’équilibre. De plus, son gros avantage vient de sa richesse en fibres solubles et insolubles. Ces éléments entrent en compte dans le bon fonctionnement du transit intestinal.

A savoir : Pour lutter contre la constipation, croquez une pomme, après l’avoir lavée, avec la peau. Celle-ci est très riche en cellulose est favorise donc le transit intestinal.

2.3. Une richesse incontournable

Les glucides, les fibres mais aussi les vitamines sont la parfaite recette pour un apport sain en énergie. C’est pour cela que la pomme pourra aussi être consommée lors d’un effort physique ponctuel, pour les sportifs, ou répété pour les travaux physiques durables.

Non seulement elle peut apporter de l’énergie de manière continue lors d’un effort mais elle assure aussi une bonne hydratation tout en éliminant les toxines.

Quoi qu’il en soit, mieux vaut consommer la pomme avec la peau car celle-ci est 4 fois plus riche en vitamine que la pulpe !

Pour aller plus loin sur la composition nutritionnelle des Pommes :

tab_composition

tab_vitamines

3. DE LA PLANTATION A LA RECOLTE

Si vous souhaitez récolter vos propres pommes, vous pouvez trouver des pommiers prêts à planter en magasin. Cependant plusieurs étapes seront obligatoires pour arriver à une véritable production de fruits.

3.1. Le choix et la plantation

Photo-16Tout d’abord, vous devrez choisir le pommier qui vous convient le mieux en regardant la forme et la variété.

Dans ce cas, plusieurs choix s’offriront à vous en fonction de vos exigences :

  •       -  Les formes taillées (palmette, cordons, etc.. .)

       - Les formes libres (basse tige, demi-tige ou haute tige)

Pour déterminer la forme qui vous conviendra le mieux, n’hésitez pas à consulter la fiche : « Comment choisir et planter son arbre fruitiers ? »

Une fois l’arbre en main, il ne vous restera plus qu’à le planter dans un sol riche, frais et profond en veillant à faire une belle fosse de plantation. Choisissez toujours une exposition la plus ensoleillée possible de manière à favoriser la maturation des fruits.

3.2. La taille

Les travaux de taille sont indispensables pour former l’arbre ainsi que pour l’aider à produire ses fruits. L’ensemble de ces tailles permettent d’adapter la coupe en fonction de la vigueur de l’arbre dans le but d’aérer la charpente et favoriser la production des fruits. Pour cela, il sera nécessaire d’étudier les différents types de taille récapitulés dans les deux fiches sur la taille de formation et d’habillage, la taille de fructification, la taille trigemme et l’éclaircissage des fruits.

3.3. La production des fruits

Pour commencer, vous devez savoir que peu de variétés proposées à la vente son auto fertiles, c’est-à-dire qu’il vous faudra obligatoirement deux pommiers, fleurissant en même temps au printemps, de manière à ce que la pollinisation se fasse correctement.

Vous devrez ensuite patienter environ 4 ans pour avoir vos premiers fruits. Cela peut paraître long mais les premières années, ce sont les travaux de taille de formation qui devront être favorisés pour ensuite disposer d’une bonne production.

Notez que la production trop précoce de fruits par rapport à l’âge de l’arbre ne fait que l’affaiblir. Il vous sera donc conseillé de les enlever si toutefois ils s’en formaient.

Une fois ces 4 ans passés, les premières récoltes dignes de ce nom commenceront à apparaître.

3.4. La récolte et la conservation

Photo-18Pour vous aider à déterminer s’il est temps de récolter, référez-vous dans un premier temps à votre variété et donc à la saison à laquelle vous êtes sensé récolter les fruits de votre pommier. Ensuite, le travail se réalise plutôt à l’œil et au touché.

Pour être prête à cueillir, la pomme doit avoir la peau lisse, brillante lorsqu’on la frotte, colorée, suivant les variétés, mais aussi être ferme au toucher. N’arrachez pas si possible le pédoncule qui favorisera la conservation du fruit.

Une fois cueillies, elles devront être conservées à l’air libre de manière à ce qu’elles puissent respirer. Choisissez un endroit frais et sec comme dans une cave par exemple où la durée de conservation sera la meilleure. Idéalement une température entre 5 et 8° avec un taux d’hygrométrie de 70 à 80% conservera au mieux les fruits.

Evitez absolument les endroits trop humides et surchauffés qui les feront murir plus vite et perdre leurs nombreuses qualités. Dans le bac à fruit du réfrigérateur, la conservation sera possible mais toutefois plus courte, soit environ 1 mois.

Pour ce qui est du conditionnement, choisissez de petites clayettes en bois en mettant la pomme le pédoncule vers le bas.

A savoir : La pomme dispose d’une capacité à faire murir les autres fruits par l’émission d’une substance, c’est pourquoi vous pouvez par exemple accoler dans la coupe à fruit des pommes à des avocats ou bananes vertes afin de les aider à murir. A l’inverse ne le faites pas si vos fruits sont déjà assez mûrs.

Les variétés de pommes les plus connues

Comme nous l’avons vu, il existe plus de 6000 variétés de Pommes, nous ne détaillerons ici que les variétés à couteau les plus courantes et consommées.

tab_variétés_pommes

 

Notre Boutique en ligne