Les coupures, les cloques, les piqures ou les mains sales sont autant de contraintes qui peuvent empêcher certains jardiniers d’accomplir leurs tâches. Au jardin, elles sont pourtant diverses et variées, c’est pourquoi il existe bien des modèles de gants adaptés à toutes les situations.

1. POURQUOI UTILISER DES GANTS  ?

Il existe deux points clés en ce qui concerne l’avantage de porter des gants :

1.1. La sécurité

Au jardin, les situations qui peuvent s’avérer dangereuses sont assez nombreuses et le port de gants est avant tout un gage de sécurité. Même si la pratique du jardinage doit toujours être vue comme un plaisir et non une contrainte, il n’en faut pas pour autant oublier sa propre sécurité. Beaucoup de pratiques sont peu dangereuses mais ce n’est pas le cas lorsque vous employez des outils coupants ou que vous travaillez sur un arbuste épineux.

2.1. Le confort

Les gants apportent certes une protection non négligeable mais également un confort plus grand si vous choisissez bien entendu des gants adaptés à votre travail du moment et surtout votre taille. L’humidité, le froid, la dangerosité de la tâche effectuée sont autant de situations qui peuvent se révéler inconfortables au jardin.

Vous avez sans doute investi dans du matériel de qualité pour rendre moins pénible votre travail, pourquoi ne pas en faire autant pour votre propre confort et la sécurité de vos doigts ?

Il est vrai qu’on entend souvent « je ne travaille pas avec des gants car ils me gênent ». Mais c’est simplement un manque d’habitude. On pourrait alors comparer le port des gants avec l’acquisition d’une nouvelle paire de chaussures qui peuvent faire mal aux pieds durant les premiers jours. Les gants fonctionnent de la même façon, ils s’adapteront lors de leur utilisation à la forme de vos mains et deviendront alors comme une seconde peau !

À ce titre, ces personnes qui sont gênées par les gants apprécient le contact avec la terre. Le port des gants n’est donc pas fondamentalement recommandé si l’activité faite sur le moment ne présente aucun risque si ce n’est celui de se salir les mains. Ce serait le cas du rempotage d’une plante ou d’un semis dans le potager.

2. COMMENT LES CHOISIRS

La forme, la couleur, le choix de la matière ou l’étanchéité sont autant de critères pouvant vous rendre interrogatif lorsque vous vous trouverez devant le rayonnage des gants de jardin.

2.1. La taille

La première chose à prendre en compte avant d’acheter vos gants est que, tout comme les chaussures, il y a plusieurs tailles. Tous les peuvent s’adapter aux différentes grandeurs de mains mais la taille diffèrera toujours  pour une question de facilité d’utilisation. Un gant trop petit sera complètement inconfortable alors qu’un trop grand limitera de façon certaine la précision de vos gestes.

L’idéal est de pouvoir les essayer avant l’achat, c’est ainsi que vous appréhenderez au mieux s’ils vous conviennent ou non. A défaut de pouvoir le faire, sachez que la taille des gants varie en fonction du tour de votre paume sans prendre le pouce.

15 cm : Taille 4

16 cm : Taille 5

17 cm : Taille 6

18 cm : Taille 7

...

2.2. LA ROBUSTESSE

Une fois que vous aurez déterminé la taille, vous devrez choisir des gants plus ou moins robustes. Cela se détermine en fonction du travail que vous aurez à réaliser. Chaque tâche au jardin se fait avec des gants différents non seulement en fonction de la dangerosité du travail mais aussi du besoin en précision.

Par exemple, vous mettrez des gants fins en tissus pour rempoter des plantes vivaces car il ne faut pas les abîmer et avoir un maximum de précision. À l’inverse, pour des travaux de bucheronnage ou la sécurité doit être plus élevé, choisissez des gants robustes et moins moulants.

Pour les traitements à l’aide de produits phytosanitaires, optez enfin pour des gants à la fois robustes et surtout étanches.

Le choix de la matière est aussi important dans la robustesse du gant. Le cuir sera certes plus cher mais plus résistant que les tissus qui seront, eux, complètement perméables et ce même à la poussière. La présence de grip ou de renforts aux zones usées rapidement ajoute aussi à la qualité du gant et encore une fois à sa longévité.

2.3. La souplesse

Plus le gant sera robuste et moins il sera souple, cela va de soi. C’est bien pour cette raison qu’il est préférable d'avoir au moins deux paires de gants, une souple et une robuste. Cependant, comme nous l’avons dit auparavant, les gants se moulent toujours à vos mains même s’ils sont en apparence peu souples. Evitez alors de prêter vos gants car vos mains sont uniques. Ayez la patience de les porter quelques heures et vous verrez que très vite vous n’y penserez même plus !

2.4. Le confort

La qualité des gants est directement liée au prix donc méfiez-vous des gants trop bon marché. Si la qualité est moins bonne, le confort s’en ressentira directement car les finitions à l’intérieur des gants seront vraiment très grossières.

Il est vrai que les gants fins, en tissus et plutôt moulant sont toujours plus confortables puisqu’ils agissent comme une seconde peau. Pour l’hiver, il existe aussi des modèles spécialement conçus pour lutter contre le froid. L’épaisseur des tissus, associée à une couche de revêtement externe étanche est déjà un bon début. Néanmoins, il y en a aussi à l’intérieur rembourré de matière polaire, rendant ainsi le jardinage hivernal tout aussi plaisant qu’au printemps ou en été.

En conclusion, vous devrez toujours prendre conscience qu’il est indispensable d’avoir des gants de qualité et surtout en bon état. L’esthétique au jardin n’a pas une grande importance mais le confort et la sécurité doivent toujours rester une priorité pour que votre travail reste toujours un plaisir.

Notre Boutique en ligne