Nom Latin : Allium porrum

Famille : Alliacées

Incontournable légume du potager, le poireau a toujours la cote ! Légume d’hiver, il est également très intéressant dans la rotation de vos cultures.

Généralement semé ou planté après la récolte de vos pommes de terre, il permet d’occuper le sol une bonne partie de l’année.

Le poireau fait partie de la famille des alliums (ail).

C’est donc une plante vivace qui possède un bulbe mais qui est cultivée comme une annuelle. Les plants sont consommés et changés chaque année. Les poireaux ont une culture très facile et un cycle de plusieurs mois.

 

1. SES CARACTÉRISTIQUES

Ce légume est un légume de fin d’année, c’est l’un des derniers que vous récolterez dans votre jardin potager. Planté en été, il sera capable de rester dans votre jardin jusqu’à l’hiver suivant. En effet, la plupart des variétés offrent une très bonne rusticité, proche des -10 °C. Le poireau passera donc les gelées dans la plupart des régions de France.

 

2. LES DIFFÉRENTES VARIÉTÉS

Monstrueux de Carentan : c’est l’une des variétés les plus cultivées car elle est rustique et très résistante au froid.

Bleu de Solaise : ce poireau se reconnaît facilement grâce à son feuillage bleuté. Cette variété résistante au froid peut donc se cultiver tard dans la saison.

Gros long d’été : intéressant si l’on veut une récolte précoce car ce poireau a une croissance rapide et une assez bonne résistance à la sécheresse.

Bleu d’hiver : ce poireau de grosse taille est intéressant puisqu’il offre une très bonne résistance aux maladies.

 

3. CULTURE ET ENTRETIEN DE LA PLANTE

3.1. Le semis / la plantation

Vous pouvez soit semer directement vous-même les graines ou bien acheter de petits plants de poireaux un peu plus tard dans la saison.

Le semis

Les graines de poireaux se trouvent facilement dans votre jardinerie. Plusieurs variétés vous seront proposées. Les périodes de semis sont larges et vont de février à septembre, attention pour cela à bien choisir les variétés en fonction de la saison.

Si vous habitez dans une région froide et que vous souhaitez semer tôt (dès février), vous devez le faire sous abri ou tunnel de forçage. En effet il faudra que la terre soit au minimum à 12 ou 13 °C pour que les graines germent. Semez en jardinière ou caisse de polystyrène pour plus de facilité.

Il faut compter environ 3 mois avant de pouvoir repiquer les jeunes plants en pleine terre.

Pour les régions plus chaudes, dès que la température extérieure est assez élevée et que la terre est réchauffée, vous pouvez semer en pleine terre.

Vous pouvez mettre un voile de forçage au début pour accélérer la pousse.

Il est également possible de faire des semis très tardifs en été afin de les repiquer en fin d’automne et ainsi avoir des poireaux de printemps.

3.2. Le repiquage / la plantation

Vous pourrez repiquer vos jeunes plants aussi appelés « porette » dès qu’ils auront atteint le diamètre d’un crayon.

Vous trouverez également ces plants dans votre jardinerie en botte (25-50 ou 100 généralement).

Il s’agit de plants en racines nues arrachés quelques jours auparavant, il faudra les replanter très rapidement pour éviter qu’ils ne se dessèchent.

Un endroit approprié :

S’agissant d’une plante potagère, elle aime les sols riches donc humifères. Les expositions ensoleillées sont préférables, les rendements seront meilleurs. Il faut également éviter les terres trop collantes et trop humides qui pourraient faire pourrir les jeunes pieds ou amener certaines maladies.

3.3. Comment les planter

Pour une reprise optimale, coupez les deux extrémités des poireaux.

Les racines ayant été cassées lors de l’arrachage, elles ne permettent plus d’alimenter les longues feuilles.

Tracez des lignes distantes de 30 à 40 cm environ pour pouvoir biner entre deux si nécessaire que besoin. Chaque plant sur une même ligne devra être séparé d’une dizaine de centimètres (les plants doivent être écartés car il y a beaucoup de feuilles).

Les pieds doivent être un minimum enterrés, ou plus précisément « mottés ou butés ».

En effet, seules les parties exposées à la lumière sont vertes.

Sur le poireau c’est surtout la partie blanche qui est consommée, il est donc nécessaire de cacher un maximum la base de la plante de la lumière avec de la terre.

Au fur et à mesure que la plante grandit il faudra à nouveau la motter, surtout après de fortes pluies ou la terre aura ruisselé.

 

4. ENTRETIEN AU COURS DE LA SAISON

4.1. L’arrosage 

Il est surtout nécessaire les premières semaines qui suivent la plantation vu que les racines auront été coupées. En cas de fortes périodes de chaleur vous pourrez également arroser le matin ou le soir. Un arrosage systématique et excessif amène des maladies alors attention à ne pas en abuser !

4.2. Les maladies

La rouille : elle est souvent présente dans les régions à fortes pluies automnales, telles que la Bretagne et le Nord de la France. Dans ces régions il est conseillé d’espacer et d’aérer un maximum les plants. Elle est reconnaissable par des points jaunes sur les feuilles.

Le mildiou : des taches jaunes puis brunes apparaissent sur les feuilles. Vous pouvez appliquer en prévention de la bouillie bordelaise.

L’oïdium : il s’agit aussi d’un champignon mais cette fois-ci d’aspect totalement différent. Un petit duvet blanc englobe une bonne partie de la plante, principalement sur les feuilles.  C’est le résultat de températures encore douces et de beaucoup de précipitations.

4.3. Les parasites

La teigne du poireau : elle est facilement reconnaissable. Les feuilles sont minées et finissent par pourrir.

La mineuse du poireau : il s’agit de mouches qui ont pondu en saison chaude. Les larves de très petite taille attaquent la plante entière. Pensez à mettre des filets anti insectes si vous êtes attaqués par ces insectes tous les ans.

4.4. La récolte

La période de récolte est large. Elle va de l’été jusqu’au printemps suivant selon la période à laquelle vous avez semé mais aussi selon les variétés. Les pieds s’arrachent facilement. Vous n’avez qu’à tirer dessus ou bien utiliser une bêche ou fourche bêche pour les terrains plus lourds.

Préférez les jours où il fait sec cela évitera d’enlever trop de terre. 

Notre Boutique en ligne

  • Barbecue gaz "Genesis II LX S-440 GBS" inox - WEBER

    2 299,00 € 2 499,00 €

  • Ensemble "Liverpool" gris anthracite 1 table + 8 fauteuils - DESJARDINS

    2 199,00 € 2 698,92 €

  • Ensemble "Liverpool" marron 1 table + 8 fauteuils - DESJARDINS

    2 199,00 € 2 698,92 €

  • Pack barbecue gaz "Genesis II LX E-440 GBS" noir + thermomètre iGrill 3 - WEBER

    2 099,00 € 2 299,00 €

  • Barbecue gaz "Genesis II LX E-440 GBS" noir - WEBER

    2 099,00 € 2 299,00 €

  • Barbecue gaz "LEX 730" inox - NAPOLEON

    1 999,00 € 2 399,00 €

  • Pack barbecue gaz "Genesis II LX S-340 GBS" inox + plancha + housse - WEBER

    1 999,00 € 2 235,98 €

  • Ensemble "Cardiff" gris anthracite 1 table extensible + 8 fauteuils - DESJARDINS

    1 999,00 € 2 698,92 €

  • Ensemble "Cardiff" marron 1 table extensible + 8 fauteuils - DESJARDINS

    1 999,00 € 2 698,92 €

  • Barbecue gaz "Genesis II LX S-340 GBS" inox - WEBER

    1 849,00 € 1 999,00 €