Lorsque l’on parle de pavots, on fait allusion aux plantes du genre des ‘papaver’. D’autres plantes apparentées aux pavots n’appartiennent pas au genre ‘papaver’ mais seront tout de même évoquées. Ce sont des plantes vivaces à la floraison merveilleusement colorée, n’hésitez pas à les essayer !

1. Description

Principalement originaires des régions tempérées eurasiennes, certaines espèces peuvent aussi être rencontrées en Afrique ou même dans l’est des États-Unis. Elles appartiennent à la famille des ‘papavéracées’ tout comme les pavots bleu de l’Himalaya et macleaya.

1.1. Caractéristiques

Photo 2

Les pavots sont pour la plupart des plantes vivaces, même si beaucoup d’entre eux n’ont pas une longue durée de vie. Cependant, ils se ressèment assez facilement d’une année sur l’autre et en particulier pour les espèces annuelles.

Suivant les espèces, le feuillage est plus ou moins long, dentelé mais toujours duveteux. L’hiver, les pavots sont semi-persistants, c’est-à-dire qu’ils gardent une partie de leur feuillage contrairement à ceux de fin de printemps qui possèdent un feuillage qui a tendance à se faner pour repousser à l’automne. Les espèces annuelles possèdent un feuillage caduc puisqu’elles meurent à la fin de l’année.

Photo 3

La floraison dévoile durant quelques jours des fleurs à 4 pétales fins et colorés. Heureusement, les boutons floraux éclosent de manière successive sur la plante ce qui permet d’apprécier ces jolies fleurs de mai à septembre, en associant les différentes espèces.

Une fois les pétales tombés, les pavots laissent apparaître un fruit, appelé capsule, facilement reconnaissable. Cette dernière renferme les graines, vous pouvez bien entendu les laisser sur tige mais le fait de les tailler évitera à la touffe de s’affaiblir. Pour les pavots orientaux, ces capsules sont particulièrement grosses.

Photo 4 Source wiki Kentlat

À l’âge adulte, leurs proportions vont de 15 cm à 1 m de hauteur et de 15 cm à 40 cm de largeur.

1.2. Les différentes variétés

À l’état naturel, on compte près de 50 espèces de ‘papaver’ et bon nombre de ‘cultivars’ tous plus originaux les uns que les autres. Parmi les plus connus mais aussi les plus beaux, vous pourrez trouver en magasin les suivantes :

tableau-Les pavots

 

Vous pourrez également trouver en magasin d’autres plantes très proches de leur nom vernaculaire reprenant le terme de ‘pavot’. Absolument fabuleuses, ces trois plantes ne sont pas des plus connues mais pourtant magnifiques.

tableau-Les pavots 2

 

 2. La plantation

Photo 25

Vous pourrez vous procurer tous les pavots cités précédemment dans le rayon des plantes vivaces à partir du mois de mars et jusqu’en mai. Etant donné qu’il est assez compliqué de les cultiver en pots et que leurs pétales sont fragiles, mieux vaut les acquérir le plus tôt possible. Ainsi, il vous sera possible de les replanter aussitôt au jardin, en vue de profiter pleinement de leur floraison dès la première année.

Pour les installer au jardin, privilégiez les expositions ensoleillées, aérées, toutefois pas trop ventées. En effet, lorsque le vent souffle par bourrasques, les pétales fragiles ont tendance à tomber prématurément.

Concernant le sol, ils sont plutôt indifférents au pH, c’est pourquoi ils pourront prospérer dans des sols même un peu calcaires. De même, ils affectionnent une certaine fraîcheur mais pas l’humidité stagnante, un drainage est donc indispensable en cas de doute. À l’inverse, les sols lourds, argileux, compacts et asphyxiants ne sont vraiment pas adaptés à leur culture. Le froid quant à lui n’est pas un problème pour eux, là encore tant que l’humidité n’est pas excessive.

Lorsque vous les mettrez en place dans votre jardin, ameublissez votre sol en profondeur à l’aide d’une fourche à bêcher ou creusez un trou assez profond dans le but d’y installer un drainage si besoin est. Apportez aussi un peu de terreau mais pas de fumure en excès, car ils ont aussi une préférence pour les sols plutôt pauvres à légèrement fertiles.

3. L’entretien

Photo 26

Pour les pavots, l’entretien est très limité. Aucun entretien pour les variétés annuelles. Chez les variétés vivaces, il vous sera conseillé de tailler les feuilles qui fanent après la floraison de manière à accélérer leur repousse en fin d’été et prolonger leur durée de vie.

Le tuteurage peut parfois être conseillé si les inflorescences le nécessitent.

Après la plantation, l’arrosage sera lui aussi nécessaire en cas de période sèche puisque l’apport d’eau saisonnier ne sera pas encore suffisant pour permettre un bon enracinement. Et surtout, n’arrosez qu’en cas de réelle nécessité, jamais en excès au risque de faire pourrir les racines.

4. Les maladies et ravageurs

Dans les bonnes conditions de culture, les pavots sont assez peu sensibles aux maladies. En cas d’excès d’humidité et lorsque l’endroit n’est pas assez ventilé, ils peuvent être sujets aux pourritures racinaires comme le botrytis (pourriture grise) ou à l’oïdium.

Plus rarement, quelques pucerons peuvent être amené à venir sucer leur sève mais en massifs généralement, ils se tournent plus souvent vers des plantes plus attractives. Le danger diminue d’autant plus dès le fait que leur feuillage disparaît presque entièrement après la floraison pour se renouveler ensuite.

5. L’utilisation

- Au jardin :

Photo 27

Le pavot est une plante qui s’acclimate très bien avec d’autres plantes vivaces. L’intérêt de l’associer ainsi est d’offrir un éventail de floraison le plus long possible car les autres plantes se montreront sous leur meilleur jour lorsque le pavot lui commencera à faiblir. Plantez par exemple à ses côtés des gauras, véroniques, géraniums vivaces mais aussi bon nombre de graminées qui contrastent très bien avec les fleurs du pavot. Ces associations permettent de créer des scènes d’aspect ‘sauvage’ et hautes en couleur.

Pour les amateurs de contraste ou de jardins stricts, notez que les pavots peuvent aussi s’insérer entres des rangées d’arbustes taillés au carré comme les buis, ifs ou lonicera. Vous opposerez ainsi des plantes d’aspect brut avec le côté foisonnant et non contrôlé du pavot.

- Dans la maison :

Photo 28

Sous d’autres perspectives, le pavot et plus précisément ses capsules peuvent se faire sécher et être utilisées dans des bouquets sec en compagnie d’immortelles et de branches comme celles des cornouillers à bois coloré ou bien celles du noisetier tortueux. Pour le travail créatif, laissez libre cours à vos envies et utilisez-les aussi avec des fleurs coupées.

Poppy seeds and heads isolated on white

Dans l’alimentation, le pavot s’utilise aussi grâce à ses graines. Il s’agit plus précisément de celles du pavot somnifère qui sont utilisées en tant qu’épice pour leur bon petit goût de noisette. N’ayez crainte, leur consommation est tout à fait légale et sans risques puisque les graines deviennent inoffensives une fois arrivées à maturité. Utilisez-les pour aromatiser vos pains, salades, fromages, etc.

Fresh baked Pretzel Roll with Poppyseed (close-up shot)

 

Notre Boutique en ligne

  • Fontaine - DESJARDINS

    1 599,00 €