photo-1


Apprécié par beaucoup de jardiniers, le Lupin est une plante incontournable symbolisant l’imagination et le caractère. Il apporte une véritable touche décorative aux massifs dans lesquels il est planté. Cette plante, très facile à entretenir, est à la portée de tous les jardiniers, amateurs ou confirmés.

1. CARACTERISTIQUES DES LUPINS

lupins_1Le Lupin est une plante appartenant au groupe des vivaces. Elle dispose d’un cycle végétatif annuel mais réapparait chaque année par l’intermédiaire de la souche et des racines assurant sa pérennité. Elle répond au nom latin de Lupinus et fait partie de la famille des Fabacées ou ‘Légumineuses’ tout comme le Cytise, la Glycine, le Genêt ou le Trèfle. On les reconnait facilement à leurs pétales soudés et à la forme asymétrique de leurs fleurs.

Les plantes de cette famille présentent des nodules (petites boules) au niveau des racines qui permettent de fixer l’azote de l’air atmosphérique dans le sol. Ce phénomène permet ainsi d’enrichir naturellement le sol au fil des années.

On compte de nombreux hybrides de Lupins offrant une large gamme de couleurs à tel point que l’espèce d’origine n’existe plus. En ce qui concerne leur exposition, les Lupins sont des plantes qui affectionnent tout particulièrement les milieux très ensoleillés pour pouvoir fleurir plus abondamment. Ils peuvent toutefois supporter aisément la mi-ombre.

lupins_2

1.1. Le feuillage des Lupins

lupins_3

Le Lupin forme une touffe compacte composée de nombreuses feuilles vertes palmées. Ces feuilles sont portées par des pétioles (tiges) droites mais relativement cassantes. Son feuillage est caduc, ce qui veut dire qu’il disparaitra chaque hiver et repoussera le printemps suivant.

1.2. La floraison des Lupins

lupins_4La floraison du Lupin lui assure charme et popularité à chaque printemps. Les dizaines de fleurs sont portées par une hampe florale à tige ferme. Celles-ci sont disposées autour, formant ainsi un véritable cône compact et très coloré. Au fur et à mesure les fleurs s’ouvrent successivement de bas en haut de la hampe florale. Ce phénomène assure une floraison de plusieurs semaines consécutives.

Il existe des dizaines de combinaisons de couleurs : jaune, rouge ou bleu ou bicolore (violet et jaune, bleu et blanc, rose et orange), il y en a vraiment pour tous les goûts.

Les graines du Lupins sont toxiques, il ne faut pas en ingérer.

1.3. Les dimensions des Lupins

Suivant les variétés, la taille des Lupins peut varier considérablement, de 30 cm à 150 cm. Ce sont donc des vivaces de taille moyenne mais pour autant assez imposantes en terme d’emprise au sol. Il faut donc leur prévoir une place adéquate avant d’envisager une plantation.

lupins_5

1.4 La croissance des Lupins

Comme beaucoup de plantes vivaces, les Lupins ont une croissance relativement rapide à cause de la courte durée de leur cycle de végétation sur quelques mois seulement.

Au mois de mars, les feuilles commencent à apparaître. La hampe florale se forme ensuite et commence à surmonter le feuillage courant mai. Vient ensuite l’éclosion des boutons floraux puis la formation des graines une fois les fleurs fanées. A l’automne, les feuilles jaunisses puis se dessèchent et la plante entre en période de repos jusqu’au printemps suivant.

1.5. La rusticité des Lupins

lupins_6

Les Lupins, appartenant aux groupes des vivaces, sont très rustiques. Ils peuvent résister à des températures jusqu’à -20°C. Faciles de culture, ils sont donc à la portée de tous les jardins et pourront être planté sans trop d’appréhension dans nos régions.

1.6. Le sol approprié pour les Lupins

Les Lupins ne sont pas délicats en ce qui concerne le sol. Vous devrez juste éviter de les planter dans un sol trop calcaire au risque de les voir développer des chloroses du feuillage (décoloration des feuilles). Ils apprécient particulièrement les sols riches en humus, permettant une floraison plus abondante. L’humidité du sol doit être normale à légèrement humide. Ne plantez donc pas vos Lupins dans des sols trop drainés et secs ou au contraire en milieu aquatique.

1.7. Les maladies des Lupins

Ce sont des plantes vivaces assez sensibles aux ravageurs et maladies.

Les attaques les plus courantes sont les suivantes :

lupins_7- L’Oïdium

Il s’agit d’une maladie provoquée par plusieurs champignons qui se développent en général par temps chaud et sec, lorsque le taux d’humidité atmosphérique oscille entre 70 et 80%. Les premiers symptômes peuvent se faire remarquer dès le mois de mai au Nord de la Loire et le mois d’avril au Sud de la Loire. On les aperçoit sur une partie ou l’ensemble du feuillage, par la formation d’une poudre blanche regroupée en tâches plus ou moins grosses.

La solution

Des traitements à base de souffre ou de purin de prêle seront recommandés en préventifs pour que l’attaque n’endommage pas le feuillage. Au besoin, un traitement au souffre peut s’effectuer en curatif.

lupins_8- Les Pucerons

Les pucerons apprécient tout particulièrement la tendresse du jeune feuillage. Ils sucent sans modération la sève de la plante touchée jusqu’à ce que celle-ci en souffre sérieusement. Une petite attaque ne sera pas forcément nuisible à vos Lupins mais il faut intervenir dès que la plante est touchée.

La solution

En cas de petite attaque, préférez les méthodes écologiques comme les lâchés de coccinelles (prédateur naturel du puceron) ou les traitements au savon noir. Ce dernier ne tue pas les pucerons mais agit plutôt comme un répulsif les empêchant ainsi de s’installer. En cas d’attaque sévère, traitez l’ensemble des plantes atteintes avec un produit à base de Pyrèthre végétale, une substance insecticide issue des plantes. Cependant, il ne s’agit pas d’un insecticide sélectif, tous les insectes, dont les pucerons, seront évincés, c’est pourquoi il vaut mieux agir dès l’apparition d’une attaque avec des méthodes plus douces.

lupins_9- La Chlorose et la décoloration du feuillage

Il arrive parfois que le sol ne soit pas très adapté à la plantation du Lupin. Les premiers symptômes n’arrivent malheureusement qu’une fois la plante mise en terre. Cette maladie se manifeste généralement par un jaunissement complet ou non et prématuré des feuilles. Ce phénomène peut venir de deux choses : la chlorose ferrique ou l’asphyxie racinaire.

La solution

Pour la chlorose ferrique, le problème vient souvent d’un sol trop calcaire où la plante n’est plus capable d’assimiler le fer présent naturellement dans le sol. Pour en venir à bout, des traitements anti chlorose existent mais il vaut mieux déplacer la plante car le problème ne sera que retardé.

Pour l’asphyxie racinaire, comme son nom l’indique, les racines se trouvent asphyxiées et ne peuvent plus capter l’air naturellement présent dans le sol. Celui-ci est trop lourd et souvent argileux, l’eau s’y accumule plus longtemps noyant ainsi le système racinaire. Pensez à effectuer un drainage de billes d’argiles sous la plante, qui résoudra rapidement le problème.

2. LA PLANTATION DES LUPINS

lupins_10Les Lupins peuvent être plantés aussi bien en pleine terre qu’en pot. Pour éviter tout problème de maladies, il faut prendre le temps de bien les installer en terre.

Vous aurez le choix entre la plantation en godet ou en potée. Plus le pot sera petit et plus la plante sera jeune. Si vous souhaitez une floraison rapide dans votre jardin, mieux vaut miser sur la potée même si le prix est un peu plus élevé à l’achat.

Pour ce qui est de l’emplacement au jardin, aussi bien en pot qu’en pleine terre, préférez les endroits protégés des grands vents qui écourteront la floraison. Il va de même pour les endroits trop humides et ombragés.

2.1. La plantation en pleine terre des Lupins

C’est la solution la plus fréquente dans nos jardins, elle permet à la plante de s’exprimer plus librement durant plusieurs années. Après l’achat, replantez votre Lupin le plus rapidement possible, de ce fait, il pourra s’enraciner plus vite et ne devra pas être arrosé chaque jour s’il restait en pot.

En ce qui concerne la mise en terre, il vous faudra suivre les étapes suivantes :

lupins_11- commencez tout d’abord par creuser un trou d’au moins 3 fois le volume du conteneur d’origine aussi bien en profondeur qu’en diamètre. Le fait d’ameublir ainsi le sol autour des racines facilitera l’enracinement de la plante,

- en sol trop humide, préparez un drainage de 10 cm de billes d’argile au fond du trou surmonté d’une toile de jute évitant ainsi à la terre de se mélanger aux billes. Ce drainage évacuera l’eau excédentaire lors de fortes pluies, atténuant ainsi tout risque d’asphyxie racinaire,

- préparez un mélange composé d’1/3 de terre de jardin, 1/3 de compost bien décomposé et 1/3 de terreau de plantation, ajoutez également un engrais organique à diffusion lente qui nourrira la plante pendant la première année,

- comblez le fond du trou avec ce mélange pour que la base de la motte du Lupin affleure le niveau final du sol,

- placez le dans le trou sans démêler le système racinaire (cette opération est inutile pour les plantes vivaces qui régénèrent chaque année une bonne partie de leur racines),

- apportez le reste du mélange pour remplir le trou et que la terre soit bien en contact avec la motte du Lupin,

- tassez légèrement la terre autour de la plante à l’aide de vos pieds puis arrosez abondamment à l’eau de pluie moins calcaire que l’eau de ville,

- installez enfin un paillage organique ou minéral sur 5 à 7 cm d’épaisseur au pied de la plante. Celui-ci gardera la fraicheur racinaire tout en évitant un désherbage régulier.

2.2. La plantation en pot des Lupins

lupins_12Les Lupins comme beaucoup de vivaces ont des systèmes racinaires assez restreints, ce qui leur permet d’être plantés en pots sans trop de soucis. Cependant, pour donner le meilleur d’eux-mêmes il est conseillé de ne pas les laisser plus de deux ans dans la même composition.

En ce qui concerne la plantation en elle-même, il vous suffira de procéder aux mêmes étapes que pour la plantation en pleine terre en veillant à bien installer un drainage au fond du pot préalablement percé. Le mélange de substrat sera lui aussi identique et un paillage donnera plus d’esthétisme à la composition.

3. L’ENTRETIEN DES LUPINS

Les Lupins sont des plantes peu exigeantes en termes d’entretien. C’est notamment pour cela qu’ils sont plantés aussi abondamment dans nos jardins. C’est aussi une vivace qui peut rester en place durant de nombreuses années sans pour autant nécessiter de divisions. L’entretien de base sera donc ni plus ni moins de la logique de jardinier.

lupins_13

3.1. L’arrosage des Lupins

Le Lupin est assez gourmand en eau surtout lors de sa phase de végétation au printemps, et d’autant plus s’il vient d’être planté. Veillez donc à lui apporter régulièrement de l’eau afin que le sol garde une certaine fraicheur. Préférez l’eau de pluie plutôt que l’eau du robinet riche en calcaire qui pourrait favoriser le développement d’une chlorose ferrique.

3.2. La fertilisation des Lupins

lupins_14Du fait de leur proportion à taille adulte et leurs imposantes floraisons, nul besoin de vous dire que le Lupin apprécie également les sols riches en éléments fertilisants. C’est pourquoi vous devrez effectuer au moins un à deux apports par an pour qu’ils conservent leur beauté année après année. Préférez les engrais organiques beaucoup moins agressifs que les chimiques d’autant plus qu’ils ont l’avantage d’enrichir votre sol sans avoir un effet trop 'boostant' pour la plante. Un compost maison reste la meilleure solution mais des engrais en granulés sont aussi faciles d’application et tout aussi bénéfiques. En complément d’un apport au mois de mars, vous pouvez aussi utiliser des engrais spécifiques riches en potasse, vers le mois d’avril, pour une floraison durable et généreuse.

3.3. Le rempotage des Lupins

En pot, un rempotage tous les deux ans est recommandé en prenant un pot toujours une fois et demi plus grand que le précédent. A terme, mieux vaut tout de même installer vos Lupins en pleine terre où ils s’épanouiront plus librement.

3.4. La taille des Lupins

lupins_15Chez le Lupin, la taille n’est souvent que purement esthétique. Il vous faudra tailler les feuilles jaunes ou malades au fil de la saison pour qu’ils puissent garder plus longtemps leur beauté.

Une taille annuelle au mois de mars permet aussi de nettoyer le pied des feuilles fanées de l’année précédente. Elles auront été laissées tout l’hiver pour protéger naturellement la souche du gel. Si vous ne souhaitez pas avoir de semis spontanés dans vos massifs, vous pouvez aussi juste après la floraison tailler toutes les hampes florales afin d’éviter qu’elles ne montent en graines.

3.5. L’hivernage des Lupins

La protection naturelle que procurent les feuilles mortes sur la souche durant l’hiver est amplement suffisante. Ne les couvrez pas plus au risque de les voir pourrir si la protection ne laisse pas ou peu passer l’air.

3.6. La multiplication des Lupins

lupins_16Dès le mois de mars, lorsque la souche de vos Lupins commence à redémarrer, il est possible de les diviser. Cette opération sera cependant facultative car les touffes adultes sont beaucoup plus jolies. Vous devrez les diviser uniquement si celle-ci sont trop vieilles et régressent (généralement après 10 ans), ou bien si la touffe vous semble trop imposante, ou bien si vous souhaitez tout simplement en planter dans d’autres massifs de votre jardin sans pour autant en acheter de nouveaux.

Pour diviser une touffe, vous pouvez suivre les étapes suivantes :

- commencez tout d’abord par déterrer la plante mère à l’aide d’une pioche en veillant à ne pas trop endommager le système racinaire,

- séparez ensuite la touffe en plusieurs morceaux en vous aidant d’une scie car l’opération peut s’avérer plus difficile selon l’âge de la plante (chaque nouveau pied doit bien entendu comporter au moins un rejeton pour pouvoir former une nouvelle plante)

- replantez ensuite chaque nouveau pied en suivant la méthode de plantation expliquée auparavant.

C’est la méthode de multiplication la plus rapide et la plus sûre car le risque d’hybridation est nul, la bouture prélevée sera identique à la plante mère.

Vous pouvez aussi multiplier vos Lupins grâce à la technique du semis. Cependant, cette méthode est beaucoup plus longue et aléatoire sur le rendu étant donné que les Lupins sont généralement des plantes hybridées. S’il y a germination, la couleur de la fleur ne correspondra pas forcement à la plante mère.

4. LA MISE EN SCENE DES LUPINS

Le choix des couleurs étant très vaste, les Lupins sont très faciles à mettre en scène au jardin. Vous pouvez aussi bien les associer à d’autres plantes que les planter seuls. En pot ou en pleine terre, il y aura toujours un endroit du jardin propice à l’installation de ces plantes.

lupins_17

4.1. Les Lupins en pot

lupins_18Le Lupin étant une vivace de moyenne taille, la culture en pot est possible uniquement lorsque la plante est jeune. Une fois adulte, son potentiel s’en trouverait restreint. Vous pourrez toutefois l’utiliser pour vos compositions de printemps en compagnie d’autres plantes. Vous pourrez le planter en compagnie de Chlorophyllum, Dephinium et Arum de couleur comme sur l’illustration précédente. La liste pourrait être encore plus longue si vous utilisez d’autres vivaces à floraison de fin de printemps/début d’été. N’hésitez pas à ajouter des graminées qui apportent une touche de légèreté à la composition et atténue l’effet imposant du Lupin.lupins_19

En ce qui concerne l’exposition, préférez plutôt un endroit à mi-ombre où la floraison et la fraicheur des plantes durera plus longtemps. En effet, au mois de Juin, les premières chaleurs apparaissent et les plantes peuvent en souffrir plus facilement que si elles étaient en pleine terre.

4.2. Les Lupins en massifs

La plantation des Lupins en pleine terre se fait généralement de deux façons :

lupins_20 - en association avec d’autres plantes (vivaces, arbustes ou arbres). Plantes assez discrètes avant leur floraison, les Lupins s’imposeront naturellement parmi les autres plantes de vos massifs. Pour les associations, mettez-les en compagnie d’arbustes ou d’arbres qui n’ont que peu d’emprise au sol. En effet, les Lupins ne seront pas mis en valeur s’ils sont trop accolés à des arbustes à port étalés. Pour les vivaces, jouez avec des feuillages linéaires comme les graminées ou bien d’autres floraisons comme les Campanules, Delphinium ou Géraniums vivaces.

lupins_21

Faites des associations de couleurs en veillant à bien répartir les floraisons sur toute l’année.

- en plantation isolée. De moins en moins utilisée, la plantation en isolé permet de mettre le Lupin en valeur toute l’année mais la scène peu s’avérer assez triste lorsque celui-ci n’est plus en fleurs. Avec cette solution, la plantation sur un talus peut aussi être envisagée.

Pour ce qui est du choix des variétés, il se fera principalement en fonction de la couleur de floraison. La taille sera bien sur un second critère même si les variétés naines ne sont que peu commercialisées.

lupins_22

Notre Boutique en ligne

  • Ensemble table bois ovale 150/200x90 cm + 6 chaises - DESJARDINS

    479,00 € 599,93 €

  • Ensemble "Bristol" marron 1 table + 4 fauteuils - DESJARDINS

    549,00 € 619,95 €

  • Ensemble ''Cube'' - 4 places - Gris - DESJARDINS

    599,00 € 799,00 €

  • Ensemble "Cube" - 4 places - Marron - DESJARDINS

    649,00 € 799,00 €

  • Ensemble "Cube" - 6 places - Marron - DESJARDINS

    799,00 € 999,00 €

  • Ensemble table 90x90 + 4 tabourets - DESJARDINS

    799,00 € 1 098,96 €

  • Ensemble table 180x90 + 2 bancs - DESJARDINS

    799,00 € 997,00 €

  • Ensemble "Casablanca" 1 table + 6 fauteuils - DESJARDINS

    1 199,00 € 1 598,94 €

  • Ensemble "Cardiff" gris anthracite 1 table extensible + 8 fauteuils - DESJARDINS

    1 999,00 € 2 698,92 €

  • Ensemble "Cardiff" marron 1 table extensible + 8 fauteuils - DESJARDINS

    1 999,00 € 2 698,92 €

  • Ensemble "Liverpool" marron 1 table + 8 fauteuils - DESJARDINS

    2 199,00 € 2 698,92 €

  • Ensemble "Liverpool" gris anthracite 1 table + 8 fauteuils - DESJARDINS

    2 199,00 € 2 698,92 €