Arbuste omniprésent dans nos beaux paysages normands, les lilas sont incontestablement les rois du printemps. Principalement reconnaissable par ses fleurs coniques, colorées et parfumées, le lilas se décline sous des formes basiques ou inattendues, mais toutes aussi belles !

1.Description

Tous originaires d’Asie et d’Europe, les lilas et plus particulièrement les cultivars de syringa vulgaris (lilas commun) appartiennent à la famille des oléacées tout comme les forsythias ou les troènes.

2. Caractéristiques

Un des points communs les plus marquants entre toutes les espèces de lilas est leurs inflorescences. Ces dernières se déploient chaque année, même sur les jeunes sujets, entre avril et mai pour la plus grande majorité. Toujours groupées en inflorescences coniques plus ou moins grandes aussi appelées thyrses, la multitude de fleurs que chacune d’elle contient rappelle un peu de petites trompettes. Le choix en termes de couleurs est assez vaste car les teintes vont du blanc au violet en passant par des camaïeux de rose et de jaune pâle. Le petit plus vient du parfum envoûtant de la plupart des espèces de lilas, qui rendent ainsi ses fleurs très appréciées en bouquets. 

iStock_000041607386_Large

Leur feuillage varie énormément d’une espèce à l’autre, on ne peut donc pas leur donner de point commun au point de vue de la forme. Le plus connu, en l’occurrence le plus commun, possède un feuillage caduc en forme de cœur et est facilement reconnaissable.

En ce qui concerne les dimensions, elles varient de 2 à 5 m pour un sujet à l’âge adulte. Les lilas disposent d’un port buissonnant, érigé à l’état jeune et qui s’élargit en vieillissant. De plus, leur côté drageonnant (émission de nouvelles tiges à partir du sol et proches du tronc) leur permettra de former un véritable petit bosquet au fil des années !

2.1 Les différentes variétés

Il existe 20 espèces de lilas mais c’est le lilas commun qui est le plus décliné dans nos jardins. tableau-LILA

3. La plantation

Photo 19Comme la plupart des arbustes à fleurs, les lilas seront mis en avant durant leur période de floraison. C’est aussi à cette période que le choix est le plus vaste, même une petite collection reste tout de même présente toute l’année en rayon. Plantez-les de préférence en début de printemps ou durant l’automne.

- Exposition : L’une des choses les plus importantes à savoir, c’est que les lilas demandent des hivers frais à froids pour fleurir abondamment. Très rustiques, ils tolèrent des températures largement négatives pouvant atteindre -25°C. C’est la raison pour laquelle ils se plaisent particulièrement au nord de la Loire.

Au niveau de l’ensoleillement, un endroit ensoleillé à légèrement ombragé sera tout à fait propice à leur culture. Le vent ne leur est pas forcement défavorable, leur faible exigence va de pair avec la facilité de leur culture.

- Sol : La culture des lilas se fera principalement dans des sols riches, frais mais pas trop humides, donc plutôt bien drainés. La neutralité leur convient mieux, même s’ils tolèrent aussi les sols faiblement acides ou calcaires.

Une fois toutes ces conditions réunies pour leur plantation, creusez un trou d’au moins 3 fois le volume de la motte, et incorporez à votre terre de jardin du terreau de plantation associé à quelques poignées de fertilisant organique en granulés. Paillez le pied de l’arbuste, de manière à empêcher la repousse des adventices (mauvaises herbes) et conserver une certaine fraicheur du sol. Choisissez en l’occurrence du paillis de chanvre, de miscanthus ou du broyage de bois feuillu.

4. L’entretien

Les lilas sont des arbustes qui ne nécessitent que très peu d’entretien pour fleurir abondamment et pousser normalement.

- Arrosage, fertilisation et taille : Pour encourager l’enracinement, un arrosage régulièrement suivit lors du premier printemps, pourra s’avérer nécessaire selon les conditions climatiques

Ensuite, seule la fertilisation et la taille seront des opérations recommandées. Pour cela, épandez chaque année en sortie d’hiver un fertilisant organique complet qui aura pour but d’enrichir votre sol, et ensuite de nourrir votre lilas.

La taille sera quant à elle nécessaire afin de supprimer tous les thyrses fanés après la défloraison, mais aussi d’enlever le bois mort et les branches mal équilibrées ou qui se croisent. Notez que les tailles de rabattage sont possibles pour rajeunir l’arbuste ou tout simplement en réduire sa taille, mais vous devrez savoir que sa floraison l’année suivante en sera fortement restreinte. Pensez également à désinfecter vos outils de taille avant chaque utilisation car les Lilas peuvent être sensibles à certaines maladies d’origines bactériennes.

- Ravageurs et maladies : Certains problèmes peuvent venir perturber les lilas. Parmi les plus connus, vous pourrez observer :

- La teigne du lilas est une petite chenille qui creuse des galeries à l’intérieur des feuilles et des fleurs, les rendant ainsi très inesthétiques. À court terme, les dégâts ne sont pas très importants et l’arbuste n’en souffre que très peu, mais mieux vaut réguler l’invasion le plus tôt possible en brûlant les feuilles atteintes.

- La cochenille virgule est un insecte piqueur, suceur de sève, qui peut rapidement envahir certains rameaux. Eliminez-les avec du savon noir ou un traitement insecticide en cas de plus forte attaque.

- La brûlure bactérienne provoque la brûlure soudaine des jeunes pousses, comme si elles avaient été gelées. Elles noircissent ensuite, et le feuillage moins jeune peut aussi se déformer et brunir. Aucun traitement n’est efficace, contentez-vous une fois la maladie constatée, de couper toutes les parties atteintes en dessous d’une partie saine et de les brûler.

- l’oïdium provient de plusieurs champignons, très reconnaissables à la poudre blanche qu’ils produisent sur le feuillage. Pas très inquiétant pour l’arbuste, il est plus inesthétique qu’autre chose. Vous pourrez l’éliminer de façon préventive ou stopper sa progression avec une pulvérisation de souffre micronisé à différents moments.

- Multiplication :

En ce qui concerne leur multiplication, le bouturage de tiges semi-aoûtées ou de drageons seront les techniques les plus simples. Sachez tout de même que les sujets greffés ne drageonneront pas du pied, ce qui peut être un avantage lorsque l’on souhaite un lilas avec une tige bien droite.

5. La mise en scène

Photo 21L’emploi des lilas au jardin est très vaste. Les différentes formes proposées par les diverses espèces permettent de les intégrer dans presque toutes les scènes. Photo 23

La plupart du temps, ils seront plantés à la vue pour apprécier au mieux leur si belle floraison et leurs effluves. En isolé sur un gazon, en haie libre ou bien en massif composé d’arbustes et de vivaces, à vous de créer votre propre scène aux couleurs et formes variées. Photo 24

Vous pourrez également jouer avec plusieurs cultivars plantés très proches, de manière à obtenir un véritable bosquet coloré.

Enfin, la culture en pot n’est réservée qu’aux espèces de petite taille mais la plantation en pleine terre sera tout de même recommandée à plus ou moins long terme.

Notre Boutique en ligne

  • Ensemble "Sofa" - DESJARDINS

    599,00 € 799,00 €

  • Ensemble ''Mauritius'' - marron - DESJARDINS

    799,00 € 999,00 €

  • Ensemble "Malaga" gris - DESJARDINS

    799,00 € 999,00 €