hibiscus_principale


Nom Latin : Hibiscus Syriacus

Famille : Malvacaea

Originaire des régions tempérées d’Extrême Orient, l’Hibiscus est une espèce d’arbuste appartenant à la famille des Malvacées. Des traces de cette plante ont été retrouvées en Egypte et en Asie durant l’antiquité, d’où la difficulté de connaître ses origines géographiques précises.

Les hibiscus sont des plantes plus ou moins rustiques selon les variétés, il en existe près de 200 variétés. Il existe surtout deux variétés cultivées en Europe, l’Hibiscus Rosa Sinensis qui est une plante d’intérieur aux couleurs très vives et au pistil très développé, et l’Hibiscus syriacus, arbuste d’extérieur auquel nous nous intéresserons par la suite.

Plusieurs noms sont utilisés pour désigner les Hibiscus :

- Althéa,

- Ketmie des jardins,

- Mauve en arbre / Guimauve en arbre…

1. LES CARACTERISTIQUES DES HIBISCUS

Cette plante est souvent recherchée pour sa facilité de plantation et d’entretien. Rustique, elle résiste à des températures allant jusqu’à -15°C.

Caduc, sa floraison est intense en été, mais selon le climat celle-ci varie d’août à octobre. Une exposition plein-soleil ou mi-ombre lui conviendra parfaitement. Les fleurs de l’hibiscus sont grosses, elles mesurent entre 5 et 10 cm avec de belles couleurs vives telles que le blanc, le rose, le mauve et le bleu. Il existe aussi de nombreuses variétés aux teintes bicolores.

Planté dans des sols bien drainés et riches, l’Hibiscus pourra atteindre les 3/4m de haut pour 2 m de large. Supportant bien la taille, il pourra être maintenu à des dimensions inférieures.

Cette plante s’adapte très bien à de petits jardins, elle existe sous forme de buisson ou sur tige.

2. LES PRINCIPALES VARIETES D'HIBISCUS

hibiscus_1

3. L’ACHAT D'HIBISCUS

Les hibiscus sont vendus principalement en containers, on les trouve donc à la vente tout au long de l’année chez les pépiniéristes. C’est en été que le choix est le plus important car ils sont en fleurs. A l’automne et en hiver, vous pourrez les trouver en motte. Vous devrez alors simplement les planter le plus rapidement possible.

4. LA CULTURE DES HIBISCUS

4.1. La plantation des Hibiscus

Où ?

Facile d’entretien et de culture, cet arbuste peut être utilisé en isolé au milieu d’un jardin, en haie ou en massifs.

Quelle exposition ?

L’idéal serait de le planter en plein soleil, la floraison sera plus spectaculaire. Cette plante résiste bien au froid, mais évitez de la planter dans des endroits venteux.

Quel sol ?

L’Althéa aime les sols assez riches, frais et surtout bien drainés. Les sols calcaires peuvent également convenir.

Pour les terrains argileux il est nécessaire de rajouter du terreau plantation, ou du compost afin d’alléger le sol et ainsi permettre à l’eau de s’évacuer davantage.

Pour les sols trop sablonneux, ajouter de la terre végétale afin de donner de la structure pour faciliter l’enracinement de la plante.

QUAND ?

La plantation peut s’effectuer d’octobre à mars sauf pendant les périodes de gel et de neige. Plantez dans de bonnes conditions afin de pouvoir travailler votre sol convenablement. Les plantations d’octobre et mars sont idéales car elles permettent d’avoir un sol ressuyé et plus chaud que pendant l’hiver. De plus, la terre émiettée et peu collante, pourra facilement être mélangée à du compost ou de l’engrais.

COMMENT ?

Les Althéas sont disponibles sous forme de tige (greffée) ou alors en buisson.

Dans chaque cas renseignez vous des distances de plantation, sachez qu’en moyenne l’arbuste prendra entre 1,5 m et 2 m d’envergure.

Sur tige, vous pourrez plus facilement mettre d’autres plantes au pied, principalement des vivaces. Il faudra alors tout planter en même temps (hibiscus + vivaces) afin que toutes les racines se développent en même temps sans risque d’étouffement.

La plantation en terre

La plantation sera la même pour les deux formes d’Althéas :

- laissez tremper la plante dans un bac d’eau pendant 5 à 10 minutes jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de bulles qui sortent,

- pendant ce temps, dans votre jardin, creusez un trou d’au moins 3 fois le volume de la motte achetée,

- gardez environ la moitié de la terre que vous sortez,

hibiscus_2

- enfoncez le tuteur dans la terre non remuée (pour les hibiscus sur tige) puis disposez une couche de gravier d’environ 5cm.

hibiscus_3

 

- allégez votre terre de jardin avec du compost ou du terreau plantation (à moitié) afin d’avoir un meilleur drainage,

- ajoutez du fertilisant (seulement si votre terrain est pauvre), les engrais organiques de type fumier de cheval, or brun, corne broyée sont préférables car leur diffusion est continue.

hibiscus_4

- posez sur les graviers un peu de mélange terre/terreau/engrais, placez votre plante par-dessus puis rebouchez sur les côtés avec l’excédant,

hibiscus_5

- tassez la terre avec vos pieds afin de voir s’il en manque ou non,

- arrosez abondamment,

- un paillis organique ou minéral permettra par la suite de garder l’humidité dans le sol plutôt qu’elle ne s’évapore, surtout en cas de vent ou de sécheresse. Il évitera également la pousse de nombreuses mauvaises herbes.

La plantation en pot

Il est tout à fait possible de planter un hibiscus sur une terrasse ou un balcon dans un pot, il devra cependant être de taille suffisante. Optez pour un pot d’au moins 60 à 80 litres. Les pots à réserve d’eau sont idéaux, sinon prenez un pot en plastique dur. Evitez les pots trop en hauteur, souvent sensibles aux chutes lors de forts vents. Les pots en terre cuite, lourds, sèchent vite la terre dans le pot et devront être rentrés en hiver sous peine de fissures.

Assurez-vous que votre pot possède une évacuation d’eau, faites-les vous-même. Une couche de billes d’argile de 5 à 10 cm devra être disposée au fond du pot afin que les racines ne soient pas en contact avec l’humidité stagnante. Placez un film géotextile par-dessus (ou autre tissu) afin de ne pas mélanger la terre aux billes d’argile. Disposez du terreau plantation ou un mélange terre de jardin/terreau plantation.

Très peu de sacs de terreaux contiennent de l’engrais donc si vous ne mettez que du terreau, incorporez de l’engrais en même temps. Utilisez les mêmes engrais qu’en pleine terre. Rebouchez les côtés, tassez et arrosez abondamment. Vous pourrez également pailler en surface.

4.2. LA TAILLE DES HIBISCUS

Selon la taille de la plante que vous achetez il sera plus ou moins nécessaire de la tailler. Les jeunes sujets auront sans doute besoin d’être taillés les premières années afin de diriger les branches principales dans le sens souhaité et d’avoir une forme harmonieuse, souvent arrondie.

Cet arbuste fleuri assez tard dans la saison et comme pour beaucoup d’arbustes la taille s’effectuera lorsque les fleurs seront fanées.

Coupez en octobre ou en début de printemps 1/3 des tiges afin que la base ne se dégarnisse pas trop. Taillez au dessus d’un œil tourné vers l’extérieur et supprimez les bois morts ainsi que les tiges qui sont à l’intérieur.

4.3. L’entretien au cours de l’année des Hibiscus

L’arrosage

Il est important d’arroser votre Hibiscus tout au long de la première année de plantation. Les sujets en pot ont besoin d’un apport en eau régulier qui sera d’autant plus important au moment de la floraison. N’arrosez surtout pas un sujet en bac en manque d’eau avec de l’engrais sous peine de le voir dépérir.

L’engrais

Comme dit précédemment, vous pouvez pour les sujets mis en terre incorporer l’engrais au moment de la plantation qui durera un à deux ans. Au-delà de ça, vous pourrez à chaque printemps parsemer sur la terre le même engrais que vous aurez déjà mis (fumier de cheval, corne broyée, osmocote spécial arbustes fleuris etc…).

Pour les sujets en pot, vous pourrez tout à fait utiliser les mêmes types engrais qu'en terre. Un engrais liquide mélangé à de l’eau pourra également être incorporé tout au long de la saison.

hibiscus_6

Les maladies et parasites

L’hibiscus est une plante peu sujette aux maladies. Quelques rares attaques de pucerons sont à constater et se traitent facilement en curatif avec un insecticide.

La maladie la plus couramment rencontrée est la chlorose :

On remarque que les feuilles ont tendance à se décolorer petit à petit, virant au jaune car il y a un manque de chlorophylle, les nervures des feuilles sont alors très visibles.

La photosynthèse se fait difficilement et peut avoir 3 causes :

5. LA MULTIPLICATION DES HIBISCUS

Les deux méthodes les plus répandues sont le semis et le bouturage.

Le semis

C’est la méthode la plus facile mais elle demande plus de temps avant d’avoir un arbuste. Récoltez les graines en fin de saison, en octobre et semez au printemps suivant.

Le bouturage

Il se fait vers le mois de juin. Prélevez la bouture sur une pousse de l’année qui n’a pas de boutons floraux. Coupez environ à 10/15 cm du bord.

hibiscus_7

Supprimez les feuilles du bas et ne gardez que quelques feuilles aux extrémités.

hibiscus_8

Laissez tremper les tiges dans un verre d’eau jusqu’à voir l’apparition de petites racines. Ensuite vous pourrez tremper dans de l’hormone de bouturage afin de faciliter le développement des racines. Plantez dans un godet rempli de terreau semis, un terreau très fin. Placez vos boutures dans un endroit chaud et lumineux. Protégez vos plants le premier hiver hors gel. Plantez-les en terre au printemps suivant.

6. LA PROTECTION DES HIBISCUS L’HIVER

L’hibiscus est un arbuste caduc c'est-à-dire qu’il résiste au froid. La plante étant dans un repos maximal en hiver il n’est pas nécessaire de la protéger.

Cet arbuste est l’un des derniers à sortir ses feuilles (parfois jusqu’en mai selon les régions) alors ne vous inquiétez pas si vous voyez que la plante est en retard par rapport aux autres.

Notre Boutique en ligne