Toujours plus nombreux, les Géraniums vivaces connaissent un engouement croissant de la part des jardiniers. Ils se déclinent sous toutes les formes, toutes les couleurs et s’adaptent à n’importe quelle situation. Très faciles de culture, rustiques, florifères, ils ont tous les avantages.

Le Géranium vivace est une plante pérenne et parfois aussi florifère qu’une plante annuelle. Il ne faut pas la confondre avec les Pelargoniums, couramment appelés Géraniums de balcon. Ces derniers sont bien souvent utilisés comme plantes annuelles mais ne ressemblent en aucun cas aux nombreuses espèces de Géraniums vivaces.

La plupart des variétés nous viennent du Sud de l’Europe et des Balkans, ils n’en sont pas pour autant gélifs. Bien au contraire, tous résistent à des températures pouvant aller jusqu’à -20°C. Ils appartiennent à la famille des Géraniacées.

1. LES CARACTÉRISTIQUES DES GÉRANIUMS VIVACES

Caractéristiques des géraniums vivaces

Malgré les différences parfois importantes au niveau esthétique entre les espèces, elles possèdent néanmoins des caractéristiques communes propres au genre des Géraniums :

Le feuillage est souvent de petite taille, dense et vert. Certains cultivars sont pourpres ou dorées mais ce ne sont que quelques exceptions. D’une espèce à l’autre, les feuilles sont plus ou moins découpées. L’ensemble du feuillage forme une touffe compacte, c’est ce qui leur permet d’être assez couramment utilisés comme plante couvre-sol. En effet, peu d’adventices sont capables de concurrencer une touffe de Géraniums implantée, mais ils ne sont pas pour autant envahissants.

L’ensemble des feuilles est caduque mais le Géranium est une plante rhizomateuse, elle ne disparaît donc pas forcément totalement à part en cas d’hiver rude. L’exemple suivant est un Géranium macrorrhizum en pleine période hivernale.

La floraison s’étale du printemps à la fin de l’automne selon les espèces, certaines sont même capables de fleurir de mai à novembre sans interruption. Les fleurs, en générale, font la taille d’une pièce de 1 euro, mais certaines peuvent être plus petites. Elles sont composées de 5 pétales arrondies, colorées de teintes roses, bleues, blanches et toutes leurs nuances.

Description des géraniums vivaces

Très généreuse, la floraison des Géraniums vivaces offre un véritable feu d’artifice de couleurs lorsqu’elle se produit.

Les dimensions sont très variables d’une espèce à l’autre mais sont comprises entre 15 et 70 cm de hauteur pour 40 à 80 cm d’envergure.

La croissance est très rapide. Dès la première année, ils sont capables de s’étaler sur plusieurs centimètres tout en fleurissant abondamment. Ils prennent ensuite leur taille adulte en à peine 2 ans. Ils ne se ressèment que très rarement mais se développent par l’intermédiaire de leurs rhizomes relativement traçants..

1.1. Les différentes variétés de géraniums vivaces

Il existe plusieurs centaines d’espèces et de cultivars de Géraniums. Les hybrides sont également très nombreux et les chercheurs essaient de plus en plus de créer des cultivars à floraison très longue et abondante. C’est par exemple le cas du très célèbre Géranium ‘Rozanne’ réputé pour avoir une floraison exceptionnelle.

Vous devrez bien sûr les planter en respectant leurs exigences en termes de développement et d’exposition. Parmi les plus connus, vous pourrez trouver :

Différentes variétés de géraniums vivaces

2. L’ACHAT DES GÉRANIUMS VIVACES

L’achat est possible toute l’année car les Géraniums sont des vivaces très rustiques. Vous pourrez ainsi les trouver en godets de mars à juin et de septembre à décembre mais aussi en potées fleuries pour des plantes plus âgées et plus grosses pendant l’été. Le choix sera bien sûr plus large pour la gamme en godets proposée au printemps.

L'achat des géraniums vivaces

3. LA CULTURE DES GÉRANIUMS VIVACES

3.1. La plantation des géraniums vivaces

• Où ?

Le Géranium vivace est une plante résistante à toutes épreuves. La diversité des formes, des couleurs et leurs propres exigences font que vous pourrez les planter pratiquement partout au jardin : en pot, en massif ou sur talus, à l’ombre ou au soleil, dans un sol pauvre ou riche, sec ou humide.

• Quelle exposition ?

Il n’existe pas d’exposition préconisée pour le Géranium en général, chacun dispose d’un besoin plus ou moins grand en soleil, gage de prospérité pour la plante.

• Dans quel sol ?

Le sol est peut être le seul élément commun à tous les Géraniums : il doit être riche, frais et bien drainé. Cependant, certains peuvent tout de même subsister dans des sols un peu moins accueillant comme le Géranium macrorrhizum, capable de pousser dans presque n’importe quel sol.

• Quand ?

L’époque de plantation est elle aussi variable d’une variété à l’autre. Il faut noter qu’une espèce nécessitant beaucoup de soleil et un sol bien drainé comme la variété ‘sanguineum’ obtiendra un meilleur taux de reprise s’il est planté au printemps.

D’autres plus résistants à l’humidité pourront être plantés à l’automne avant les premières gelées. De manière générale, le choix en magasin étant plus important au printemps, la majorité sera planté à cette période de l’année.

• Comment ?

En ce qui concerne la méthode de plantation, elle est assez simple du fait qu’il s’agisse de plantes vivaces peu exigeantes et relativement simples de culture. La réussite est fondée principalement sur la préparation du sol avant la plantation. Pour ce faire, vous devrez adapter votre travail aux besoins spécifiques de chaque espèce. Par exemple, un drainage, un amendement ou un apport d’éléments fertilisants pourront s’avérer nécessaires si votre sol semble assez ordinaire.

La taille du trou de plantation ou du pot choisit sera aussi un élément déterminant pour l’épanouissement de votre plante. Préférez des espaces pour les racines ou choisissez un pot d’environ trois fois le volume du conteneur de culture afin que la plante puisse s’exprimer librement et rapidement. Plus le sol sera ameubli et plus les racines pénètreront facilement et rapidement.

Pensez enfin à épandre un paillis organique ou minéral à leurs pieds qui pourra conserver la fraîcheur ou la chaleur au niveau des racines selon la situation. Les paillis minéraux seront préférables pour les variétés dites « de rocaille » appréciant les sols drainés et légèrement frais. Les paillis organiques seront utilisés pour toutes les autres variétés d’ombre ou ceux qui préfèrent les sols frais à humides ; ils auront aussi l’avantage d’enrichir le sol en humus au fur et à mesure qu’ils se décomposent.

3.2. L’entretien des géraniums vivaces

Une fois plantés, les Géraniums vivaces ne sont pas compliqués à entretenir, ils peuvent subsister sans aucune intervention humaine. Cependant, ils s’épanouiront plus généreusement si vous leur accordez un minimum de soins.

• L’arrosage

Comme pour n’importe quelle plante, l’arrosage est obligatoire après la plantation. La fréquence varie en fonction des conditions climatiques et des exigences plus ou moins grandes de telle ou telle variété. Utilisez de préférence de l’eau de pluie, beaucoup moins calcaire que l’eau du robinet. Par la suite, l’arrosage ne demeurera nécessaire que pour les Géraniums cultivés en pots où l’eau tombée du ciel ne sera pas suffisante.

• La fertilisation

Le Géranium vivace est une plante assez gourmande, elle apprécie les sols riches en humus où sa floraison est plus longue et abondante. Pour conserver cette richesse, vous pourrez faire un apport de fertilisant chaque année vers le mois de mars sous forme de granulées organiques. Ils seront épandus directement au pied des Géraniums où ils se dégraderont puis s’infiltreront naturellement dans le sol à l’aide de la pluie.

Pour les proportions, une à deux poignées par plantes seront suffisantes.

Pour une floraison plus importante, apportez de l’engrais à tomate un mois avant la floraison. Très riche en potasse, il favorisera le développement des fleurs.

• La taille

Aucune taille n’est nécessaire pour la plupart des espèces de Géraniums. Vous pourrez toutefois retailler légèrement ceux à floraison printanière juste après celle-ci dans le but d’encourager une deuxième floraison en fin d’été, début d’automne.

Pour les plus minutieux, vous pourrez également retailler au ras du sol le feuillage et les tiges de l’année passée vers le mois de mars avant la repousse. Veillez à ne pas réaliser cette tâche à l’automne car le feuillage protègera la souche en cas de fortes gelées. De plus, cette taille ne sera nécessaire que pour les espèces à feuillage caduc.

• Les maladies et ravageurs

Il faut savoir que le Géranium vivace est très rarement malade et dispose d’une bonne résistance aux ravageurs. Seuls les loches (petites limaces noires) ou l’oïdium pourront s’installer sur son feuillage.

L’oïdium est une maladie cryptogamique à l’origine du développement de champignons très reconnaissables par la poudre banche qu’ils forment sur le feuillage. Ils apparaissent par temps chaud et sec lorsque l’humidité ambiante avoisine les 75 %. Pour l’éliminer, utilisez une solution à base de purin de Prêle en cas de faible attaque ou à base de souffre pour une attaque plus conséquente.

Les loches sont de petites limaces noires assez voraces grignotant le feuillage des variétés les plus tendres lorsque l’humidité automnale revient. Pour les faire disparaître, il vous suffit d’épandre quelques granulées anti-limaces à base de Ferramol (molécule naturellement présente dans le sol) ou d’utiliser tout autre lutte contre les limaces traditionnelles (paillis fin au pied des plantes, sable, etc…)

• La multiplication

La multiplication des Géraniums est elle aussi très simple. Du fait que la plupart se développe par l’intermédiaire de rhizomes, la division de la souche est la technique la plus simple et la plus utilisée.

Cependant, il est conseillé de rajeunir le pied mère tous les 5 ans en le déterrant complètement et en le sectionnant en plusieurs parties plus jeunes. Il faut savoir qu’un Géranium vieillissant sera moins florifère et la souche beaucoup plus coriace.

Pour le divisez, vous devrez simplement prélever une partie de souche ou un morceau de rhizome composé de racines et de feuilles. Replantez-la ensuite à l’endroit souhaité et le tour est joué.

Plus rarement, les Géraniums peuvent se multiplier par semis spontanés. Si les fleurs montent en graines, c’est par ce moyen qu’elles donneront naissance à de nouveaux plants non loin du pied mère. Il vous suffira donc de prélever ces jeunes Géraniums et de les replanter à l’endroit souhaité.

4. LES BONNES ASSOCIATIONS DE GÉRANIUMS VIVACES 

Il existe mille et une façons de mettre en scène les Géraniums vivaces. Vous pourrez le planter seul ou accompagné mais dans les deux cas, le résultat sera toujours surprenant.

• En massif :

Les associations sont très nombreuses et doivent se faire en fonction des exigences de chaque variété. Un Géranium d’ombre pourra être associé à des plantes d’ombre comme les Epimediums, Hostas ou Heuchères sous des arbustes leur procurant cet ombrage. Ceux de plein soleil seront plutôt associés à des vivaces comme les Gaillardes, Echinacées ou Graminées voire même des rosiers ou des arbustes appréciant le soleil.

 • En couvre-sol ou sur talus :

Certaines espèces de Géraniums sont très efficaces pour couvrir des sous-bois où peu de végétaux peuvent pousser. Ils apportent un peu de verdure et de floraison tout en donnant un couvert végétal nécessaire pour le sol.

En ce qui concerne les talus, vous pourrez utiliser le célèbre Géranium à gros rhizomes (Géranium maccrorhizum) où il pourra prospérer librement et vous offrira de nombreux avantages non négligeables si vous souhaitez un talus facile d’entretien. En effet, ils sont très vigoureux, florifères, à croissance rapide, peu exigent en terme de sol et d’exposition et peuvent prospérer sur toile de sol ou en sol nu. De plus, il est inutile de les tailler pour obtenir un talus propre et linéaire. Le seul bémol concernerait pour la période hivernale car ce Géranium ne conservera pas la totalité de ses feuilles et l’aspect ne sera donc pas aussi joli qu’en été.

• En compositions fleuries :

Les Géraniums couramment utilisés en compositions comme le ‘Rozanne’ ont besoin de conditions légèrement sèches en été pour fleurir plus abondamment, C’est pourquoi vous devrez les associer à des plantes ayant les mêmes exigences. Utilisez notamment des graminées comme les Cheveux d’ange ou les Laiches, des plantes vivaces comme les Anthémis, Pourpiers, Campanules, Phlox subulés ou encore Sedums mais aussi des plantes annuelles comme des Verveines, Dipladénias, Œillets ou Fuchsias. Les associations et les compositions sont bien entendu variables en fonction de la grandeur de celle-ci et des couleurs que vous souhaitez mettre en avant.

Notre Boutique en ligne

  • Ensemble "Sofa" - DESJARDINS

    599,00 € 799,00 €

  • Ensemble ''Mauritius'' - marron - DESJARDINS

    799,00 € 999,00 €

  • Ensemble "Malaga" gris - DESJARDINS

    799,00 € 999,00 €