Petit fruit rose apprécié de tous, la framboise est une véritable perle de la nature tant par sa finesse, sa forme que sa saveur. Il s’avère vraiment à la portée de tous et nul besoin d’avoir un grand jardin ou d’être un expert pour pouvoir cueillir ses propres framboises.

1. DESCRIPTION

Originaire des sous-bois et lisières de zones montagneuses d’Europe et d’Asie tempérée, le framboisier est une ronce bien de chez nous. Il appartient à la famille des rosacées tout comme les pommiers ou les mûres. Il est à ce titre très proche des mûres puisqu’ils appartiennent tous deux au même genre appelé Rubus.

1.1. Ses caractéristiques

Avant toute chose, même s’ils sont proches, il faut bien distinguer la framboise de la mûre (fruit de la ronce et non du murier qui est un arbre). Ils sont l’un comme l’autre très goûteux mais il est évident qu’il n’est pas coutume de cultiver les mûres sauvages dans son jardin tant la plante est invasive et très piquante. Tout comme les framboises, il existe néanmoins aujourd’hui des sélections de mûres non épineuses mais au goût bien moins sucré que les sauvages.

Le framboisier est donc un arbuste drageonnant qui émet au sol de nouvelles tiges chaque année comme on peut le voir sur cette photo. Ces tiges poussent en verdure dans un premier temps puis fleurissent, fructifient et meurent. On observe ainsi un renouvellement régulier de tiges jeunes et matures qui forment un ensemble. Suivant les variétés, les branchages sont plus ou moins épineux même si les épines sont bien moins coriaces que chez les rosiers.

Le feuillage est vert, d’une forme simplement découpé et c’est pourquoi l’intérêt du framboisier, au-delà de sa fructification, n’a rien d’extraordinaire.

La floraison apparaît au sommet de chaque tige au printemps ainsi qu’en été pour les variétés remontantes. Cette floraison blanche laisse ensuite place à des fruits roses, jaunes ou même noirs. On distingue alors deux grandes catégories :

- Les framboisiers remontants :

Contrairement à ce que certains jardiniers pensent, ce terme n’a absolument rien à voir avec le port du framboisier. Le fait qu’une plante soit remontante veut simplement dire qu’elle produira deux floraisons dans l’année et donc dans le cas de nos framboisiers, deux fructifications.

Le pied formera alors de nouvelles tiges qui disposeront d’une première fructification en automne puis une seconde au printemps.

- Les framboisiers non remontants :

Cette seconde catégorie ne produit qu’une seule fois par an mais bien souvent de façon plus abondante que pourrait le faire un framboisier remontant. De plus, ils produisent durant l’été sur des pousses âgées d’un an et surtout durant l’été (juillet/août) alors que les variétés remontantes le font avant ou après cette période.

L’association des deux catégories permets alors d’avoir des productions quasi ininterrompues de juin jusqu’aux premières gelées !

1.2. Les différentes variétés

Comme nous l’avons vu précédemment, on observe deux grandes catégories de framboisiers dont voici un large aperçu.

Les framboisiers non remontants :

Les framboisiers remontants :

2. LA PLANTATION

Une fois que vous aurez choisi la ou les variétés qui correspondent le mieux à vos attentes, vous devrez trouver un lieu pour les planter. La plupart des jardiniers les plantent à proximité du potager afin d’y regrouper toutes les plantes à vertus gustatives. Si vous aussi vous choisissez cette option, sélectionnez un endroit de plusieurs mètres carrés en espaçant les plants d’au moins 1.50 m les uns des autres. Ils auront aussi besoin au cours de leur épanouissement d’un bon mètre de largeur pour prospérer. Plantez-les alors seuls ou bien ornés de quelques fraisiers à leur pied et surtout dans un endroit où ils y resteront plusieurs années.

Si, à l’inverse, vous trouvez sympathique d’intégrer les framboisiers directement dans vos massifs d’arbustes, rien ne vous en empêche. C’est souvent le cas dans les petits jardins où les jardiniers apprécient d’allier l’utile à l’agréable en associant des plantes purement ornementales et d’autres dont on peut picorer les fruits.

Au niveau du sol, le framboisier affectionne plutôt les sols frais et fertiles. Même s’il n’est pas forcément très exigeant, c’est ainsi que vous obtiendrez les meilleurs résultats. L’exposition devra être ensoleillée mais pas brûlante car à l’état naturel, cet arbuste prospère en sous-bois ou en lisière de forêt.

Pour ce qui est de la période de plantation, préférez-vous atteler à la tâche de l’automne jusqu’au printemps, périodes auxquelles l’enracinement sera nettement plus rapide.

La méthode pour procéder à la mise en terre n’a rien de fondamentalement différent comparé à un arbuste d’ornement ou même une plante vivace.

- Faites un trou d’au moins 4 fois le volume du contenant en largeur et 2 à 3 fois en profondeur. Le but est d’ameublir le sol de façon à ce que le framboisier s’enracine sans difficultés tout en émettant de nouveaux drageons assez rapidement.

- Enrichissez la terre extraite d’un tiers de terreau de plantation et de quelques poignées de corne torréfiée. Il s’agit d’un fertilisant organique avec une action à court et long terme.

- Rebouchez une partie du trou avec ce mélange créé de telle manière que la base de la motte du framboisier affleure le niveau final du sol.

- Positionnez-le puis rebouchez l’ensemble du trou sans tasser la terre fortement.

- Arrosez abondamment à l’eau de pluie puis épandez un paillage organique tout autour du pied. Ce paillis gardera la fraîcheur, formera une protection naturelle et enrichira votre sol. À l’inverse, le fait de conserver du gazon au pied des framboisiers n’est absolument pas conseillé !

Il vous sera parfois conseillé de palisser les framboisiers sur des fils tendus ou sur un grillage. Cette méthode a effectivement pour but de faciliter le travail de taille mais n’a en aucun cas rien d’obligatoire puisque les tiges se maintiennent parfaitement érigées d’elles-mêmes.

3. L'ENTRETIEN

Contrairement aux arbustes d’ornement qui peuvent parfois nécessiter très peu d’entretien, le framboisier devra être suivi si vous voulez optimiser au mieux sa capacité de production et éviter de le faire vieillir prématurément. À ce titre, plusieurs entretiens s’avèrent absolument indispensables.

3.1. La fertilisation

Cette opération est bien malheureusement zappée par beaucoup de jardiniers amateurs. Il s’agit pourtant bel et bien de l’alimentation de l’arbuste qui assurera à coup sûr sa bonne croissance, santé et production. Oublier de fertiliser revient alors à laisser votre sol s’appauvrir et faire vieillir très rapidement vos plants de framboisiers qui ne produiront dans ce cas qu’à court terme.

3.2. La taille

Tout comme pour la fertilisation, la taille permet de forcer vos pieds de framboisiers à se régénérer en émettant de nouveaux drageons qui assurent le renouvellement des tiges et donc les futures récoltes. Vous gagnerez alors en productivité et éviterez un effet broussailleux où il devient rapidement compliqué de cueillir les fruits sans se piquer. On compte environ une dizaine de tiges maximum par pied adulte.

Cette taille s’effectue majoritairement en fin d’hiver mais là encore, la pratique sera différente entre une variété remontante et une non remontante.

- Pour les framboisiers non remontants :

Ce sont les plus simples à tailler puisque les tiges qui auront porté des fruits une fois ne produiront plus par la suite. Elles sécheront puis mourront en faveur des nouvelles de l’année. Il suffit alors simplement de les éliminer après la fin de la récolte, inutile d’attendre la fin de l’hiver pour le faire puisque les tiges dépériront de toute façon.

ATTENTION : ne coupez surtout pas l’ensemble des tiges mais simplement celles qui auront porté les fruits. En aucun cas votre framboisier devra être entièrement rasé !

Une seconde méthode consiste, en sortie d’hiver, à tailler les branches qui porteront des fruits au cours de l’année. Ne les taillez pas complètement mais à des hauteurs différentes. Avec cela, votre framboisier réagira en échelonnant ses floraisons et donc la maturation de ses fruits.

- Pour les framboisiers remontants :

Nous l’avons vu précédemment, les framboisiers remontants sont capables d’émettre des drageons qui produisent une première fois en fin de saison puis une seconde fois en fin de printemps l’année suivante. De ce fait, lorsque la remontée de fin de printemps a eu lieu, les tiges ne produiront plus, vous pourrez alors les couper à ras et c’est pour cette raison que la taille des framboisiers remontants se fait en fin de printemps.

Vous pouvez également compléter cette taille en retaillant les tiges d’un an en sortie d’hiver d’un tiers de leur hauteur. La tige produira alors des ramifications et formera alors une remontée bien plus productive.

3.3. Le rajeunissement et changement d'endroit

Après six à dix ans de culture et ceci malgré une taille adéquate et une bonne fertilisation, vous remarquerez un affaiblissement des pieds, une production en régression et des fruits de plus en plus petits. Ce phénomène est tout à fait normal, il s’agit d’un vieillissement des pieds mères.

De plus, un genre tel que le framboisier ne peut en aucun cas pousser durant des dizaines d’années au même emplacement car le sol finit tôt ou tard par s’épuiser en certains éléments si les cultures ne s’alternent pas.

Lorsque vous apercevez ce type de symptômes, c’est qu’il est temps de diviser vos pieds-mères et surtout de trouver un autre endroit dans le jardin. Sachez que ce phénomène de déplacement n’est pas seulement spécifique aux framboisiers, c’est également le cas pour les autres cultures potagères. Vous pouvez par exemple échanger l’endroit où vous avez planté vos fraisiers et l’endroit des framboisiers.

Pour la méthode, effectuez cela en sortie d’hiver. Munissez-vous d’un louchet et déterrez quelques nouveaux drageons âgés d’un an qui feront office de jeunes plants. Déterrez le reste et supprimez-le. Amendez ensuite votre sol et enrichissez-le de fertilisants organiques avant d’y installer la prochaine culture.

Notre Boutique en ligne

  • Fontaine - DESJARDINS

    1 599,00 €

  • Entourage gonflable "Pure Spa" rond - INTEX

    69,99 €

  • Entourage gonflable "Pure Spa" octogonal - INTEX

    86,99 €