photo-1-presentation


Nom Latin : Choisya

Famille : Rutaceae

Port de la plante : buissonnant

 

Le Choisya, originaire d’Amérique centrale, s’est adapté au fil des années au climat continental, devenant peu à peu une plante rustique. Son surnom, Oranger du Mexique, est dû au parfum de ses fleurs proche de l’odeur de l’orange. Sa faible envergure permet de l’installer tant en massif qu’en bac ou en pot. Ces caractéristiques et sa facilité d’entretien font de lui une plante populaire, appréciée par les jardiniers amateurs comme les plus avisés.

1. LES CARACTERISTIQUES DES CHOISYAS

Les Choisyas sont des plantes persistantes. Plantés au soleil ou à mi-ombre, ils seront très esthétiques et pourront atteindre une hauteur comprise entre 0,5 mètres et 1,5 mètres pour une envergure de 1 à 2 mètres environ.

Le feuillage est fin ou rond, de couleur vert foncé ou vert doré selon les variétés, et assez compact.

La floraison a lieu vers mai/juin. Les fleurs sont petites mais parfumées. Elles sortent par bouquet de 3, d’où son nom de Choisya Ternata (par trois).

Cette plante, facile d’entretien, s’adapte à beaucoup de types de sols différents. Sa croissance est assez faible contrairement à sa rusticité. En effet, le Choisya pourra résister à des températures allant jusqu’à -15°C.

2. LES PRINCIPALES VARIETES DE CHOISYAS

Le choisya White Dezzler est une variété que l’on retrouve depuis peu dans les pépinières. Il s’agit d’une variété qui a subi beaucoup de croisements afin d’obtenir une plante très résistante au froid avec une floraison intense (les fleurs recouvrent presque toutes les feuilles). Contrairement aux autres variétés, son pied ne se dégarnit pas et reste très compact. Le Choisya White Dezzler est donc souvent utilisé en bac.

3. L’ACHAT DES CHOISYAS

Vous pourrez trouver ces plantes tout au long de l’année mais surtout en mai, lorsqu’elles sont en fleurs. Majoritairement vendues en containers, cette plante peut être parfois présentée en motte.

4. LA CULTURE DES CHOISYAS

4.1. La plantation des Choisyas

OU ?

A cause de sa petite envergure le Choisya ne sera jamais planté en isolé au milieu d’un jardin.

Principalement utilisé dans les massifs, il est aussi très conseillé et recherché en bac pour sa rusticité durant l’hiver.

QUELLE EXPOSITION ?

L’idéal serait de le planter au soleil dans le Nord de la France où les sols restent plus frais.

Pour le Sud, préférez la mi-ombre, car les sols sont plus secs.

Les variétés à feuilles jaunes (sundance, goldfinger) craignent le soleil qui a tendance à brûler les feuillages clairs.

Cette plante craint particulièrement le vent froid. Mettez-la le long d’un mur ou dans un massif côté sud ou ouest pour la protéger.

QUEL SOL ?

Le Choisya préférera les sols légèrement acides et riches en humus. Il est d’ailleurs recommandé d’en apporter dès la plantation si votre terre ne présente pas ces critères.

QUAND ?

Comme tout arbuste il est conseillé de le planter d’octobre à avril, en évitant les périodes où il gèle. La période propice serait mars-avril, les sols commencent à se réchauffer, la plante aura donc plus de vigueur pour affronter l’hiver suivant.

COMMENT ?

La plantation en terre :

- trempez votre motte dans un bac d’eau pendant environ 10 minutes,

- faites un trou dans votre sol d’au moins trois fois le volume de votre pot acheté,

- disposez une couche de graviers à hauteur de 5-10 cm dans le fond,

- faites un mélange de terre : 1/3 de terre de jardin que vous avez retiré, 2/3 de terreau plantation (vous pouvez utiliser du fumier de cheval ou encore de l’engrais osmocote spécial arbustes),

- disposez une couche de ce mélange dans le fond du trou, mettez votre motte puis rebouchez avec de la terre,

- tassez avec vos pieds une fois que tout est rebouché.

Un paillis serait idéal, il retiendrait l’eau et éviterait aux mauvaises herbes de pousser.

Pour finir, arrosez abondamment.

 

La plantation en pot :

- trempez votre motte dans un bac d’eau pendant environ 10 minutes,

- percez votre bac s’il ne possède aucun trou pour l’évacuation de l’eau,

- disposez une couche de billes d’argile ou de graviers d’au moins 5 cm,

- posez une feutrine dessus (tissu, toile de sol…) afin que la terre ne se mélange pas au gravier,

- faites un mélange de terre : 2/3 terreau plantation et 1/3 de terre de jardin ou uniquement du terreau plantation si vous n’avez que ça (incorporez de l’engrais en même temps serait idéal, fumier de cheval ou engrais osmocote arbustes),

- déposez le mélange dans le fond, placez votre motte puis rebouchez de chaque côté avec la terre,

- paillez si besoin puis arrosez.

4.2. La taille des Choisyas

Le pied aura tendance à se dégarnir si vous ne taillez pas votre plante, ce qui ne sera pas gênant si celle-ci est placée à l’arrière d’un massif et que sa base n’est pas visible. Isolée (en bac par exemple), l’aspect touffu et compact est souvent recherché, il faudra donc souvent tailler pour garder cet effet visuel.

Si vous taillez votre plante tout de suite après la floraison, vous en favoriserez une nouvelle en fin d’été.

5. L’ENTRETIEN des Choisyas

5.1. L’arrosage des Choisyas

Même si cette plante arrive à supporter des périodes de sécheresse, il est recommandé de bien l’arroser, surtout les deux premières années.

Sachez qu’il ne faut jamais arroser à l’engrais une plante qui a très soif, sous peine de la voir dépérir. Arrosez d’abord à l’eau claire puis apportez l’engrais.

5.2. Les maladies et les parasites

Il est assez rare que des parasites tels que des pucerons ou des chenilles attaquent les Choisyas.

La plante est plutôt sensible aux maladies cryptogamiques provoquées par des champignons comme le phytophtora ou la fusariose. Ils apparaissent souvent lors d’étés humides et peuvent difficilement être soignés en curatif. En revanche, en préventif, de la bouillie bordelaise peut être appliquée.

5.3. La multiplication des Choisyas

En fin d’été (juillet-août) vous pouvez bouturer votre plante. Prenez le haut d’une tige de l’année saine et coupez-la à environ 10 cm du haut.

- laissez seulement quelques feuilles en haut et enlever celles du bas.

- placez de l’hormone de bouturage sur le bout de la tige, puis plantez-la dans du terreau semis (terreau très fin),

- laissez vos boutures se développer dans un endroit ombragé mais lumineux.

Le marcottage est également possible mais parfois difficile à réaliser quand les sujets mères sont de petite taille.

5.4. La protection l’hiver des Choisyas

La neige et les vents froids peuvent endommager les feuilles. Vous pouvez mettre un voile d’hivernage en cas de période prolongée d’intempéries mais il faut éviter de le laisser tout l’hiver.

Si les feuilles viennent à brunir, vous aurez besoin de tailler les branches endommagées, afin qu’elles fassent du nouveau bois et d’autres feuilles.

 

photographies : ©Minier / ©Artes Verdes

 

Notre Boutique en ligne