chèvrefeuilles-grimpants_1Nom Latin : Lonicera

Famille : Caprifoliacées

Port de la plante : grimpant

Cette plante, originaire des climats tempérés, se trouve aussi bien en Europe qu’aux États-Unis ou en Asie. Les chèvrefeuilles, sous forme d’arbustes ou de lianes (grimpantes), sont présents à l’état sauvage, en bord de bois ou sur des talus laissés en friche. Il est aussi très apprécié par les petits mammifères de types rongeurs, pour qui il offrira un abri. Attirés par son odeur intense, les papillons et bourdons raffolent du nectar situé au cœur de ses grandes trompes
florales. Il garnira très bien les treilles, tonnelles ou talus. Sa floraison durera tout l’été et dégagera un agréable parfum.

1. LES CARACTERISTIQUES DES CHEVREFEUILLES GRIMPANTS

Les chèvrefeuilles grimpants peuvent mesurer jusqu’à 5 m de haut et couvrir presque 10 m2 en surface.

Comme ils ne possèdent ni crampons ni vrilles, ils s’enroulent seuls autour de leurs supports mais il faudra guider les jeunes plants afin qu’ils suivent la direction voulue.

Cette plante caduque, semi persistante ou persistante, est rustique. Elle peut être plantée dans toute la France, quel que soit le type de sol du moment qu’il est riche en humus et drainé.

Plantée en plein soleil ou à mi-ombre, elle vous offrira une floraison continue de juin à septembre selon les régions. Les fleurs en forme de trompettes sont de couleurs variées, souvent jaunes, oranges ou rouges. Certaines variétés sont violacées ou crèmes.

Cette plante est souvent recherchée pour son parfum, plus ou moins prononcé, selon la variété.

Le développement des feuilles est précoce, il a lieu dès mars/avril, c’est l’un des premiers caducs à repartir en végétation. Son feuillage très esthétique présente parfois des touches de couleurs pourpres voire bleutées.

Des petites baies en forme de boules (non comestibles) apparaissent en automne.

2. LES PRINCIPALES VARIETES DES CHEVREFEUILLES GRIMPANTS

Le Lonicera periclymenum est le chèvrefeuille que
l’on retrouve à l’état sauvage dans les bois et talus.

Le Lonicera Japonica est le chèvrefeuille du Japon, le principal vendu dans les pépinières.

Le Lonicera fragrantissima est le plus odorant avec ses fleurs blanches d’automne.

Voici les plus connus proposés à la vente :

chèvrefeuilles-grimpants_2

3. L’ACHAT DES CHEVREFEUILLES GRIMPANTS

Les chèvrefeuilles sont en vente chez votre pépiniériste tout au long de l’année. Le choix sera plus important l’été, lors de la floraison. Vous aurez ainsi plus de choix au niveau des teintes et vous pourrez sentir leurs différents parfums.

4. LA CULTURE DES CHEVREFEUILLES GRIMPANTS

4.1. La plantation des Chèvrefeuilles grimpants

Où ?

Cette plante rustique peut être plantée dans toute la France hormis les régions montagneuses.

Quelle exposition ?

Le chèvrefeuille s’adapte aussi bien en plein soleil qu’à la mi-ombre. Comme la Clématite, il est conseillé de mettre le pied de la plante à l’ombre (placez une plante ou une ardoise devant) et la tête au soleil. Il faut se rapprocher le plus possible de son habitat naturel de sous bois où le pied pousse dans les broussailles.

Quel sol ?

Tous les types de sols conviennent à condition qu’ils soient drainants, frais et riches en humus.

Quand ?

Achetée en container elle peut normalement être plantée tout au long de l’année. L’idéal serait à l’automne afin que la plante s’enracine pendant l’hiver. La plantation au printemps est aussi possible et permet de profiter des terres un peu plus chaudes.

Comment ?

Cette plante est facile d’entretien pour peu que la plantation ait été correctement effectuée.

La plantation en terre

- plongez votre motte dans un seau d’eau pendant quelques minutes,

- creusez un trou d’au moins 3 fois le volume du pot que vous avez acheté (gardez la terre de côté),

- dans le fond du trou, mettez une couche de graviers, à raison de 5 cm d’épaisseur,

- prenez un peu de votre terre (1/3) à laquelle vous mélangerez du compost ou un terreau plantation afin d’avoir un sol léger,

- profitez pour fertiliser si votre sol est pauvre en ajoutant à votre mélange de terre un engrais de type corne broyée ou fumier de cheval,

- rebouchez puis tassez avec votre pied,

- arrosez abondamment,

- paillez afin de garder un sol frais, et éviter la pousse de mauvaises herbes.

La plantation en pot

La plantation en pot est possible à condition de la placer dans un contenant d’au moins 50 cm de profondeur sur la même largeur.

- disposez une couche de billes d’argile ou de graviers à raison de 5/10 cm et recouvrez d’un tissu ou feutrine,

- faites un mélange de terre : 1/3 terre de bruyère, 1/3 terreau plantation, 1/3 terre de jardin,

- disposez une couche de cette terre, posez votre motte et remplissez ensuite sur les côtés.

4.2. Le palissage des Chèvrefeuilles grimpants

Quel support ?

Cette plante peut s’adapter à beaucoup de supports différents. Elle ne possède pas assez de force pour dénaturer les supports, même des mailles fines feront l’affaire.

Les treillis en bois ou plastique sont les plus souvent utilisés, mais aussi des armatures en métal
tel que des pergolas. Vous pouvez également tendre des fils et aider la plante à s’enrouler dessus.

Quel type d’attaches ?

Au début il va falloir guider la plante et l’attacher si nécessaire, des liens souples de type raphia ou attaches fines en caoutchouc sont idéales.

4.3. La taille des Chèvrefeuilles grimpants

Afin de garder une belle forme et de rendre votre plante plus vigoureuse, vous pouvez faire une petite taille après la floraison ou au printemps quand la végétation repart.

Cette plante d’aspect sauvage a tendance à partir dans toutes les directions. Supprimez les tiges qui s’entrecroisent et les bois morts.

La taille n’est pas obligatoire chaque année et dépend du développement de votre plante au cours de l’année passée.

Si elle a tendance à se dégarnir du pied, vous pouvez faire une taille un peu plus sévère en début de printemps.

4.4. L’entretien des Chèvrefeuilles grimpants au cours de l’année

L’arrosage

Il est très important d’arroser abondamment la plante la première année afin que ses racines s’intègrent en profondeur. Les années suivantes, en cas de forte sécheresse il est possible que la plante arrête la production de fleurs. Vous pourrez arroser afin de stimuler la plante à nouveau.

L’engrais

Il est à apporter au moment de la plantation si le sol est pauvre et ensuite tout au long de la floraison, c'est-à-dire en été.

chèvrefeuilles-grimpants_3Les parasites

Les pucerons sont les parasites qui attaquent le plus. Les plus présents sur cette plante. Principalement situés sous les feuilles ils peuvent aussi se placer sur les boutons floraux. Ils ne parviendront pas à faire mourir les pieds adultes mais la floraison peut être fortement perturbée voire inexistante.

Les aleurodes sont aussi des suceurs de sève et peuvent être présents sur la feuille.

Les chenilles sont parfois friandes des feuilles tendres du Lonicera. Il s’agit principalement de tenthrèdes. Non visibles le jour, elles font des ravages la nuit.

chèvrefeuilles-grimpants_4Les maladies

Dans les endroits humides (ombre, sous bois…), surtout dans les régions du Nord de la France, l’oïdium peut se développer sur les feuilles. C’est un champignon d’aspect poudreux et blanc qui se forme quand l’air humide est associé à la chaleur. Faites attention à ne pas trop arroser la plante quand la maladie est présente, appliquez un fongicide.

Dans le cas d’une forte attaque de pucerons, surveillez si un champignon noir ne s’est pas posé sur les feuilles collantes, la fumagine. Non nocif, il cachera cependant la lumière à la plante du fait de sa couleur foncée. Un dépérissement de la plante ou une chute des feuilles surviendra.

Une eau savonneuse vous en débarrassera.

La multiplication

La multiplication est assez facile à pratiquer pour cette plante. Vous avez le choix entre le bouturage ou le marcottage. Cette dernière étant plus facile à réaliser. Il suffit de prendre une tige de la plante et d’en enfouir une partie dans la terre en faisant ressortir l’extrémité. Le bout de la tige devra être soutenu par un autre tuteur.

Le semis plus long à réaliser se fera en automne à condition d’avoir un endroit chaud et humide où faire germer vos graines et stocker le jeune plant pour l’hiver à l’abri du froid.

La protection l’hiver

Les chèvrefeuilles sont des plantes très résistantes qui peuvent supporter jusqu’à -15°C. Il n’est donc pas nécessaire de les protéger en hiver. Pour les chèvrefeuilles persistants, secouez la plante en cas de neige.

5. ASSOCIER DES CHEVREFEUILLES GRIMPANTS

Du fait de sa forte vigueur, le chèvrefeuille se plaît en isolé sur des supports.

Si la place est suffisante, vous pouvez espacer et planter un hortensia grimpant un peu plus loin en situation ombragée.

photographies : ©Minier / ©Artes Verdes

Notre Boutique en ligne

  • Fontaine - DESJARDINS

    1 599,00 €